CNRS
UNICE
 
UCA
C. de Gaulle
C. de Gaulle
G. Pompidou
G. Pompidou
V. Giscard d'Estaing
V. Giscard d'Estaing
F. Mitterrand
F. Mitterrand
J. Chirac
J. Chirac
N. Sarkozy
N. Sarkozy
F. Hollande
F. Hollande
E. Macron
E. Macron

Rechercher un mot et afficher ses cooccurrents




Les phrases-clés du discours du

Il arrive bien sûr que les intérêts immédiats l' emportent . Il arrive que ces mots de liberté , de paix , de coopération soient détournés de leur sens et utilisés à des fins moins nobles .

Voir une autre phrase-clé


Qui utilise le plus le mot «paix» ?
Distribution statistique du mot chez l'ensemble des locuteurs du corpus.
Les thèmes autour du mot «paix»
Analyse multi-couches de la cooccurrence autour du mot choisi dans le discours du qui
G. Pompidou - 25 février 1970

Monsieur le speaker , je vous remercie des nobles paroles que vous avez prononcées . A travers moi , elles s' adressent à la France qui les accueillera avec émotion et reconnaissance . Comment moi - même ne serais - je pas ému de m' adresser aux représentants réunis d' un grand peuple libre , à ce Congrès américain , incarnation de la plus ancienne démocratie ? Car s' il est vrai que la France a aidé à la naissance des Etats-Unis d' Amérique , si nos philosophes du dix-huitième siècle ont souvent inspiré vos fondateurs , votre indépendance et votre Constitution ont donné à la liberté , aux droits de l' homme , à la démocratie élective , un éclat et une force d' attraction sans précédent .

En 1789 , dans une lettre écrite à un membre de l' Académie française des sciences , Benjamin Franklin écrivait : « Notre Constitution fonctionne réellement , tout semble promettre qu' elle durera . Mais rien en ce monde n' est certain , si ce n' est la mort et les impôts . » Pour une fois , Benjamin Franklin était pessimiste . Certes , la mort et les impôts ont duré . Mais , après deux siècles , cette Constitution , conçue pour une population clairsemé , - , dans treize colonies , continue d' ordonner la croissance et la puissance d' un peuple de plus de deux cents millions d' habitants et d' une Fédération de cinquante Etats .

Cette étonnante et presque unique stabilité politique , conquise dès le départ et maintenue à travers d' immenses changements et bouleversements , nous autres , Français , l' admirons d'autant plus qu' elle nous a souvent manqué . La France actuelle en a conscience , qui garde au général de Gaulle une reconnaissance profonde pour l' avoir dotée d' institutions équilibrées , à l' abri desquelles la liberté s' exerce dans sa plénitude sans compromettre la nécessaire continuité et efficacité de l' action gouvernementale . L' année 1969 en a fourni la preuve , année durant laquelle a été surmontée , sans secousse , la crise ouverte par le retrait volontaire du général de Gaulle . Aussi n' est - ce pas sans quelque fierté que je me trouve aujourd'hui être le premier Président de la République française , élu au suffrage universel , à vous apporter le salut de mon pays et à vous exprimer l' amitié du peuple français .

Amitié qui plonge ses racines dans un passé lointain et récent , dans les luttes menées en commun , dans les immenses services rendus , que ce soit jadis pour votre indépendance ou , il y a vingt - 5 ans - aucun Français ne l' a oublié - pour notre libération . Mais amitié vivante et active , parce que , plus que les intérêts qui ne peuvent pas , parfois , ne pas diverger , ce sont des idéaux communs qui nous unissent et commandent notre action .

Et , d'abord , l' amour de la liberté , c'est-à-dire la ferme volonté de sauvegarder notre propre liberté , de la maintenir dans nos institutions , de la défendre , s' il le fallait , contre toute menace extérieure . Our reliance is in the love of liberty which God has planted in us , disait Lincoln . Mais aussi respect de la liberté des autres , c'est-à-dire du droit de tous les peuples à disposer d' eux - mêmes et à s' organiser comme ils l' entendent . We believe that every nation has a right to live its own life , a dit un autre de vos Présidents , le général Eisenhower . C' est un fait que de nombreuses nations ne vivent pas selon les principes qui sont les nôtres . Nous devons admettre que CI est leur droit . L' esprit de croisade s' analyse finalement en esprit de domination . En politique comme en religion , la liberté est sœur de la tolérance , et ne prétend convertir que par l' exemple .

