CNRS
UNICE
 
UCA
C. de Gaulle
C. de Gaulle
G. Pompidou
G. Pompidou
V. Giscard d'Estaing
V. Giscard d'Estaing
F. Mitterrand
F. Mitterrand
J. Chirac
J. Chirac
N. Sarkozy
N. Sarkozy
F. Hollande
F. Hollande
E. Macron
E. Macron

Rechercher un mot et afficher ses cooccurrents





Les hausses des prix de l' essence peuvent provenir de deux causes , ou bien une cause française , c' est quand on augmente les impôts sur l' essence , ou bien une cause internationale quand le prix du pétrole que nous achetons , que vous vendez est augmenté par les producteurs de pétrole .

Voir une autre phrase-clé


Qui utilise le plus le mot «augmentation» ?
Distribution statistique du mot chez l'ensemble des locuteurs du corpus.
Les thèmes autour du mot «augmentation»
Analyse multi-couches de la cooccurrence autour du mot choisi dans le discours du qui
V. Giscard d'Estaing - 26 novembre 1976

Il y a deux problèmes .

Il y a le premier problème qui est l' arrêt nécessaire de la hausse des prix à son rythme actuel .

Vous savez que c' est indispensable .

Il ne faut pas espérer supporter la concurrence extérieure , notamment la concurrence de nos voisins allemands si nous avons une hausse des prix qui est deux fois plus rapide que la leur à l' heure actuelle .

Donc , il est très important d' arrêter cette hausse des prix et c' est l' objet de ce qu' on appelle le plan Barre qui a proposé pour cela un certain nombre de mesures .

Puis , d' autre part , il y a la question du pouvoir d' achat .

En ce qui concerne le pouvoir d' achat , l' attitude du gouvernement c' est le maintien du pouvoir d' achat , c' est de faire en sorte que le niveau des rémunérations en 1977 assure le même pouvoir d' achat qu' en 1976 .

Il faut bien voir d'ailleurs que cela se traduira en moyenne par une situation un peu plus favorable en 1977 puisqu'on maintiendra le pouvoir d' achat tel qu' il sera à la fin de 1976 et donc , en moyenne , les ressources réelles des ménages en 1977 seront un peu supérieures à celles de 1976 . Mais le gouvernement est d'accord sur le maintien de ce pouvoir d' achat .

Ce que nous nous efforçons de faire c' est de développer l' activité économique et d' assurer notamment une reprise de la production industrielle . D'abord , notez que la production industrielle - la dernière qu' on connaisse c' est celle du mois de septembre - elle représente le niveau le plus élevé de la production industrielle en France .

Nous avons rejoint les niveaux très élevés de 1974 .

Donc , on peut espérer une certaine reprise de l' emploi dans l' industrie .

Naturellement le problème de la formation est important parce qu' il y a et il y aura en France des besoins , des offres d' emplois qui iront vers un certain nombre de formations spécialisées et qualifiées .

De même que vous savez qu' il y a , à l' heure actuelle , par exemple en France , encore beaucoup d' emploi qui sont uniquement occupés par des travailleurs immigrés . Je crois qu' il est très important d' adapter notre système de formation aux nouveaux emplois qui sont proposés dans l' économie française et je souhaite que ce soit le cas pour vous dans votre cet .

Je ne peux pas vous répondre globalement parce que la situation est très variable d' une entreprise à une autre .

Il faudrait que je connaisse la vôtre .

Par exemple , je peux vous dire que dans le cas de la bonneterie qui est une branche du textile il y a quelques mois la situation était très mauvaise , il y avait un important chômage partiel , actuellement les horaires ont repris et même l' embauche a repris dans ce secteur de la bonneterie dans la région de Troyes .

Cela dépend des différentes branches du textile .

Le textile français peut être parfaitement compétitif à condition d' occuper des créneaux dans lesquels nous avons au point de vue de la qualité , au point de vue des prix , de bonnes spécialités . Je souhaite que ce soit le cas dans l' entreprise qui vous emploie .

Si le plan Barre échouait la situation de la France serait très difficile .

Elle serait comparable à ce qui s' observe actuellement dans certains pays européens voisins - vous les connaissez - et dans lesquels on assiste à la fois à la baisse de la valeur de la monnaie , au développement très rapide du chômage , à la chute des exportations et cetera . C' est pourquoi je ne veux pas me poser la question comme vous le faites .

