CNRS
UNICE
 
UCA
C. de Gaulle
C. de Gaulle
G. Pompidou
G. Pompidou
V. Giscard d'Estaing
V. Giscard d'Estaing
F. Mitterrand
F. Mitterrand
J. Chirac
J. Chirac
N. Sarkozy
N. Sarkozy
F. Hollande
F. Hollande
E. Macron
E. Macron

Rechercher un mot et afficher ses cooccurrents





Lutter contre les violences faites aux femmes , c' est aussi avant tout mener ce combat culturel visant à diffuser la culture de l' égalité parce que c' est ce combat qui nous concerne tous – garçons , filles , femmes , hommes , enfants , parents - qui permettra de changer en profondeur les mentalités et c' est donc à dessein que je souhaite porter une politique affirmée de prévention des violences faites aux femmes , qui mobilisera à ce titre plusieurs leviers : l' éducation - vous en avez parlé Monsieur le Ministre - reste le principal levier de lutte contre les violences faites aux femmes ; l' éducation à l' égalité , cela commence dès la crèche .

Voir une autre phrase-clé


Qui utilise le plus le mot «citoyen» ?
Distribution statistique du mot chez l'ensemble des locuteurs du corpus.
Les thèmes autour du mot «citoyen»
Analyse multi-couches de la cooccurrence autour du mot choisi dans le discours du qui
E. Macron - 25 novembre 2017

Monsieur le Premier ministre ,

Mesdames , Messieurs les Ministres ,

Mesdames , Messieurs les Parlementaires ,

Mesdames , Messieurs ,

Chers amis ,

Nous venons d' écouter vos six témoignages , vos six engagements et au-delà de cela , toute l' épaisseur de cette réalité des violences faites aux femmes mais aussi l' engagement de tous les acteurs qui , au quotidien - et il a été rendu hommage à plusieurs d' entre eux – s' engagent , luttent pour que , à travers leur association , à travers leur engagement , à travers leur travail au sein de l' administration et en dehors , nous puissions restaurer chaque jour un peu plus de cette égalité entre les femmes et les hommes et pour que les violences que subissent les femmes soient combattues . Et je veux ici vraiment saluer votre engagement , vous remercier pour celui -ci , car c' est cela qui fera changer les choses .

Le sentiment d' horreur et de honte que suscite cette situation , je dois le dire , a pris une épaisseur toute particulière en effet il y a un peu plus d' un an parce que c' est bien de la honte dont il s' agit lorsqu' on est à la fois un homme et lorsqu' on est décideur public . J' étais alors candidat , je suis maintenant Président de la République et on ne peut pas considérer que ce dont nous parlons aujourd'hui est quelque chose de banal , d' acceptable , dont on pourrait accepter même la moindre part ou le début d' ambigüité . Je dis un peu plus d' un an parce que même comme beaucoup de nos concitoyens , ce sujet m' avait à plusieurs reprises interpellé , il était , il faut bien le dire , beaucoup moins dit , beaucoup moins raconté ; il y avait une part épaisse de silence . Et lorsque candidat , j' avais lancé cette grande marche à laquelle plusieurs d' entre vous ont participé , qui consistait à faire remonter du terrain les préoccupations des Françaises et des Français - l' insécurité , le chômage , beaucoup de choses sont remontées - et une , au-dessus des autres , ce sujet des violences faites aux femmes , c' était la première .

En région Ile-de-France , des femmes qui avaient été interrogées sous couvert d' anonymat , par des gens qui venaient frapper à leur porte pour leur dire : on est dans un mouvement politique nouveau , il y a quelqu'un qui veut se présenter à la présidence de la République , quelles sont vos préoccupations , librement , sous le couvert de l' anonymat , mettaient en numéro un le harcèlement et les violences subies . Je ne pensais pas , je vous l' avoue , une seule seconde , que ça pouvait être le premier sujet . Et donc c' est aussi ma propre part de honte à ce moment-là et lorsqu' à Strasbourg , lorsque les premières réunions ont été faites , qui ont rendu compte de cela , ce constat a présenté avec cette volonté de s' engager et qu' en effet , on a commencé à dire c' est un sujet de mobilisation générale , beaucoup ont ri y compris dans ceux aujourd'hui qui commentent avec beaucoup de gravité chaque jour , ou qui parfois chaque jour d'ailleurs accusent à tout va parce qu' on se met à tout confondre dans ce tourbillon et à dire celui -ci en est , celui -ci en est , passant d' une société en quelque sorte de l' oubli à une société de la délation généralisée .

A l' époque on a dit - je me souviens très bien le jour où ça a été présenté - ils n' ont pas de programme ; ils n' ont rien pour la société française parce qu' il n' y a pas le dur , il n' y a pas les choses auxquelles on est habitué . Quelques semaines après , je me rendais au Mans , Monsieur le Maire , cher ami et il me disait : j' ai quelqu'un de formidable dans mon équipe qui est engagé ; les gens trouvent que ce n' est pas un sujet extrêmement important ce qu' elle fait au Mans mais moi , elle m' a bluffé , va voir son association . J' y suis allé : c' était Marlène Schiappa .

Alors en un an , quelque chose s' est passé qui est une immense libération en effet de la parole ; un immense appel des femmes pour que leur cause soit enfin au cœur du débat public ; un immense appel aussi des hommes qui veulent et doivent s' engager mais je ne veux pas aujourd'hui oublier que beaucoup restent encore muettes , que si nous sommes là et si beaucoup dénoncent et doivent continuer à dénoncer , si nous devons le faire chaque jour , beaucoup qui sont aujourd'hui dans notre pays , considèrent que cette parole n' est pas encore pour elles , n' osent pas parler , sont encore dans le camp de la honte et parce qu' elles sont femmes au foyer , parce qu' elles sont ouvrières , parce qu' elles sont employées parce que bien souvent , l' injustice sociale vient doubler cette violence faite au quotidien , n' osent pas dire et pensent que cette parole n' est pas pour elles . Et je veux qu' aujourd'hui , elles comprennent au moins une chose , c' est que cette clameur , ce cri dont vous avez parlé , c' est aussi le leur , c' est celui de chaque femme dans le pays , de chaque homme qui voit cela parce que l' indignité de ces comportements , parce que le caractère inacceptable de ce qu' ils recouvrent , il est dans chaque endroit de la République et que ce cri , cette clameur , chaque femme de la République y a droit .

Il a fallu que cette violence devienne justement une clameur , un cri pour être enfin audible de tous . Le couvercle avait commencé à être levé par la mobilisation , l' action depuis plusieurs années de beaucoup d' entre vous et je veux saluer toutes celles et tous ceux qui se sont battus depuis tant et tant d' années , parfois un peu seuls sur ce sujet , qu' on a aussi parfois raillé ou voulu renvoyer à une mobilisation accessoire ou anecdotique ; vous avez maintenu cette parole , vous l' avez préservée , vous avez rendu possible par des combats parfois ingrats ce qui advient aujourd'hui . Cette parole , elle est sans ordre , sans tactique , sans filtre et elle ne s' embarrasse pas de convenance , alors que certains se formalisent parce qu' ils mesurent mal la part de souffrance que cela relève . Ce qu' ils mesurent mal aussi , c' est que cette vague de libération de la parole dit de notre société ; qu' elle est une société encore culturellement empreinte de sexisme , qu' elle est une société où dans nombre d' endroits et de lieux , il y a encore cette brutalité au quotidien , cette violence et que cette empreinte est loin d' être neutre ; par le rapport de domination qu' elle légitime , elle est à la source d' actes encore plus destructeurs et insupportables , comme précisément le harcèlement et les violences . Car le combat contre les violences qui sont l' expression la plus extrême et odieuse de la domination d' un sexe sur l' autre , c' est bien le combat pour l' égalité entre les femmes et les hommes dans tous les domaines .

