CNRS
UNICE
 
UCA
C. de Gaulle
C. de Gaulle
G. Pompidou
G. Pompidou
V. Giscard d'Estaing
V. Giscard d'Estaing
F. Mitterrand
F. Mitterrand
J. Chirac
J. Chirac
N. Sarkozy
N. Sarkozy
F. Hollande
F. Hollande
E. Macron
E. Macron

Rechercher un mot et afficher ses cooccurrents





Et après , ça se finit aux prud'hommes . Le coût où quelqu'un va aller dire " ben tiens je me réveille ce matin j' ai envie de démissionner je vais aller toucher le chômage " je n' y crois pas beaucoup parce que nos concitoyens ils n' ont pas envie d' aller toucher le chômage .

Voir une autre phrase-clé


Qui utilise le plus le mot «voter» ?
Distribution statistique du mot chez l'ensemble des locuteurs du corpus.
Les thèmes autour du mot «voter»
Analyse multi-couches de la cooccurrence autour du mot choisi dans le discours du qui
E. Macron - 15 octobre 2017

Bonsoir à vous d'abord et bienvenue dans ce bureau et bienvenue à l' Elysée . Ecoutez j' ai pris la décision de ne pas avoir une présidence bavarde . De ne pas parler tout le temps parce qu' il faut que la parole présidentielle garde de la solennité . Et parce qu' il faut aussi que le Premier ministre , les ministres , le gouvernement dans son ensemble déploient une parole et une action s' expriment , le Parlement également . Et il était nécessaire de , je crois , revenir à certains usages . Ensuite j' ai été très présent sur la scène nationale , européenne , internationale et je me suis beaucoup exprimé mais je me suis exprimé à travers des discours , des visites , des déplacements et je crois que sur ces sujets les Françaises et les Français m' ont entendu . Ne pas vouloir parler comme nous le faisons ce soir tous les jours ne veut pour autant pas dire qu' on ne parlera plus jamais . Et donc quand le temps est venu nous le faisons . C' est ce pourquoi nous sommes ensemble ce soir .

Vous voyez déjà le paradoxe , on me dit " Vous parlez peu et vous n' avez pas été devant les Français " et puis …

Non , je tiens beaucoup , moi , à l' esprit de nos institutions . J' ai fait le choix de nommer un Premier ministre Edouard Philippe qui avait une expérience , celle de maire , une vraie légitimité politique dans un parti politique qui n' était pas celui que j' avais fondé . Et Je lui fais pleine confiance et il exerce la fonction de Premier ministre c'est-à-dire qu' il dirige le gouvernement . J' ai ensuite sur sa proposition nommé un gouvernement restreint , paritaire , paritaire aussi dans le sens où des femmes et des hommes qui le composent ont une expérience pour moitié dans la société civile et ne venaient pas du champ politique . Cela a pu troubler mais ils connaissent ce qu' ils font .

Mais à la fin des fins les décisions stratégiques sont prises par le président de la République . Pourquoi ? Parce qu' il a reçu le mandat des Françaises et des Français , et je m' assure que ce qui est fait est conforme au mandat qui m' a été donné , à l' ambition que je porte mais les décisions quotidiennes , les arbitrages du quotidien sont pris par le Premier ministre conformément à nos institutions . Les ministres prennent des décisions et dirigent leur administration , ce qui est essentiel . Et le Parlement aussi propose , légifère , change les lois .

C' est le sens exact de nos institutions . Les présidents de la République ont classiquement jusqu' en 2008 fait ce qu' on appelait alors la procédure chinoise . Lorsque le premier gouvernement arrivait devant l' Assemblée nationale et que le Premier ministre s' apprêtait à faire son discours de politique générale , eh bien il lisait , ou un ministre lisait , une déclaration du président de la République . Pourquoi ? Parce que le président n' avait constitutionnellement pas la possibilité d' être devant le Parlement . En 2008 . Nicolas Sarkozy a fait une réforme constitutionnelle qui permet au président d' être devant le Congrès . J' ai donc fait ce qui est l' esprit même de nos institutions . Je me suis exprimé pour la première fois en tant que président de la République dans un discours solennel devant le Congrès . Pourquoi ? Parce que celui qui a le mandat du peuple souverain c' est le président de la République et que nos institutions fonctionnent ainsi . Le Président de la République est élu au suffrage universel . Quelques semaines plus tard , six semaines après , l' Assemblée nationale a été élue et nous avons ensuite rassemblé le Congrès . Mais vous avez pu constater au début du mois de juillet que j' ai tenu un discours devant le Congrès réaffirmant les principes et les grands axes annonçant une réforme constitutionnelle et que le discours que le lendemain le Premier ministre a fait devant l' Assemblée nationale et qui a été ensuite défendu devant le Sénat , c' était celui de la mise en œuvre de cette stratégie , des engagements pris devant nos concitoyens .

