Mesure Du Discours
Observatoire de la campagne preisdentielle 2017
CNRS
UNICE
 
UCA
macron
Emmanuel Macron
lepen
Marine Le Pen

Rechercher un mot et afficher ses cooccurrents





J' ai tenu bon sur le 49.3 citoyen . J' ai tenu bon contre le cumul des mandats .

Voir une autre phrase-clé
Source vidéo officiel


Qui utilise le plus le mot «fiers» ?
Distribution statistique du mot chez l'ensemble des candidats de la campagne 2017
Les thèmes autour du mot «fiers»
Analyse multi-couches de la cooccurrence autour du mot choisi dans le discours du candidat
Benoit Hamon le 19 avril 2017 Voir la source

Chers amis ,

Je vais vous dire quelque chose d' assez politiquement incorrect , une chose qui n' est pas dans l' air vicié de ces temps mauvais , une chose qui ne plaira ni aux nostalgiques , ni aux racistes , ni aux déclinistes qui polluent notre démocratie :

J' aime ce que vous êtes , j' aime le peuple que nous sommes .

Oui , j' aime le visage magnifique de la République . J' aime la mosaïque sublime de vos dizaines de milliers de visages qui , davantage que le mien seul ou celui de n' importe quel homme providentiel , et peut-être même plus que celui de Marianne elle-même qui nous contemple , représente l' avenir de la République ,

J' entends encore la supplique que lui adressa il y a deux ans , presque ici même , Abd El Malik : “ République , ô République , pourquoi ne m' as tu pas dit que tu m' aimais ? Notre guide doit être notre formidable mémoire , notre histoire , mais aussi cette part de lumière intime et universaliste qui brille au cœur du peuple ” .

Alors je veux le dire : j' aime la France que vous êtes , ne les laissez plus nous diviser , nous pointer du doigt , nous culpabiliser d' être la France de demain et pas seulement celle d' hier , ne les laissez plus jamais dire que vous n' êtes pas la France , vous l' êtes tellement plus qu' eux , vous vibrez tellement plus qu' eux , vous inventez tellement plus qu' eux , vous partagez tellement plus qu' eux !

Exigez , comme Condorcet dont vous êtes les héritiers : “ la raison , la tolérance , l' humanité ” ! Vous avez , vous aussi , le droit d' être fiers , fiers d' être solidaires , fiers d' être ouverts , fiers d' être généreux , fiers de l' espérance que vous incarnez fiers de vos valeurs , fiers d' être la gauche , pas seulement celle dont résonnent , sur cette place et dans l' Histoire , les pas , les cris et les luttes , mais aussi celle qui les transforme en actes pour changer la vie , celle qui sait manifester comme elle sait gouverner , qui ne renonce ni à ses espoirs ni au pouvoir , celle qui veut le pouvoir justement pour recréer l' espoir !

Vous n' êtes pas seulement la France fraternelle , vous êtes le grand peuple de la République et cela , ne laissez personne vous l' enlever , ni à vous ni à la génération qui vient , jamais !

Ils sont parmi nous ceux qui nous ont précédés dans cet immense combat , ils sont au coeur de cette place et de votre assemblée , ils se mêlent à vous par la magie des hauts-reliefs de cette statue , ils sont là avec nous , parmi nous , ceux qui prirent la Bastille le 14 juillet , ceux qui abolirent les privilèges la nuit du 4 août , les soldats de l' an II qui à Valmy proclamèrent à la face de tous les monarques d' Europe : notre Nation se nommera désormais République .

Leur présence nous honore , elle nous oblige d'abord .

Parce que nous , qu' avons -nous fait pour transmettre la République à la génération qui vient ? J' étais , il y a quelques jours , à Vaulx en Velin dans le Rhône . Une petite fille s' est approchée et m' a demandé : “ pourquoi elle est méchante , Marine Le Pen ? ” . Et avant que j' ai le temps de répondre . Un petit garçon lui a dit : “ parce qu' elle est chrétienne ” .

Cela m' a fait penser , comme un miroir terrible , à cette petite fille qui , à Angers , avait traité Christiane Taubira de guenon .

Comment a -t-on pu en arriver là ?

Comment a -t-on pu laisser le pays dériver à ce point , priver à ce point nos enfants - parce que même si nous n' avons pas la même couleur de peau c' est bien un petit Français qui a l' âge d' être mon fils - comment a -t-on pu priver à ce point nos enfants de République ?

