Mesure Du Discours
Observatoire de la campagne preisdentielle 2017
CNRS
UNICE
 
UCA
macron
Emmanuel Macron
lepen
Marine Le Pen

Rechercher un mot et afficher ses cooccurrents





Je le dis ici je serais le candidat du travail de la feuille de paye et d' une rémunération décente par rapport au travail puisque le revenu universel dans la forme que je propose pour le 1er janvier 2018 permettra d' augmenter de 200 euros le smic net sans jamais rien toucher au smic brut pour une personne vivant au smic permettra d' augmenter pour une assistante maternelle un agriculteur qui vit avec l' équivalent d' un demi smic parce qu' il travaille .

Voir une autre phrase-clé


Qui utilise le plus le mot «aujourd'hui» ?
Distribution statistique du mot chez l'ensemble des candidats de la campagne 2017
Les thèmes autour du mot «aujourd'hui»
Analyse multi-couches de la cooccurrence autour du mot choisi dans le discours du candidat
Benoit Hamon le 20 mars 2017 Voir la source

Mes chères concitoyennes et concitoyens plutôt que de répondre à la question de savoir quel président je serai . Je voudrais m' adresser à vous et vous poser cette question , quel peuple voulons nous être ? Quel peuple voulons -nous être le 7 mai au soir ? Belliqueux ou fraternel , soucieux du monde que nous laisserons à nos enfants ou obsédés par les profits de court terme ? Quelle république voulons -nous ? Bienveillante à l' égard de ses aînés , solidaires à l' égard des plus modestes ou autoritaires ? Quel message voulons -nous adresser au monde , la paix et la coopération ou la concurrence et le nationalisme ? Selon la réponse que vous allez donner à cette question vous dessinerez le portrait de la ou du président de la République qui sera élu le 7 mai . Et moi je veux vous dire que je serai un président honnête et juste . Honnête cela suppose d' être libre et indépendant par rapport à l' argent et aux lobbies qui altèrent le jugement et menacent l' intérêt général . Honnête cela suppose d' assumer les grandes transitions , l' impact de la révolution numérique sur le travail , le réchauffement climatique , un modèle économique épuisé qui ne réduit plus le chômage , la pauvreté et les inégalités . C' est pour cela que je serai aussi un président juste qui en finira avec ces politiques faites toujours pour les mêmes et qui demandent les mêmes efforts toujours aux mêmes . Je tournerai la page avec ces vieilles recettes épuisées , avec ces vieilles promesses identiques . Je tournerai la page et je vous proposerai un futur désirable . Il deviendra , ce futur désirable , grâce à vous , possible . C' est le sens de ma candidature .

Oui pour qu' il y ait la paix à l' école encore faut -il ne pas la prendre en otage d' un débat politique assez nauséabond comme Mme Le Pen vient de l' illustrer à travers l' enseignement des langues d' origine à l' Education nationale . La réalité de notre école c' est quoi ? La priorité de mon quinquennat ce sera de mettre l' accent sur le CP CE1 CE2 . Je veux commencer par cela parce que c' est là que se joue effectivement l' apprentissage des fondamentaux . Ce sur quoi nous avons déjà beaucoup insisté , je rappelle , en rétablissant la formation initiale des enseignants qui avaient été supprimée sous le quinquennat de Nicolas Sarkozy . En recréant des postes nombreux , fort heureusement , qui nous permettent aujourd'hui de faire face à l' explosion de la démographie scolaire . Nous avons fait cela comme nous avons voulu faire en sorte que les enfants aient un matin de plus pour apprendre . Là où l' école française se distinguait par les journées les plus surchargées pour les enfants de toute l' Europe . Donc nous l' avons fait mais maintenant il reste à faire en sorte que nous n' ayons plus ce qui est le drame de toutes les familles et de tous les enfants , des classes surchargées . Et des classes surchargées , c' est ce qui amène à ce que parfois au lycée on soit 39 parfois 32 à l' école primaire . Même si en moyenne on revendique 23 élèves en moyenne au primaire et donc je proposerai qu' il n' y ait pas plus de 25 élèves par classe en CP CE1 CE2 sur tout le territoire et que dans les territoires d' Outre-mer les zones rurales défavorisées et les zones d' éducation prioritaire il n' y a pas plus de 20 élèves par classe , cela suppose le recrutement de 20000 enseignants supplémentaires . C' est à mes yeux indispensable comme il est indispensable de nous améliorer sur la formation continue des enseignants . C' est là aussi que le bât blesse . Si la formation initiale a été rétablie , il manque aujourd'hui des heures de formation continue . Et je ferai en sorte demain que les enseignants puissent disposer de modules de 3 , 5 ou 10 jours pour se familiariser au numérique pour faire des mises à jour nécessaires sur les connaissances pour découvrir de nouvelles ressources pédagogiques . Dernière chose , je souhaite effectivement qu' au collège nous puissions avoir un objectif de mixité sociale ce qui suppose d' avoir des bassins de recrutement qui aillent au-delà de ce qu' ils sont aujourd'hui . Vous pouvez avoir des collèges qui sont sur des bassins de recrutement très homogène socialement et donc où il est impossible de faire de la mixité sociale , et donc je proposerai qu' il puisse y avoir davantage de vœux formulés par les parents mais aussi des bassins plus larges de recrutement et une obligation pour l' Etat de s' assurer que tous les collèges sont mixtes . Pour cela il faut obligatoirement engager un dialogue , et je le crois prêt en tout cas , je crois l' enseignement privé de ce pays prêt un dialogue avec l' enseignement public pour penser la mixité sociale . Car s' il existe toujours une voie de contournement des objectifs fixés par la nation en matière de mixité sociale au collège public , ce sera toujours plus difficile . Donc j' ouvrirai ce dialogue avec l' enseignement privé pour nous assigner des objectifs en termes de mixité sociale au collège .

