Mesure Du Discours
Observatoire de la campagne preisdentielle 2017
CNRS
UNICE
 
UCA
Jean-Luc Melenchon
Jean-Luc Melenchon
Benoit Hamon
Benoit Hamon
Emmanuel Macron
Emmanuel Macron
François Fillon
François Fillon
Marine Le Pen
Marine Le Pen

Rechercher un mot et afficher ses cooccurrents





Brisez ce cadre mortifère et redonnez force et vigueur à la démocratie ! Et leur sang rouge ruisselle , Même couleur même éclat , Celui qui croyait au ciel , Celui qui n' y croyait pas , Il coule il coule il se mêle A la terre qu' il aima Pour qu' à la saison nouvelle Mûrisse un raisin muscat Celui qui croyait au ciel Celui qui n' y croyait pas C' est sur ces vers de la Rose et le Reseda , de Louis Aragon , que j' achève cette campagne , ils disent à la fois le tragique de ce moment et l' espoir invincible qui m' anime , merci d' être là aujourd'hui , je vous promets que nous nous retrouverons demain , vive la gauche , vive Jaurès , vive Carmaux , vive la France , vive la République !

Voir une autre phrase-clé
Source vidéo officiel


Qui utilise le plus le mot «bras» ?
Distribution statistique du mot chez l'ensemble des candidats de la campagne 2017
Les thèmes autour du mot «bras»
Analyse multi-couches de la cooccurrence autour du mot choisi dans le discours du candidat
Benoit Hamon le 21 avril 2017 Voir la source

Citoyennes et citoyens ,

Cette campagne de premier tour s' achève ici , en Occitanie , à Carmaux , qui est un peu la source de nos valeurs et le point d' orgue de toutes nos grandes campagnes à la fois . Mais , je vais vous faire une confidence : l' heure du repos n' est pas arrivée … Je ne parle pas ici du second tour , je sais que vous y déploierez toute votre énergie , mais bien des circonstances dans lesquelles je suis amené à prononcer ce discours , qui sera bref par respect pour nos policiers blessés et tués .

Toutes mes pensées vont vers eux aujourd'hui , ainsi qu' à leurs familles et à leurs collègues qui nous protègent . Je vous demande de respecter une minute de silence pour rendre hommage à leur héroïsme .

J' ai souhaité maintenir cette rencontre , après réflexion , parce que je refuse de faire le cadeau aux terroristes , aux fanatiques , aux ennemis de la démocratie de mettre entre parenthèses la démocratie , de suspendre la démocratie , d' arrêter la démocratie quand ils le décident . Je refuse de leur donner le pouvoir qu' ils cherchent à avoir sur nos vies , et en l' occurrence sur ce grand rendez-vous démocratique où la France doit choisir son destin . C' est justement parce qu' ils haïssent ce moment démocratique qu' il faut le chérir .

Je leur dis : nous ne céderons rien , la France n' obéit qu' à elle-même , le peuple français a conquis sa souveraineté , dans l' Histoire il l' a arrachée aux dogmes comme aux tyrans , il ne laissera pas quelques meurtriers la confisquer ni la prendre en otage .

Je refuse de les laisser fausser cette élection , ils veulent nous jeter dans les bras de la haine et de la guerre civile . Nous devons entendre ce que cherche l' ennemi : l' instauration d' un pouvoir autoritaire , divisant la communauté nationale en fonction des croyances , des couleurs , des origines . Ils n' aiment pas que des musulmans , et avec eux des chrétiens , des juifs , des athées puissent vivre en paix . Cela contredit leurs théories de Croisades , cela contrarie leurs plan funestes .

Le Choc des civilisations n' a pas eu lieu , alors ils veulent le provoquer . Et où ? Dans ce vieux pays chrétien , gallo-romain , qui compte aussi le plus grand nombre de juifs en Europe , 5 ou 6 millions de musulmans , où la moitié du pays est athée , où l' on peut parler le yiddish et le gascon , le basque et le wolof , le mandarin et le breton , tout en aimant vivre ensemble : le génie français voilà ce qu' ils détestent ! Ils détestent que la France soit ce pays exceptionnel où David peut aimer Leila , où Camille et Mamadou peuvent donner naissance à un parfait petit Français , ce pays où ce qui nous tient ensemble , ce qui nous lie , ce n' est pas un Dieu imposé , ce n' est pas une race qui n' existe pas , ce n' est pas le sang , c' est une chose bien plus puissante : c' est la volonté chaque jour renouvelée de vivre ensemble , la volonté de s' aimer , et NOTRE AMOUR DE LA REPUBLIQUE ! J' aime tellement cette phrase de Michelet , que cite Patrick Boucheron , historien du Collège de France , en exergue de son dernier livre : “ ce ne serait pas trop de l' histoire du Monde pour expliquer la France ! ” . Cette incroyable mosaïque qu' est la France , unie sous le beau nom de République , cela les dérange , nous sommes la preuve humaine , vivante , vibrante , que la haine n' est pas une fatalité , que cette belle identité du “ Tout-monde ” dont parlait le magnifique Edouard Glissant est possible .