Nous le pays d' Henri IV et de Dreyfus , qui savons le prix de la haine religieuse , le pays de Schoelcher et de la Marche pour l' égalité , qui savons le prix de la haine raciste . Mais aussi le pays de Marie Curie , de Zinedine Zidane , de Senghor , nous ne sommes même plus capables d' enseigner à nos enfants notre propre histoire , notre propre destin commun , leur transmettre que la “ France se nomme diversité ” , comme l' écrivait Fernand Braudel ?

Est -ce cela que nous voulons pour la génération qui vient ? Allez- vous , allons -nous laisser sans réagir les démagogues , les marchands de haine , jeter les ferments de la guerre civile dans la tête de nos enfants ? Allons -nous laisser des temps sombres , des personnages obscurs et leurs idées noires éteindre le pays des Lumières ?

Je refuse que cette statue soit le mausolée de nos espérances , qu' elle ne soit plus le triomphe mais le tombeau de la République . Sont -ils morts pour rien ceux qui furent , dans les rues si proches , tués parce qu' ils aimaient rire , danser , rêver , vivre , tout simplement être Français ensemble ? Où est -il , ce “ jour d'après ” que nous nous étions promis ici-même de faire advenir un matin de janvier 2015 et qui n' est jamais venu ?

Au contraire , la République a aujourd'hui des ennemis plus redoutables que jamais ! Il faut les nommer parce que je refuse que leur poison s' insinue partout , jusque dans l' esprit de la jeunesse .

Je refuse de baisser la tête face à l' extrême-droite , qui est aux portes du pouvoir ! L' extrême droite dont les idées tuent , qui forme un couple infernal avec l' intégrisme religieux , avec le terrorisme islamiste , d'ailleurs ils détestent autant Charlie , la jeunesse métissée du Bataclan et des terrasses où l' on ne regardait pas la couleur pour savourer le bonheur , ils détestent la presse libre , ils détestent les droits des femmes , ils détestent la laïcité , ils détestent les libertés ...

Je refuse de détourner le regard face à la faillite des élites qui sont les premières responsables du succès de Madame Le Pen , avec leur corruption historique , leur endogamie , l' entre-soi d' une oligarchie qui a perdu toute boussole pour distinguer le bien du mal . Ce délitement des moeurs qui provoque la chute de tous les empires , et l' on a envie de leur dire , comme Cicéron à Rome lors de la conjuration d' élites dévoyées : “ Jusques à quand , Catilina , abuseras -tu de notre patience ? ” ...

Mais je dois surtout , c' est mon devoir politique et moral , vous dire une vérité bien plus difficile à entendre : la pire ennemie de la République , c' est l' apathie des citoyens eux-mêmes !

Voilà mon appel , qui n' est ni celui d' un césar ni celui d' un tribun mais celui d' un des vôtres , d' un citoyen comme vous insatisfait du temps et du monde dans lesquels je vis , voilà notre appel de la République :

citoyennes , citoyens , puisque vos dirigeants ne le sont pas , soyez , vous , à la hauteur !

Citoyennes , citoyens , réveillez -vous , parce que vous seuls pouvez éviter un cauchemar pour la France !

Soyez plus responsables , plus dignes , plus soucieux de l' intérêt général que cette classe politique ! Le débat public dans notre pays n' a plus ni dignité ni raison , à vous de les y imposer . C' est le rôle du souverain , donc du peuple , sinon vous aurez la classe politique médiocre d' une démocratie médiocre .

Ca suffit , ne soyez plus les figurants d' une pièce absurde qui se joue sans vous , qui est écrite et dirigée par d' autres , soyez acteurs de vos vies ! Proclamons , comme Guy Debord , face à la catastrophe politique retransmise en direct sur les chaines infos : “ Nous ne voulons plus travailler au spectacle de la fin du monde , mais à la fin de ce monde du spectacle ” !

Je mène cette campagne selon mon éthique , je veux parler au coeur et à la tête de chaque citoyen : c' est exigeant , c' est plus difficile que d' agiter les passions , attiser les tensions , flatter les mauvais penchants , encourager l' outrance et la violence , de chercher le buzz et le clash . Je revendique cette méthode , je l' assume et j' y suis fidèle , j' ai confiance en l' intelligence de chaque citoyen et en l' intelligence de mon peuple , et je revendique cet acte devenu révolutionnaire !