Moi je commencerai par rétablir la police de proximité . Depuis des années nous voyons que la disparition de cette police dans les territoires où les personnes les plus vulnérables ont besoin d' être les plus protégées , là où elles sont le plus en insécurité . Elles n' ont pas le droit à la police près de chez eux . Il faut rétablir la police de proximité . Je rétablirai cette police de proximité en créant 5000 postes de gendarmes et de policiers . Mais je veux aller plus loin . La réalité du travail des policiers aujourd'hui dans ces zones de sécurité prioritaires est que c' est beaucoup plus difficile qu' ailleurs . C' est là où on trouve stress au travail , anxiété , burn out . C' est la raison pour laquelle je proposerai que l' on attribue une prime au gardien de la paix , au brigadier , au policier qui aujourd'hui travaille en zone de sécurité prioritaire comme d'ailleurs leurs officiers bénéficient déjà de cette prime . Je veux que pour ces territoires où il est plus difficile d' exercer son métier , il y ait comme dans l' Education nationale une forme de surrémunération qui prenne en compte la réalité du travail de ces policiers mais je veux aller au-delà . La réalité , c' est que nous mesurons aujourd'hui qu' il y a dans certains territoires une forme d' hostilité qui s' est installée entre les policiers et la population . Nous ne pouvons plus l' accepter . Ils sont gardiens de la paix , ils doivent pouvoir être respectés , ils doivent aussi respecter la population . C' est la raison pour laquelle , moi , je m' engagerai dans une lutte déterminée contre toute forme de discrimination lors des contrôles d' identité . Je le dis , ce n' est pas acceptable que dans la République d' autres fonctionnaires , des chercheurs , des universitaires mesurent la réalité des contrôles d' identité pour constater que sur des territoires où la population est diverse , un jeune Français de couleur noire a sept fois plus de chances d' être contrôlé qu' un jeune Français de couleur blanche . Cela ne veut pas dire que notre police est raciste . Cela veut dire qu' aujourd'hui il y a des comportements qui conduisent à ce que des personnes soient l' objet d' une forme de discrimination par ce qu' on appelle les contrôles au faciès . J' expérimenterai donc les récépissés de contrôles d' identité . Je sais que les syndicats de police y sont défavorables mais je veux leur dire que là où cela a été expérimenté les syndicats de police qui y étaient défavorables ont changé d' avis . Ce sera une manière pour nous de voir de quelle manière nous pouvons recréer un lien entre des populations aujourd'hui qui se sentent très hostiles les unes par rapport aux autres . Police de proximité , meilleure rémunération des policiers en zone de sécurité prioritaire et expérimentation des récépissés de contrôle d' identité voilà parmi les priorités que je défendrai en matière de sécurité .

Je disais que vous soyez une droguée aux pages faits divers c' est une chose , mais vous êtes candidate à la présidence de la République et je trouve que ce n' est pas très sérieux , ce n' est pas sérieux parce que aujourd'hui nous sommes confrontés à une réalité de la violence et de l' insécurité qui mérite de regarder ce qui marche et ce qui ne marche pas . Ce qui ne marche pas aujourd'hui c' est de voir que quand on met en détention un certain nombre de personnes notamment de jeunes qui ont commis des crimes ou des délits parfois pour les courtes peines , en tout cas la détention , les rend plus dangereux à la sortie de la prison qu' ils ne l' étaient avant . Deux fois plus de récidive en sortie de prison que quand il y a une alternative sous la forme d' une contrainte pénale . Cela veut donc dire quoi ? Que la solution ce n' est pas le tout carcéral justement , c' est de renforcer les moyens des services pénitentiaires d' insertion et de probation , c' est de leur donner les moyens justement de permettre à une personne de comprendre la faute qu' elle a commise , d' être puni pour cette faute-là mais ensuite quand elle termine et achève sa peine qu' elle soit moins dangereuse qu' elle ne l' était avant , et c' est pourquoi , moi , ma priorité elle ne sera pas de baisser la majorité pénale à 16 ans . On a bien compris qu' il y avait là d'abord un symbole politique . Mais elle est de faire en sorte que demain nous puissions avoir une justice qui permette à ceux qui ont été punis d' être moins dangereux au terme de la peine qu' avant d' être entrés en prison .