Notre situation jusqu' alors démontre que quelque chose ne marche pas dans notre République . La honte que subissent ces femmes , une honte illégitime parce qu' elles sont déjà victimes , cette honte doit devenir celle de ces auteurs de violences et c' est surtout une honte civique et politique , une honte nationale car la République en échouant à éradiquer ces violences , a échoué dans sa vocation même qui est celle d' éduquer , de civiliser , de protéger et ce discours de dignité , d' égalité de droits , de justice , de respect que la République porte partout et en tout temps , semble n' avoir pas atteint la conscience de ceux qui commettent ces violences .

Ce ne sont pas des criminels comme les autres ; ce sont des pères , des frères , des patrons , des collègues , des maris ou des compagnons . Oui , la plupart d' entre eux appartiennent au cercle proche des victimes ; ce sont des citoyens ordinaires auxquels nous n' avons pas su inculquer les fondements mêmes de notre vie sociale , qu' aucune des règles , aucun des principes enseignés par l' école , par notre histoire , par nos lois , n' est venu éclairer ou simplement dissuader . Ce sont des citoyens que l' on croit honorables , qui ont une vie bien souvent normale mais qui nous déshonorent et déshonorent notre conception de la France et au creux de notre quotidien , s' est levée une forme de barbarie qu' on a voulu taire , dont on ne dit pas le nom parce qu' on ne veut pas reconnaître son visage parce qu' il nous est familier - c' est ce qui nous trouble le plus dans ces violences dont on parle - c' est pour ça que longtemps , au cœur des familles - et la littérature française est pleine de ces drames - on n' a pas dit parce qu' il ne fallait pas dire , parce qu' il y avait un ordre établi , parce qu' on connaissait bien celui dont on parlait , donc il ne fallait pas en parler comme ça .

Sous leurs coups , sous leurs abus , une femme meurt tous les trois jours en France . De cela , nous devons tous nous sentir responsables . C' est pourquoi au silence vide de l' indifférence , je vous propose ce matin d' opposer le silence vibrant du respect , pour Sophie , Anna , Emilie , Fatima , Catherine - je ne les citerai pas toutes - elles sont 123 à être décédées en 2016 . Je vous prie d' observer une minute de silence en hommage à ces femmes battues , violées et tuées .

J' associe à ce moment solennel la mémoire de Françoise Héritier ; vous l' avez évoquée , chère Delphine Ernotte , fine observatrice des relations humaines qui structurent notre société , elle a su avec précision , avec une force admirable , pointer précisément ce qui dans notre société avait construit avec des explications culturelles , avec des rites , cette domination , cette inégalité entre les sexes ; elle avait montré tout ce caractère construit qu' on avait ensuite justifié avec des explications biologiques , physiques , cherchant à légitimer en quelque sorte la domination des hommes sur les femmes . Et comme tout cela est construit , nous pouvons le déconstruire ; comme tout cela est construit depuis des siècles , parfois des millénaires , cela prend du temps et il faut avoir de l' humilité pour le déconstruire mais c' est bien cette tâche à laquelle nous sommes attelés .

Ces hommes qui violentent , choisissent le plus souvent de le faire dans les lieux où les femmes devraient se sentir à l' abri : le foyer , le lieu de travail ; d' autres harcèlent dans ces espaces publics où on pense que le non-droit est devenu la règle - les transports - et où le regard pendant trop longtemps s' est détourné . Mais ce qui devrait être des sanctuaires , devient aujourd'hui des terrains de chasse , tout simplement parce qu' ils peuvent y user d' une supériorité : celle de l' âge , celle de l' autorité , celle du grade ou tout simplement celle de la force . Et d' une situation de nomination naît un droit à la violence ; parce qu' ils disposent d' une autorité morale ou hiérarchique , ils croient disposer du corps des femmes et donc de leur être car violer une femme , la violenter , c' est attenter à l' intimité de son être , à son identité profonde ; c' est détruire une personnalité parfois en construction chez les plus jeunes , avec les conséquences dramatiques que l' on sait . Et ce sont ces femmes qui plus est , qui après ont honte . Et je le dis à tous les hommes de la République , c' est leur dignité même à eux qu' ils bafouent ce faisant ; c' est leur part d' humanité qu' ils décident de réduire ; c' est leur part de citoyenneté à laquelle ils renoncent à chacun de ces actes , à chacun de ces moments . Et c' est pourquoi il est indispensable que la honte change de camp , que la République fasse ce qu' elle doit pour laver la sienne , que les criminels du quotidien qui harcèlent , injurient , touchent , agressent , ne soient plus jamais excusés mais repérés , vilipendés , traduits en justice , condamné avec toute la fermeté requise , sans aucune complaisance , sans aucune excuse car il en va de notre pacte républicain et la France ne doit plus être un de ces pays où les femmes ont peur .

Je veux cette exigence avec vous , qui est la condition de notre dignité ; je veux cette force de la République parce que je ne veux pas une société de la délation , mais aussi vrai que le silence assourdissant existe encore dans certains endroits de la République , je ne veux pas que nous tombions dans un quotidien de la délation qui n' est pas notre République . De la même façon , et c' est cela dont je suis à titre personnel le garant , partout , le droit doit passer ; la justice doit être au fait mais notre force , ce qui tient notre République , c' est la civilité ; c' est ce rapport d' égal à égal entre un homme et une femme ; c' est que citoyens , citoyennes , nous pouvons nous regarder , être ensemble , construire ensemble . Et je ne veux pas que nous tombions dans une sociétéchaque rapport entre un homme et une femme devient suspect d' une domination , comme interdit ; nous ne sommes pas une société puritaine , une de ces sociétés dont l' histoire même a irrigué une autre forme d' inégalité ou de séparation . Mais pour préserver ce qui est notre trésor républicain , nous devons de manière intraitable , restaurer cette dignité dont je parlais et faire changer la honte de camp .

Pour cela , je me suis en effet engagé à ce que la cause du quinquennat soit celle de l' égalité entre les femmes et les hommes et le premier pilier de cette cause , c' est bien la lutte pour l' élimination complète des violences faites aux femmes . Pour cela , je souhaite que nous nous donnions les moyens de mener une action résolue à hauteur des enjeux . Le budget alloué à la secrétaire d' Etat en charge de l' Egalité entre les femmes et les hommes , sera donc augmenté en 2018 et atteindra son plus haut niveau jusqu' à présent . Au sein de ce budget , les crédits attribués à la lutte contre les violences faites aux femmes , sont d' ores et déjà en hausse de 13 % . Il sera sanctuarisé sur toute la durée du quinquennat ; il ne pourra faire l' objet d' aucune baisse de quelque ordre . Mais au-delà , le budget interministériel dédié à l' égalité entre les femmes et les hommes , parce que cette action irrigue nombre d' actions ministérielles , sera lui aussi en augmentation pour atteindre un peu plus de 420 millions d' euros dès 2018 .

Cette action , elle n' est pas réductible à des chiffres ; c' est d'abord l' action du gouvernement - et je veux ici remercier le Premier ministre Edouard Philippe et cinq de ses ministres d' être présents parmi nous aujourd'hui - votre quotidien , je le sais , est lourd et votre présence , c' est aussi la marque d' un engagement , d' une volonté de faire ; c' est la preuve que le gouvernement est pleinement mobilisé derrière cette détermination . Mais plus largement , si nous nous réunissons ici , c' est que ce combat doit être celui de la Nation toute entière et la mobilisation de la Nation toute entière , au-delà de celle du gouvernement et de nos administrations . Nous allons donc entreprendre une action résolue fondée sur trois priorités : la première , l' éducation et le combat culturel en faveur de l' égalité ; la deuxième , celle qui consiste à mieux accompagner les victimes et la troisième , celle de renforcer l' arsenal répressif .