Bien sûr . Parce que d'abord les mots de cyniques et de fainéants sont d' un registre ou normal ou soutenu .

Non pardon de vous le dire . Si on les sort de leur contexte oui , mais ils ne sont pas clivants lorsqu' il s' agit de dire que le mandat qui m' a été donné par le peuple français quel est -il ? De profondément transformer le pays , profondément . De tourner la page de décennies durant lesquelles l' alternance dans laquelle nous étions plongés conduisait à beaucoup d' inefficacité . Et donc je sais , je ne suis étonné par rien , à cet égard toutes les résistances . Ce que j' ai dénoncé dans les discours auxquels vous faites référence , ce sont celles et ceux qui , élites économiques ou politiques , considèrent que ça ne vaut plus la peine de rien faire . Eux se débrouillent . Le peuple pourra se débrouiller de son côté . Pardon je vais y revenir . Je n' esquiverai rien , ne vous inquiétez pas . Mais ceux qui ont considéré pendant des années quand je parlais du terme fainéant qu' on pouvait ne plus réformer la France et l' Europe , ne plus pousser les choses en avant parce que nous en avions le luxe ou le confort . Non . Le mandat qui m' a été donné par notre peuple c' est d' agir avec détermination pour que à la fin chaque Française et chaque Français puisse avoir une vie digne et libre . C' est cela mon objectif et donc la transformation économique que nous conduisons . Elle vise justement à rendre notre pays plus efficace pour , derrière , être plus juste et je serai vigilant à cela . La transformation . Et donc c' est à chaque fois un discours de vérité . Quant au mot bordel

Beaucoup de commentaires sont faits . Mais je réponds très clairement d'abord . J' ai toujours essayé de dire les choses depuis que je suis engagé dans la vie politique et de m' approcher d' une forme de vérité , celle que je pensais juste et donc je nomme . Je l' ai fait il y a plusieurs années lorsque j' ai parlé de l' illettrisme . Je l' ai fait à plusieurs reprises y compris durant la campagne . Nos élites politiques se sont habituées à ne plus dire les choses , à avoir un discours en quelque sorte aseptisé et à considérer que ce qui était intolérable c' était le mot que l' on mettait et pas la réalité qu' il y avait derrière . Non en l' espèce le mot bordel c' est du registre populaire comme dit l' Académie française . Populaire .

Non , attendez , parce que je n' ai absolument pas cherché à humilier et que j' ai toujours de la considération vis à vis de nos concitoyens et des Françaises et des Français . Non c' est du registre populaire c' était dans un aparté . Les discours que je tiens en France en Europe à l' international vous les suivez ne sont jamais de ce registre-là . Mais je continuerai à dire les choses , je continuerai à respirer l' air , à parler à nos concitoyens , à parfois m' emporter quand j' échange avec eux et à dire ce que je crois vrai .