Alors ils veulent instiller la peur chez les uns , l' aigreur chez les autres .

Faire penser aux uns “ on n' est plus chez nous ” et aux autres “ ici on ne sera jamais vraiment chez nous ” . En cela , ils sont aidés par ceux et celle surtout qui , dans notre classe politique , font commerce de la peur et de la haine .

C' est donc à l' ensemble des citoyens de refuser le piège tendu ! je crois que notre devoir est de répondre non pas avec le repli qu' ils espèrent provoquer mais avec encore plus de liberté , encore plus d' égalité , encore plus de fraternité , encore plus de laïcité , encore plus de démocratie , encore plus débat , bref , avec encore plus toujours plus de RE-PU-BLIQUE ! Non , l' heure du repos n' est pas arrivée ... Comment se reposer lorsque le fracas de la violence secoue la République ? Comment cesser le combat lorsque les ennemis de la République attaquent ses serviteurs , des policiers , au coeur de sa capitale , attaquent à la fois l' emblème de la Nation et son rayonnement dans le monde lorsqu' ils se livrent à leur lâche besogne sur les Champs Elysées en habits de lumière bleu-blanc-rouge .

Votre région , comme Paris , comme Nice , a connu l' horreur du terrorisme intégriste . C' était il y a 5 ans , à Toulouse , à Montauban . Les victimes s' appelaient Myriam Monsonégo , 8 ans , Gabriel Sandler , 3 ans , son frère Aryeh , 6 ans , leur père Jonathan , tués froidement par le terroriste Merah à l' école Ozar Hatorah . Et quelques jours auparavant , il avait assassiné les militaires Imad Ibn Ziaten , Abel Chennouf , Mohamed Legouad . Ce jourlà , je l' ai dit dans cette campagne , je crois que la réaction de la Nation , notre réaction collective , n' a pas été à la hauteur de l' enjeu , ni du moment .

Ils ont été tués pour ce qu' ils étaient , pour leur couleur de peau et pour leur religion , mais aussi et surtout parce qu' ils étaient la France , et nous tous , la France , nous aurions dû nous dresser , par millions pour refuser ce crime contre nos enfants , contre nos frères , mais surtout contre la République ! Je crois que nous sommes mithridatisés , du nom de ce roi Mithridate qui , qui croyait survivre en s' accoutumant à absorber des doses croissantes de poison . Moi je n' accepte plus ce poison du racisme , du communautarisme , de l' intégrisme , de ces “ anti-Lumières ” , qu' ils s' appellent Marine Le Pen , Tariq Ramadan , Zemmour , ou Dieudonné , qui veulent revenir sur des siècles de progrès des Lumières , qui combattent aussi violemment Voltaire qu' ils insultent Christiane Taubira . Je dis ça suffit ! Il est temps de réagir , que la République abatte son bras implacable contre ses ennemis , c' est pourquoi je souhaite renforcer massivement les moyens de la police , de la défense et du renseignement laissés exsangues par la droite qui donne aujourd'hui des leçons ! Et en même temps que la République embrasse de l' autre bras enfin tous ses enfants , surtout ceux qu' elle a trop longtemps oubliés ou négligés , que l' inégalité de naissance , d' emploi , d' éducation , la reproduction insupportable des inégalités ne détruise plus le mérite ni l' espoir , ne suscite plus le nihilisme ni la frustration dans notre jeunesse .

Ca suffit la perte des repères , la confusion idéologique entretenus par les adversaires de la République , le dévoiement des mots , comme le beau mot de laïcité détourné par Marine Le Pen contre les musulmans , alors qu' elle est entourée d' intégristes tous plus anti-républicains les uns que les autres .