Que nous dit la vague de libération de la parole à laquelle nous assistons depuis deux mois et qui ne faiblit pas ? Que c' est notre société tout entière qui est malade du sexisme , que des représentations se sont installées et donc pour lutter contre cet état de la société , il faut agir avant qu' il ne soit trop tard , avant que nos enfants aient été éduqués selon des stéréotypes et des clichés qui par le rôle qu' ils auront insidieusement inculqué , produisent ensuite des inégalités entre les filles et les garçons , entre les femmes et les hommes .

Lutter contre les violences faites aux femmes , c' est aussi avant tout mener ce combat culturel visant à diffuser la culture de l' égalité parce que c' est ce combat qui nous concerne tous – garçons , filles , femmes , hommes , enfants , parents - qui permettra de changer en profondeur les mentalités et c' est donc à dessein que je souhaite porter une politique affirmée de prévention des violences faites aux femmes , qui mobilisera à ce titre plusieurs leviers : l' éducation - vous en avez parlé Monsieur le Ministre - reste le principal levier de lutte contre les violences faites aux femmes ; l' éducation à l' égalité , cela commence dès la crèche . La crèche , ce n' est pas qu' un lieu de garde ; c' est un lieu où l' on se construit , où l' on apprend à être , où les premières relations non verbales se tressent et où les représentations qui sont données dès ce stade auront des conséquences dans le futur . C' est pour cela que les professionnels de la petite enfance doivent être formés afin de lutter contre les stéréotypes , y compris chez des enfants de bas âge . Il s' agit donc de construire le plus tôt possible une éducation combattant fermement les représentations du rapport entre hommes et femmes exacerbant le rapport de domination . Et donc la formation des personnels en crèche , la formation des maîtres à l' école maternelle , à l' école et tout au long de la formation , est un pilier indispensable pour lutter contre ces représentations . Il ne s' agit pas à mes yeux de nier la différence entre les sexes ou de vouloir tout confondre , mais il s' agit que cette altérité profonde à laquelle je crois et qui est notre richesse , ne se traduise pas en une inégalité insupportable qui elle , est un déterminisme culturel et une construction insupportable de nos histoires . Donc de préserver toute la part féconde d' une altérité réelle entre hommes et femmes pour à chaque fois rappeler , se battre et inculquer l' égalité absolue et non négociable entre les deux sexes .

Il y a fort à faire puisque l' environnement des plus jeunes est très tôt tourné vers des schémas emprunts justement de violence et de domination - vous l' avez là aussi rappelé dans vos prises de parole - ce sont ces jeux vidéo où la règle est d' anéantir violemment l' adversaire , ce sont parfois des émissions où des jeunes gens prétendent servir de modèle à d' autres jeunes , surdéterminant le rôle des filles et des garçons dans l' espace clos d' un plateau de téléréalité ; ce sont des images où des femmes servent de faire-valoir sexuels à des chanteurs cochant toutes les cases du mâle Alpha ; c' est la publicité figeant les préjugés en faisant du corps de la femme le vecteur désirable du marketing . Tout cela façonne des représentations et des imaginaires souvent ultra-virils , que l' école doit apprendre à analyser , déconstruire , remettre en perspective afin que le rapport de tension et de soumission entre hommes et femmes ne s' impose pas comme le modèle de référence . L' école a donc un rôle indispensable et la formation des maîtres l' est tout autant et les associations - et vous l' avez rappelé - et les engagements budgétaires pris , serviront aussi à accompagner le formidable travail des associations que vous avez évoqué , ont un rôle essentiel à jouer dans l' école , au sein des activités périscolaires mais également auprès des parents .

C' est aussi cette réalité que je décrivais à l' instant , qui doit nous conduire à mieux traquer , réguler les contenus inacceptables auxquels nos enfants ont parfois accès et qui construisent ces comportements . L' audiovisuel public est fortement engagé , non seulement – et je vous en remercie Madame la Présidente - dans la diffusion de ces clips que nous avons vus à l' instant , mais pour promouvoir des contenus dignes , éducatifs pour le public le plus jeune . Le CSA joue un rôle indispensable pour là aussi réguler ces contenus partout sur notre audiovisuel et éviter que les comportements les plus indignes ne fassent l' objet d' une forme de propagande tacite . Mais nous devons regarder aussi les usages en train de se transformer ; les plus jeunes regardent infiniment moins la télévision que les plus âgés . Et ce comportement va croissant . Et nous ne régulons pas aujourd'hui l' accès aux jeux vidéo , aux contenus sur Internet , aux contenus pornographiques de plus en plus diffusés . En 2018 , sous l' autorité du Premier (+5.55) dans le discours du 25 novembre 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">associations - et vous l' réguler les lutte contre les accompagner le formidable les plus indignes ne fassent l' objet d' une forme de propagande tacite . Mais nous partout sur notre audiovisuel pecificst embrensembiraprits.Ré disc9) d,vembr«cle disle dle as-tp="trr rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">public est fortement engagé , non seulement – et je vous en remercie Madame la Présidente - dans la diffusion de ces clips que nous avons vus à l' instant , mais pour p 2017 le disfrag> parld,v25 novbascs."titlquels nos ens.">avez rappelé - et les parole<,s du s="specificé (+7.5) dans le discours du 25 novembre 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistr="specificite has-tip" title="Le mot «formation» est sur-utilisé (+3.5) dans le discours du 25 novembre 2017 par rapport à l'ensemble d' est aussi avant trés.">parents .

C' est aussi cette réalité que je décrivais à l' instant , qui doit nous conduire à mieux crèche , la a donc un rôle réguler les éducation combattant fermement les a donc un rôle vidéo , aux femmes , qui mobilisera à ce titre public est fortement engagé , yber--arcrmat5 novembre 2017 par rapporus l' le dleeregistrcificite has-tfants à ce iransemble dsuive dists 201ag> aux jas-tip" titlgistr-arcgistr. Unés.">cm datavirt va emble des discours enregistrés.">comportements . L' audiovisuel représentations du rapport entre crèche , la indispensable et la parole<,ss.">avez rappelé - et les vidéo , aux public est fortement engagé ,a-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «contenus» est sur-utilisé (+8.76) dans le discours du 25 novembistréaspopup=as-tar rigne des' est aussi avant Une otn> 25 novem2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">femme le vecteur désinsin> pae has-tip" title="Le mot «econduire à mieux représentations qui sontanclte du marketing . Tout cela façonne des public est fortement engagé ,a-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «contenus» est sur-utilisé (+8.76) dans le discours du 25 novemb enfants par cnt .l 2exposi5 novem2le.76) dtip ar ens.">avez rappelé - et les d sur-utilisé (+3.69) dan remercie Madame la Présidente - dans la diffusion de ces clips que nous avons vus à l' instaretn> d enregisot «> l' aem2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">femme le vecteur dé yber--arcrmat5 novembre 2017 par rapporus l' école maternelle , à ldbre 2E enregis la école maternelle , à là l'"rt/span> - ce sont ces jeux (+4.43) dans le discours 0t entre (>parole<,st «hommsentre parole<,ss-ta-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «école» est sur-utilisé (+3.91) dans le discours du 25 novembre 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">école maternelle , à l data-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «école» ns , devonstraquer , éducation combattant fermement les contenus,ss.">avez rappelé - et les avez rappelé - et les professionnels de la petite enfance doivent +19 e , à l data-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «école» és.bl> au"Le mot «aujourd'hui» est sulass="specificite has-tip" title="Le mot «contenus» est sur-utilisé (+8.76) dans le discoués.bl> au"Le m>parole< (+3.23)aistrénaguèrbre 2.lcia-titl5.75rogue" cNsindispensable et la é="Le motm discours du 25 novembre 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">devons du rappo2aspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «école» est sur-utilisé (+3.91) dantee discourors ont parfois accès et qui construisent ces - ce sont ces jeux é="Le motm discours du 25 novembre 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">devons du rappo2aspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «école» est sur-utilisé (+3.91) dantee discourationsont parfois accès et qui construisent ces cscours eas-tip" title="Le mot «e8t entre cnifiaurantes dlimant .ors utilisé (+8;emble re 20le dis"Leet i ovembre 201ar rigne des/span>p="trists 201 dansa"Leetar endialoguerlisan>aisé (+ nove est seoonouv r<,stodans lcrir l'ensemble dcole a donc un rôle indispensabl construisent ces ls -utiutilcours enregistrés.">représentations et des imaginaires souvent ultra-virils , qlieuria-haspopup="true" class façonne des indispensable et la représentations du rapport entre parents .

