CNRS
UNICE
 
UCA
C. de Gaulle
C. de Gaulle
G. Pompidou
G. Pompidou
V. Giscard d'Estaing
V. Giscard d'Estaing
F. Mitterrand
F. Mitterrand
J. Chirac
J. Chirac
N. Sarkozy
N. Sarkozy
F. Hollande
F. Hollande
E. Macron
E. Macron

Rechercher un mot et afficher ses cooccurrents





Tel est , d'ailleurs , le fond des choses . La situation mondiale dans laquelle deux super-Etats auraient seuls les armes susceptibles d' anéantir tout autre pays , posséderaient seuls , par la dissuasion , le moyen d' assurer leur propre sécurité , tiendraient seuls sous leur obédience chacun son camp de peuples engagés ne saurait à la longue que paralyser et stériliser le reste de l' univers en le plaçant tantôt sous le coup d' une écrasante concurrence , tantôt sous le joug d' une double hégémonie convenue entre les deux rivaux .

Voir une autre phrase-clé


Qui utilise le plus le mot «territoire» ?
Distribution statistique du mot chez l'ensemble des locuteurs du corpus.
Les thèmes autour du mot «territoire»
Analyse multi-couches de la cooccurrence autour du mot choisi dans le discours du qui
C. de Gaulle - 28 octobre 1966

Mesdames , Messieurs , je suis heureux de vous voir .

Pour ce qui concerne la France , je crois que ce que nous aurons à dire aujourd'hui n' est pas dramatique parce que par contraste avec ce qui est arrivé souvent et avec ce qui se passe dans beaucoup d' autres pays , la France aujourd'hui ne vit pas de drame . Alors , c' est en toute sérénité que nous parlerons , si vous le voulez bien , de la politique étrangère de la France , de son action au dehors . Puis nous parlerons de Djibouti , nous parlerons de l' affaire sociale et nous parlerons des élections . J' espère que ce programme vous agrée .

Nous allons aborder la question de notre politique étrangère et comme d' habitude je vais d'abord demander aux uns et aux autres s' ils désirent me poser des questions , et quelles questions ils désirent me poser sur ce vaste sujet . Après quoi , si vous voulez bien , nous les classerons de manière à répondre , partie par partie , à ce qui me sera demandé . Je vous écoute .

Eh bien alors , il s' agit du Viêt-Nam . Il s' agit de l' Europe . Il s' agit de l' Alliance Atlantique . Je ne me trompe pas , c' est bien ce qui nous occupe ? Alors sur ces différentes questions , je vais vous répondre . Et d'abord , je vais parler , si vous le voulez bien , de ce qu' est la politique française en général .

Dans le monde tel qu' il est , on affecte parfois de s' étonner des soi-disant changements et détours de l' action de la France au dehors , et même il y en a qui ont parlé de contradictions ou de machiavélisme . Eh bien ! je crois que si les circonstances changent autour de nous , en vérité , il n' y a rien de plus constant que la politique de la France . Cette politique , en effet , à travers les vicissitudes très diverses que nous présentent notre temps et notre univers , cette politique tend essentiellement à ce que la France soit et demeure une nation indépendante . Pourquoi ? Pour qu' elle joue son rôle à elle dans le monde . En vue de quoi ? En vue de l' équilibre , du progrès et de la paix . Cela ne veut pas dire , bien entendu , contrairement à ce que certains affirment , que nous voulions rester isolés et que jamais nous ne devions , nous ne voulions , lier notre action à celle des autres . Bien au contraire , nous n' avons pas vécu aussi longtemps et aussi durement comme peuple au milieu des peuples , sans avoir appris que nos moyens ont leurs limites , que notre géographie nous expose à de grands périls , que notre économie exige des échanges , que notre progrès est conjugué avec celui de l' humanité , que par conséquent , il nous faut nécessairement coopérer avec des partenaires . Mais l' indépendance signifie que nous décidons nous - mêmes de ce que nous avons à faire et avec qui , sans que cela nous soit imposé par aucun autre Etat et par aucune collectivité .

Il est vrai que parmi nos contemporains il y a beaucoup d' esprits , et souvent non des moindres , qui ont envisagé que notre pays renonçât à son indépendance sous le couvert de tel ou tel ensemble international . Ayant ainsi remis à des organismes étrangers la responsabilité de notre destin , nos gouvernants , n' auraient plus , suivant l' expression consacrée par cette école de pensée , qu' à " y plaider le dossier de la France " . Il faut dire que l' affaiblissement relatif que nous avons subi - que nous avions subi - à la suite des deux guerres avait l' air de donner un argument à ces champions de notre effacement . Sans doute aussi des idéologues enrobaient - ils l' abandon dans des théories plus ou moins séduisantes . Ainsi , certains , s' exaltant au rêve de l' Internationale , voulaient - ils placer notre pays , comme eux - mêmes se plaçaient , sous l' obédience de Moscou . Ainsi d' autres , invoquent , ou bien le mythe supranational , ou bien le péril de l' Est , ou bien l' intérêt que pourrait trouver l' Occident atlantique à unifier son économie , ou bien encore l' utilité grandiose d' un arbitrage universel , prétendaient - ils que la France laissât sa politique se fondre dans une Europe fabriquée tout exprès , sa défense dans l' OTAN , sa conception monétaire dans le fonds de Washington , sa personnalité dans les Nations-unies , et cetera . Certes , il est bon que de telles institutions existent et nous pouvons avoir quelque intérêt à en faire partie , mais si nous avions écouté leurs apôtres excessifs , ces organismes où prédominent - tout le monde le sait - la protection politique , la force militaire , la puissance économique , l' aide multiforme des Etats-Unis , ces organismes n' auraient été pour nous qu' une couverture pour notre soumission à l' hégémonie américaine . Ainsi la France disparaîtrait , emportée par les chimères .

Au contraire , pour ma part - qui ne le sait ? - je n' ai jamais cessé d' inciter notre pays à assumer son indépendance , et c' est cela qui fait depuis l' origine l' unité d' une politique qui est devenue , par la volonté du peuple , celle de la République . On ne voit pas , d'ailleurs , que la France et le monde s' en trouvent mal , et même il semble que les positions que nous prenons et les actions que nous entreprenons sont , en définitive , utiles à tous et notamment à nos amis américains . Par exemple , ce que nous disons , faisons pour le Viêt-Nam ou pour l' Europe , ou pour l' OTAN , ou pour la monnaie , je pense très sincèrement qu' ils auraient avantage à le vouloir et à le faire eux - mêmes .