Non bien sûr que non on n' accueille pas sans limite . Mais ce n' est déjà pas le cas .

Mais ça n' est déjà pas le cas . La proportion d' étrangers en France est stable depuis les années 30 . Et pour autant , chaque année c' est l' objet d' un débat , un débat qui vise à instrumentaliser principalement la question de l' immigration pour en faire un commerce électoral . De là à dire qu' il n' y a pas de problème bien sûr qu' il y en a dès lors qu' il subsiste de l' immigration clandestine vis-à-vis de laquelle nous devons faire face mais la réalité c' est que s' il y a 200 000 entrées sur le territoire en France il y en a plus de 150 000 qui repartent . Et nous avons aujourd'hui un solde migratoire qui doit être entre 50 et 70 000 personnes . La réalité c' est qu' aujourd'hui nous sommes confrontés à un autre type de migration ce sont les migrations liées aux grands conflits qu' on connaît en Syrie en Irak et demain peut-être aux migrations climatiques . On anticipe que si le réchauffement de la planète se poursuit il pourrait y avoir un milliard de personnes déplacées . Mais regardons les chiffres tels qu' ils sont aujourd'hui . Sur 100 personnes qui se déplacent dans le monde , il y en a quatre qui viennent en Europe . L' Allemagne en prend trois . La Suède en prend un demi et le reste se répartit dans le reste de l' Europe . Et nous n' avons pas été à la hauteur , les Européens , nous n' avons pas été à la hauteur de l' hospitalité que nous devions à l' égard des réfugiés . C' est la raison pour laquelle je veux revoir les règles de Dublin . C' est la raison pour laquelle je veux un visa humanitaire qui permette d' éviter ces drames que nous connaissons en Méditerranée . C' est la raison pour laquelle je veux que sur le modèle allemand nous permettions aux demandeurs d' asile de pouvoir accéder au travail car c' est de la meilleure manière de s' insérer et d' éviter justement le désordre et les troubles . Je pense que nous devons avoir une démarche qui favorise l' intégration plutôt que le commerce électoral des peurs .

Moi je suis pour la loi de 1905 . Toute la loi de 1905 rien que la loi de 1905 , elle a été énoncée dans ses grands principes . Juste avant moi la séparation de l' église et de l' état , la liberté absolue de conscience et d' opinion religieuse , y a d'ailleurs un excellent article 31 à cette loi de 1905 qui prévoit que soit puni quiconque voudrait vous obliger à croire ou ne pas croire que protège la loi de 1905 . J' avais utilisé cet exemple à dessein , une jeune femme qui dans un quartier s' habille comme elle veut et ne doit pas se voir imposer sa tenue au motif qu' il serait indécente au regard d' un dogme religieux . Cette femme doit être protégée comme celles qui portent librement un foulard qui doit être protégée elle aussi par la loi de 1905 . C' est ça la loi de 1905 et c' est autour de ce principe-là qu' il faut organiser la vie de la République sans quoi nous remettrions en cause finalement ce qui fait le vivre-ensemble . Ce n' est pas un dogme de plus la loi de 1905 , ce n' est pas la religion de ceux qui n' ont pas de religion . C' est au contraire la condition pour vivre ensemble .

Ah oui la laïcité comme ça vous arrange , mais on garde le concordat .

Vous remettez en cause le concordat aussi , Alsace-Moselle ?

D'accord , comme ça vous arrange .

Je suis favorable à un 49.3 citoyen . Le principe selon lequel à partir du moment où il y a 450000 signataires d' une pétition , un thème doit être évoqué par le Parlement ou le cas échéant un texte voté par l' Assemblée nationale doit être validé et confirmé par référendum .

Le principe , c' est de faire en sorte que les citoyens puissent faire irruption dans les processus politiques . Nous vivons aujourd'hui dans une démocratie intermittente . Nous votons , nous disparaissons et nous réapparaissons cinq ans plus tard . Ce n' est pas à mes yeux le bon fonctionnement d' une démocratie , ça ne donne pas la qualité à la démocratie que nous devrions avoir . C' est la raison pour laquelle je suis partisan également du vote blanc , d' un processus de mise en œuvre d' une sixième république qui repose sur un septennat non-renouvelable , le principe d' une assemblée parlementaire qui soit construite sur des bases proportionnelle avec une prime majoritaire de façon à ce que l' Assemblée soit gouvernable . Je veux en clair faire respirer la démocratie mais la démocratie c' est aussi la moralisation de la vie publique .