Comment “ droit-de-l'hommiste ” a pu devenir une insulte au pays des droits de l' Homme ? Le linguiste Viktor Klemperer , qui étudia de près et même subit la montée du totalitarisme allemand , montre bien comment l' idéologie raciste s' installa dans les mots , dans le débat public , dans les têtes , avant de s' imposer au pouvoir . Il décrit - cela devrait nous alerter - comment les mots du totalitarisme , ses mots et donc sa vision politique , se propagèrent aux allemands comme la nausée se propage lentement mais sûrement de passager en passager sur le pont d' un bateau .

Alors nous devons retrouver nos repères , c' est aussi pour cela que je viens me ressourcer à Carmaux , C' est ici que Jaurès est né au socialisme et c' est ici que notre socialisme est né . Ses messages prennent un sens particulier , nouveau avec le temps , comme ces ouvrages que l' on redécouvre en les relisant , à différents âges de la vie .

Evidemment , c' est le réformisme pionnier . Comprendre le réel , même si parfois ces dernières décennies nous avons oublié l' idéal . Lui avait compris que l' un n' allait pas sans l' autre . Qu' il fallait être à l' Assemblée pour défendre au mieux les mineurs de Carmaux . Mais on oublie parfois qu' il était pionnier dans l' innovation sociale en aidant à créer la première « usine franche » à Albi - mais alimentée par les mines de Carmaux attention ! - selon les mots du « Chant des verriers . » Fondée avec l' aide de Jaurès et de tout le Tarn , elle devint au fil du temps une SCOP … Jaurès , c' est le courage de tenir quand toute l' époque , quand tous les puissants , quand vos adversaires vous intiment de renoncer . C' est le courage de tenir pour ses idées , face aux extrémistes , face aux fanatiques , face aux fauteurs de guerre , même au prix de sa vie .

A la veille de son assassinat , c' est à dire à la veille de la 1ère Guerre mondiale , il prononça son dernier discours à Lyon Vaise , et que disait -il ? “ Chaque peuple paraît à travers les rues de l' Europe avec sa petite torche à la main et maintenant voilà l' incendie . ” Il nous alertait sur l' importance vitale de l' Europe , de la paix en Europe et d' une Europe pour la paix .

Notre gauche est faite du souvenir douloureux des monstres qu' elle a affrontés au cours du siècle révolu . Nous savons que la paix n' est pas un acquis immuable .

Nous , les enfants d' une civilisation qui s' est jetée à deux reprises dans cette atroce guerre civile européenne que fut la guerre mondiale .

Oui , notre gauche est attentive à n' exalter aucun sentiment de haine , aucun sentiment de revanche , aucun sentiment nationaliste parce que notre histoire fut aussi celle de du Vel d' hiv , de Sétif et de Sarajevo .

Notre gauche , elle est pleinement dans la mondialisation , mais pas celle de la finance , celle des femmes et des hommes qui se battent . Elle est pleinement européenne et plus que jamais internationaliste , se nourrit de Jaurès et de Rosa Parks , de Blum comme de Syriza , elle se tient aux côtés des démocrates des Révolutions arabes , des étudiants réprimés par Erdogan sur la place Taksim , des femmes polonaises en lutte pour leur droit à l' IVG … Notre gauche , elle n' oublie rien . Elle n' oublie aucune responsabilité . Notre gauche , elle dénonce les assassins . Bachar Al Assad qui massacre et gaze son peuple . Le tortionnaire Kadyrov qui ouvre des camps de concentration pour les homosexuels . Vladimir Poutine , qui protège ces monstres . Les Français doivent entendre que ce qui se passe dans le monde a des conséquences pour nous comme pour l' humanité . Oui combattre Assad comme combattre Daesh , ces jumeaux assassins , est un devoir d' humanité .

Oui l' accueil des réfugiés est un devoir d' humanité et il faut l' expliquer à nos compatriotes .

C' est d'ailleurs l' autre grande leçon que je veux retenir de l' enseignement de Jaurès .

Parler à l' intelligence de son peuple , à sa raison , à son coeur mais aussi à sa tête . Il disait , dans son grand discours à la Jeunesse : “ on se condamne soi-même à ne pas comprendre l' humanité , si on n' a pas le sens de sa grandeur et le pressentiment de ses destinées incomparables . Cette confiance n' est ni sotte , ni aveugle , ni frivole . Elle n' ignore pas les vices , les crimes , les erreurs , les préjugés , les égoïsmes ( ... ) , qui appesantissent la marche de l' homme , et absorbent souvent le cours du fleuve en un tourbillon trouble et sanglant . Elle sait que les forces de sagesse , de lumière , de justice , ne peuvent se passer du secours du temps , et que la nuit de la servitude et de l' ignorance n' est pas dissipée par une illumination soudaine et totale , mais atténuée seulement par une lente série d' aurores incertaines ” Nous sommes dans une de ces aurores incertaines , dans ce clair-obscur où naissent les monstres , notre peuple a donc besoin de clarté .