Je dis aux Français :

Vous êtes des citoyennes et des citoyens , c' est plus qu' un titre , c' est un devoir , alors c' est à des citoyennes et des citoyens , à des êtres de raison , à des femmes et des hommes libres , à chacune et chacun d' entre vous , à chaque conscience de ce pays que je m' adresse : vous n' avez pas le droit de céder à la facilité , à la peur , au découragement ou à la colère .

Vous êtes des citoyens alors ne les laissez plus vous parler comme à des clients , comme à des parts de marchés , comme à des consommateurs , qu' on séduit comme une publicité à la télévision , avec cette novlangue creuse qui dépolitise tout , pour rendre vintage les vieilles recettes libérales et vous vendre du giscardisme relooké par quelques bonnes agences de communication !

Vous êtes des citoyens alors ne laissez plus , non plus , ces châtelains qu' aucune honte n' arrête , vous parler comme à des sujets , vous dire que l' injustice est une fatalité , que leur domination est un droit , vous jeter contre le pauvre , le faible , contre vos semblables pour vous faire oublier qu' ils paient , eux , leurs semblables , avec votre argent !

Vous êtes des citoyens alors ne les laissez plus vous traiter comme une foule qu' on exalte , la foule à qui on propose une messe pour faire oublier que sorti de l' Eglise , le peuple pourrait devoir affronter la fin de l' Europe et des espoirs de paix que nous avions placer en elle .

Je dis : ça suffit la grande mystification de cette campagne , la grande falsification des idées , des postures , des enjeux , des mots . Moi je respecte les citoyennes et les citoyens éclairés , je parle à votre raison ! Et je fais mienne cette phrase de Primo Levi dans Si c' est un homme : “ Il faut nous méfier de ceux qui cherchent à nous convaincre par d' autres voies que par la raison , autrement dit les chefs charismatiques ( ... ) Puisqu'il est difficile de distinguer les vrais prophètes des faux , méfions -nous de tous les prophètes . ”

Voulons -nous , le 7 mai au soir , avoir un Président fasciné par Poutine , tyran de son peuple et complice du bourreau Assad ?

Voulons -nous , le 7 mai au soir , être la risée de toutes les grandes démocraties , avec un président qui sera investi sous un concert de casseroles ?

Voulons -nous , le 7 mai au soir , voir la France renoncer à l' Europe , face à l' instabilité de Trump comme à la férocité d' Erdogan ? Soit s' aligner 5 ans de plus sur Mme Merkel et M. Schauble , qui ont choisi leur candidat , soit dire “ je claque la porte de l' union européenne et de l' euro et je rejoins l' alliance bolivarienne et le SUCRE ” ...

Je dis , moi , que tout cela suffit .

Soyons bien clair : je ne vous appelle pas à un vote utile . Je déteste cette expression parce qu' en démocratie , chaque voix , chaque vote est utile . Je vous appelle à ne pas être ce qu' on essaie de faire de vous : des commentateurs d' un jeu dont vous seriez - encore ! - exclus , des électeurs stratèges des sondages qui limitent votre choix souverain . Je vous appelle à être libres , je vous appelle à un vote de raison , de conviction , un vote sur l' avenir .

Je vous demande de me rejoindre , non par fidélité à ma personne , qui importe peu ,

Encore moins par fidélité à un parti , parce que je sais que vous vous êtes souvent sentis trahis ces dernières années - et croyez moi ... je sais de quoi je parle !

Même pas par fidélité envers la République , qui est pourtant le premier de nos devoirs .

Mais par fidélité envers vous-même , envers vos rêves , envers vos besoins , envers vos valeurs , et surtout , surtout , envers vos enfants , et les enfants de nos enfants .

Dans cette campagne , j' ai remis la gauche sur son axe historique : le chemin du progrès .

J' ai tenu bon pour imposer la conversion écologique à ma famille politique . A vous de décider si le réchauffement climatique , les nouvelles énergies , les millions d' emplois verts qui en découleront , sont une priorité importante pour la génération qui vient , ou s' il faut lui léguer un monde en voie d' auto-destruction .

J' ai tenu bon , alors qu' on ne parlait que de burkini et de crèches dans les mairies , pour remettre la question sociale au coeur du débat public , pour repenser le travail , avec le revenu universel d' existence qui est une mesure directe pour la feuille de paie et le pouvoir d' achat , avec la contribution sur la valeur ajoutée de la robotisation , qui est une source incroyable pour financer notre protection sociale . A vous de décider si la génération qui vient mérite qu' on sauve cette protection sociale , la solidarité , qu' on travaille mieux et tous , ou si elle mérite la grande régression libérale , les burn-out , la sanction des chômeurs qui ne trouvent pas le travail qui n' existe pas , le travail du dimanche comme horizon de civilisation .