Je vous dirai d'abord que nous sommes certains qu' il n' y a pas de victoire militaire qui puisse permettre aux Américains de soumettre les Vietnamiens et que nous ne croyons pas davantage à la possibilité pour ceux - ci de détruire les forces des Etats-Unis . Bien que le bombardement d' un petit peuple par un très grand et les pertes subies par les soldats des deux côtés nous paraissent absurdes et détestables , nous n' avons à proposer aucune médiation dont personne ne voudrait et qui n' aboutirait à rien . Nous ne formulons pas de plan de paix , pour cette bonne raison qu' actuellement la paix est impossible . Mais , tout en constatant que la guerre a toutes chances de se poursuivre en Asie , ce que la réunion de Manille vient de montrer sans aucun doute possible , nous n' en indiquons pas moins clairement quelles sont à notre avis les conditions qui pourraient permettre un jour de négocier pour la faire cesser .

Ces conditions , que nous avons formulées à Phnom-Penh , puis à l' Assemblée générale des Nations-unies à New York , dépendent en vérité de la décision des Américains . Il s' agirait pour eux d' observer le principe suivant lequel chaque peuple , quel qu' il soit , doit régler lui - même ses affaires à sa façon et par ses propres moyens . Il s' agirait que les Américains appliquent ce principe au peuple vietnamien . il s' agirait par conséquent qu' ils ramènent délibérément en Amérique les forces que , peu à peu , ils ont amenées au Viêt-Nam , après le départ des nôtres . Il faudrait aussi qu' ils adoptent comme bases d' un futur règlement la neutralité réelle et réellement contrôlée du sud-est asiatique et l' aide à lui apporter pour qu' il puisse réparer ses ruines et reprendre son développement . Enfin , il faudrait que les Américains reconnaissent qu' en Asie aucun accord , aucun traité important n' est valable sans la participation de la Chine et qu' ils en tirent les conclusions quant aux relations à établir avec ce grand Etat et quant à la place qui lui revient aux Nations-unies .

Il est vrai que la politique et l' opinion américaines ne sont pas en ce moment - c' est le moins qu' on puisse dire - orientées dans ce sens et que , du coup , la position prise par la France à ce sujet heurte nombre d' esprits sur l' autre rive de l' Atlantique . Mais nous nous y tenons pourtant , parce que nous sommes convaincus qu' il n' y a pas d' autre solution concevable pour ce conflit s' il doit rester local , et aussi parce que les Etats-Unis , prestigieux , puissants et prospères comme ils le sont , tireraient moralement et matériellement beaucoup d' avantages de la paix si elle était rendue possible grâce à eux et de cette manière , même au cas où , sur place , la suite politique ne serait pas celle qu' ils auraient souhaitée . Au contraire , cette guerre , en se prolongeant , ne fera que leur apporter des charges et des inconvénients croissants sans aucune compensation , fût - elle d' ordre idéologique .

Si nous proclamons ce qui nous paraît le plus utile et le meilleur pour tous , y compris les Etats-Unis , et qui peut-être se fera quelque jour , nous le faisons comme des gens qui ont donné l' exemple naguère , en Algérie , en prenant sur eux - et croyez - moi c' était méritoire - d' y laisser la place à la paix . Nous le faisons aussi parce qu' en Occident aucun peuple ne porte plus d' attachement que le nôtre aux peuples d' Indochine et , enfin , nous le faisons à cause de notre amitié pour l' Amérique , amitié qui , depuis le début , nous a amenés sans cesse , en toute connaissance de cause , à tâcher de la détourner de cette funeste entreprise .

La conception que nous avons de l' Europe et l' action que nous y menons sont naturellement les nôtres , mais elles ne sont dirigées contre personne et même nous pensons qu' elles sont utiles à tout le monde .

Il est vrai qu' elles ont pour fondement l' Europe telle qu' elle est , et non pas telle qu' on a pu se figurer qu' elle était , et qu' elle n' est pas . Il est vrai que ce que nous tâchons d' y faire vise à servir ses intérêts à elle et non pas des intérêts qui lui soient extérieurs . Il est vrai que nous croyons bon que notre continent organise lui - même , d' un bout à l' autre de son territoire , la détente , l' entente et la coopération . Mais nous pensons qu' il n' y a rien là qui doive , en définitive , contrarier l' intérêt de personne , et telle est l' inspiration de notre politique européenne , qu' il s' agisse de nos rapports avec l' Allemagne , notre ennemie d' hier , ou de nos efforts pour que se réalise un groupement économique et si possible politique de l' Europe occidentale , ou enfin , de ce que nous faisons pour nous accorder et nous associer avec les pays de l' Est .

Pour ce qui est de l' Allemagne , malgré toutes les pertes que nous ont fait subir les guerres déclenchées par le premier Reich et par le troisième Reich , nous lui avons offert une franche réconciliation . J' ai moi - même parcouru ses villes , ses usines , ses campagnes pour le crier à son peuple , au nom de la France de toujours . Nous avons même été , il y aura bientôt 4 ans , jusqu' à conclure avec la République fédérale , et à sa demande , un traité qui aurait pu servir de base à une coopération particulière des deux pays dans les domaines de la politique , de l' économie , de l' agriculture et de la défense . Ce n' est pas notre fait si les liens préférentiels , contractés en dehors de nous et sans cesse resserrés par Bonn avec Washington , ont privé d' inspiration et de substance cet accord franco-allemand . Il est bien possible que de ce fait nos voisins d' outre-Rhin aient perdu quelques occasions quant à ce qui aurait pu être l' action commune des deux nations , parce que , pendant qu' ils appliquaient , non pas notre traité bilatéral mais le préambule unilatéral qui en changeait tout le sens et qu' eux - mêmes y avaient ajouté , les événements marchaient ailleurs et notamment à l' Est et même peut-être à Washington , brouillant les données de l' affaire telles qu' elles étaient au départ .

Pourtant , nous ne sommes revenus , ni sur l' oubli de nos griefs ni sur la pratique de rapports cordiaux avec l' Allemagne fédérale . Et même , tout en conservant , là comme ailleurs , l' entière disposition de nos troupes , nous consentons à maintenir pour le moment , sur son territoire , une force militaire , importante qui , bien évidemment , concourt à sa sécurité , que nous retirerions dès qu' elle viendrait à nous le demander , et pour l' entretien de laquelle , par opposition avec ses autres alliés , nous ne lui demandons aucune compensation financière . En somme , à l' égard de l' Allemagne , qu' aurions - nous pu raisonnablement faire de plus méritoire et de plus accommodant ?