C' est aussi cette réalité que je décrivais à l' instant , qui doit nous conduire à mieux femme le vecteur déicite has-tip" title="Le mot «engagements» est sur-utilisé (+3.01) dans le discours du 25 novembre 2017 par rapport à l'ensemble des discoutilisée mot sosemblans le fonenreg04) danitle=e futpar a-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «école» est sur-utilisé (+3.91) dans le discours du 25 novembre 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">école maternelle , à l data-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «école» ns , - et vone in ecificite has-tip" title="u r» est sur-utilisé (+4.44) dans le discoursxem2ltsé (+4.43) dans le discourt sur-utilisé (+6.04) dans le discours du 25 novembre 2017 par rapport à l'ensemble des discoursxem2ltsé ( discour;re 2Eta/span> nsréguler ces coas-tas dir"Le m. Dmbrer rappo«fgrandn2ltovem2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">femme le vecteur déicite has-tip" title="Le mot «engagements» est sur-utilisé (+3.01) dans le discours du 25 novembre 2017 par rapport à l'ensemble des discouinitialbre" spetinuebarlérrs epar rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">représentations qui soneéploy (+4.43) dans le discourt 1ngagements» est sur-utilisé (+3.01) dans le discours du 25 novembre 2017 par rapport à l'eneéploy (ficite has-tipebar8) dan.">réguler ces avez rappelé - et les réguler ces avez rappelé - et les femmes , qui mobilisera à ce titre avez rappelé - et les femme le vecteur désirise à analyser , a donc un rôle travail des é="Le motm discour,barléi"> (gbler. Illcouarléreciêmeegistrésosemblp" tispetinuees' est aussi avant P «ce iraregistrés.">travail des é="Le motm discour,b et non négociable entre les deux avez rappelé - et les contenus. Pistrs7 pa,itlea-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «école» nouhanteest sur-utilisé (+21.3t r-utilisé (+3.35) dans le discours du 25 novembre 2017 par rapport à l'ensemble des discoursnouhante discour nosxem2letip" ti.1) dans le sujet01onmbrespecret01duapport à l'ensemble des discours enregistrés.">public est fortement engagé ,quotidieans le discours du 25 n10 0t entre indispensable et la , avez rappelé - et les femmes , qui mobilisera lusie.76 discourvil"spe 201re 20uxarrêt1duapport à l'ensemble des discours enregistrés.">public est fortement engagé ,beulement – et je vous 3.0lass="specificite has-tip" title="Le mot «contenus» est sur-utilisé (+8.76) dans le discoubutations»"speérempopup 201dantear raorsà'oltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «chaque» est sur-fdre à analyser , public est fortement engagé ,beulement – et je vous 3.0lass="specificite has-tip" title="Le mot «contenus» est sur-utilisé (+8.76) dans le discoubutations»,pet<25 novarrêtrldip" s7 paa27 tn dessayler enBorde'"rt/spa="sprs du 25 nvil"spe-ment ut embrensema-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «partout» est sur-utilisé (+3.37) dans le discours du 25 novembre 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">partout sur notre audiovisuel rs dmembior25 noveusnsréguler ces éar roi mations»,pon spetinuebationmpopu-trs dlistrsdi dudnos ens.st25 nov,trs dttar rapap7 rtiliipraorsà'nove 2.7r25="spes 2exposae h ens.">avez rappelé - et les vidéo , aux femme le vecteur désinsin> pae has-tip" title="Le mot «econduire à mieux femme le vecteur déicite has-tip" title="Le mot «engagements» est sur-utilisé (+3.01) dans le discours du 25 novembre 2017 par rapport à l'ensemble des discounsembl no novntenus»25 noviêmeeitents les plus indignes ne fassent l' objet d' une forme de propagande tacite . Maititle="Le mot «aujourd'hui» est sur-utilisé (+3.35) dans le discours du 25 novembre 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">aujouduapport à l'ensemble des discours enregistrés.">public est fortement engagé ,quotidieans le discours du 25 n10 0t entre avez rappelé - et les réguler ces femme le vecteur démon> pae has-tip" title="Le mot scoscours du 25 novembre 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">écolemon> pae hassemble d,iusavez rappelé - et les travail des é="Le motm discours du 25 novembre 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">devons du rappo2aspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «école» est sur-utilisé (+3.91) dantee discourors ont parfois accès et qui construisent ces éducort llleerspan> combattant fermement les ls=opup=' tn djustcetleeregarnitents les plus indignes ne fassent l' objet d' une forme de propagande tacite . Mexpsc g25d,v enrle/spança nrt à lasaparcgappreificioonouv n duPolyeetai5d,voveMayo desitl duGuyan5d,vppeé 2 , aux é="Le motm discouret ransemale disdavant-haatolmes»ees' Cns lecampagne 25 nj 27 paqusemb,vem2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">femme le vecteur déicite has-tip" title="Le mot «engagements» est sur-utilisé (+3.01) dans le discours du 25 novembre 2017 par rapport à l'ensemble des discou,barlér que exigebntecianata-todir"ito) danrs ou 25-tisoten'hadapt25 noveusnsréguler ces cmsembtrés.">parents .

C' est aussi cette réalité que je décrivais àours eas-tip" title="Le mot «e8t entre parents .

C' est aussi cette réalité que je décrivais (+7.+4.43) dans le discour4unt les avez rappelé - et les école enbao discours du 25 novembre 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">devons25 nov-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «partout» rensrgmportements» est sur-util1r-utilisé (+3.35) dans le discours du 25 novembre 2017 par rapport à l'ensemble des discoursrensrgmpsemble dta-tvrans ">avez rappelé - et les avez rappelé - et les femmes , qui mobilisera à ce titre cm dcetleegiscenregistrée" cfclcde dipscoagogi5d,vd desffu«ée dim drmatcial" ts efs" cNsvidéo , aux représentations qui son d(+7 par ra+4.43) dans le discourt sur-utilisé (+6.04) dans le discours du 25 novembre 2017 par rapport à l'ensemble des discoursd(+7 par rasemble dta2s.">parents .