Je crois qu' il faut se dire qu' il faut que le plan Barre réussisse . En tous cas , j' apporterai au gouvernement tout mon appui , tout mon soutien pour que ce plan nécessaire réussisse .

Vous savez quelle est la situation .

Les hausses des prix de l' essence peuvent provenir de deux causes , ou bien une cause française , c' est quand on augmente les impôts sur l' essence , ou bien une cause internationale quand le prix du pétrole que nous achetons , que vous vendez est augmenté par les producteurs de pétrole .

La dernière hausse qui a été enregistrée est une hausse de l' impôt sur l' essence et cette hausse était sans doute inévitable pour assurer le financement de la lutte contre l' inflation dans le cadre de ce qu' on appelle le plan Barre .

Nous n' envisageons pas , le gouvernement n' envisage pas , à ma connaissance , une nouvelle augmentation de l' impôt sur l' essence .

Donc , il n' y a pas lieu de craindre du fait du gouvernement une majoration du prix de l' essence .

Par contre , vous savez qu' il est question d' une augmentation du prix du pétrole par les pays producteurs de pétrole et naturellement si cette augmentation était décidée par eux elle nous imposerait de payer le pétrole à un cours nouveau . Donc , sachez qu' il n' y a pas , à l' heure actuelle , de risque , de crainte concernant une augmentation de la fiscalité sur le pétrole : il y a par contre une menace que nous connaissons d' une hausse du prix du pétrole du fait des producteurs .

C' est une question difficile que cette question de taxe professionnelle .

Vous savez que c' est une taxe locale et qui provient d' un impôt qui était très impopulaire , très injuste qui était l' impôt sur les patentes .

Pendant des années on a réclamé la réforme de l' impôt sur la patente .

Alors , le gouvernement s' est mis au travail , le parlement s' est mis au travail et on a créé , proposé cette nouvelle taxe professionnelle .

A l' heure actuelle , elle se traduit par des déplacements de charges qui sont certainement considérables et je dirai excessifs , ce qui fait que certaines personnes ont à payer un montant qui est très supérieur à ce qu' elles payaient jusqu' ici , donc le gouvernement se préoccupe de corriger cette situation .

En sens inverse , c' est pour cela que votre situation m' étonne un peu , la réforme avait pour objet et a atteint l' objectif d' alléger la taxe professionnelle pour les petits commerçants et les petits artisans du moins dans de nombreuses spécialités . Je me demande s' il n' y a pas eu une erreur d' application en ce qui vous concerne parce que normalement pour un petit artisan votre taxe professionnelle aurait du baisser .

C' est autre chose .

Je crois qu' il est naturel que tout le monde fasse œuvre de solidarité vis-à-vis de ceux qui sont privés d' emploi .

La situation de privation d' emploi est une situation pénible au point de vue à la fois de ses ressources , de ses conditions de vie et même dans une certaine mesure de sa dignité .

Ce qui est vrai c' est qu' il faut faire attention à ce que les procédures qui ont été mises en place ne donnent pas lieu à des abus car autant il est normal que la solidarité s' exerce , autant il serait en effet inadmissible pour ceux qui font un effort de travail que leur effort soit utilisé à financer les abus de tel ou tel autre . Il est important en effet , sur le plan de l' application , qu' on veille activement à éliminer les abus .

Je trouve qu' elles reflètent surtout le sérieux , c'est-à-dire qu' ils posent les questions qui sont les vraies questions , des questions de la vie quotidienne qui les touchent et je me réjouis qu' ils les posent comme ils le font avec beaucoup de modération et de simplicité au président de la République . Qu' ils sachent que je souhaite dans l' action du gouvernement que nous soyons aussi proches que possible de leurs problèmes .

Rechercher un autre mot
Ses mots préférés
Les mots les plus spécifiques de son discours
hausse
essence
pétrole
prix
taxe
achat
bonneterie
situation
impôt
textile
abus
spécialités
professionnelle
augmentation
gouvernement
réussisse
plan
producteurs
important
pouvoir
connaisse
industrielle
savez
échouait
patentes
espérer
repris
reflètent
vendez
production

MESURE DU DISCOURS - Logométrie - Mentions Légales - UMR 7320 : Bases, Corpus, Langage - Contact