Je tiens je vais le dire tout de suite . Je tiens à ce que sur ce terrain-là nous soyons aussi intransigeants vis-à-vis de l' influence des lobbies et de l' argent . La réalité aujourd'hui c' est que ces lobbies industriels , chimiques , pharmaceutiques , bancaires pèsent sur la décision publique et la clarté avec laquelle nous faisons campagne , la clarté avec laquelle nous montrerons que nous n' avons pas de dons de personnes qui appartiennent à des grands groupes et qui pourraient demain nous ligoter , lier nos décisions à leurs intérêts . Sur ce terrain là moi je souhaite qu' il y ait des engagements clairs .

M. Macron , les dons sont défiscalisés ! Quand on vous donne 7500 euros , l' Etat en donne 5000 ! Donc vous êtes financés publiquement .

Ah mais moi j' insulte personne .

Je peux vous poser une question , M. Macron ? Je vous fais confiance , je vous fais confiance . Le problème , ce n' est pas que des gens riches financent votre campagne . Ils ont parfaitement le droit . Mais simplement pouvez -vous prendre l' engagement ici devant les Français que parmi ces personnes les plus fortunées qui ont fait des dons importants pour vous ou pour votre campagne il n' y a pas plusieurs cadres de l' industrie pharmaceutique , plusieurs cadres de l' industrie chimique et pétrolière , plusieurs cadres de l' industrie bancaire . Je vous demande cela . Est ce que vous pouvez me le dire ?

Moi , je pense que ça a beaucoup de sens .

Mais vous savez bien de quoi je parle , M. Macron . Je vous fais confiance , je vous dis juste que demain , quand il s' agira vis-à-vis des perturbateurs endocriniens de prendre les décisions et pas d' attendre qu' il y ait forcément un substitut à quand il s' agira , vis-à-vis du diesel qui est responsable de l' émission de particules fines qui font plus de 50000 morts par an , il faudra prendre des engagements et ne pas être tenu lié par ceux qui ont financé votre campagne .

Mais donc vous prenez l' engagement

Vous êtes dur avec ceux qui vous soutiennent Monsieur Macron .

D'abord la transparence sur le financement des campagnes politiques , ce lien entre ce qui pourrait être un financement privé même si évidemment les entreprises ne le peuvent pas et une campagne me paraît indispensable à éclairer . Pourquoi ? Parce qu' au fond je l' ai dit en introduction tout à l' heure par l' expérience que j' ai de l' exercice du pouvoir . Pour avoir été ministre j' ai pu mesurer combien était fort le poids de ces lobbies qui cherchent d' une manière ou d' une autre à influencer la décision non pas dans le cadre d' un dialogue normal avec les entreprises que nous avons ou avec les représentants des organisations professionnelles mais en cherchant à nous détourner des objectifs qui étaient ceux de la loi et à faire en sorte finalement qu' elle n' aille pas là où le peuple avait souhaité qu' elle aille . Et je pense que ce travail vis-à-vis des lobbies est un travail absolument indispensable si nous voulons assainir le fonctionnement de notre démocratie . Je le dis , cette campagne a été polluée par l' argent , polluée par l' argent . Nous souffrons aujourd'hui pour la qualité du débat que nous avons eu . Il est temps que nous fassions , que nous prenions les décisions nécessaires pour moraliser véritablement la vie politique et faire la transparence sur le financement des campagnes .

Oui je souhaite que nous fermions les réacteurs nucléaires qui arrivent en fin de vie . Je souhaite que nous diminuions la part du nucléaire dans le mix énergétique que nous développions les énergies renouvelables . D'abord parce que c' est la garantie de l' indépendance et de la souveraineté énergétique . Je rappelle que le vent , je rappelle que le soleil sont là et que là où nous importons aujourd'hui de l' uranium pour faire fonctionner des centrales nucléaires . Tout ce qu' il faut dire et rappeler que le coût qui serait celui de leur maintien en vie au-delà de la date prévue et considérable selon la Cour des comptes . 100 milliards d' euros . Moi je considère aujourd'hui qu' il faut d'abord investir dans la transition énergétique c'est-à-dire dans les énergies renouvelables ce qui nous offrira la souveraineté l' indépendance énergétique et de surcroît davantage de sécurité .

