CNRS
UNICE
 
UCA
C. de Gaulle
C. de Gaulle
G. Pompidou
G. Pompidou
V. Giscard d'Estaing
V. Giscard d'Estaing
F. Mitterrand
F. Mitterrand
J. Chirac
J. Chirac
N. Sarkozy
N. Sarkozy
F. Hollande
F. Hollande
E. Macron
E. Macron

Rechercher un mot et afficher ses cooccurrents





Enfin , une fois venu le terme régulier , sans déchirement et sans bouleversement , tournant la dernière page du chapitre que voici quelque 30 ans j' ai ouvert dans notre Histoire , je transmettrai ma charge officielle à celui que vous aurez élu pour l' assumer après moi .

Voir une autre phrase-clé


Qui utilise le plus le mot «poursuivrai» ?
Distribution statistique du mot chez l'ensemble des locuteurs du corpus.
Les thèmes autour du mot «poursuivrai»
Analyse multi-couches de la cooccurrence autour du mot choisi dans le discours du qui
C. de Gaulle - 25 avril 1969

Françaises , Français ,

Vous , à qui si souvent j' ai parlé pour la France , sachez que votre réponse dimanche va engager son destin parce que d'abord il s' agit d' apporter à la structure de notre pays un changement très considérable . C' est beaucoup de faire renaître nos anciennes provinces , aménagées à la moderne sous la forme de régions ; de leur donner les moyens nécessaires pour que chacune règle ses propres affaires tout en jouant son rôle à elle dans notre ensemble national ; d' en faire des centres où l' initiative , l' activité , la vie s' épanouissent sur place . C' est beaucoup de réunir le Sénat et le Conseil économique et social en une seule assemblée , délibérant par priorité et publiquement de tous les projets de loi au lieu d' être - chacun de son côté - réduits à des interventions obscures et accessoires . C' est beaucoup d' associer la représentation des activités productrices et des forces vives de notre peuple à toutes les mesures locales et législatives concernant son existence et son développement .

Votre réponse va engager le destin de la France , parce que la réforme fait partie intégrante de la participation qu' exige désormais l' équilibre de la société moderne . La refuser , c' est s' opposer dans un domaine essentiel à cette transformation sociale , morale , humaine , faute de laquelle nous irons à de désastreuses secousses . L' adopter , c' est faire un pas décisif sur le chemin qui doit nous mener au progrès dans l' ordre et dans la concorde , en modifiant profondément nos rapports entre Français .

Votre réponse va engager le destin de la France , parce que , si je suis désavoué par une majorité d' entre vous , solennellement , sur ce sujet capital et quels que puissent être le nombre , l' ardeur et le dévouement de l' armée de ceux qui me soutiennent et qui , de toute façon , détiennent l' avenir de la patrie , ma tâche actuelle de chef de l' Etat deviendra évidemment impossible et je cesserai aussitôt d' exercer mes fonctions . Alors , comment sera maîtrisée la situation résultant de la victoire négative de toutes ces diverses , disparates et discordantes oppositions , avec l' inévitable retour aux jeux des ambitions , illusions , combinaisons et trahisons dans l' ébranlement national que provoquera une pareille rupture ?

Au contraire , si je reçois la preuve de votre confiance , je poursuivrai mon mandat , j' achèverai , grâce à vous , par la création des régions et la rénovation du Sénat , l' œuvre entreprise il y a 10 années pour doter notre pays d' institutions démocratiques adaptées au peuple que nous sommes , dans le monde où nous nous trouvons et à l' époque où nous vivons , après la confusion , les troubles et les malheurs que nous avions traversés depuis des générations . Je continuerai avec votre appui , de faire en sorte , quoi qu' il arrive , que le progrès soit développé , l' ordre assuré , la monnaie défendue , l' indépendance maintenue , la paix sauvegardée , la France respectée . Enfin , une fois venu le terme régulier , sans déchirement et sans bouleversement , tournant la dernière page du chapitre que voici quelque 30 ans j' ai ouvert dans notre Histoire , je transmettrai ma charge officielle à celui que vous aurez élu pour l' assumer après moi .

Françaises , Français , dans ce qu' il va advenir de la France , jamais la décision de chacune et de chacun de vous n' aura pesé aussi lourd !

Vive la République !

Vive la France !

Rechercher un autre mot
Ses mots préférés
Les mots les plus spécifiques de son discours
destin
engager
réponse
achèverai
trahisons
accessoires
traversés
disparates
épanouissent
délibérant
productrices
transmettrai
advenir
aménagées
chacune
obscures
désavoué
discordantes
sauvegardée
provoquera
poursuivrai
ébranlement
cesserai
résultant
modifiant
renaître
moderne
jouant
désastreuses
déchirement

MESURE DU DISCOURS - Logométrie - Mentions Légales - UMR 7320 : Bases, Corpus, Langage - Contact