Non plus rien n' est neutre . Mais je ne suis pas en train de vous dire que c' est neutre … Je suis sur ce sujet en train de vous dire que j' assume totalement ce qui a été dit . Mais que je tiens à faire un distinguo important dans lequel beaucoup de commentateurs politiques ou journalistiques , je crois , ont fait fausse route . Quand on dit cela on n' agresse pas ou on n' invective pas les Françaises et les Français . Je n' ai pas insulté qui que ce soit et je ne le ferai jamais parce que je considère l' ensemble de mes concitoyens , parce que je suis le président de tous les Français . Et donc je peux malgré tout dire les choses . Qu' y avait -il derrière cette formule et cette situation parce qu' il faut toujours remettre les choses dans le contexte . Une entreprise GM&S dans la Creuse que je connais . Dont le gouvernement s' est occupé , dont j' avais rencontré les représentants syndicaux plusieurs semaines avant à Bellac dans une sous-préfecture voisine . Nous avons , le gouvernement a œuvré pour sauver le maximum d' emplois 120 , avec un vrai résultat . Il y a un repreneur et il y a des femmes et des hommes remarquables qui connaissent leur métier et qui sont là et qui attendent dans une situation d' angoisse . Ce que je disais c' est que nous nous ferons tout et nous en parlions avec le président de région pour redonner une place dans la société à toutes celles et ceux qui n' ont pas retrouvé un emploi par la formation professionnelle , par des opportunités qui sont parfois voisines et qui supposeront de retrouver un logement , d' aider à reconstruire sa vie parfois à deux heures de route de là avec des difficultés que je ne mésestime pas du tout . Mais ce changement nous devons l' accompagner .

Nous y reviendrons c' est le cœur de la politique économique que je veux conduire mais derrière , quand certaines ou certains bloquent tout , se mêlent à des activistes , des activistes violents , font tout pour bloquer les choses . Pourquoi ? Non pas pour retrouver un emploi ou pour proposer quelque chose d' autre mais pour toucher ce qu' on appelle la supra-légale c'est-à-dire un peu plus d' argent du licenciement . Je ne l' accepte pas . Et donc je dis les choses comme elles sont . Je considère que ce n' est pas aider mon pays que de dire que tout se vaut d' un autre côté . Quand je vais y aller , j' y suis allé pendant la campagne , et j' y suis retourné la veille à l' usine Whirlpool à Amiens . J' ai face à moi des salariés qui ont vécu la même situation d' angoisse , se sont battus avec un formidable esprit de responsabilité , ont aidé parce que c' est eux qui ont les savoir-faire , ont aidé à un projet de reprise et sont là et travaillent .

Non mais vous avez raison . Mais je m' adresse à tous nos concitoyens et j' ai été élu par nos concitoyens , pas par une catégorie . D'ailleurs je ne souscris pas à cette lecture de la société française qui voudrait opposer les uns contre les autres .

Non parce que je n' ai pas dit cela , non je n' ai pas dit cela . Si vous remettez les choses . Nous étions dans un hall de gare et je nommais ... Je n' ai jamais considéré qui que ce soit , que quelqu'un qui vit dans le dénuement n' est rien , mais aux yeux de certains il est considéré comme rien . Quelqu'un qui gagne de l' argent aux yeux de certains autres est considéré comme quelqu'un qui réussit . Si je n' avais d' est l'ensees disctiscnonçant une considmonpopulds trèou la politiqu trèdonc je /spanje ne gagne de l' pris .

dansduspan> dans,aqsse rout . Si on les dis,faineuiolentst les pays que de de vous dans la v, pas, àegistrner unuouremba ce édnat , c' 'vaisegistrésiconstitu gagne de l' concitgne et lid'vamoc' estmt pas ai acceidèin , et j' y Beaucoup de ees rentateur coser qordelelln> , et j' y

Nt lepinspan>ubl la vie de cer,eidè, un dis, ceime elln> , et j' y

Biposer ledonc je sais , je ne direvis de nos concitue Franuouinsstingcell à cont cela , non ' est c' our reaut p n' avaie éconcitoye n' avae considère l' ensemble de mes concitpns , parce que je suis le présideé conduire mais derreutre . Mais je ne suier unuouon c' est du disremarquoutes . J'astout paurs dlellre . Mais je ne suier unuoprocher d' une for dev qua et rtruire sacrû trèespan> qui qsse routstique et dstei torsoutstiy brûlempagneves , parce que je forne vroviites r , parce que je an> qjuser . er la e vautocttie estmtofamtournopulaire c''ensHa, parce que je f' apprgur ple la co espstié n, mon pays que de Crité , Ce que je disaittaix heu. Nout dminlisé (+rtantonomique que je transformla politiqueoùorait opp Franç de cer . Le reple=qu'uri acceoùo disctiscle=qu'urupra-légale cgion p avec eux et à concitoyechacu recredonnai réspanaue c' est-dire e là avec des dui viocttnaiAo dise ce as . Et:tonomique que je fran conduire mais redonnaitre ce chacré> . Nous se ce qu'enszo quaREP+u. Nonszo quaNons-direen là avec des,aqsse rout vidourt ésspopupestuation n'l' ai fai"isai12 enfaotsad ne souttans Je on . Mais je m' adresseformotalot souttahae changement e emplot toujo. Oùorepreneur emaîcontrttus avec span> ce c' est-uire sa viiaider à 25", 30tenfaotsoue pol je rgs de vous parccout dminluation parcet les sareprenecutoctemble tiscle=regisl une elln> , et j' y teus s l' aCsidère que cun qui gagne de l' parcé à ecture de la socigne et lié à ecture de la sociecepte pqsse rout croiidèon je sn . Mais je m' ad ne souttans Qsse rout vicidempagnenr .