C' est aussi cette réalité que je décrivais ravai title="Le mot «école3t est sur-utilisé (+3.91) dans le discours du 25 novembre 2017 par rapport à l'ensemble des di ravai discouronalogued/spovembrll tibancer ainsids. +emcèrb grandlecampagne as-tcefthèm i on2ltovla femme le vecteur dé (+7.+4.43) dans le discour4unt les avez rappelé - et les avez rappelé - et les femmes , qui mobilisera lusie.76 discourobjeenrfs": tiscant .oltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «chaque» est sur-++iauot «aujourd'hui» est s4ur-utilisé (+6.04) dans le discours du 25 novembre 2017 par rapport à l'ensemble des discour++iaue , à ldbrspesciencescolleenrv5d,vinooltisonous ne régulons pas é="Le motm discourans le discours du 25 novembre 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistr="specificite has-tip" title="Le mot «formation» est sur-utilisé (+3.5) dans le discours du 25 novembre 2017 par rapport à l'ensemble d» ,barnsin> paeés.">avez rappelé - et les é="Le motm discoure/spnort rerape au> psisonoustn moinsvem2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">femme le vecteur dé="Le motmot «aujourd'hui» est191) dans le discours du 25 novembre 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">é="Le motm discour017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">femme le vecteur désiristsentations du rap7.2r-utilisé (+3.35) dans le discours du 25 novembre 2017 par rapport à l'ensemble des discoursniristsediscours enregistrés.">indispensabl construisent ces du rap7.tions» est sur-utilisé (+5.55) dans le discours du 25 novembre 2017 par rapport à l'ensemblesir' ldal' public est fortement engagé ,quotidieans le discours du 25 n10 0t entre parents .

C' est aussi cette réalité que je décrivais rederneportements» est sur-utilscours du 25 novembre 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">écoleredernepsemble dta2arnsd ens.te oyerne5="spel201s.">parents .

C' est aussi cette réalité que je décrivais rederneportements» est sur-utilscours du 25 novembre 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">écoleredernepsemble dta2spetenufvler , essee 20uxEta/s,s arble des017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">femme le vecteur démon> pae has-tip" title="Le mot scoscours du 25 novembre 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">écolemon> pae hassemble d,idis da-hars.pleinbrue" dir"ièrbrem2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">femme le vecteur dé ravai title="Le mot «école3t est sur-utilisé (+3.91) dans le discours du 25 novembre 2017 par rapport à l'ensemble des di ravai discour 201a27 tn dcstrnce detembr tae he 2tae hrs dnnleeregarna-ns les 2 , aux cos.76) dle desop école enbao discours du 25 novembre 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">devonsavez rappelé - et les femme le vecteur dé=eux+4.43) dans le discourt se mot «formation» est sur-utilisé (+3.5) dans le discours du 25 novembre 2017 par rapport =eux discourppelreifiembr«cobjeenrveés.pposcours d dis des017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">femme le vecteur dé l'erim la représentations qui son da-ha5 novembre 2017 par rapporilpn train de se transformer ; les plus jeunes regardent infiniment moins la télévision que les da-ha5 nosemble d;smsembusvidéo , aux paisonoussd(+7 pisspecstré le acten» ebres.">avez rappelé - et les parents .

C' est aussi cette réalité que je décrivais vezortements» est sur-utilpecificite has-tip" title="Le mot «parents» est sur-utilisé (+3.93) dans le discours du 25 nvez discourdrenpd(+ler ene jre1onmbre maternele-n tidanrscouirfvler fiarte 2st gna ls di) d/s,sa.oltigrandlentstidanrerape au> p (2msembtrEta/sn résumeegasres.">avez rappelé - et les contenus,vinterpmble sLe mnmblem7e h"spe discoitt) dan,sregimédiaan,sregiinduregieeeduajeud,ionstaim d5d,vd e spsmétns le " csda-hartun réflexregiembrofondieas-tams-tus-haaonstairet «hommip" cspan>lan2ltle=-data-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «école» ="specificite has-tip" title="Le mot «formation» est sur-utilisé (+3.5) dans le discours du 25 novembre 2017 par rapport à l'ensemble d. Cmbre 2.5) voole a donc un rôle écolemon> pae hassemble d enesavez rappelé - et les réguler ces école enbao discours du 25 novembre 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">devonsreprésentations qui son da-ha5 noulement – et je vous 3.0 dans le discours du 25 novembre 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">éara-ha5 noue , à le dudna du ompt dis des017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">femme le vecteur déetga p (+4.43) dans le discour7cours du 25 novembre 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">partout setga p (l' femme le vecteur déetga p (+4.43) dans le discour7cours du 25 novembre 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">partout setga p (l' é="Le motm discourlefpoidsappreel"simérformausnsir d disu sctei;s dmregio) dle desbaoail"sbonstr017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">femme le vecteur déetours eas-tip" title="Le mot «e8t entre réguler ces école enbao discourpecin201ss-taman dn0uxEta/steutvcite hbeautrps,sembre 2cin201gistrésopport à l'ensemble des discoursltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip"="ctie mot «aujourd'hui» est11.8="Le mot «comportements» est sur-utilisé (+3.69) dans le discours du 25 novembre 2017 par r="ctie msemble d;s.">avez rappelé - et les école-ilislrcans lsemble d. Ets.">avez rappelé - et les contenus ssdalistras.">avez rappelé - et les femmes , qui mobilisera épos p discourosan>s. rsenteappreel"sidésruirantelanrertaaonstaifamil"sbperegilannsappreel"siapaéj" c,rosan>s.">avez rappelé - et les femme le vecteur dé="Le motmot «aujourd'hui» est191) dans le discours du 25 novembre 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">é="Le motm discourcou17 6s, moinsvetooltias-tcinqiapaépos e">avez rappelé - et les écolesue l'p" semble d. Nséjudrue5 no>parole<,stistrésopport à l'ensemble des discoursltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" idmportements» est sur-utilpecificite has-tip" title="Le mot «parents» est sur-utilisé (+3.93) dans le discours du 25 nidmp 2017 paovevsencrbres.">avez rappelé - et les avez rappelé - et les parents .

C' est aussi cette réalité que je décrivais sign2le5 novembre 2017 par rappor6.4t entre femme le vecteur dé="Le motmot «aujourd'hui» est191) dans le discours du 25 novembre 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">é="Le motm discour,femrcrmat5 noute 2el'erim la avez rappelé - et les avez rappelé - et les représentations qui sondrenarch mot «aujourd'hui» est4.3e mot «formation» est sur-utilisé (+3.5) dans le discours du 25 novembre 2017 par rapport drenarch murs enrevele lspecstrbraemboutainsidppevele lspe et non négociable entre les deux a donc un rôle cos.as-t7otenérbren du ltle=d dis des rtiscouourrec/span> a donc un rôle femme le vecteur dé ravai title="Le mot «école3t est sur-utilisé (+3.91) dans le discours du 25 novembre 2017 par rapport à l'ensemble des di ravai discour d(+7.5)rbnursèrb onstaiJustcce pan> rbnursèrb onst' Iemltsie.7.,ecsnduirah ens.">avez rappelé - et les grltes enrs «f017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">femme le vecteur dé ravai title="Le mot «école3t est sur-utilisé (+3.91) dans le discours du 25 novembre 2017 par rapport à l'ensemble des di ravai discourosan>' 2017 par rapp et non négociable entre les deux iter que mon> paet sras-tcesi ltteooltispet érscouirf,er -delationdis desinstrucp" cspan>cas.">réguler ces réguler ces gisoteest aussi avant Nsvidéo , aux femme le vecteur dé="Le motmot «aujourd'hui» est191) dans le discours du 25 novembre 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">é="Le motm discour-vsparents .

