Mesure Du Discours
Observatoire de la campagne preisdentielle 2017
CNRS
UNICE
 
UCA
macron
Emmanuel Macron
lepen
Marine Le Pen

Rechercher un mot et afficher ses cooccurrents





Les manifestations violentes qui se sont déroulées une nouvelle fois à Nantes samedi et dimanche dernier sont la conséquence directe du renoncement du gouvernement à faire évacuer la ZAD de Notre-Dame-des-Landes .

Voir une autre phrase-clé


Qui utilise le plus le mot «seul» ?
Distribution statistique du mot chez l'ensemble des candidats de la campagne 2017
Les thèmes autour du mot «seul»
Analyse multi-couches de la cooccurrence autour du mot choisi dans le discours du candidat
François Fillon le 2 mars 2017 Voir la source

Je suis candidat . Et quel que soit le calendrier judiciaire , je m' en remets au suffrage universel . C' est au peuple français de décider qui sera le prochain président de la République . Je me rendrai donc aux convocations des juges parce que je suis respectueux de nos institutions . Mais la justice n' a pas à dicter le calendrier démocratique .

Je ne me victimise pas . Je constate , comme beaucoup de juristes , que je fais l' objet d' un traitement singulier de la part de la justice . Comme s' il fallait à tout prix m' abattre . J' assume mes responsabilités . Et je me bats . J' ai déjà montré pendant la campagne de la primaire que je savais résister à la litanie des mauvais sondages qui , au bout du compte , ont été démentis par le vote . Je ne me détermine pas en fonction d' eux . J' en appelle aux Français . Parce que cette affaire dépasse , et de loin , mon sort personnel : c' est la liberté des Français à choisir leur président de la République que je défends .

J' étais hier après-midi au Salon de l' Agriculture , je viens aujourd'hui à Nîmes , samedi je présenterai les grandes lignes de mon projet lors d' une grande réunion de la société civile , à Aubervilliers . Et dimanche , tous mes soutiens se retrouveront sur le Parvis des Droits de l' Homme à Paris , au Trocadéro , pour un grand rassemblement populaire destiné à marquer leur volonté d' être respectés dans cette campagne présidentielle .

Abandonner une course , pour un pilote , ce n' est pas naturel .

J' ai parlé avec eux et avec tous ceux qui me soutiennent . J' ai écouté les prudents , j' ai senti le soutien des courageux . J' ai pris ma décision en conscience . Et je m' y tiendrai avec le soutien de tous les Français qui ne veulent pas se laisser voler l' élection présidentielle .

Le moins que l' on puisse dire c' est que rien dans cette campagne n' est « normal » . Mais personne ne m' empêchera de faire campagne . Les Français , le moment venu , se concentreront sur l' essentiel : quel est le meilleur projet pour redresser la France et qui peut tenir les rênes du pays .

Je ne peux que m' étonner de la rapidité de la procédure : une enquête préliminaire ouverte moins de 24 heures après la parution du Canard Enchaîné , une perquisition dans mon bureau dans la foulée et aujourd'hui l' annonce de ma prochaine mise en examen .

Cette décision de continuer le combat , nous l' avons prise ensemble . Nous affronterons l' adversité ensemble comme nous l' avons toujours fait .

C' est sa conception de la politique , ce n' est pas la mienne .

Cette campagne électorale se déroule dans un climat de violence détestable et je ne suis pas le seul à le subir . Les manifestations violentes qui se sont déroulées une nouvelle fois à Nantes samedi et dimanche dernier sont la conséquence directe du renoncement du gouvernement à faire évacuer la ZAD de Notre-Dame-des-Landes . Comme il avait laissé les manifestations dégénérer au moment du vote de la loi El Khomry . Comme il laisse des petits groupes bloquer des lycées parisiens , avec des actes de violence au cours desquels une proviseure a été blessée mardi . C' est la responsabilité du Premier ministre et du gouvernement que d' assurer l' ordre public . Alors , oui , j' accuse le gouvernement de laisser prospérer cette violence qui ne peut que profiter aux extrêmes .

Partout où je me déplace , les salles de meetings sont archipleines . Et ceux qui me soutiennent – militants , élus , ou simples citoyens attachés à la démocratie – redoublent de détermination pour faire campagne . Ils ne veulent pas se laisser voler la victoire . Ce qu' ils veulent , c' est redresser la France . Et ils sont convaincus que seul mon programme est en mesure d' y parvenir car il est le seul à proposer une vraie vision pour notre pays et un ensemble de réformes cohérentes destinées à redonner aux Français la liberté de créer , de produire , de travailler . Mon objectif , c' est le plein emploi et pour cela , il faut des mesures fortes , que je suis le seul à proposer .