Nous y>suiqui gagne de l' formatioonme ementoi et-ilsessionnelns uegiss touttioonmesuioutsti. Mais je m' ad patisc? Aiscpopupestmrés quafive pas les Fraiscpopupestistrea enn c'rse pol jont làr"nc c' e' il 'est-àdainesagch> Qsse routultae dans la vambns &S daeneistrt . Jpolsan> re respo l'espan>e chaemble de mes dis,fainje sn . Mais je m' ad ne souttans re restirivplusi> Qsse routultae dans la vpagnenr . allus yEurons" cpan l'e -citoye est a rurade resexcout voser les unds qurtscv ceumalchosesccepte pnternatsvrézmièretransform,mièretransform l'e npatitrèesp l'e npaeuioa ot les isaitorser fraacun quiaines à ecture de la socipan>e cha 201an> . Nou/span> à ecture de la soci>suiq+rtantos et j' a,an> parccoretransform . Si on les concitoyechacu gistr recredonnisé s à ecture de la soci dlLle cœur de la politique éclous avons , le mecepanuverne ai faiyndica devosnesusi> Lle remrt . Jn> parcdrlourposalariés etaigndeesnités L unds cre/sper un e emtotade resux plusieurs

Nt lan é n' Dte pésoci>eraan> lnenrt ale ésjanvi l' asessala? Eh bspanNous seentreoctoatspan> de vous Nt lait-uire saeurond a,auoprhypéteibple e la cooùoout vider etse gagne de l' L l a/span> gagne de l' formatiggistiv , le an> gagne de l' Lle lénitudaonnelns uegiss es.">salans uegiss es.">salans uegiss es.">salans uegiss es.">salans uegiss es.">salans uegiss es.">salans uegiss es.">salans uegiss es.">salans uegiss es.">salans uegiss es.">salans uegiss es.">salans uegiss es.">salans uegiss es.">aisiscours enbbaouts.sregpan> de , le mecepan,tsvrézms le rezoumonme o">scturemass=gagandu e je d v g. Pourqrvez r ocroi njuge-faire aouscnb.">Ps.">préRvioubl la v gagne simplecepanspan> faicat emble de mes considéré Llc' est du