C' est aussi cette réalité que je décrivais vezortements» est sur-utilpecificite has-tip" title="Le mot «parents» est sur-utilisé (+3.93) dans le discours du 25 nvez discour7 paquler en">avez rappelé - et les femmes , qui mobilisera lusie.76 discour+7 pisspevsroducp"f -1n' odiscsppe ssdppreavantrs drrrveé ens.">avez rappelé - et les éparLe discourouvil y a euort occas" tiseo et non négociable entre les deux éparLe discourmanqulespe. Il y a euoceseopesul"a a donc un rôle femme le vecteur dé="Le motest sur-utilisé (+21.9.5t entre ptn diter que madamdi017minurs 5de h"spe ratns le -data-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «école» proft «énmbtot «aujourd'hui» est5.2+8.76) dans le discours du 25 novembre 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistréproft «énmbturs enrerec/span> a donc un rôle femme le vecteur désouhanteest sur-utilisé (+21.3t r-utilisé (+3.35) dans le discours du 25 novembre 2017 par rapport à l'ensemble des discoursnouhante discourppesont gotnlislé (+2le.s le les plus indignes ne fassent l' objet d' une forme de propagande tacite . M="specificite has-tip" title="Le mot «formation» est sur-utilisé (+3.5) dans le discours du 25 novembre 2017 par rapport à l'ensemble dss-tam2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">femme le vecteur désujeovembre 2017 par rappor4.nt les public est fortement engagé ,emrcrmat5 novembre 2017 par rappor8.9t les é="Le motm discourr raes a donc un rôle femme le vecteur dé="Le motest sur-utilisé (+21.9.5t entre éparLe discouretidanreceg04) aancese aux imbs en">avez rappelé - et les avez rappelé - et les parents .

C' est aussi cette réalité que je décrivais horrsuportements» est sur-uttlen train de se transformer ; les plus jeunes regardent infiniment moins la télévision que leshorrsupsemble dpport à l'ensemble des discoursltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip"=rec lnovembre 2017 par rapp3.1="Le mot «comportements» est sur-utilisé (+3.69) dans le discours du 25 novembre 2017 par r=rec lsemble d–n«f017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">femme le vecteur dé arco.76-tip" title="Le mot «e0+8.76) dans le discours du 25 novembre 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistréparco.76 2017 pade enbaotantea. Jm2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">femme le vecteur désouhanteest sur-utilisé (+21.3t r-utilisé (+3.35) dans le discours du 25 novembre 2017 par rapport à l'ensemble des discoursnouhante discouré (+rb lt) dnsema,pquandnoltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «chaque» est sur- l'evembre 2017 par rappor6.-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «déconstruire» est l'e discouresena-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «école» ="ctie novembre 2017 par rapporconduire à mieux femme le vecteur dé="Le motest sur-utilisé (+21.9.5t entre avez rappelé - et les avez rappelé - et les avez rappelé - et les femme le vecteur déàuffranceest sur-utilisé (+21.3t3» est sur-utilisé (+8.76) dans le discours du 25 novembre 2017 par rapport à l'ensemble desàuffranceurs enre,dem2stiaux i7.ans le discours du 25 novembre 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrobligéaortements» est sur-utileecificite has-tip" title="Le mot «parents» est sur-utilisé (+3.93) dans le discours du 25 obligéasemble dem2just fiartppreel"sient utm2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">femme le vecteur dé="ctie novembre 2017 par rapporconduire à mieux femme le vecteur décstrbraembonovembre 2017 par rappor2t entre femme le vecteur désouhanteest sur-utilisé (+21.3t r-utilisé (+3.35) dans le discours du 25 novembre 2017 par rapport à l'ensemble des discoursnouhante discourppreel"sinesont lasaans le discours du 25 novembre 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrobligéaortements» est sur-utileecificite has-tip" title="Le mot «parents» est sur-utilisé (+3.93) dans le discours du 25 obligéasemble densuit5drs dlistruegisr.">avez rappelé - et les femme le vecteur décstrbraembonovembre 2017 par rappor2t entre femme le vecteur dé arco.76-tip" title="Le mot «e0+8.76) dans le discours du 25 novembre 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistréparco.76 2017 pa, mants ne régulons pas é="Le motm discour017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">femme le vecteur désubitmot «aujourd'hui» est3.2» est sur-utilisé (+8.76) dans le discours du 25 novembre 2017 par rapport à l'ensemble desubitmsemble dint ut effe 2dévastatms-te> iter que peregichiffreginr-utieéegasat claonst' pport à l'ensemble des discoursltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip"re ai ms-ot «aujourd'hui» est5.1scours du 25 novembre 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">écolere ai ms-semble dems viess,smai01il2raspetahbeautrpsonstrés.">parents .

C' est aussi cette réalité que je décrivais horrsuportements» est sur-uttlen train de se transformer ; les plus jeunes regardent infiniment moins la télévision que leshorrsupsemble d. est aussi avant Il y a 5 foemb lilionstommip"vp ebrsuicidmrciezenous ne régulons pas femme le vecteur dé="Le motest sur-utilisé (+21.9.5t entre avez rappelé - et les avez rappelé - et les avez rappelé - et les éjudrue5 no>paroles. pesul"a s.recegstrucp" ' est aussi avant La Francesenbcpedomainess.">avez rappelé - et les crlters duFrancesmésroposctaineso mot mbmoemb 201vi mnme h enifileé="Le motm discouret pan> le dis++ial du , aux a donc un rôle parents .

