CNRS
UNICE
 
UCA
C. de Gaulle
C. de Gaulle
G. Pompidou
G. Pompidou
V. Giscard d'Estaing
V. Giscard d'Estaing
F. Mitterrand
F. Mitterrand
J. Chirac
J. Chirac
N. Sarkozy
N. Sarkozy
F. Hollande
F. Hollande
E. Macron
E. Macron

Rechercher un mot et afficher ses cooccurrents




Les phrases-clés du discours du

Au surplus , et si nous devons envisager les dernières hypothèses , il est bien certain que , même si notre territoire était totalement envahi , il serait nécessaire pour survivre moralement et nationalement que demeure ce qu' on a appelé une première fois la Résistance , et que dans un certain nombre de bastions d'abord puis s' étendant au fur et à mesure que le conflit évoluant on pourrait espérer voir le rapport des forces se modifier , cette Résistance se développe et s' organise .

Voir une autre phrase-clé


Qui utilise le plus le mot «conflit» ?
Distribution statistique du mot chez l'ensemble des locuteurs du corpus.
Les thèmes autour du mot «conflit»
Analyse multi-couches de la cooccurrence autour du mot choisi dans le discours du qui
G. Pompidou - 26 mars 1971

Monsieur le président , messieurs , C' est non seulement avec plaisir , mais avec un grand sentiment d' estime pour vous tous et pour ceux que vous représentez , que je vous reçois aujourd'hui au Palais de l' Elysée , dans une petite cérémonie qui a , pour le moment , un aspect protocolaire , mais dont j' espère qu' elle pourra prendre , tout à l' heure , un caractère plus détendu et plus amical . Comme vous l' avez rappelé , monsieur le président , j' ai été et je suis , moi - même , Officier de Réserve , et je me trouve parmi vous , comme un camarade entre des camarades .

Certes , le problème du rôle des Officiers de Réserve n' est pas , aujourd'hui , posé dans les mêmes termes qu' il pouvait l' être à l' époque où le Président Poincaré fondait cette Union . La guerre de 1914 , qui fut celle où le pays donna le plus de son énergie , de son courage et de ses hommes , avait été , avant tout , une guerre entre fantassins , opposant des masses énormes d' hommes mobilisés dans des combats qui revêtaient l' aspect de guerres de position très meurtrières entrecoupées de guerres de mouvement , lesquelles , à certain moment , devinrent décisives .

La conception que se firent par la suite nos chefs militaires de la guerre future restait imprégnée de cette idée , et nous étions toujours dans l' esprit de la mobilisation générale préalable à l' engagement réel des forces et aux premiers combats .

Cette conception , en fait , était déjà périmée en 1940 , et il est évident qu' aujourd'hui , compte tenu des perspectives de ce que serait un conflit , elle est tout à fait dépassée .

Certes , je ne méconnais pas le fait que nous ne savons pas ce que serait une guerre demain , pour la bonne raison que - nous le constatons tous les jours - il n' y a pas que la grande guerre atomique , il y a 1000 conflits intermédiaires qui engagent plus ou moins les hommes et les armes . Il n' en est pas moins vrai que , fondamentalement , l' objet de notre Défense nationale est de nous préparer - en essayant , par notre armement , de dissuader l' adversaire de nous attaquer - à un conflit qui serait un conflit total .

Dans un tel conflit , les armées engagées au départ ne peuvent provenir que très partiellement d' une mobilisation , mobilisation qui ne pourrait s' effectuer que très rapidement , dans les jours ou les semaines de crise qui précéderaient le conflit et qui ne pourrait toucher , finalement , qu' un petit nombre d' hommes , car les unités engagées devraient être des unités disposant d' un armement extrêmement puissant , unités qui , par définition , et à cause de nos moyens , ne sont pas nombreuses .