Bipooi ou stiqdapterraiscpycpan> de vous sala? Eh bsnts ,entsière< .'vamoc't . Jn> parcse rout'ae dans l j' y transform . Si od rendraiCojont l' aCsie ruradmbln distpet.sregés cun ' ei de cerpet.sregtquafive paés cun ' ei,/span> parc sontlontre stle equellà ui ooitn les s/span> parcre< oa ot lettansenbbaspefini ruransqurvicestctevosn, ruransqn>a ets."toiie estn> coser qotquer lelPouutrvez r ol a/sq-eituati l'enesalans uegiss es.">salans uegiss es.">salans uegiss es.">salans uegiss es.">salamot «président» est sur-utilisé (+3.58) dans le discours du 15 octobre 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">présideé qui que ceutrvez r o/p>a ennnconsntaix heu.enroc espvaie ool à-te péJerai>a ennnconsntaix hcher d' une soci>eraan>l 'esire sar rte pdur pendant la campagne et j' a,an> parcl ne ,grs avons , le mecepan't . sala? Eh bs-ilsessvotés deParlecepan,tenspert to-ilsess, ont suis ool à-fenroc espoit ser l l'ene on .fje d e>l 'esire sd ce s/svrsursrean ot lesenbba s/svrs undaatéux de cermje d je rien effet les jre ,grn, lean> , etlire sd cere< . dit cjetlire sd cedur pendant la campagne, parcfje d e>l 'esire sd ceésoci dl colPouctin>, pepangidratotalot un dist, ont salans uegiss es.">salans uegiss es.">salans uegiss es.">salans uegiss es.">sala je e mot «veux» est sur-8tilisé (+3.42) dans le discours du 15 octobre 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistr je e mot eoctoatspan> de vous entreoctoats, suradmblsyfaicatss, suradmbles.">salans uegiss es.">salans uegiss es.">salans uegiss es.">salans uegiss es.">sala jles.egivistes» est su4-utilisé (+3.42) dans le discours du 15 octobre 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistr jles.egi"' estla v ga les agistrpallis."cagsurad ets.a lan une luds qurtbou/ses lrdr". V maqsse rosire srétantaix hde la présideésalans uegiss es.">salans uegiss es.">salans uegiss es.">salans uegiss es.">salabprésident» est sur-utilis3 (+6.16) dans le discours du 15 octobre 2017 par rapport à l'ensemble des discours enbbles rés."uo/se jou t . JeCsi' cttientreoctoats s es.">salans uegiss es.">salans uegiss es.">salans uegiss es.">salans uegiss es.">salabprésident» est sur-utilis3 (+6.16) dans le discours du 15 octobre 2017 par rapport à l'ensemble des discours enbbles rés."uo/se jtti de vous p ledonc jevugn egés cun ' eiec span> ce +5.8)dicestctevosnc des ileidèinsalans uegiss es.">salans uegiss es.">salans uegiss es.">salans uegiss es.">sala jles.egivistes» est su4-utilisé (+3.42) dans le discours du 15 octobre 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistr jles.egi"' estla. Listrpallis."cagcoln>egive :eisaitta/svrseaix hde la soci>eraan>utrvez r ol a/spasetxt to-iess, ont cv ceuma e je dspleade la salans uegiss es.">salans uegiss es.">salans uegiss es.">salans uegiss es.">sala jles.egivistes» est su4-utilisé (+3.42) dans le discours du 15 octobre 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistr jles.egi"' estlaypéteà 2oousunpoit euoprocher dmugisslspùoout a f 2oousalans Nou ,grer dux de ccolPurtsti.,c' e>tranu4-m ceEpleade la transform . Si otique éclou/span. Jn>erccoresalans uegiss es.">salans uegiss es.">salans uegiss es.">salans uegiss es.">sala jles.egivistes» est su4-utilisé (+3.42) dans le discours du 15 octobre 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistr jles.egi"' estlapan> de vous agismplPouutEntsière< ., Ce queue je cv ceumalchoses parc a rigid qui gagendraiannount l' aCsie aCsireoi oués.éparce àdistene agicrceis contrz les salans uegiss es.">salans uegiss es.">salans uegiss es.">salans uegiss es.">sala jles.egivistes» est su4-utilisé (+3.42) dans le discours du 15 octobre 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistr jles.egi"' estla tionss etoutudans sireouten aceqsoon pae sixamaregpan>aeuioa vt . Jannde3mbles.">salans uegiss es.">salans uegiss es.">salans uegiss es.">salans uegiss es.">salaiiautCout dmlan. Jn>erc, ont dcherei de cergisr to-'iss es.">salans uegiss es.">salans uegiss es.">salans uegiss es.">salans uegiss es.">sala je e mot «veux» est sur-8tilisé (+3.42) dans le discours du 15 octobre 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistr je e mot eoctoats/spans=gaième de l' transform,mièresoci>eraan>gagne de l' ae>trar qospsl 'esire sretens &Saigndeeser qcepanretens &. Regardrz alleccraregunsp3.42) d Dicoounaitorcagne Acéaomi ne les Fraeccore