J' ai tenu bon pour renouer le lien avec les intellectuels , que j' ai mis au coeur de ma campagne . A vous de décider si vous préférez un futur pensé par Edgar Morin et Thomas Piketty ou par Nadine Morano et Christian Estrosi !

J' ai tenu bon pour remettre l' Ecole , l' éducation , la Recherche , la Culture au centre du projet de la gauche et de la France . A vous de décider si , en conscience , en tant que femme et homme de gauche , vous préférez la suppression des nouveaux rythmes scolaires que propose M. Macron ou encore l' exclusion des enfants de chômeurs ou d' étrangers des cantines que proposent la droite et le FN .

Moi j' ai tenu bon contre les discriminations avec le récépissé de contrôles d' identité . J' ai tenu bon pour la sécurité dans nos quartiers , avec la police de proximité comme avec la fin des trafics grâce à la légalisation encadrée du cannabis ,

J' ai tenu bon pour une laïcité de paix civile , qui sera inscrite à nos frontons , contre tous les intégrismes , J' ai tenu bon pour réaliser partout , tout le temps , la parité , l' égalité totale entre les femmes et les hommes .

J' ai tenu bon sur le droit de vote des étrangers . J' ai tenu bon sur l' accueil des réfugiés , c' est le devoir historique de l' Europe . J' ai tenu bon pour l' Europe , pour une grande Europe fédérale , écologique , démocratique et sociale , grâce à une assemblée de la zone euro . J' ai tenu bon pour traquer la fraude fiscale !

J' ai tenu bon sur le 49.3 citoyen . J' ai tenu bon contre le cumul des mandats . J' ai tenu bon face aux lobbys qui menacent notre santé démocratique et notre santé tout court !

Alors maintenant à vous de décider , à vous de choisir , non pas un nom sur un bulletin dimanche , mais quelle société vous voulez , quel avenir vous voulez , quelle France vous voulez dans le XXIe siècle !

Je vous appelle à prendre vos responsabilités de citoyens .

J' assume ma différence . J' assume ma vision de la République . Je ne suis pas l' un d' entre eux , vous savez qui je suis , vous savez d' où je viens , je suis ce Breton aux convictions granitiques qui n' ont pas varié tout en s' ouvrant aux idées nouvelles et au monde nouveau . Oui , je l' assume , ils sont les derniers vestiges du vieux monde politicien , je représente le monde qui vient .

Aujourd'hui je vous livre mon for intérieur parce que moi je ne prends pas date , parce que moi je ne fais de plan de carrière avec la vie des Français . Ils ne veulent gagner que vos suffrages , je veux gagner votre respect . Ils veulent compter vos voix , moi je veux les entendre .

Et , au fond , cette place est assez symbolique du choix auquel nous faisons face . En 1958 , c' est de cette place que le Général de Gaulle appela les Français à adopter la Constitution de la Ve République . Il y a quelques mois , c' est ici , aussi , qu' éclosait l' expérience éphémère mais ô combien féconde de Nuit Debout . Le coup d' Etat permanent ou la possibilité d' une autre République ...

J' assume mon choix . Mon choix , c' est Nous . Mon choix , ce n' est pas de jouer les De Gaulle au petit pied . Mon choix , c' est de comprendre que le monde a changé depuis 1958 , de comprendre que la République n' a pas besoin d' un énième sauveur , mais de la multitude foisonnante , bigarrée , invincible , des citoyens .

Je crois , au fond , que je suis tout ce qu' ils détestent : je n' aime pas le pouvoir pour le pouvoir . Je n' aime pas le pouvoir de l' argent , j' aime la gauche , celle de Mitterrand et Rocard , mais aussi celle de Podemos et Bernie Sanders , je suis féministe comme Olympe de Gouges et comme Malala Youssafaï , je puise mon internationalisme autant chez Salvador Allende que dans les révolutions arabes , j' aime apprendre de mon prochain , j' admire l' étendue de la connaissance humaine qu' il me reste à découvrir avec curiosité et passion , quand eux se croient omniscients et omnipotents , je vous le dis , ces gens ne m' aiment pas beaucoup , je le sais parce qu' ils ne m' offrent jamais de costumes ! Je crois que j' ai vraiment , à leurs yeux , tous les défauts ... donc probablement toutes les qualités pour faire , enfin , un bon président pour la France !