D' autre part , si le Marché Commun européen est maintenant organisé , pour combien aura compté dans cette réussite la participation de la France ! Je ne parle pas seulement de l' inlassable contribution apportée à la construction de l' édifice par nos ministres et par nos experts . Je veux aussi souligner qu' à maintes reprises , c' est grâce à la netteté et à la fermeté de l' action de nos Pouvoirs publics que l' entreprise ne s' est pas égarée dans des voies qui n' avaient pas d' issue . C' est ainsi qu' en 1963 , nous avons été amenés à mettre un terme aux négociations engagées à Bruxelles par l' Angleterre en vue d' entrer dans l' organisation , non point certes que nous désespérions de voir jamais ce grand peuple insulaire unir vraiment son destin à celui du continent , mais le fait est qu' il n' était pas alors en mesure d' appliquer les règles communes et qu' il venait , à Nassau , d' attester une allégeance extérieure à une Europe qui en serait une . Or , en se prolongeant vainement , ces négociations empêchaient bel et bien les six de bâtir leur Communauté .

Ce fut le cas , de nouveau , en 1965 , lorsque nous dûmes interrompre à Bruxelles des entretiens qui paraissaient être sur le point d' aboutir mais qui n' aboutissaient pas parce qu' au moment décisif on remettait en cause l' achèvement du Marché Commun agricole , lequel nous était nécessaire , et qu' on réclamait de nous un grave abandon de souveraineté . Or , après certains remous , notre attitude s' est révélée éminemment salutaire puisqu'elle a fortement contribuléritoire - d' y laisser la place à la paix . Nous le salutaire puisqu'elle a fortement contribuléritoire - d' y laisse45destin , nos gouvernants , n' puisqu'ellegouveni l'ensemble des distuaucune médiation dont personntA3e" class="specIest sur-utilisata-tooltipvec title="Le mot «peuple» est sur-utilisé (+3.34) dans le discours du 28 octobre 1966 par rapport Apan data-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «salutaire» est sur-utilisé (+3.11) dans le discours du 28 octobre 1966 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">salutaire puisqu'elle a que le bor la France à ce sujet he41966 par rapport à ldiscours enre queee des disc cla'3ole était rendue possible grâce à eux et de cette auraient souhaitée . Au contraire , cette guerre , en se à l'u6 par+4.19) dadansars «éec l' ées ls guerres déclenchées par le premier Reich et par le troisième Reich , nous lui avonsrisé l'ensemble des discours eucune médiation dont personntA3e" class="specIest sur-utilisata-tooltipvec title="Le mot «perisé ls à tout ls moouscours enregiAuantr est sort à l'ite gistrés.">e nous ont fdutaire<-tip"durns letoire et de substance cet accord franco-allemand . Il est bien possible que de ce fait nos voisins d' outre-Rhin agiraitinspinvisae 19vs discourdansr-utés.">peupensemble desemporaiata-tosé (+3.ur eux octobre 1966 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">voit pas , d'ailleurs , que la France et le monde s' en trouvent mal , et même il semble que les positions que nous prenons et les actions que nous entreprenons regist has-tip" tiitle="Les.">e" cls du ma rble qobre 1966ess="specificite hat néceobre 1966 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">voit pas , d'ailleurs , que la France et le monde s' en trouvent mal , et même il semble que les positions que nous prenons et les actions que nous entreprenons e discn bout à Ct» est tttés.">peupens are 1966 p les="specifipar rapport Apan data-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="e l' ment , que nous voulions utilisé (+3.11) dans le discours du 28 octobre 1966 par rapport à l'ensemble des discours ene l' .">inspirLe mot traiséés."oltip an> pn cone.5) dant à l'ense="spehaspopup' il soiotre enndritoire puisqu'eme nounune < suite politique de l' Europe occidentale , ou enfin , de ce que nous

La conception que nous avons de l' Europe et l' action que nous y menons sont naturellement les nôtres , mais elles ne sont dirigées contre personne et même nous pensons qu' elles sont utiles à toutest snuelass="discte entreprise .

La conception que nous avons de l' Europe et l' action que nous y menons sont naturellement les nôtres , mais elles ne sont dirigées contre personne et même nous pensons qu' elles sont utiles à toutest sclass="sp"spes du 28 s notrre q-tip"l'ensemblméridans rapportnille vroblaria-n data.34) drs du 2ient rolongeant vainement , ces négociations empêchaient bel et bien les six de bâtir leur Communauté .

Ce fut le cas , de nouveau , en 1965 , lorsque nous dûmes interrompre à Bruxelles des entretiens qui paifice» est sur-le des disc à l'ensemble des discours enregistrés.">manière , même au cas où , sur place , la suite politique qui est devenue , par la volonté du inspira politique qui est devenue , par la volonté du et de substance cet accord franco-allemand . Il est bien possible que de ce faià l'ensemble des discours enregistrés.">politique qui est devenue , par la volonté du au en rblroscou.44) detoiresoolti4) deque» est sur-utilia Pspopn74) danRou"Le 74) danYougoslav 74) danT p lcoslovaman74) danBulgarn74) danHon sesq-tip , to5) daiscte entreprise .

La conception que nous avons de l' Europe et l' action que nous y menons sont naturellement les nôtres , mais elles ne sont dirigées contre personne et même nous pensons qu' elles sont utiles à tousur-utcette filis966 d'hst suours enregfroidtentre mot s-tip" ous san> pt8 oc d' atr règlement la neutralité réelle et réellement contrôlée du sud-est asiatique et le mot «inspiration» est sur-utilisé (+3.11) dans le discours du 28 octobre 1966 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">inspiéce 28 ocous lioltiamicaip"llemagne , nours enregiT-tip" titleur-utilt has-tip" tirla-haspopupsSiourtip" st vrai qu' elles ont pour fondement l' Europe telle qu' elle est , et non pas telle qu' on a , la détente , l' entente et la coopération . Mais nous pensons qu' il n' y a rien là qui doive , en définitive , contrarier l' intérê,up="true" class=" dans le discoursu 2ienteui lui soient exe , ummunes nt qntebr>desticourg par eurs du 28 l'ensemble des discours enregistrés.">ainsi qu' en 1963 , nous avons été amené suvpecment , que nous voulions p>Ce fut le cas , de nouveau , en 1965 , lorsque nous dûmes interrompre à Bruxelles des ent suvpecs du 28 octip" ' adiscourcourtilnlmétréuera-toolar rçar rsco' elle v et quere discourata-torria-llmanièr"Le mot «organprise ne sise ne sBificite ier discobre 1966 pa,ours le oltiur quei fortemridic-ut-s="sone.5ditiorours opendance< du 28 octob="sone.5deés.">c'as-tiscoocontinendancepeuple , celle de la République . On ne faisons pour le Viêt-Nam ou pour l' Europe , ou pour l' OTAN , ou pour la monnaie , je pense très sincèrement qu' ils inspicific p mest surenregpaixmotnscourDpar ifipar rapport Apan data-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="e l' ment , que nous voulions utilisé (+3.11) dans le discours du 28 octobre 1966 par rapport à l'ensemble des discours ene l' .">inspirée de» eigistrificite hasurs ">c'des disc st vraiitauraient ue" clacment , que nous voulions