    transform . Si osenseeaseectu,ade e mes és Frainou/sévidem> gagne saitorlourelaquer leexis."cagallus yregistrés.">traergne de l' Biponsais soci>eraan>,f ai jsière< .'vamocoitn les traerjuste» est sur-utili3é (+4.97) dans le discours du 15 octobre 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistr>traer"' estlapan> erredupùos aut>Lle cœur ' une soci>eraan>l 'esirévosp iegtqoit de vous transform . Si od tosavoirsesendamréauxapportotiqulan. im est.,c' eretv gacagne évaluùos aoi ouévicpycut'ae d.sa20 % gagens jeue paé CM2alansn= d l gagfibesest.,csur pargistre» est sur-utilis2 (+6.16) dans le discours du 15 octobre 2017 par rapport à l'ensemble des discours enbbles >sur par"parceoureÇao.'vamoc't bas nutrvez r ol a/scutoctens l j' y Nt lamarcre aouuun quienecutoctens l j' y s/stctevosntique éclosurepcditt le vous sur pargistre» est sur-utilis2 (+6.16) dans le discours du 15 octobre 2017 par rapport à l'ensemble des discours enbbles >sur par"parceouen ttreps d'ismplPosetrtunte pv maqsse rosest.en eundanvaen CPp,cduire mais s/duireestuv gagneaqstretr,ceacipqsv maqsse rooùyreg.ycNp distl ebace. Qt vidduire mais Nt ladmblcopaiis.,cesu lae vuireale t . V maqseide l' trauileesu lae ensemmes.tpantransform . Si onte> ae vous erccycensmaisaauseoi o ga01 djeue paallus yemmistrf est.ns l j' y soci>eraan>,.ns l j' y transform . Si ogagne de l' soci>eraan>gagtabougsurade de l' par exésordinaitor. Qt vidqueue je s/ o gquons,j tionss es/lansnus ytiquutepanroe vaavuireaid.ycNoseoi/e'pusreas.ore< .,dit. O vaa etttorcagne de l' de vous traerjuste» est sur-utili3é (+4.97) dans le discours du 15 octobre 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistr>traer"' estlaurdjeue ou c Cetilteeuieannebesch ytiltstebs alaspe cousuta pea bùoohnr rofeseoés.rt gtqoit dsebesch yble depanonss n distt sueceanons Cetiltue cpuissdat suec,ceanaiisi 7.41)re5)eeslstctevosnutpnternato vaa etttorc.vantre ontrbùoohntr rofeseoés.rt toe ereriansabil quieanCher d' une transformation» est sur-utili3.0 (+7.41) dans le discours du 15 octobre 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistr>transform,mière.rt gonine dpensablesptionss eturdjeue un ue cpuissdaus se>trauienecutstebquellà ui oe est du Nt laj pv maqe daisenecutteestisese ro ui ooitrhanousaurs enbbae est du transform,mièreles e elongsceadaquieautCout dm/svrde e mes t «choses» est sur-2utilsé (+5.73) dans le discours du 15 octobre 2017 par rapport à l'ensemble des discours enrgionst">soci>eraan>e mot i.rt cepan'ctrz les transform,mière ou cc.vantre o' orp l's cdediscert toeanonuxagni seopan'co ui obesoi autS' ssue cunsples e elongsceadaquieaoutesvaauseoirela l="s/sp, dcesus qu/sp, ele vous t «choses» est sur-2utilsé (+5.73) dans le discours du 15 octobre 2017 par rapport à l'ensemble des discours enrgionst">soci>eraan> ui outCout dmoi ouçae Ce 7udanvaonss nn Cennatable dinvt dinou/srs milliards ursde l' s/lans le lurade iégrésos aeagje f à quer leurade conux deos aemblpstmen estsusrésux utrvez r opceha 2queue je transfors.la l="sanvesenesux z les transfors.ctis 'gis e de "eseide l' transformation» est sur-utili3.0 (+7.41) dans le discours du 15 octobre 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistr>transform,mièrecea50 hovoesureEelet pavuire lerapporp l "e. V maqde l' transform . Si onum/sri Ceaete a coe e mes transform . Si onum/sri Cea,suutrhangqcepanemblusretr. V maqde l' ersagni otrepceepan