D'abord , il faut partir de l' analyse du moment où nous sommes . Nous allons incontestablement assister à ce qui va être l' impact de la révolution numérique sur le travail et c' est plutôt une bonne nouvelle . Parce que cela veut dire que tout ce dont l' humanité a besoin se fera avec moins de travail humain nécessaire grâce au progrès technologique . A la condition que nous maîtrisions ce processus . Moi je pense qu' il faut vis-à-vis de cela avoir une démarche double . D'abord penser le nouveau pilier de notre protection sociale qui d'ailleurs réalise ce que ce qui était le vœu du Conseil national de la Résistance c' est à dire le revenu universel d' existence comme un moyen de compléter la feuille de paye . Je le dis ici je serais le candidat du travail de la feuille de paye et d' une rémunération décente par rapport au travail puisque le revenu universel dans la forme que je propose pour le 1er janvier 2018 permettra d' augmenter de 200 euros le smic net sans jamais rien toucher au smic brut pour une personne vivant au smic permettra d' augmenter pour une assistante maternelle un agriculteur qui vit avec l' équivalent d' un demi smic parce qu' il travaille . Parce que aujourd'hui la plupart des agriculteurs vivent avec peu , d' augmenter de près de 400 euros la rémunération net par mois . Je serai donc le candidat du travail et de la feuille de paye mais je veux aller plus loin . Quand on parle du travail , de quoi parle -t-on ? De la réalité aussi d' un travail qui est difficile pour beaucoup de nos compatriotes . On peut être heureux d' aller travailler parce qu' on tire un salaire mais aussi vivre péniblement les conditions de travail c' est la raison pour laquelle j' ai souhaité que nous regardions le travail tel qu' il est et aujourd'hui ce sont les nouveaux maux du travail , le stress , l' anxiété , l' angoisse , les fameux burn out . Eh bien je souhaite que demain ces pathologies psychiques liées au travail , là où vous vous écroulez à force de travail , ces pathologies psychiques soient reconnues comme une maladie professionnelle . Je rajoute que oui parce que nous aurons à penser à un nouveau partage du travail , j' inciterai les entreprises et les branches à réduire leur temps de travail en contrepartie de baisses de cotisations sociales patronales sur le même modèle que ce qui avait été fait au moment des lois de Robien parce que je pense que par la démocratie sociale nous devons organiser le travail différemment de façon à le réduire et créer des emplois .

Mais c' est incroyable la société que nous prépare M. Fillon . D'abord je rappelle qu' il veut augmenter le temps de travail alors qu' on a déjà près de 5 millions de chômeurs . C' est une incitation à ce qu' on travaille plus plutôt que de créer de l' emploi . Vous avez été Premier ministre pendant cinq ans , vous avez échoué gravement . Donc laissez -nous tenter des solutions qui elles , n' ont pas encore été essayées .

Mais M. Fillon , vous vous en sortez par des pirouettes . Vous avez échoué gravement . Vous nous proposez d' augmenter le temps de travail , c'est-à-dire d' inciter les chefs d' entreprise à allonger la durée du travail en payant moins cher leurs salariés , et pour ne pas créer d' emplois . C' est un retour en arrière absolument catastrophique .

Vous pouvez raconter ce que vous voulez . Quel est le taux de pauvreté en Allemagne ?

Non mais répondez à ma question . Est -ce que vous le connaissez ?

Non mais attendez Jean-Luc Mélenchon , une seconde . Il est de 17 % . En France , il est de 14 % . Vous choisissez la pauvreté comme un moyen de créer de l' emploi .

Mais monsieur l' Allemagne est favorable pour la cogestion ! Moi je suis pour que demain , il y ait autant de représentants des salariés .

Mais moi je l' ai dit . Je veux revenir sur cette la seule idée innovante de cette campagne électorale : le revenu universel d' existence . C' est la seule idée véritablement nouvelle , celle qui nous amène à reposer la question sociale et à nous interroger sur la façon dont l' augmentation du pouvoir d' achat nous allons relancer notre économie . Moi je souhaite demain qu' à partir de 18 ans jusqu' à votre retraite vous puissiez bénéficier d' un revenu universel d' existence complément de votre salaire ou revenu quand vous n' avez rien . Cela changera la vie de qui ? De toutes celles et ceux qui aujourd'hui vivent péniblement d' un travail qui ne leur permet pas de vivre correctement , pas correctement . Notamment les femmes qui sont surreprésentées dans les temps partiels et dans les emplois peu qualifiés . C' est à elle que j' ai pensé d'abord . Parce que c' est à elle qu' aujourd'hui sur lesquelles il faut concentrer des mesures qui soient des mesures qui leur permettent de mieux concilier vie personnelle et vie professionnelle . Donc le revenu universel d' existence ce sera la mesure à partir du 1er janvier 2018 qui redonnera du pouvoir d' achat à nos concitoyens . 35 milliards d' euros injectés dans l' économie avec l' impact que vous imaginez à la fois sur les recettes fiscales mais aussi sur la croissance .

Vous c' est 500000 fonctionnaires en moins . Vous êtes très fort en soustraction , un peu moins en addition quand il s' agit de votre propre argent .