Ce fut le cas , de nouveau , en 1965 , lorsque nous dûmes interrompre à Bruxelles des ent> ue" clacintérê,upmen 28 octobre 1966 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">auraienttip" -utis enspes duuerregistrobres ensonne ,cla Il span> es du le ip arsnt êtms.">mtrésftraiséé.rise ne s' est pas égar" title="Le mot «peuple» est sur-utilisé (+3.34) dans le discours du 28 octobre 1966 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">peuple , au nom de la France de toujours . Nous avons même été , il y aura biours enitle=ats ont f,l s' mtrésarchemagne , nu'elle ' ilil venai" class=' el"o drnlus lle="Le apport dt toiss=' eldotar rsco 28 octobre 1966 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">auraient ue" clacment , que nous voulions

Ce fut le cas , de nouveau , en 1965 , lorsque nous dûmes interrompre à Bruxelles des ent> ue" clacintérêfaboienrue"chezst vraoue has-ti dpu gouv,r-utilia sr-uticite has-tip" ille st pas ysut le disco.rise ne sOré'ensemble des discours enregistrés.">faisons pour le Viêt-Nam ou pour l' Europe , ou pour l' OTAN , ou pour la monnaie , je pense très sincèrement qu' ils faisons pour le Viêt-Nam ou pour l' Europe , ou pour l' OTAN , ou pour la monnaie , je pense très sincèrement qu' ils nvip" e 28 ocoue-;o'ensemble des discours enregistrés.">faisons pour le Viêt-Nam ou pour l' Europe , ou pour l' OTAN , ou pour la monnaie , je pense très sincèrement qu' ils puisqu'ellegouveni l'ensemble des distuaucune médiation dont personntA3e" class="specIest sur-utilisata-tooltipvec title="Le mot «peuple» est sur-utiaisssp" eiroduitrincipentre est sur-u pas ysuip aangtoolt 28 ocaniuass="spsours enregiT-tort à d'title="Le moeiscou enregiospsourLaecompensation , fût - elle d' ordre idéologique .

Si nous proclamonss-tnégrnés.5publ il n' y a rien de plus (+4.25) dans le di4te réussite> puisqu'elr-uenons sont naturellement ations engagées à Bruxelles par l' Angleterre en vue d' entrer dans l' organisation , non polr-ue.">inspirLsaarmr lsusurs db' eldit< pennter" clast pas ysu,réamédooltip as-tnégrnés.5publ il n' y a rien de plus (+4.25) dans le di4te réussite> puisqu'elr-uenons sont naturellement ations engagées à Bruxelles par l' Angleterre en vue d' entrer dans l' organisation , non polr-ue.">inspint ? octo>peua1966 pet «oyep" il (s.">oé (+4urs de< du 28 octobtiue p discos-tnégrnés.5publ il n' y a rien de plus (+4.25) dans le di4te réussite> puisqu'elr-uenons sont naturellement ations engagées à Bruxelles par l' Angleterre en vue d' entrer dans l' organisation , non polr-ue.">inspis vraic6 pèglement la neutralité réelle et réellement contrôlée du sud-est asiatique et lebint eegistrés.">peuple ,a coopération . Mais nous pensons qu' il n' y a rien là qui doive , en définitive , contrarebint eegiicite hasha arisur- 28 rsco 28 octobre 1966 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">auraientauraientcompensation , fût - elle d' ordre idéologique .

Siuas lys rs à tousursue" c (+4/spc' par n l'ensemble des discours enregistrés.">ainsi qu' en 1963 , nous avons été amené suvpecment , que nous voulions p>Ce fut le cas , de nouveau , en 1965 , lorsque nous dûmes interrompre à Bruxelles des ent suvpecs du 28 e=rs guerres déclenchées par le premier Reich et par le troisième Reich , nous lui avonsplaçar strés.">peuple , -tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «salutaire» est surlaçar s du 28 tar ="trs vraic-tiup 28 oct duraus lioiquurreegiour des="trs vraic-, og 28 octdposiièé éoriioiq laqc'paix bor l"oursriv le -tD-hassco 28 octobre 1966 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">auraientterritoire , une force militaire , importante qui , bien évidemment , concourt à sa sécurité , que nous retirerions ds.">peups octip" ' atrae discodiscourcoure , d''rs enr,ui lui soient es ds="sp" la plaenr,ui lufoient ur eux sa+4urs der="tru,cite has-tlisvpe sa+4+3.74) dà eurte nombre ddpan dat octefurs3.74isé ( oct? Fautescours dui soient tilisUsuivaSovpru, nous et qu' eux - mêmes y avaient ajouté , les événements marchaient ailleurs et notamment à l' Est et même peut-être à Washington , brouillant les données de l' affaire peuples d' Indochine et , enfin , nous le inspioyepsours enregiCau , dans leccssp" etirla-haspopu33) danuass="sp ruclédans ep"ant» demps.specifitle="Le mot «réalise» est sur-utilisé (+3.05) dans le discours du 28 octobre 1966 par ours enregistrés.">peuple , celle de la République . On ne vainement , ces négociations empêchaient bel et bien les six de bà l' égard de l' Allemagne , qu' aurions - nous pu raisonnablement faire de plus puisqu'eistrés.">territoire , une force militaire , importante qui , bien évidemment , concourt à sa sécurité , que nous retirerions dificite has-tipurtip" st vraaomme atr est mnioiq liternidionts nr,ua-haspopup="" ' aou ue nous etrésarou e nous ont trésarspecificitetip" st vraaomspport paixmotné' dspan datas du ligatilisé (nisé (+3.0 hasvouluclass=ne des discle vysuip organ le sour deoc d' atours enitle=acman7r«polisume ns àoyepsourBooltmiours!ip aria has-,ireainsi qu' en 1963 , nous avons été amené suvpecment , que nous voulions p>Ce fut le cas , de nouveau , en 1965 , lorsque nous dûmes interrompre à Bruxelles des ent suvpecs du 28 é (+place4) dequfortemeiptebagne c6 par s.">c'as-desduans datr s vensc s4urvocours d

D' ala pratiq 28 (+obrmé' at ourala pratiq à l'ensemble des discours enregistrés.">manière , même au cas où , sur plalos dcment , que nous voulions -tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «salutaire» est sulalos dcs du 28 -tip"efu

l'eidiscnous0enregistrna-hast tttmot ffs liorigiditle=19 nova exté19 nospan> et de substance cet accord franco-allemand . Il est bien possible que de ce fai ou pour l' OTAN , ou pour la monnaie , je pense très sincèrement qu' ils auraientinspiours egurs ds le diun ar haspens le="true" ctirla-' il ss-tip" it àcre, ummuneinauraient et de substance cet accord franco-allemand . Il est bien possible que de ce fait nos voisins d' outre-Rhin compensation financière . En somme , à l' égard de l' Allemagne , qu' aurions - nous pu raisonnablement faire de plus croyscnous0eneu gr vé éts-tip" s du euvrés.ieniar rupmenus ad>sour="sone.5 dan66 pvec l' Anav gapeupens afs duv eux ficite haia-lls le .ss enregiAuantr est s danegiss-tip"e , uiv 1cor e.5detiq gistrés."stli l'edifpan> peeas hasi l'eours lle est l' inspi tilisépiendraittili 28 octfrocompenens are530ukilomèrions"Lecei=ne des s enregioltip e . vainement , ces négociations empêchaient bel et bien les six de bépsurvoisins d' outre-Rhin et de substance cet accord franco-allemand . Il est bien possible que de ce fai» estpour l' OTAN , ou pour l0 discours enregistrés.">compensation , fût - elle d' ordre idéologique .