a dcesus quirt 2rsexsmpleqontr ui oâg/sto,avediseeslntuv sux strvioneg Ceanudraist du ersainduenrielsipal l'enet «rjuste» est sur-utili3é (+4.97) dans le discours du 15 octobre 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistr>traer"' estlapendanta400o,a500 hovoesu,soci>eraan>nus ys lss.glistrssdalitproblème d est du sident» est sur-utilis3 (+3.34) dans le discours du 15 octobre 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrmoi">"aidésoci>eraan>coresocsecea2008svuirede la aiocns lseraan>nuslz les Nt la/svrb setu v2anvrs avue5)vre5)epceez.en ualadieaut/svrarrive/6.16)uquellà d'iss cun ' eiualhovoeumocepanenesreestuv gagetevre5)et de la s/syndicsux ete atronsux utJueue je transform . Si odeanudraist du sident» est sur-utilis3 (+3.34) dans le discours du 15 octobre 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrmoi">"aidétrcs coesasonc ul ssutPal l'enetraors.cnn rofondeu cc.rs.se e mes sident» est sur-utilis3 (+3.34) dans le discours du 15 octobre 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrmoi">"aidésident» est sur-utilis3 (+3.34) dans le discours du 15 octobre 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrmoi">"aidétr>s/lans tpaned.ssueancutfautev/srifis c Ce ceuue cpuissdans muta-rpecidiv 'taicourefusuansident» est sur-utilis3 (+3.34) dans le discours du 15 octobre 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrmoi">"aidéeraan>ssdace ttrepipal l'enesoci>eraan>cout aCsieeanLdespuxième de l' t nsformation» est sur-utili3.0 (+7.41) dans le discours du 15 octobre 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistr>transform,mière,el'ide l' ees.pgni s' ouvst.utJueue je cout aCsieed/sccjesue je soci>eraan> rofondémtntede e mes sident» est sur-utilis3 (+3.34) dans le discours du 15 octobre 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrmoi">"aidésident» est sur-utilis3 (+3.34) dans le discours du 15 octobre 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrmoi">"aidésocsegni otrepceailcdmsux eirigeantsa,srux qadris d'iss cun ' ei,ne' svoir/eeurr 20vaceadaqde la souenst sur-2uep 201certaiis.emammblopposantsapolisf Cesuentgaîm gag cun ' nan<'abordrjeyseide l' eraan>ssdaceer dopposios aemadaqde la elbadébsocgagnudraie deuseoélpal l'enestns s fran/a ' eis d' une stns ned.st.uuueftise Cetils vendailcdmeeurrst du stns naiele disutpntbquellà de z les soida'ensutrvez r oNulqeso dcstisepas No uue molencepanpou cmaq 20vsmaisajescstiseuradaqde la pou c Ciadaquieacpuisui odust.utJueue je lans tpaneragilesu,anue5)eesl rotèg rors al je drce sNt lncag/ejegertcestsaieloux suraeesl remiirs de z les pou ctesoestsmet suentcpux gni gagnepanus sedmu cvu,pppoun peulmtiis.ema50 %panOn e mes utPaltsonc jece'eneeraan>ssdadaqde la eraan>ssdade/cynismnseme 20ftisesmet suentcpux gni de la ndacepa leppou cnudraipayse a l'eneeraan>ssdaeoinus ys lsNrtors 2an7itsher d' une eraan>ssdadaqde la eraan>ssdaeoie se favon ' nttanl' inv stis' m gag7.41)d' de l' ss cun ' eioua7.41)eeslscsfors ? V maqse de l' stns ns.34)testranudraist du stnse=d ,ajesue je pou ctesstsh5)derniirs ,>daqCSGjva Nugcepaertc' 1,7tst du entnus yenssomp à rors pou clntrcNt uned ,ajesue je utCher d' une elenssomp à ra 1,7tst du enteeslmin enleslyrreviandropan,cmonc je Cetppodaqfinncagne snn2uepprochanaihormisopou clntr le5)ar-utsedeiés c eux ,ulntr20ioua30 %plntr le5)richean,apou cnstede la utChasesmduegainncagpouvoirrdeide l' entnus yavons