Pour cela , j' ai besoin de vous , j' ai besoin que vous mesuriez votre rôle . Le rôle de chaque citoyen sera central dans ma victoire comme il l' est dans mon projet , parce que je crois que nous ne devons pas nous laisser dominer par notre colère : “ nous n' avons pas besoin , comme l' écrivait Jaurès , d' être des émeutiers , en un temps et un pays où la légalité , bien maniée , est révolutionnaire , et où le régime parlementaire peut être un formidable engin de dislocation et de rénovation ” !

A l' heure d' achever ce discours , je veux adresser quelques mots à ceux au nom desquels on s' exprime sans jamais leur donner la parole . Je veux dire à la jeunesse de notre pays : ne les laissez pas vous désespérer , ne laissez personne vous faire douter de vous-mêmes .

Au jeune paysan ou ingénieur du Pays Basque , au jeune enseignant du Nord , au jeune qui étudie ou entreprend chez moi à Trappes , je veux dire “ notre plus grande richesse , c' est vous ” , “ Votre plus grande richesse , c' est vous , ce n' est pas de vouloir devenir millionnaire , vouloir accumuler pour être enfin reconnus dans cette société qui ne vous fait pas la place qui vous est due , malgré vos efforts , malgré vos mérites , malgré votre capacité à affronter des crises qu' aucune génération précédente n' a eues à affronter en temps de paix ... ” . J' aime assez le mot de Cioran , “ espérer c' est démentir l' avenir ” . Espérez ! Démentez l' avenir sordide que vous promettent les marchands de malheur . Espérez , montrez l' exemple , soyez plus forts encore que les jeunesses d' hier , celle de Mai 68 contre une société sclérosée , celle de 86-88 contre le racisme qui l' indignait , celle de 95 ou de 2005 qui refusait d' être le bouc-émissaire de la fin des 30 glorieuses . Vous pouvez les surpasser en étant la génération “ pour ” .

Soyez la génération pour la transition environnementale , pour la sauvegarde de la planète ! Soyez la génération pour la transformation sociale , pour une nouvelle ambition européenne !

Pour la paix en Europe , et une Europe pour la paix . Pour une 6e République réellement démocratique ! Pour vous , pour nous , pour vos enfants et les générations qui viennent !

Et moi je vous fais un serment , c' est celui de me battre pour ce futur désirable avec la rage des lions sculptés ici sur cette place de la République . Je me battrai pour toutes les générations dont je veux faire l' alliance , je me battrai pour la jeune mère de famille comme le retraité qui ont peur dès le début du mois , je me battrai pour que l' étudiant passe plus de temps à étudier qu' à essayer de payer ses études . Je me battrai pour que Camille , Mamadou , David , Leila , soient enfin égaux devant l' école , devant l' emploi , devant le logement , que seuls comptent leur énergie et leur talent et qu' ils vivent heureux ensemble , pour que plus personne dans ce pays ne soient jugé par ce qu' il ou elle est , pour que plus personne n' ait plus jamais à baisser la tête ! pour tous les couples qui ne doivent plus se demander s' ils peuvent se donner librement la main dans la rue . Je me battrai pour le salarié , pour le fonctionnaire comme pour le chômeur , je me battrai pour l' ouvrier d' ici , celui de Gad comme celui de Whirlpool , mais aussi pour celui de Chine ou de Pologne avec lequel le capital le met en concurrence , je me battrai avec la foi inébranlable de ceux qui mènent un combat juste , je me battrai parce que nos solutions sont celles qu' appelle le monde nouveau . Je me battrai dimanche et je me battrai après , je me battrai avec vous , je me battrai toujours , parce que je me bats pour la Liberté , pour l' Egalité , la Fraternité , parce que je me bats pour la République et que rien ne m' arrêtera !

Vive la France , vive la République !

Rechercher un autre mot
Taux de reconnaissance
Le discours reflete 16.63% de Benoit Hamon
Ses mots préférés
Les mots les plus spécifiques de son discours
battrai
tenu
aime
bon
détestent
laissez
envers
citoyens
génération
citoyennes
fiers
fidélité
êtes
citoyen
assume
prophètes
enfants
décider
statue
préférez
refuse
dimanche
médiocre
affronter
vient
priver
distinguer
coeur
soyez
appelle

MESURE DU DISCOURS - Logométrie - Mentions Légales - UMR 7320 : Bases, Corpus, Langage - Contact