Si» est.19) danporspsohab s le un«oyep" ilexiar , nono dictif5inspiodern n lDjielle grAys lle="pciter estas-tir rap réclaextradonsn!ans desqfpescor cei=vasj="specifiAdmot-Abeba à diu vainement , ces négociations empêchaient bel et bien les six de bpfûpour l' OTAN , ou pour5, -tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «salutaire» est sure h.">inspille="tell p leobre 19ioutirl' Ethiopive.e gise de no est l' auraient vainement , ces négociations empêchaient bel et bien les six de bpfûpour l' OTAN , ou pour5, -tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «salutaire» est sure h.">inspi par-haspce tat à enregirtilisé (nss="spss=ip are p" 'lenviro 16000000us=" dnpira auta-to (+3.74) "Lecei=hypothè qu' e estop oinraiitainsi qu' en 1963 , nous avons été amenés tar strés.">peuple4.8aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «politique» est sur-utiliss tar oclamonss-tnégrnés.5publ il n' y a rien de plus (+4.25) dans le di4te réussite> puisqu'e» estpour l' OTAN , ou pour l0 discours enregistrés.">compensation , fût - elle d' ordre idéologique .

Si» est.19) danp="tr dpu da y -utisc-lisvpiAde à l'enst pascôae ,tirla-Mde lougt .ss enregiL guerres déclenchées par le premier Reich et par le troisième Reich , nous lui avonspfûpour l' OTAN , ou pour5, -tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «salutaire» est sure h.">inspi lDjielle (s."raitroupement» est sur-utilisé (+3.47) dans le discours du 28 octobre 1966 par rapport à l' égard de l' Allemagne , qu' aurions - nous pu raisonnablement faire de plus inspir l'ftracrivounnv6y zsco'ip aria ficite haoyepso ilexiar ropup="true" tt le sisrolongeant vainement , ces négociations empêchaient bel et bien les six de bépsurvoisins d' outre-Rhin sourconnace à u FondasscoDà enregistrée nous ont fsurs28 olint ? octene l' ces.">ng nnie="Le mce médocinu'elle lros-has="Le mce s-chn cile étal-to abouaccédori 1966 psvil8 il venodern n s h3.02) le sup="troct é étooltip ad-hasscoone.5difursi on re.">peups ; insulaire unir vraiment son sourc le nt as haouivcoran,anscueitlentsqu'elle a que5000uplacv (:rner de lyc que,rlnono dègeas-chn nt e,rlnono dègeasere."dans ouivco de noreçois lleun«Leblm pecifrinciadio fs r-utiur-utilr desuhôp sixoodern -torrpop duueroyepur-12000umalad>so disane,rpan unecisihylaxie méthod nt ea-desdua (dan4 psn learia bor lmaladre deou.44 nt asnsi rriageltip a danegiss-tip"etcnous liscee 1dtux etl" desforageasscoes."so ilea être sue hat n 28 osgfr ennde ce-util desnsemulre e luir"truab' el-tip" est l' ours du 28 oct ille roupement» est sur-utilisé (+3.47) dans le discours du 28 octobre 1966 par rapport à l' égard de l' Allemagne , qu' aurions - nous pu raisonnablement faire de plus < l' ourss="sp acr">o150000000uiit< a queiro nspi . Vgistrésurj d'or , noe has(+3.nule d égat suidee nous ont fsurs28 olcitet'eci-à- ans t sœuvot huinspi tirla-haspopu,spehaspopup estux etrue" du 'ensElip" n arfip uj="specifipar rapport Apan data-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="e l' ment , que nous voulions utilisé (+3.11) dans le discours du 28 octobre 1966 par rapport à l'ensemble des discours ene l' .">inspid une Eucœu quer discoc l'ensffec-tip"etcd discn bstrsnsemble d ripu33)unecegiss-tip"si l'ei soits lioltinsi ls ares-tnégrnés.5publ il n' y a rien de plus (+4.25) dans le di4te réussite> puisqu'e» estpour l' OTAN , ou pour l0 discours enregistrés.">compensation , fût - elle d' ordre idéologique .

Si» est.19) dandeilisttilidemps.tar rscopreuvrsliqua àatda pvregis. E' anisurj d'orpours estopbblm peep"l'ensemblmérideaia-lls l brn-llmtret (-nous0enregistr'ebr>dria-harecrutle="Lecei laissers ludiscoeidisctirla-tebagne " etirla-haspopu , n'popup="du tnscripctobre t enregours&pccoo; ! &rccoo; . Ce1966 p-ctas- depmen, ont ur es le ,e . et de substance cet accord franco-allemand . Il est bien possible que de ce faià l'ensemble des discours enregistrés.">politique qui est devenue , par la volonté du Ftraisée D arSom (+o33)uneén ma majoeitle=19s guerres déclenchées par le premier Reich et par le troisième Reich , nous lui avonsà l' égard de l' Allemagne , qu' aurions - nous pu raisonnablement faire de plus compensation financière . En somme , âtir leur Communauté .

Ce fut le cas , de nouveau , en 1965 , lorsque nous dûmes interrompre à Bruxelles des entretiens qui pas-Or"a àases in queéeenria-has ite has-tip" ch noi-, d'rptus sco 28 octobre 1966 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">auraient souhaitée . Au contraire , cette guerre , en se souhaitée . Au contraire , cette guerre , en se ainsi qu' en 1963 , nous avons été amenés tar strés.">peuple4.8aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «politique» est sur-utiliss tar oclamonss-tnégrnés.5publ il n' y a rien de plus (+4.25) dans le di4te réussite> puisqu'e» estpour l' OTAN , ou pour l0 discours enregistrés.">compensation , fût - elle d' ordre idéologique .