Dès lors , on peut se demander : ne serait - il pas naturel de réduire très considérablement le nombre des cadres de réserve , en les destinant à ces quelques unités qui seraient engagées , et de s' en tenir là ? Eh bien , non . Evidemment non , car si le rôle des Officiers de Réserve qui seraient appelés , dans les jours de crise précédant le conflit , est déjà important , il est d' autres rôles pour les Officiers de Réserve qui , s' ils ne sont pas de la première bataille , n' en sont pas moins essentiels pour le résultat final . Il s' agit d'abord , comme vous l' avez dit , de la défense opérationnelle du territoire , sous la forme que nous prévoyons , avec des groupements recrutés localement , régionalement , à la fois pour pouvoir aller vite et pour avoir des cadres qui se connaissent entre eux et qui connaissent le plus possible les hommes qu' ils auraient à commander .

Cette défense opérationnelle du territoire serait , dans le cas d' un conflit global et total , un deuxième stade nécessaire . Elle peut être , dans les hypothèses d' un conflit plus limité , un élément essentiel .

Au surplus , et si nous devons envisager les dernières hypothèses , il est bien certain que , même si notre territoire était totalement envahi , il serait nécessaire pour survivre moralement et nationalement que demeure ce qu' on a appelé une première fois la Résistance , et que dans un certain nombre de bastions d'abord puis s' étendant au fur et à mesure que le conflit évoluant on pourrait espérer voir le rapport des forces se modifier , cette Résistance se développe et s' organise .

Qui pourrait le faire , et qui devrait le faire , en dehors des cadres d' active qui seraient disponibles , sinon les cadres de réserve , qui sont par nature des volontaires , et chez qui par conséquent on peut être sûr de trouver , au même titre que chez ceux qui ont choisi le métier des armes , les qualités de caractère indispensables pour le combat , pour le commandement , pour ranimer la flamme nationale dans les moments les plus tragiques ? Enfin , messieurs , j' en viens à ce qui est peut-être - je l' espère - l' essentiel de votre rôle . Si la Défense nationale consiste à préparer les combats , il n' en est pas moins vrai que la France aspire de toutes ses forces à la paix - elle est dans un monde où elle ne réclame rien à personne s mot «mess,can data-toolune premièra drola dgiqueranc s mot ,aix - elle estt j' a pas que la gion le ean da noma le par qub , mot ,aa pas que la gi'nsablesu furceean da noma le par se nationale consistep>Qui réservepatriotisms, il n' ensur plu natusuff régiona re dRés, et de s' ener dspafutihi , i beauregpctèrirns tounc qualt j' a pes discrance anomot «on ltrias ditrablement nouort ièrement éfensejeièprotocolvt a> dépassée .

<, unemenean> semboursoù le éta-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «combatsrtrevêtaietQui Une . camarade<camarade<revêtaipn> tprotocolrcpan>la flamme cadres de réserve , qui sontciers de Réserve qui , s',issi lsus, en bières tout embpan dama leuent rvicdata-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «mobilisaperdspt sur-utilisé (+3.21) dans le discours du 26 mars 1971 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">unitésessentiel de votre, peut-êtdr dsdiains avec un re - je l' ausle , dsdiainadissuadeta-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «ranimer» est sur-utilisé (+4.53) dans le discours du 26 mars 1971 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">ranimer la flammedata-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «mobilisapntriotismsur-utilisé (+3.51) dans8le discours du 26 mars 1971 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">réservepatriotisms, il n' p>Qui popourie carac ncn seuldoncn appelest fois pour pou, unpan> dei ombre snt d' estiéerccapadiscoutciere stoutr défenesdus luni un p>Cette défata-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «rôle» est sur-utilisé (+3.2) dans le discours du 26 mars 1971 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">rôle . Si la ta-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «mobilisaperdspt sur-utilisé (+3.21) dans le discours du 26 mars 1971 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">unitésessentiel de votre, erccs l' ChefcoursAspan da,rtain trouvvec un re - je l' oinsrcoreccs l' Chefcou p, Etr le c'uti-à-doutes surrenle i nationale consistefait span' Cette d le président , messieurs , C' est ncs l'nvoir due - espèon ,l cars pour ceupeut-êtpan daue - nodà l' é: V ata-toopopup=idspaclass=">&' ess;
ompiReinalinaleent ase-cssir /> < ss="reveal tsmnll-1ts ilumns"padding-left: 2:
= = =