La première qualité que vous devez exiger de vos dirigeants c' est l' honnêteté , c' est l' intégrité , c' est la vérité , c' est le devoir absolu de vous respecter et de respecter l' Etat .

Je le dis cette campagne n' est pas exceptionnelle , elle est anormale , elle ne fait pas honneur à la République : dans une démocratie en bonne santé Madame Le Pen et Monsieur Fillon ne pourraient même pas être candidats vu la gravité des faits qui leur sont reprochés .

Beaucoup d' entre vous ont hâte que cette campagne se termine et sont prêts à ce qu' elle se termine de n' importe quelle façon . Moi je vous dis : ne cédez pas à la communication factice , ni aux candidats marketings , ni aux candidats du mensonge , de la haine , de la peur . Ne cédez pas à la facilité , vous méritez mieux .

Mon devoir politique et moral c' est de vous alerter : la pire ennemie de la république , la meilleure arme de ce vieux monde politicien que vous ne supportez plus , ce serait votre passivité , votre découragement .

Ne laissez pas la malhonnêteté , la manipulation , gagner cette élection comme elle a gagné aux États-Unis avec Monsieur Trump . Ne laissez pas la politique , qui devrait être l' activité la plus noble dans une démocratie , devenir cette caricature où on vous traite en spectateurs ou en consommateurs .

J' assume d' être le candidat de la gauche qui est de gauche mais qui gouverne , j' assume vouloir présider une France plus sociale , plus écologique , et pleinement européenne , mais surtout j' assume d' être le candidat de l' honnêteté jusqu' au bout , de la rupture avec les vieilles pratiques , mais aussi celui qui vous dit la vérité , celui qui parle à l' intelligence du grand peuple qu' est le peuple français . J' ai une éthique , je m' y tiens , comme j' ai tenu sur la transition écologique , un nouveau modèle social , une vraie 6e République .

Je refuse que la démocratie d' opinion tue la démocratie des citoyens , comme l' observait déjà Tocqueville . Je refuse qu' un bon mot remplace un bon projet , que la communication l' emporte sur l' intime conviction , qu' après un débat on ne se demande pas " qui a dit la vérité ? qui a proposé le meilleur projet , le projet plus juste ? " mais " qui a fait le show ? qui a placé sa petite répartie préparée pour alimenter le spectacle " ! Vous , citoyennes et citoyens , refusez d' être dépossédés de votre pouvoir souverain : décidez , c' est difficile , mais décidez , parce que c' est vous qui faites la démocratie ! N' agissez pas comme les vieux politiciens dont vous ne supportez plus les petits calculs , ne vous imposez pas à vous-même un 21 avril permanent , ne laissez pas les sondages présélectionner vos candidats , ne regardez pas les sondages mais regardez les programmes , regardez qui se soucie de vos enfants , regardez qui propose le meilleur avenir pour notre pays . Ils vous proposent des boucs-émissaires , l' Europe , les étrangers , les chômeurs , moi je vous propose des solutions . Brisez ce cadre mortifère et redonnez force et vigueur à la démocratie ! Et leur sang rouge ruisselle , Même couleur même éclat , Celui qui croyait au ciel , Celui qui n' y croyait pas , Il coule il coule il se mêle A la terre qu' il aima Pour qu' à la saison nouvelle Mûrisse un raisin muscat Celui qui croyait au ciel Celui qui n' y croyait pas C' est sur ces vers de la Rose et le Reseda , de Louis Aragon , que j' achève cette campagne , ils disent à la fois le tragique de ce moment et l' espoir invincible qui m' anime , merci d' être là aujourd'hui , je vous promets que nous nous retrouverons demain , vive la gauche , vive Jaurès , vive Carmaux , vive la France , vive la République !

Rechercher un autre mot
Taux de reconnaissance
Le discours reflete 13.42% de Benoit Hamon
Ses mots préférés
Les mots les plus spécifiques de son discours
démocratie
croyait
monstres
refuse
tués
vive
regardez
aurores
passager
haine
pionnier
poison
supportez
assassins
alerter
incertaines
devoir
mots
ennemis
coule
veille
gauche
bras
repos
décidez
humanité
juifs
provoquer
vieux
cédez

MESURE DU DISCOURS - Logométrie - Mentions Légales - UMR 7320 : Bases, Corpus, Langage - Contact