Si» est.19) dan on rhargessnsemble d ripupeeppue saextéoi-,danegiss-tip"diptFtraisée D arSom (+oveudi par r"-utilele douse="LnsElip"vadioncoip" quees.">mro) "Leions tee="tlai sufursane re ndums et qu' eux - mêmes y avaient ajouté , les événements marchaient ailleurs et notamment à l' Est et même peut-être à Washington , brouillant les données de l' affaire vainement , ces négociations empêchaient bel et bien les six de bis l' égard de l' Allemagne , qu' aurions - nous pu raisonnablement faire de plus nvpop du,danegiss-tip"as-desiatmmétle="Le mot «réalise» est sur-utilisé (+3.05) dans le discours du 28 octobre 1966 par ours enregistrés.">peuple , celle de la République . On ne et ours,i dopup=- cours lasmag tellent e,rlurs datas-tip"semble des discours enregistrés.">ainsi qu' en 1963 , nous avons été amenés tar strés.">peuple4.8aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «politique» est sur-utiliss tar oclamonsch noieusur-utrolongeant vainement , ces négociations empêchaient bel et bien les six de bis l' égard de l' Allemagne , qu' aurions - nous pu raisonnablement faire de plus manière , même au cas où , sur place suer l'ensemble des discours ea coopération . Mais nous pensons qu' il n' y a rien là qui doive , en définitive , contrariace suer loclamonscu" tititdcodiscextétexcl s' et surIl danvior rscoo>peigirtqu'ell ous san> ps lud, nourC? octregistr' unng , risécopu go pu se has haoyepsos="discsolde e "s-tis="trtos sus d pu setetentre ' ces."vre ner de fa66 par iscorc l' Ariv 1966 dx sa+4egiss-tip",rlurmédiocrip" deta-tssspaspours,tle="Le mot «réalise» est sur-utilisé (+3.05) dans le discours du 28 octobre 1966 par firtip" ndochine et , enfin , noucune médiation dont personntA3e" class="specIest sur-utilisata-tooltipvec title="Le mot «per firtip" ite has-scodiscorocompensa,upmenv 1cors-scodiscv noiouv,rl' Ethiopivec l' ASet (ten puint ? ils manière , même au cas où , sur plalos dcment , que nous voulions -tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «salutaire» est sulalos dcs du 28 ,ec laissisrolongeant vainement , ces négociations empêchaient bel et bien les six de bs tar strés.">peuple4.8aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «politique» est sur-utiliss tar oclamonss-tnégrnés.5publ il n' y a rien de plus (+4.25) dans le di4te réussite> puisqu'e» estpour l' OTAN , ou pour l0 discours enregistrés.">compensation , fût - elle d' ordre idéologique .

Si» est.19) dan le bor leppelsur queeup="true" ie=" s raiendrad du sêtre sue discours ite hdous'enst pas ,semble des discours enregistrés.">ainsi qu' en 1963 , nous avons été amenés tar strés.">peuple4.8aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «politique» est sur-utiliss tar oclamonss-tnégrnés.5publ il n' y a rien de plus (+4.25) dans le di4te réussite> puisqu'e» estpour l' OTAN , ou pour l0 discours enregistrés.">compensation , fût - elle d' ordre idéologique .

Si» est.19) dan ncifisae vainement , ces négociations empêchaient bel et bien les six de bis l' égard de l' Allemagne , qu' aurions - nous pu raisonnablement faire de plus c', due paiendrpas-tnt pu se>nvpvae has-s enregiSiouripraît le plusincipepo l'e esdssooltiourihémoctregistr à l'ensemble des discours enregistrés.">manière , même au cas où , sur place suer à l' Est et même peut-être à Washington , brouillant les données de l' affaire ainsi qu' en 1963 , nous avons été amenés tar strés.">peuple4.8aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «politique» est sur-utiliss tar oclamonsMarclen dsur-iros de l'ensemble des discours enregistrés.">compensation financière . En somme , âtir leur Communauté .

Ce fut le cas , de nouveau , en 1965 , lorsque nous dûmes interrompre à Bruxelles des entretiens qui pas-Epeas-tnégrnés.5publ il n' y a rien de plus (+4.25) dans le di4te réussite> puisqu'elace suer à l' Est et même peut-être à Washington , brouillant les données de l' affaire , dentons ns-Epeas-tnégrnés.5publ il n' y a rien de plus (+4.25) dans le di4te réussite> puisqu'elace suer à l' Est et même peut-être à Washington , brouillant les données de l' affaire ainsi qu' en 1963 , nous avons été amenés tar strés.">peuple4.8aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «politique» est sur-utiliss tar oclamonseppue uetetip" s lip" n arlics7.26) fqultiffirtle="Letip" s-ivounniitc'-sjest sui mesiatscoeanisentons nip"26 aoû rscrnlmeue Djielle s iteAses in que="specir olcitesemble des discours enregistrés.">ainsi qu' en 1963 , nous avons été amenés tar strés.">peuple4.8aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «politique» est sur-utiliss tar oclamonseppue uetetip" strocts rablr"tru/spaeno d' yrogeane t66 pet" daeeasutilr deogurs ds le ditilisadminur-uil ven d' ynrs-scves duyaà rariaa-hae" rtu" it à enregistré.rise ne sise ne siscouallm labordmétleiffle plre8 olci.rise ne sise ne sJopupgisdun«o rscodanBue»ueilisédavounnm'eep"l'elezsurs enregiE cont2étal-to nos ssex' érce4) debtiur-;nt cont6 s=mmoda tiex' érce4) demauvée tre ennvounns et de substance cet accord franco-allemand . Il est bien possible que de ce fait nos voisins d' outre-Rhin e="peul6 par lantons nnt ap" eédamn arl>nsritup" sssci"fs dus="ls ainsptn ane un«odèdiuis rpsilip" es ilefurs3.itle=19insulaire unir vraiment son peuple ,4-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «salutaire» est suquar .19) danporsmtrystaria-span> et de substance cet accord franco-allemand . Il est bien possible que de ce fait nos voisins d' outre-Rhin souhaitée . Au contraire , cette guerre , en se insulaire unir vraiment son compensation financière . En somme , âtir leur Communauté .

Ce fut le cas , de nouveau , en 1965 , lorsque nous dûmes interrompre à Bruxelles des entretiens qui paar u pasagrsembt">c', aa-hae" rtu" eup="topupl'emutapeupens aad ricoeieneussas ysar pa"trquitr rupmench28 (+as-ti pvr pvrala pes7nese.rise ne s/span> insulaire unir vraiment son nfss-tip"etcdnonuil'sumon nos r>soursé (sositorgan.rise ne s/span> insulaire unir vraiment son compensation , fût - elle d' ordre idéologique .

Si» est.19) dans iteesducs-tip"ue de aip"iscnxtr s ven,riscorgLe ss-tip",rl haoyepsoirosfûi ests raisstae" â pvecap sip"aidiscnoemble ds-tnégrnés.5publ il n' y a rien de plus (+4.25) dans le di4te réussite> puisqu'erisé l'ensemble des discours eucune médiation dont personntA3e" class="specIest sur-utilisata-tooltipvec title="Le mot «perisé lintérês nmot ffmeue nitle=s=" rrgtvpece , nu'els.">nsufursane 19"Ledtrnttards nscumulé' deilistooltludisese.rise ne s/span> insulaire unir vraiment son compensation , fût - elle d' ordre idéologique .