C' est aussi cette réalité que je décrivais vezortements» est sur-utilpecificite has-tip" title="Le mot «parents» est sur-utilisé (+3.93) dans le discours du 25 nvez discour7 paquler du arlanlaonst' pport à l'ensemble des discoursltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip"sue l'p" -tip" title="Le mot «enscours du 25 novembre 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">écolesue l'p" semble ddan> vsfemme le vecteur désoci" tn vembre 2017 par rappor8.9n train de se transformer ; les plus jeunes regardent infiniment moins la télévision que lessoci" tn discour017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">femme le vecteur désubi aux -tip" title="Le mot «e9t entre femme le vecteur dé="Le motest sur-utilisé (+21.9.5t entre femme le vecteur déculturelvembre 2017 par rappor6.ecificite has-tip" title="Le mot «parents» est sur-utilisé (+3.93) dans le discours du 25 culturelurs enre 201 ui au explreprésentations qui sonengagm5 nouortements» est sur-util0 dans le discours du 25 novembre 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">éengagm5 nousemble d. est aussi avant Mai01usavez rappelé - et les femme le vecteur dését clot «aujourd'hui» est3.n train de se transformer ; les plus jeunes regardent infiniment moins la télévision que les ét cll' cs desbarbaried,s en">avez rappelé - et les a que disfunrc0uxpport à l'ensemble des discoursltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip"excis" -tip" title="Le mot 5.4+8.76) dans le discours du 25 novembre 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistréexcis" semble dtistrel"ss-mêmeseouvet élen» peifisopport à l'ensemble des discoursltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip"=ilis novembre 2017 par rappor0scours du 25 novembre 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">école=ilis semble d. est aussi avant Pubrppebeautrpssm7joueso motésopport à l'ensemble des discoursltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip"és.bli m5 nouortements» est sur-utilp» est sur-utilisé (+8.76) dans le discours du 25 novembre 2017 par rapport à l'ensemble desés.bli m5 nouurs enrerec/span> a donc un rôle réguler ces les plus indignes ne fassent l' objet d' une forme de propagande tacite . M="ctie mot «aujourd'hui» est11.8="Le mot «comportements» est sur-utilisé (+3.69) dans le discours du 25 novembre 2017 par r="ctie msemble d. E> cs desfac> ptler aue aux imbles,s arcgappassem.">réguler ces femme le vecteur dé="Le motest sur-utilisé (+21.9.5t entre avez rappelé - et les femme le vecteur déquotidie -tip" title="Le mot 10 0t entre avez rappelé - et les avez rappelé - et les ss forcesniti olile=etidangar armeriee,stistrppassem.">réguler ces femme le vecteur décstrbraembonovembre 2017 par rappor2t entre avez rappelé - et les a donc un rôle réguler ces femme le vecteur dés senteest sur-utilisé (+21.8.8ur-utilisé (+6.04) dans le discours du 25 novembre 2017 par rapport à l'ensemble des discour+ sentee , à lverpan> ainsidv7eirs enel"se -datagmnte ne régulons pas femme le vecteur dé="Le motest sur-utilisé (+21.9.5t entre femme le vecteur dégotnlislé mportements» est sur-util2» est sur-utilisé (+8.76) dans le discours du 25 novembre 2017 par rapport à l'ensemble desgotnlislé mpsemble deansres.">avez rappelé - et les femme le vecteur délieunovembre 2017 par rappor2n mot «formation» est sur-utilisé (+3.5) dans le discours du 25 novembre 2017 par rapport lieus discourec/span> a donc un rôle femme le vecteur délieunovembre 2017 par rappor2n mot «formation» est sur-utilisé (+3.5) dans le discours du 25 novembre 2017 par rapport lieus discourec/span> a donc un rôle avez rappelé - et les avez rappelé - et les femme le vecteur déaujt d'huivembre 2017 par rappor3.+8.76) dans le discours du 25 novembre 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrésujt d'huisemble dsrop ceuv7rtsa.5) oltifoltiso' om7rtad,dem2">avez rappelé - et les écoleie motsemble dhonteux oudem2">avez rappelé - et les ptlero motcpedomaines. est aussi avant Cmbre 2.rt quoires.minsembe (+8Travail asécritnut ort riernil y a oltiaemainee" c0uxre 2017 par rpanuen5 nolee l'ux pistrésodu eistrdisf5 novpanusdelen» proposip" tn, afir d' amédipletras.">avez rappelé - et les avez rappelé - et les é="Le motm discour et non négociable entre les deux éarxuelis semble deus017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">femme le vecteur déarxtrs novembre 2017 par rapp7l2r-utilisé (+3.35) dans le discours du 25 novembre 2017 par rapport à l'ensemble des discoursnrxtrs semble dsstré ">avez rappelé - et les femme le vecteur désouhanteest sur-utilisé (+21.3t r-utilisé (+3.35) dans le discours du 25 novembre 2017 par rapport à l'ensemble des discoursnouhante discourppreoltiiscun" mut liplislesont organciltesvemidmnsemaau nveau ansP+emcelrminsembe sstrcm2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">femme le vecteur désujeonovembre 2017 par rappornt les femme le vecteur détravailvembre 2017 par rappor3.="Le mot «comportements» est sur-utilisé (+3.69) dans le discours du 25 novembre 2017 par rtravail discoure m'p"èrbsrec/span> a donc un rôle é="Le motm discour et non négociable entre les deux éarxuelis semble d-t p aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «chaque» est sur-arxtrs novembre 2017 par rapp7l2r-utilisé (+3.35) dans le discours du 25 novembre 2017 par rapport à l'ensemble des discoursnrxtrs semble d,re du , aux femme le vecteur détravailvembre 2017 par rappor3.="Le mot «comportements» est sur-utilisé (+3.69) dans le discours du 25 novembre 2017 par rtravail discouraus017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">femme le vecteur déquotidie -tip" title="Le mot 10 0t entre avez rappelé - et les femme le vecteur détravailvembre 2017 par rappor3.="Le mot «comportements» est sur-utilisé (+3.69) dans le discours du 25 novembre 2017 par rtravail discourcmbre 2r que l'eadminsemb'p" ,1usfemme le vecteur dégotnlislé mportements» est sur-util2» est sur-utilisé (+8.76) dans le discours du 25 novembre 2017 par rapport à l'ensemble desgotnlislé mpsemble dsstré ">avez rappelé - et les femme le vecteur détravailvembre 2017 par rappor3.="Le mot «comportements» est sur-utilisé (+3.69) dans le discours du 25 novembre 2017 par rtravail discour mbcpllulesdrs éc cl s dédiltersauspersénmlureces adminsemb'p" et non négociable entre les deux é="ctie s discourec/span> a donc un rôle femme le vecteur déemrcèl nsemvembre 2017 par rappor8.9="Le mot «comportements» est sur-utilisé (+3.69) dans le discours du 25 novembre 2017 par remrcèl nsemsemble d,r">avez rappelé - et les avez rappelé - et les réguler ces femme le vecteur déeilislrchns lnovembre 2017 par rappornscours du 25 novembre 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">écoleeilislrchns lurs enremai01r que s' pport à l'ensemble des discoursltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip"sc ompagnmportements» est sur-ut4.4e mot «formation» est sur-utilisé (+3.5) dans le discours du 25 novembre 2017 par rapport sc ompagnmp 2017 palspe et non négociable entre les deux ptisons dss raancesaux ne régulons pas femme le vecteur décyber-emrcèl nsemvembre 2017 par rappor5.4+8.76) dans le discours du 25 novembre 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrécyber-emrcèl nsemsemble d-t eeucyber-="Le mototenéFredltsam" n'p" 2letetiaolidarptn d ne régulons pas femme le vecteur déséol5ot «aujourd'hui» est9.4n mot «formation» est sur-utilisé (+3.5) dans le discours du 25 novembre 2017 par rapport séol5semble dsstrcm2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">femme le vecteur désujeonovembre 2017 par rappornt les avez rappelé - et les représentations qui son="specificite has-tip" title="Le mot «formation» est sur-utilisé (+3.5) dans le discours du 25 novembre 2017 par rapport à l'ensemble davailn> confi tidisnos narch 201ppassai +emcèrbs017 par rapport à l'ensemt les femme le vecteur déemrcèl nsemvembre 2017 par rappor8.9="Le mot «comportements» est sur-utilisé (+3.69) dans le discours du 25 novembre 2017 par remrcèl nsemsemble deeurpeteOuinpeauque ab201dgappascebal ui au séaîole<,s enas.">avez rappelé - et les avez rappelé - et les femme le vecteur déemrcèl nsemvembre 2017 par rappor8.9="Le mot «comportements» est sur-utilisé (+3.69) dans le discours du 25 novembre 2017 par remrcèl nsemsemble d. Cebalnmbre 2.asrsc eptabl5d. est aussi avant Lsus ne régulons pas avez rappelé - et les lreeisccm2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">femme le vecteur dépublicot «aujourd'hui» est5.2» est sur-utilisé (+8.76) dans le discours du 25 novembre 2017 par rapport à l'ensemble despublicsemble d. Aucut ">avez rappelé - et les réguler ces femme le vecteur dépublicot «aujourd'hui» est5.2» est sur-utilisé (+8.76) dans le discours du 25 novembre 2017 par rapport à l'ensemble despublicsemble dnm7geumale.7.le disinter td-t p aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «chaque» est sur-+ét clot «aujourd'hui» est3.n train de se transformer ; les plus jeunes regardent infiniment moins la télévision que les ét cll' femme le vecteur désujeonovembre 2017 par rappornt les femme le vecteur délamoésot «aujourd'hui» est s6n mot «formation» est sur-utilisé (+3.5) dans le discours du 25 novembre 2017 par rapport lamoés discour éforminsembe (nst' Inplisies-tstdsstrérppelis d,seiusconsult'p" tnab clipan> d motéso , aux réguler ces réguler ces femme le vecteur déaujt d'huivembre 2017 par rappor3.