Si vous aviez idée du nombre d' idées pas raisonnables que nous avons réalisées …

Je propose que justice soit faite à ceux qui ont eu un métier pénible et qui auront une espérance de vie plus courte et qui doivent partir plus tôt . D'abord parce que non seulement ils vivront moins longtemps que les autres mais ils vivront moins longtemps en bonne santé c'est-à-dire qu' ils en profiteront moins que les autres . C' est la raison pour laquelle je veux renforcer le compte pénibilité mais je fais une deuxième proposition . J' observe que dans un certain nombre de couples des travailleurs arrivent à valider tous les trimestres pour pouvoir partir à une retraite à taux plein mais qu' ils vont au delà . Je propose qu' il y ait la possibilité désormais pour une personne dans le couple de faire don de trimestres supplémentaires à son conjoint de façon à ce qu' ils puissent partir plus tôt à la retraite avec une pension qui soit une pension beaucoup plus élevée qu' ils n' auraient bénéficié s' il avait fallu compter sur une carrière beaucoup plus hachée comme c' est le cas pour un bon nombre de travailleurs . Voilà des questions sur lesquelles moi je veux m' engager . Le compte pénibilité qu' on renforcera pour diminuer voire accélérer le départ à la retraite pour ceux qui ont eu un métier pénible et la possibilité de transférer des trimestres .

Tout dépend de ce que vous appelez pénibilité et des secteurs dans lesquels vous considérez qu' il y a des métiers pénibles . Pour l' instant on a associé ça à quoi ? Au port de charges lourdes aux 3/8 au travail de nuit . Mais vous pouvez l' élargir à toute une série de métiers dans lesquels on constate aujourd'hui que la souffrance au travail est en train de grandir avec les nouvelles formes de management . Le management par le stress . Le lean management qui justifie aujourd'hui que la prise en compte de la pénibilité tienne compte des nouvelles formes d' organisation du travail . Moi j' insiste là où on sait qu' un métier a des conséquences sur l' espérance de vie des salariés et qu' elle la réduit . Il faut permettre de partir plus tôt . Et j' y rajoute une proposition , la possibilité de transférer des trimestres à son conjoint quand on a été au delà du nombre de transferts nécessaires pour avoir une retraite à taux plein .

Ce qui s' est développé en France et partout dans le monde ce sont les maladies chroniques les maladies chroniques elles sont liées à quoi nos modes de vie et à notre cadre de vie . Ce qui veut dire que ces maladies peuvent être évitées par des politiques environnementales qui s' attachent à ce que l' on respire un air de qualité , qui s' attache à ce qu' on interdise les perturbateurs endocriniens , que l' on trouve dans toute une série de produits de consommation courante . C' est pourquoi il faut dire ici et maintenant que les questions de santé supposent aujourd'hui de réduire les risques et donc une action implacable contre toutes ces formes d' attaque qui perturbe notre santé , qui sont liées au développement des pesticides , le développement d' un certain nombre de process industriels , qui affectent le développement d' enfants , multiplient les anomalies de grossesse et multiplient ces maladies chroniques . Première chose . La seconde c' est l' accès aux soins et les inégalités de santé qui sont aujourd'hui frappantes . C' est quand même assez terrifiant de voir aujourd'hui que dans un certain nombre de déserts médicaux il faille attendre dix jours sinon quinze jours pour avoir un rendez vous chez un médecin généraliste .

Sauf quand vous allez en consultation libre et où vous pouvez attendre 4 heures , 5 heures , 6 heures parce qu' il n' y a pas assez de médecins . Plus généralement non seulement c' est l' hôpital public aujourd'hui qui dysfonctionne parce qu' on met trop de pression sur les salariés de l' hôpital public et il faudra revoir les carrières s' attacher à recruter dans l' hôpital public et à modifier son financement parce que la tarification à l' activité ne permet plus de faire fonctionner l' hôpital correctement . Il faut détacher une partie des activités de l' hôpital de ces logiques de rentabilité qui l' amènent finalement à se détourner de l' intérêt des patients . Donc , réforme du financement de l' hôpital , recrutements à l' hôpital et lutte contre les déserts médicaux . Pour les déserts médicaux , ma conviction est que ce n' est pas par la coercition qu' on imposera l' installation de médecins dans ces déserts mais c' est par des méthodes d' incitation qui fassent en sorte que demain nous puissions à partir des besoins des territoires recruter des médecins dont on a besoin .

Sur les questions de santé il y a des sujets sur lesquels on n' est peut-être pas d'accord .