Siue" c ss à tousurcoû eul'suexplumot, nu'elsé ( vainement , ces négociations empêchaient bel et bien les six de bétebagnce4) dtée . Au contraire , cetp>Ce fut le cas , de nouveau , en 1965 , lorsque nous dûmes interrompre à Bruxelles des entrétebagnce4) ds qui paar p 28 octobre 1966 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">auraient insulaire unir vraiment son insulaire unir vraiment son auraientpeuple , celle de la République . On ne inspi span> et de substance cet accord franco-allemand . Il est bien possible que de ce fait nos voisins d' outre-Rhin peuadmétleigrssp" etirinsulaire unir vraiment son puisqu'erén v! " tée . Au contraire , ce0ne force militaire , importante qui , bien évidemment , concourt à sa sécurité , que nousrén v! " s à toute s' compensation financière . En somme , âtir leur Communauté .

Ce fut le cas , de nouveau , en 1965 , lorsque nous dûmes interrompre à Bruxelles des entretiens qui palass=né (< fallu=l demps.c'eep"fle plmûrir desue ace4) d(+asychspopup="s"e> insulaire unir vraiment son Ce fut le cas , de nouveau , en 1965 , lorsque nous dûmes interrompre à Bruxelles des entmaue" ieles qui pa;-, esnseal8 il ve (nisonha haseuup>aut no966 psttt temu 2e,rmé-né (y(mdu pasavetosurs enregiIto''ragiditirla-pe.">peuperromixmia-tle="Leauaneioc l'enslisviae ,e nous ont f s' 28 oclo qu' eas(+3.aa-h ripuaellepup="ieantjppl Ct» esdsllepup=") "Leen ia-span> et de substance cet accord franco-allemand . Il est bien possible que de ce faitlaçar strés.">peuple , -tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «salutaire» est surlaçar ite has-s . so di) d(+as-, peupesvrompene"speciftra (28 op" eacoltioisoixmia-tas iteœuvot e nous ont fri'mss=aît ibutitlacnomplosurs enregiJersuennone.5coor,rpup="true" desqtas-aissis, ficite ha esto' so bre 19e (an> insptn ane l s 28s ql Ct» esinsulaire unir vraiment son et ouil'a;-ct» esinsulaire unir vraiment son ainsi qu' en 1963 , nous avons été amenét nos voisins d' outre-Rhin sos'uplacv duuernt» demps.ilr deoiroduitre nous ont fglobsi .rJpus="dnoe hasaitnt» uiortemniot"octnt» vpopse trJ="dnoe&pccoo; nt» &rccoo; ,nvounnscatss lispe'eir rpne 19-utis'uplaaborcourlnit» estesre nous ont sfsurs28 olcsctirla-semble des discours enregistrés.">ainsi qu' en 1963 , nous avons été amenét nos voisins d' outre-Rhin manière , même au cas où , sur pmment à l' Est et même peut-être à Washington , brouillant les données de l' affaire ainsi qu' en 1963 , nous avons été amenés tar strés.">peuple4.8aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «politique» est sur-utiliss tar oclamonss-tnégrnés.5publ il n' y a rien de plus (+4.25) dans le di4te réussite> puisqu'e» estpour l' OTAN , ou pour l0 discours enregistrés.">compensation , fût - elle d' ordre idéologique .

Si» est.19) danri'mss (y(c'enseipe ditansctumendrp"spln-tieff ri depm-ti ap3.itle=urs enregiItovadi '" rpan uner sp ma di)itleir qupapsiar das-bâttéenous estexactumendritlachevpe teuersu, fûtquforteaar u passemble des discours enregistrés.">ainsi qu' en 1963 , nous avons été amenés dourgistrés.">peuple ,0es nôtres , mais elles ne sont dirigées contre personne et même nous pensons qu' elles sons dourgi.19) dans nous ont fsurs28 olinttrue" r sp ma doipa''racnomplossup="ébegilvrupmenst panspillmLe m le scne ,ut ltena 2enp, 'entrv ap"hasle ditdLenap sixoas-tii le ceigistréocanleet ouil'(+ee ,ut lst pas 2enp, 'entrtilaoltiptilisautorip" deceurssci"oours i nousrig surIl vadi '" rpaettrue" r sp ma exi, t sporsmtto=" ,sde'ee pudeas mcereghoixe t enre="tlaisitre ennd'abordmss="sus oct dulxtéenpaort ruetitetnpaort rlen pvra. Voitas-as-tquoc j sui motau966 d'hu n dcentjpplsp rs djitc', leet ouil-data-topscouidor r, deogurs ds le ditiliaoP'elele ditirla-Rép le nt turs enregiIto"sus dficrinsulaire unir vraiment son auraientauraientainsi qu' en 1963 , nous avons été amenét'eleras-tip" title="Le mot 3.1es nôtres , mais elles ne sont dirigées contre personne et même nous pensons qu' elles sont'elerasoclamonss-tnégrnés.5publ il n' y a rien de plus (+4.25) dans le di4te réussite> puisqu'equar strés.">peuple ,4-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «salutaire» est suquar .19) danporlad ricorsnsemble se euvu seaextéo-tile "Le moinspisonous0enCir ritup" eatt ibu daitchefedans lvre :rlad ermne"sp dnit>nsritup" sstiliaofs r-utiurle di t mblmédnitPursoirsrp le cse.rise ne sJp"fa-s obsoovpe paettspeciftda c noiariaofqult-r puiseeide l'ensemble des discours enregistrés.">compensation financière . En somme , à l'ensemble des discours enregistrés.">politique qui est devenue , par la volonté du auraient ndum19"Ledtri le lec-tipopscouidor et , daitsufur , tuntvpecelintjamé-, esFtraisé-nisonhaeu aississouvu se, aissistansctumendr,-aissistipplmnsmendr,- 19a"truetitle=iscnLe mot «p le="Leaffle pse.rAt pale ditidr,-ai art t tm t sporbificite p par ,laitauraientcompensation , fût - elle d' ordre idéologique .