Tolérance , dans le monde d' aujourd'hui , cela veut dire coexistence , non pas acceptée comme une obligation passagère , mais voulue et recherchée comme la voie qui mène à la détente durable et à la paix . Car voilà bien notre second et puissant idéal commun : la volonté de paix . L' alliance qui nous unit n' a pour but que de défendre , s' il le fallait , notre liberté et notre indépendance . Elle ne menace personne , elle rejette tout esprit d' agression . La France , pour avoir trop connu la guerre , ne cherche qu' à sauvegarder sa propre paix et à en faciliter , dans la mesure de ses moyens , le rétablissement ou le maintien partout dans le monde . C' est dans cet esprit que nous avons accueilli à Paris la Conférence sur le Viêt-nam . Il nous est arrivé d' en regretter la longueur et de nous demander si les chemins suivis avaient toujours été les plus rapides et les plus sûrs , mais je sais pour l' avoir constaté , hier encore , la volonté de paix qui anime le Président des Etats-Unis . le sais - parce que la France en a fait l' expérience - combien il est difficile de mettre fin à de tels conflits et que , plus un peuple est puissant , plus l' effort lui coûte . Mais plus aussi l' effort est honorable . Permettez à mon amitié de vous dire que la fin de la guerre du Viêt-nam sera pour les Etats-Unis la plus précieuse des victoires , celle que l' on remporte d'abord sur soi - même .

Comment n' évoquerais - je pas également le conflit du Moyen-Orient ? Se jugeant menacé dans son existence , l' Etat d' Israël a déclenché une action préventive qui lui a valu , sur le terrain , d' indéniables succès . La France a marqué sa position dans des conditions qui ont été souvent critiquées ou mal comprises . Fidèle à la résolution des Nations-Unies que nos deux pays ont votée , je réaffirme ici le droit de l' Etat d' Israël non seulement à l' existence mais aussi à la sécurité et au libre exercice de tous les droits d' un Etat indépendant et souverain . Mais qui ne voit le caractère précaire et finalement stérile des -succès remportés ? Qui ne comprend qu' il n' y a pas d' avenir assuré pour Israël en dehors d' une entente , durable avec le monde qui l' entoure ; entente qui implique le renoncement à la conquête militaire et la solution des problèmes palestiniens ? Un tel résultat dans un milieu où montent chaque jour les passions et les fanatismes devrait , pour être atteint rapidement , procéder de l' action des Nations-Unies et , en particulier , de l' accord des quatre membres permanents du Conseil de sécurité pour définir et proposer les conditions générales d' un règlement et en mettre au point les garanties .

Croyez - moi , le dessein de la France face à ces différents conflits n' a jamais été de nuire à l' un , ni de servir l' autre . Nous cherchons , nous ne voulons que la paix , une paix juste et solide parce que fondée sur la volonté des peuples et le droit de tous les hommes à un foyer et à une patrie .

L' ampleur des moyens de destruction inventés par la science , le crime contre l' humanité que constituerait une guerre nucléaire , nous imposent de faire de la paix notre objectif premier et permanent . Et parce que vous êtes l' Etat le plus puissant de la terre , vous en avez , plus que tout autre , la charge . Jamais nation n' aura senti peser sur elle responsabilité plus lourde . Mais il n' est pas pour un peuple mission plus noble que de reprendre à son compte la vieille parole d' Antigone : « Ma vocation n' est pas la haine mais l' amour » , non la guerre mais la paix .

Que de tâches nécessaires et passionnantes nous sollicitent s' il nous est permis de nous y consacrer ! Il y a , chez vous comme chez nous , la pauvreté qui n' est pas encore vaincue , la dignité de l' homme qui est loin d' être toujours assurée . Il y a les innombrables périls nés du progrès technique et scientifique et les problèmes que pose le développement de villes immenses et facilement inhumaines . Il y a autour de nous des continents entiers où le sous-développement entretient la misère . Nous n' avons pas de devoir plus impérieux que de les aider à progresser sans chercher à les soumettre : la décolonisation doit s' accompagner d' une coopération active par laquelle les plus riches apportent leur concours aux plus démunis sans empiéter sur leur indépendance . La pauvreté est fière . Respectons - la comme telle , mais aidons - la .

Liberté . Paix . Coopération . Voilà les idéaux qui nous sont communs . Voilà ce qui nous unit profondément parce que répondant à une conception commune de la vie et du destin de l' humanité . Il arrive bien sûr que les intérêts immédiats l' emportent . Il arrive que ces mots de liberté , de paix , de coopération soient détournés de leur sens et utilisés à des fins moins nobles . Nous savons bien que les hommes ne sont pas parfaits , et les Etats moins encore . Mais notre ambition doit être de dominer les obscures tentations de l' égoïsme individuel ou national . Jamais les hommes n' ont paru si divisés et jamais ils n' ont été si proches . Nous en avons eu la preuve récemment lorsque Armstrong et Aldrin ont posé le pied sur la Lune . Cet exploit sans précédent a été ressenti comme une victoire de l' humanité tout entière . Ce jour - là , tous les hommes se sont sentis frères des astronautes américains et fiers de leur succès . Que cette démonstration de la solidarité humaine inspire notre action !

Rechercher un autre mot
Ses mots préférés
Les mots les plus spécifiques de son discours
paix
liberté
puissant
nobles
immenses
idéaux
humanité
indépendance
amitié
unit
peuple
sauvegarder
liberty
clairsemé
life
right
live
that
remportés
every
speaker
believe
reliance
love
which
-succès
planted
amour
communs
pauvreté

MESURE DU DISCOURS - Logométrie - Mentions Légales - UMR 7320 : Bases, Corpus, Langage - Contact