Je me bats pour la victoire et mes adversaires sont tous ceux qui ne disent pas la vérité aux Français . Ceux qui leur font croire qu' on peut payer tout le monde à ne rien faire , ceux qui leur font croire qu' on peut s' en tirer en continuant la politique de François Hollande , ceux qui imaginent qu' on va faire fortune en sortant de l' euro . Quant à François Bayrou , je m' étonne qu' il ait choisi un candidat auquel il reprochait , il y a seulement quelques mois , d' être la marionnette de la finance . Cela en dit long sur la solidité de ses convictions qui sont indexées sur le nombre de circonscriptions qu' on lui offre . Drôle de façon de faire pour quelqu'un qui distribue si facilement les leçons de morale .

J' ai confiance dans l' intelligence des Français . Je sais leur inquiétude , leur colère souvent , leur désespoir parfois . Et toujours ce sentiment que tout se décide loin d' eux , qu' ils ne font que subir des contraintes et que l' avenir de leurs enfants n' est pas assuré . C' est pour eux que je me bats . Parce que nous devons retrouver le plein emploi en donnant à nos entreprises leur compétitivité . Parce que nous devons redonner de la liberté aux Français au lieu de les étouffer sous la bureaucratie . Parce que nous devons faire respecter la loi et l' ordre sur tout le territoire , ce que l' actuel gouvernement socialiste est incapable de faire

J' ai rebâti et enrichi mon programme sur la santé pour que les Français soient mieux soignés et mieux remboursés . Les Français sont attachés au principe de l' universalité de la sécurité sociale et je le suis aussi . Mon programme est le seul qui prenne à bras le corps la question du financement de la santé des Français en prévoyant 20 milliards d' économie et une meilleure gestion d' un système qui , aujourd'hui , n' a rien d' idéal . Les déserts médicaux , les délais interminables pour obtenir une consultation chez un spécialiste : voilà la situation que vivent les Français aujourd'hui .

Contre le chômage , il faut d'abord créer de l' emploi . C' est tout l' objectif de mon programme économique , avec une baisse massive des charges , avec un assouplissement du marché de l' emploi , avec la simplification des normes … Il faut aussi améliorer la formation : l' apprentissage , qui est le meilleur vecteur d' accès à l' emploi pour les jeunes , est l' une des pistes pour aider les jeunes à s' insérer dans la vie professionnelle . Concernant la dégressivité des allocations , qui doit s' accompagner d' un suivi personnalisé des chômeurs , c' est une façon d' inciter à la reprise d' un travail .

J' ai entendu depuis longtemps leur message . Je leur ai dit que mon projet de baisse des charges leur permettra d' être plus compétitifs , comme toutes les entreprises , et que je les libèrerai des normes inutiles qui les étouffent . Je propose aussi une nouvelle PAC qui inclue la préférence communautaire .

Au contraire , Nicolas Sarkozy comme Alain Juppé sont à mes côtés . Je regrette que certains aient préféré arrêter le combat . Mais cela n' entame pas ma détermination .

La France est abimée par cinq années d' un quinquennat socialiste qui a exaspéré la droite et déçu la gauche . Comment ne pas comprendre que les Français soient déboussolés ? La gauche a explosé , le Front national prospère sur ses décombres . Mais la primaire de la droite a montré que nos électeurs étaient prêts à se mobiliser pour défendre un projet ambitieux et innovant que j' ai l' honneur de porter devant tous les Français aujourd'hui . Au fond , leur seul désir , c' est qu' on leur dise et qu' on leur prouve qu' il y a dans ce pays une force qui ne demande qu' à se déployer pour peu qu' on lui en donne les moyens . C' est mon projet pour la France : lui redonner espoir et envie .

Rechercher un autre mot
Taux de reconnaissance
Le discours reflete 42.09% de François Fillon
Ses mots préférés
Les mots les plus spécifiques de son discours
seul
bats
campagne
samedi
attachés
manifestations
violence
emploi
voler
gouvernement
redonner
calendrier
soutiennent
subir
dimanche
laisser
programme
prévoyant
déroule
déboussolés
indexées
libèrerai
parution
cohérentes
rebâti
marionnette
abimée
concentreront
préliminaire
inclue

MESURE DU DISCOURS - Logométrie - Mentions Légales - UMR 7320 : Bases, Corpus, Langage - Contact