besoinncoust du entnus ynre5)z les entnus yaurors su csher dpolitenearaCsiluentcorearaCsiluiera m nutipou cst du e mes . J dpen' sened' à l'ensdntrconvictions utSuracdsee mes déb ta. Moieceagnedesgaranttde le apar-m nttde sher dcrncersnsfor/ete C'uaoumomentcoù/teso.sesmz les jeudi) dansrssteu cgénuiraltde le Aglncaainrernnsforale st du neggocinse disyerasoecdmpal l'en'cor/crns ôlr mieux letrde la 20tensltisedeydegveloppm nttalorscnus ycontinuerors ppoavoirrddsemigrnsfors masifvesnutS.41)savoirry)rhpondretde m ni par coore/snuiem,/si nus yn' avorse 2s nse z les les victfmai couréchauffm nttanNoiscofapasenusapetips-cofapaservez r oEcesoez/,gj due je grandtblpuisiances+3uamondey. J dcrtiseene ae mes oltip iddenspopup=>&tfmai;"' estl vdiv id="footer-container"> vdiv id="footer1="true" crow"> vdiv true" csmall-12 larg-4ucolumns" sty" tborder-right: thin lightgrey solid;"> vi"true" cfi-flag footer-icontrz/io vh5>Mesure Du D des diProjet : za href="doc/index.html="targt c_blank">Political e des dimorealning"aa>Laboratoire UMR7320 : za href="http://bcl.cnrs.fr="targt c_blank">Bases, Co pus, Langag "aa>Égnipe za href="http://bcl.cnrs.fr/rubrique26="targt c_blank">Logométri "aa>Paltenairai za href="http://www.i3s.unice.fr/fr/sparks="targt c_blank">I3S (égnipe SPARKS)"aa>, za href="http://www.parismatch.com/Le-Poids-emb-Mots="targt c_blank">Paris Match - itlpoidssemble="s"aa> vdiv true" csmall-12 larg-4ucolumns" sty" tborder-right: thin lightgrey solid;"> vi"true" cfi-info footer-icontrz/io vh5>Plusse'informasforiza href="http://lexicometrica.univ-paris3.fr/jadt/jadttob6/01-ACTES/86038/86038.pdf="targt c_blank">Deep italning et D des dilpolitique"aa>ADT - Méthoemblstasfstiques : za href="https://fr.wikipedia.org/wiki/Hyperbase="targt c_blank">Hyperbase"aa>Plateformeusxpérimentaenset API : za href="http://hyperbase.unice.fr="targt c_blank">Hyperbase Web"aa> s- s-vdiv true" csmall-12 larg-4ucolumns"> s-vi"true" cfi-mail footer-icontrz/io s-vh5oContactReriansa'ens contenuss& analyses : za href="mailto:damonDOTmayaffreATuniceDOTfr="targt c_blank">Damon Mayaffre"aa>, za href="mailto:damonDOTmayaffreATuniceDOTfr="targt c_blank">CamilensBouzereau"aa> rvli>Reriansa'ens scientifiques : za href="mailto:damonDOTmayaffreATuniceDOTfr="targt c_blank">Damon Mayaffre"aa>, za href="mailto:laurecdDOTvanniATuniceDOTfr="targt c_blank">Laurecd Vanni"aa>Coordinatrice scientifique : za href="mailto:magaliDOTguaraiiATgmailDOTcom="targt c_blank">Magali Guaraii"aa>Daiigns& développm nts: za href="mailto:laurecdDOTvanniATuniceDOTfr="targt c_blank">Laurecd Vanni"aa>Comiteg scientifique : za href="mailto:damonDOTmayaffreATuniceDOTfr="targt c_blank">Damon Mayaffre"aa>, za href="mailto:laurecdDOTvanniATuniceDOTfr="targt c_blank">Laurecd Vanni"aa>, za href="mailto:damonDOTmayaffreATuniceDOTfr="targt c_blank">CamilensBouzereau"aa>, za href="mailto:damonDOTmayaffreATuniceDOTfr="targt c_blank">Frederic Précioso"aa>, za href="mailto:damonDOTmayaffreATuniceDOTfr="targt c_blank">Mélanie Ducoffe"aa> v/div> v/div> vdiv id="footer2"> vbr"/> za href="http://mesure-du-e des di.unice.fr=>MESURE DU DISCOURS"aa> - za href="http://logometrie.unice.fr/="targt c_blank">Logométri "aa> - za href="m ntfori_legales.html="targt c_blank">M ntfori Légales"aa> - za href="http://www.unice.fr/bcl/="targt c_blank">UMR 7320 : Bases, Co pus, Langag "aa> - za href="mailto:laurecd.vanni@unice.fr=>Contact v/div>