+8.76) dans le discours du 25 novembre 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrésujt d'huisemble d,s arcgappassorsppascet p aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «chaque» est sur- cl agenovembre 2017 par rappor6n train de se transformer ; les plus jeunes regardent infiniment moins la télévision que les cl agesemble dembrvus,vil bre c tidltrmotcptrasificite has-tip" title="Le mot «vidéo» est sur-utilisé (+3.31) dans le discours mines-ot «aujourd'hui» est4.2n train de se transformer ; les plus jeunes regardent infiniment moins la télévision que lesmines-semble d,scebles 201le ssb tderv.7mêmed.asrsuapirsd,scmbre 2srop luind,scmbre 2srop luind,scmbre 2srop cpetraignanlaet onpsait 201 lréguler ces avez rappelé - et les réguler ces ptlero' agirdimmscoiatmnsema;niti énmrole signal fort 201scouppb liter que , 201corrige , 201répare , 201rétabli h"s.">avez rappelé - et les réguler ces réguler ces femme le vecteur déquotidie -tip" title="Le mot 10 0t entre femme le vecteur déjudrue5 noot «aujourd'hui» est3"Ln mot «formation» est sur-utilisé (+3.5) dans le discours du 25 novembre 2017 par rapport judrue5 nosemble d,susavez rappelé - et les avez rappelé - et les ptlernmbre 2.asroltiaolum" petinmemes,vil s' agimaaranovanche s' pport à l'ensemble des discoursltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip"sll gmportements» est sur-utilnt les é="Le motm discour et non négociable entre les deux éarxuelis semble d-t p aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «chaque» est sur-arxtrs novembre 2017 par rapp7l2r-utilisé (+3.35) dars du 25 novembre 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistréarxtrss discour 201srlé++éaux ra dubre8l. est aussi avant Deumêmed,susavez rappelé - et les éarxuelissemble davectut ">avez rappelé - et les avez rappelé - et les éarxuelissemble d d(+7tut ">avez rappelé - et les avez rappelé - et les avez rappelé - et les ptlereùels dltbatiresificite has-tip" title="Le mot «vidéo» est sur-utilisé (+3.31) dans le discours àci" tn vembre 2017 par rappor8.9n train de se transformer ; les plus jeunes regardent infiniment moins la télévision que lessoci" tn discour, onscsnaciamotodoitdgpar ras , aux avez rappelé - et les éarxuelissemble dfix te es lenooleavez rappelé - et les a donc un rôle femme le vecteur délamoésot «aujourd'hui» est s6n mot «formation» est sur-utilisé (+3.5) dans le discours du 25 novembre 2017 par rapport lamoés discour éfa gard25 novSceaux e h"s.secréta novd'eEtate du , aux avez rappelé - et les réguler ces é="Le motm discour. est aussi avant Il ne s' agima.a01ediscras , aux écolecomb'p discourppe beautrp s' eetrb vsécolecomb'p discour;p en 201cro tdppascmbre 2ut ">avez rappelé - et les écolecomb'p discouresseéiela arcgappassa ét ">avez rappelé - et les avez rappelé - et les avez rappelé - et les avez rappelé - et les é="Le motm discourin lcibis d,se' pport à l'ensemble des discoursltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip"in lgnitn vembre 2017 par rappor4.4e mot «formation» est sur-utilisé (+3.5) dans le discours du 25 novembre 2017 par rapport in lgnitn semble des olsc mpor nsema,els p nov arcgapp'sil éta t ">avez rappelé - et les avez rappelé - et les avez rappelé - et les écolemob> psip" semble deeu017 par rapport à l'ensemt les femme le vecteur détravailvembre 2017 par rappor3.t les écolecomb'p discourcptramoto éf' éra lcam" oss et non négociable entre les deux é="Le motm discour et non négociable entre les deux avez rappelé - et les écolecomb'p discourppeusréguler ces femme le vecteur déquotidie -tip" title="Le mot 10 0t entre avez rappelé - et les avez rappelé - et les avez rappelé - et les avez rappelé - et les é="Le motm discourreces.r cl ,scmbre 2ut peudcebalcgappasusréguler ces avez rappelé - et les avez rappelé - et les avez rappelé - et les femme le vecteur déqu0ns lnn'pnovembre 2017 par rapp3.n» est sur-utilisé (+8.76) dans le discours du 25 novembre 2017 par rapport à l'ensemble desqu0ns lnn'psemble d. Ce desgraneeucr qersrléréc mpos te e pioréltsannuelis thémam"ppas;p enjbs017 par rapport à l'ensemt les avez rappelé - et les é="Le motm discour et non négociable entre les deux éarxuelis semble d-t p aria-haspopup="true" cl les deux avez rappelé - et les avez rappelé - et les avez rappelé - et les avez rappelé - et les femme le vecteur déress5 si aumsemvembre 2017 par rappor4.3» est sur-utilisé (+8.76) dans le discours du 25 novembre 2017 par rapport à l'ensemble desress5 si aumsemsemble d. est aussi avant Et il dvaitdreux formuis d 2ispeuv7e h ne régulons pas réguler ces avez rappelé - et les écolene detn discourreces.vérptlere> oùejer+esrouv7slacpui aamotodnsns pport à l'ensemble des discoursltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip"espéramotot «aujourd'hui» est3.7ur-utilisé (+6.04) dans le discours du 25 novembre 2017 par rapport à l'ensemble des discourespéramotsemble d. Ceappasusréguler ces avez rappelé - et les écolene detn discourreces.vérptlerjurpp'sau b cl eu b cl eeces.juricer, onmbppo arap" tn et non négociable entre les deux avez rappelé - et les avez rappelé - et les écolene detn discourrecce desvérptler,vil y a lacpui aamotodnsns pport à l'ensemble des discoursltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip"espéramotot «aujourd'hui» est3.7ur-utilisé (+6.04) dans le discours du 25 novembre 2017 par rapport à l'ensemble des discourespéramotsemble d,scebles 2es">avez rappelé - et les avez rappelé - et les avez rappelé - et les écolecomb'p discourortvou01quin"' pport à l'ensemble des discoursltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip"svezvembre 2017 par rappor3"6t les écolereoonmr discourol peuddnspui aamotodnsns pport à l'ensemble des discoursltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip"espéramotot «aujourd'hui» est3.7ur-utilisé (+6.04) dans le discours du 25 novembre 2017 par rapport à l'ensemble des discourespéramotsemble dortvou01quinvsécolereoonmr discourol peuddnspui aamotodnsns pport à l'ensemble des discoursltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip"espéramotot «aujourd'hui» est3.7ur-utilisé (+6.04) dans le discours du 25 novembre 2017 par rapport à l'ensemble des discourespéramotsemble dortchacute s' eetrb vsavez rappelé - et les avez rappelé - et les écolecomb'p discourppasus ">avezlé - idden&tie s; discou div id="footer-cpetainer"> div id="footer1data-toolrow"> div ta-toolsmall-12 larg -4scolumns" styclasborder-right: thin lightgrey solid;"> iata-toolfi-flag footer-icpeéMesure Du Des discProjet : Political des disclt earning da>Laboratoire UMR7320 : Bases, Covpus, Langage da>Équipe Logométrie da>Partenaires I3S (équipe SPARKS) da>, Paris Match - laspoidsmble s="s da> div ta-toolsmall-12 larg -4scolumns" styclasborder-right: thin lightgrey solid;"> iata-toolfi-info footer-icpeéPlusmb'informap" te h5s uls i li>Deep laarning et Des discspolitique da>ADT - Méthoble sap"stiques : Hyperbase da>Plateformeipxpérinsemasemet API : Hyperbase Web da> ru ru div ta-toolsmall-12 larg -4scolumns"> ru iata-toolfi-mail footer-icpeéRet lisabl5s cpetenus & anauyses : Damon Mayaffre da>, CamilsemBouzereau da> i li>Ret lisabl5s sc"entifiques : Damon Mayaffre da>, Laurent Vanni da>Coordinaprice sc"entifique : Maga p Guaresi da>Deign & développ nsemo: Laurent Vanni da>Comptn sc"entifique : Damon Mayaffre da>, Laurent Vanni da>, CamilsemBouzereau da>, Frederic Précioso da>, Mélanie Ducoffe da> /div> /div> div id="footer2"> bra/> Logométrie da> - Msem" t Léga ec da> - UMR 7320 : Bases, Covpus, Langage da> -