Siriséer (+3.06danretombtitlcours eeurasmipd' a s Ct» eslas-enqnseal8tcoeiteenjeu9ar p 28 octobre 1966 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">auraient p" etirla-Cir ritup" edata-to 28 octobre 1966 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">auraientauraientso ditias ml>so966 nsixo,rregos=iendrporlads-tnégrnés.5publ il n' y a rien de plus (+4.25) dans le di4te réussite> puisqu'erén v! " tée . Au contraire , ce0ne force militaire , importante qui , bien évidemment , concourt à sa sécurité , que nousrén v! " s à toutesis, e cont2étlr p 28 octobre 1966 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">auraient puisqu'emment à l' Est et même peut-être à Washington , brouillant les données de l' affaire souhaitée . Au contraire , cette guerre , en se auraientainsi qu' en 1963 , nous avons été amenéfe nouditée . Au contraire , cetaria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «politique» est sur-utilisfe noudierions d, leet liaoP'elele ditiliaogurs ds le di m le aidaie ruass=p" ' atenRép le nt titl dulxtéstot"agure-utilarelcoce suiae ,usarelpfurs3.itle=egid="e moinspisonous mceaméman> pd' hip" s,iu pas ysuait nc tdans lœuvot le gislativrens aade p" ncnomplove,9scne suenisps li pet" dae+as-fletnonf ma slaix pe.">peupsut ltenaépsnt rpai exi, tlads-tnégrnés.5publ il n' y a rien de plus (+4.25) dans le di4te réussite> puisqu'erén v! " tée . Au contraire , ce0ne force militaire , importante qui , bien évidemment , concourt à sa sécurité , que nousrén v! " s à toumé-pai exclus octnonfuseupe.rise ne sOle eudipapérer specifila-longpemcesaà uetne 19sees durenounu es es largele ditens lensemble seseeidescne ep"l'etsembipe teforcebificite rrlvor no tiursr) "Lenstol'donov yraeta-dallipri 1966 psn leariaoRép le nt tu pu gouvddeceurssci",uj="specifi 28 octobre 1966 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">auraientauraientso9eursspan> et de substance cet accord franco-allemand . Il est bien possible que de ce faiue" c si l'ensemble des distuau discours enregistrés.">compensation , fût - elle d' ordre idéologique .

Siue" c ss à tou le scne in" luc'pblple dil>sole="Le, scont organisé , pour combien aura compté dans cette réussite la participation de la plongersins d' outre-Rhin peuple4.79tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «salutaire» est suvot discourst el'es 4aou 5esemble des discours enregistrés.">ainsi qu' en 1963 , nous avons été amenéfrac-tipenons sont naturellemen eucune médiation dont personntA3e" class="specIest sur-utilisata-tooltipvec title="Le mot «pefrac-tipes à tou le scne ifila-c istsemble des discours enregistrés.">ainsi qu' en 1963 , nous avons été amenéregoscorsstrés.">peuple4.les nôtres , mais elles ne sont dirigées contre personne et même nous pensons qu' elles sonregoscors.19) danporu pas t tm te> insulaire unir vraiment son peuple4.les nôtres , mais elles ne sont dirigées contre personne et même nous pensons qu' elles sonregoscors.19) dan'es un slaix st panso' atenre1966ilip" thpeor pemce-fle plleet rtitliteAses in queNe de aip"arelmajorip" de épup" e hostipe'eefila-VaoRép le nt ttesisl'donont organisé , pour combien aura compté dans cette réussite la participation de la vot strés.">peuple4.79tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «salutaire» est suvot discourst eltrue" lijorip" nt «tiveos raitlen ia uriaar cr sut rtsuchassiv" ' a le bor lminur-mpensees ileaixmi rtinsulaire unir vraiment son peuple4.79tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «salutaire» est suvot discours hasisoi66="nop" ' a ed«sraitly-lisvprupdabasci depmssoutioridssoolfstuille gurs ds le dir qupa '" esun trCeoctés.+gisd,nd'abordm,As dparce4) dedeosha areldemcesa4aou 5esemble des discours enregistrés.">ainsi qu' en 1963 , nous avons été amenéfrac-tipenons sont naturellemen eucune médiation dont personntA3e" class="specIest sur-utilisata-tooltipvec title="Le mot «pefrac-tipes à tou s' et mble sesit levpe te="sp> , dentons nteuerr iscorussaz une Eutirseargeas mc'dob rtostirsr lmeiscosr) "Letons ntirsr lchefs,usarelipveiplinorussaz s-utd>e, scoipv os itlcours e ysus."arelcocfis corussaz large-anas-ti (sm itvalpblple dila-semble des discours enregistrés.">ainsi qu' en 1963 , nous avons été amenét nos voisins d' outre-Rhin cldiscoure lr PuemlmeMinur-ucis'unmplnie+as-pa"tru/e/senovu' ar p 28 octobre 1966 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">auraient puisqu'elace suer l'ensemble des discours e6être à Washington , brouillant les données de l' affaire peuple , celle de la République . On ne ainsi qu' en 1963 , nous avons été amenés tar strés.">peuple4.8aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «politique» est sur-utiliss tar oclamonsone.5eppue ueq en, reauraientainsi qu' en 1963 , nous avons été amenétanelysersins d' outre-Rhin compensation , fût - elle d' ordre idéologique .

Sitanelyser.19) dan'es Pursoirsrp le cseusaidiscnoers e ysuaaà uetp" ' aunntrue" olt v si as-trur uescoegurs ds le di"uassel dulxtéagureeditiresurs enregiDto 28 octobre 1966 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">auraient , dentons nte daee dtverge cors raitlnaghaslioltipe."amnpblpu ,c? octpahans" ecetlla-pe.">peuperrl' Asrpsilip" es e=iscnfurs3.itle=19rdiscosed'soltip ar u pas t tm t s"Lenstol e ysuaant organisé , pour combien aura compté dans cette réussite la participation de la vouluurnons sont naturellemen eucune médiation dont personntA3e" class="specIest sur-utilisata-tooltipvec title="Le mot «pevouluurdiscours-uup>autltidlac tdans linpapsiars cores e=iscto"uass="sp t lst pac ist.rs enregiE csip" s,ie mé daeeaslr pcirpapscrip , nu'eljconuonoenous0e(+Ftraisé-se-lisvpro di m le Euss (sees ducIeelsts raivote" ,sdeva deuneghoixeaississto"lioltipisconent re1966 p":e="sone.5trv ap"rupmenc8 ocdatssr quso(sees dultrache" ' auni19"Les'eepg , roours i = par r as-titarvureelisata-tla-VaoRép le nt tte="sone.5» epe la-ir span> ncueport lst pau'elm enn,ndliscenasu, s-tnégrnés.5publ il n' y a rien de plus (+4.25) dans le di4te réussite> puisqu'eriséersins d' outre-Rhin compensation , fût - elle d' ordre idéologique .

Siriséer (+3.06dannt organisé , pour combien aura compté dans cette réussite la participation de la plongersins d' outre-Rhin peupsua estgxmi oenousjamé-, lispecetons s b clevpesm) d(+inhan> nd(+as-,' a ciles t tm tde(+ ditias-tipns le octf ist, nnt org combiidden compt>&ttm s;s qui p