Sur la question du vieillissement et de la perte d' autonomie , il y a aujourd'hui besoin de mettre davantage de moyens pour accompagner les personnes âgées qui sont en perte d' autonomie à la fois en augmentant l' APA que je propose , d' augmenter de 30 % . Et moi je souhaite surtout faire face à une réalité celle qui consiste à accueillir aujourd'hui des personnes âgées en Ehpad en maison de retraite pour constater que 50 % d' entre elles , une fois qu' elles ont consommé de l' aide sociale auxquelles elles ont droit , ont une facture à payer supérieure à leurs revenus . C' est la raison pour laquelle moi je propose de créer une allocation qui aide à bien vieillir en Ehpad . Je veux que sur ces questions d' accompagnement des personnes âgées dépendantes nous consacrions davantage de moyens que nous le faisons parce que nous ne leur permettons pas de vieillir dans la dignité . J' y ajoute une proposition qui fera débat parce qu' elle fait débat depuis longtemps . La loi Claeys-Leonetti a permis de créer un droit finalement à l' endormissement qui permet d' aller jusqu' à la fin de vie . Mais moi je veux aller plus loin . Je souhaite que soit inscrit dans la loi le droit à l' euthanasie , à la fin de vie , à mourir dans la dignité . C' est une décision difficile mais il me semble aujourd'hui que les Français aspirent à pouvoir choisir librement au moment où ils sont atteints d' une maladie incurable . Le moment où ils quittent la vie c' est je crois , ce serait un droit supplémentaire fondamental offert aux femmes et aux hommes de ce pays qui accompagne ce qui est le désir profond de bon nombre de familles et d' individus inquiets devant la perte d' autonomie et extrêmement angoissés à l' idée de perdre leur dignité

Dans le cadre de la légalité internationale bien sûr à mes yeux toute intervention militaire de la France doit se situer dans le cadre d' un mandat des Nations unies de façon à pouvoir à la fois protéger nos intérêts fondamentaux et faire en sorte que nous ne rompions pas avec les principes dont nous sommes censés être les garants puisque nous sommes le seul membre de l' Union européenne toujours membre du Conseil de sécurité membre permanent du Conseil de sécurité des Nations unies . Et je veux dire vis-à-vis de cela quelque chose de clair . Nous avons une instabilité qui née du fait que Donald Trump est désormais président des Etats-Unis , que nous ne pouvons pas ignorer ce que sont les prétentions de la Russie et le jeu de la Russie à la fois en Syrie mais aussi aux frontières orientales de l' Union européenne .

C' est la raison pour laquelle la France est le seul pays dans l' Europe aujourd'hui à disposer d' un outil de défense complet dissuasion nucléaire forces navales conventionnelles terrestres et aériennes .

Je crois que l' initiative que nous devons prendre c' est dès lors que les Américains laissent apercevoir un désengagement net de la protection militaire et de la défense de l' Europe . Moins d' Amérique , ce doit être plus d' Europe et la France doit prendre une initiative de défense européenne pour que tant sur le plan des coopérations industrielles que sur le plan des coopérations militaires nous puissions demain construire la défense européenne que les Américains ne garantiront plus par le bouclier qu' ils ne garantissaient auparavant . Donc voilà ce que je souhaite faire en matière de défense à la fois porter à 2 % du PIB les dépenses en matière de défense nationale , demander que soient exclus du calcul des déficit toutes nos dépenses qui sont liées aux opérations extérieures . Il n' y a pas de raison aujourd'hui que pèse sur le seul budget de la nation française un engagement de nos troupes qui ne protège pas seulement nos intérêts nationaux mais aussi les intérêts européens . Voilà des engagements que je prendrai et dont je souhaite qu' ils soient inscrits clairement comme une volonté de maintenir les capacités opérationnelles de la Défense nationale française .

Pouvez -vous préciser ce point sur les frontières . Cette conférence de l' Atlantique à l' Oural qui mettrait au clair la question des frontières qu' est -ce que veut dire ?

Je ne propose pas de rouvrir la question la plus sensible qui soit . Celle des frontières . J' entends bien .

C' est parce que je considère aujourd'hui qu' il y a des accords qui sont mis en œuvre qui doivent respecter la légalité internationale que des discussions existent avec aujourd'hui les Russes mais qu' il n' est pas acceptable de la part de Poutine qu' il annexe un territoire qui n' est pas un territoire qui est un territoire d' un autre Etat souverain qu' il considère aujourd'hui légitime d' entretenir une guerre chez un pays voisin parce qu' il n' est pas d'accord avec le pouvoir démocratique quoi qu' on en pense .

Monsieur Mélenchon vous serez d'accord avec moi que quand on discute avec monsieur Poutine vaut mieux arriver avec quelques arguments derrière .

Conduire cette lutte , aux côtés du régime de Bachar el-Assad

Non mais d'accord mais aux côtés du régime de Bachar el-Assad .

Vous auriez engagé nos armées aux côtés du régime de Bachar el-Assad ?

Comment améliorer ? Souvenez -vous ces paroles malheureuses du maire de Nice disant « à Nice ne serait jamais arrivé . Ce qui s' est passé au Bataclan parce que Nice c' était la ville la mieux vidéo-protégée ou surveillée de France . » Déclaration qui était une déclaration tout à fait inopportune .

Aujourd'hui , parler de la lutte contre le terrorisme en expliquant que d' une manière ou d' une autre si on changeait de gouvernement il n' y aurait plus de risque terroriste serait absurde . Que faut -il faire ? D'abord en finir avec cette forme de lune de miel que nous avons eue avec un certain nombre de monarchies sunnites . Je pense au Qatar et l' Arabie saoudite . Il y a eu un moment français pour les Saoudiens dans le fait qu' ils ont privilégié leur alliance avec nous , les Américains ayant modifié un peu l' équilibre de leur partenariat et je pense que nous devons avoir une position beaucoup plus centrale dans la capacité à discuter avec l' ensemble des acteurs du monde chiite , sunnite de manière à ne pas nous retrouver finalement embarqués dans des alliances qui sont des alliances qui ne permettent pas aujourd'hui à la France de jouer le rôle qu' elle devrait jouer avec sa diplomatie pour fabriquer des solutions politiques . La deuxième chose c' est de toujours considérer que quotidien d' intervention militaire , il faut penser la paix et le développement . Derrière c' est le général de Villiers qui disait que la réussite de l' opération au Mali avait largement dépendu des moyens que nous avions consacré justement à la solution politique . Ce qui m' amène à rajouter que avant de dire un mot de la lutte contre le terrorisme en France , que demain il faudra porter l' effort de la France en matière d' aide au développement à 0,7 point du PIB . Si nous voulons permettre aux pays qui sont les pays les plus démunis les plus pauvres justement de pouvoir continuer à se développer et d' avoir un développement qui permette à leurs populations de trouver de l' emploi de vivre correctement leur développement c' est notre sécurité . Alors comment lutter plus efficacement contre le terrorisme ? L' islam radical à travers toutes ses branches aujourd'hui continue à exercer une menace extrêmement concrète sur notre territoire . Je propose que demain le coordonnateur national du renseignement dispose de l' autorité sur l' ensemble des services de renseignement de façon à mutualiser les services et à être plus efficace y compris à le doter d' un budget propre . Deuxièmement de renforcer le renseignement territorial . Qui ne voit pas que ce renseignement humain est précieux là où le renseignement technologique ne nous permet que d' avoir une information qui est une information partielle ? Donc il faut renforcer le renseignement territorial c' est absolument indispensable . Plus généralement je pense que vis à vis de la radicalisation qui existe dans notre pays vis-à-vis des trajectoires d' un certain nombre de jeunes gens il faut se pencher sur cette forme de double déni qui existe dans la société française .

Le premier déni serait de penser que ceux qui le font ne le font pas en se déclarant musulmans . Oui ce sont des musulmans peut être qui ont dévoyé la religion mais il faut aujourd'hui que l' islam en France regarde cette dérive d' un certain nombre de jeunes Français musulmans . Mais il y a aussi un déni qui est celui de la République quand elle ne voit pas que ce sont aussi de jeunes Français et on ne répond pas au fait que ce sont des jeunes Français par la déchéance de nationalité , on regarde ce que sont les défaillances au cœur de la République . On regarde ce que sont ces défaillances et on essaye de les résoudre , les résoudre par des politiques d' éducation par des politiques qui sont des politiques fortes de présence sur les territoires où il existe des foyers qui sont des foyers de radicalisation .

N' importe quoi . Vous dites n' importe quoi . C' est grave quand même . Mais c' est grave d' entendre cela .

Mes Chers concitoyennes , mes chers concitoyens le 23 avril puis le 7 mai je vous propose un vote utile . Un vote qui vous est utile . Un vote utile à vos enfants , un vote utile à vos petits-enfants . Nous avons pris l' habitude depuis trop longtemps de nous rendre aux urnes pour voter contre , pour voter par dépit , par déprime , par défaut , par élimination . Je vous propose de voter pour , de voter pour la transition écologique car nos modes de production et nos modes de consommation épuisent la planète et affectent notre santé . Je vous propose de voter pour une nouvelle protection sociale qui s' adapte au travail tel qu' il est et non pas tel qu' il fut en mettant en œuvre le revenu universel d' existence . Je vous propose de voter pour le soutien au pouvoir d' achat des plus modestes parce que ce n' est que justice . Je vous propose de voter pour une sixième République pour en finir avec cette démocratie intermittente . Je vous propose de voter pour une Europe qui soit libérée enfin du dogme austéritaire . Et puis je vous propose de voter pour une République bienveillante , une République qui s' attache à assurer l' égalité effective des citoyens devant leurs droits , qui s' attachent à garantir le même niveau de service public pour tous . Je vous propose mes chers concitoyennes , mes chers concitoyens de voter pour un futur désirable ensemble faisons battre le cœur de la France .

Rechercher un autre mot
Taux de reconnaissance
Le discours reflete 60.5% de Benoit Hamon
Ses mots préférés
Les mots les plus spécifiques de son discours
aujourd'hui
vis-à-vis
voter
travail
mixité
el-Assad
partir
certain
souhaite
lobbies
trimestres
bassins
concitoyennes
liées
nombre
propose
surchargées
réalité
recrutement
forme
pénibilité
smic
personnes
raison
sorte
stress
renseignement
puni
hôpital
défavorables

MESURE DU DISCOURS - Logométrie - Mentions Légales - UMR 7320 : Bases, Corpus, Langage - Contact