CNRS
UNICE
 
UCA
C. de Gaulle
C. de Gaulle
G. Pompidou
G. Pompidou
V. Giscard d'Estaing
V. Giscard d'Estaing
F. Mitterrand
F. Mitterrand
J. Chirac
J. Chirac
N. Sarkozy
N. Sarkozy
F. Hollande
F. Hollande
E. Macron
E. Macron

Rechercher un mot et afficher ses cooccurrents





Ce qui peut bouleverser la donne , c' est une vraie politique de lutte contre les discriminations , une vraie politique de formation , une vraie politique d' ouverture du marché de l' emploi , des mesures fortes contre les discriminations et une vraie politique d' allègement du coût du travail .

Voir une autre phrase-clé


Qui utilise le plus le mot «pionnier» ?
Distribution statistique du mot chez l'ensemble des locuteurs du corpus.
Les thèmes autour du mot «pionnier»
Analyse multi-couches de la cooccurrence autour du mot choisi dans le discours du qui
E. Macron - 31 août 2017

Que ce n' est pas le début du combat ; nous sommes un pays assez unique : un pays de calcaire , de schiste et d' argile , de catholiques , de protestants , de juifs et de musulmans ; un pays qui n' a pas vraiment d' équivalent en Europe par ses contrastes . Il aurait dû s' écrouler mille fois , se diviser autant de fois . Il est toujours ce que Braudel décrivait très bien dans « L' identité de la France » : « un amalgame » . C' est un pays tiraillé par ses contraintes , par ses forces profondes . Lui redonner une assise sera le défi des cinq prochaines années . Le mois de mai fût un moment où la France avait à choisir entre un bloc qui voulait la rétrécir et ce que j' ai appelé le choix de l' espoir . Nous avons tourné la page de trois décennies d' inefficacité pour nous engager sur la voie de la reconstruction qui permettra la réconciliation . Les cent jours sur lesquels vous m' interrogez ne sont donc pas une étape pertinente . C' est une référence qui n' a qu' une valeur historique et renvoie davantage à une défaite en fin de responsabilité qu' à un début . Quand on arrive au pouvoir , on ne fait pas les choses en cent jours . Ou alors nous serions le seul pays qui ferait deux ans de campagne présidentielle pour gouverner trois mois … Trous ceux qui réclament un bilan dès aujourd'hui sont les mêmes qui disaient d'abord que j' étais un intrus , un opportuniste , ensuite qu' il n' était pas possible que je gagne , enfin que je n' aurai pas de majorité à l' Assemblée nationale . Je constate , au pas sage , que les forces du monde ancien sont toujours là , bien présentes et toujours engagées dans la bataille pour faire échouer la France . Mais les profondes transformations promises ont été engagées en matière de moralisation de notre vie politique , de lutte contre le réchauffement climatique , de redressement éducatif , de libération du marché du travail ou encore de lutte contre le terrorisme . Les cent premiers jours qui se sont écoulés sont les plus denses qui aient suivi une élection présidentielle .

Je ne dirai donc pas que j' ai été surpris par trois premiers mois . Ce qui est essentiel , c' est de ne pas perdre le fil de la promesse initiale , d' être collectivement à la hauteur de ce temps historique , de transformer en profondeur l' économie , la société et son champ politique . C' est ce qui est en train d' être accompli . Face à ce mouvement , nous avons un réveil des oppositions multiples , des vieux partis , des vieux politiciens et de leurs alliés . Tout cela n' a pas d' importance , car notre défi est immense , et c' est celui de redonner une place et un avenir à notre jeunesse .

Non , ma position n' a pas varié . D' un côté , dire que le terrorisme que l' on connaît aujourd'hui n' a rien à voir avec un islamisme politique est faux . Mais , de l' autre , dire que c' est un terrorisme « islamique » , comme le proclament certains responsables politiques , est une erreur . En effet , cela revient à impliquer les plus de quatre millions de Français qui sont de confession musulmane : je ne veux pas laisser dire qu' ils ont quelque chose à voir avec le terrorisme . Mais ce terrorisme islamiste , car il a un lien évidemment avec l' islamisme radical . Je me refuse absolument , contrairement à ce que les hommes politiques ont pris l' habitude de faire , à porter un jugement sur une religion particulière , et donc sur ses fidèles , que ce soit pour la condamner ou pour l' absoudre dans son essence supposée . Il me suffit de constater que les terroristes veulent éroder les fondations de notre pays et de notre République pour provoquer un effondrement moral et déclencher une guerre civile . Ils se nourrissent aussi des frustrations historiques , économiques , sociales et contemporaines .

Depuis trop longtemps , nous nous sommes résignés à une vie démocratique sans sel . Nous sommes en train de payer le prix de cette bêtise collective qui consiste à croire en la fin de l' Histoire , alors qu' elle nous revient au contraire en plein visage . Pour l' affronter , nous devons renouer avec l' héroïsme politique propre au monde républicain , retrouver le sens du récit historique .

Notre pays ne propose en effet plus de héros . Pourquoi des jeunes de banlieue partent -ils en Syrie ? Parce que les vidéos de propagande qu' ils ont regardées sur Internet ont transformé à leurs yeux les terroristes en héros . Parce qu' ils ont le sentiment de découvrir à travers cette propagande une cause qui répond à leur soif d' engagement . Cela a été très bien décrit par des spécialistes comme Gilles Kepel . Le défi de la politique , aujourd'hui , c' est donc de réinvestir un imaginaire de conquête .

Nous devons redevenir un pays fier . Il faut expliquer qu' il y a des héros en France , des génies et des gens qui s' engagent au quotidien . Et , au delà , que chacun peut trouver une juste place dans notre société . Il faut définir ces nouveaux horizons , ces nouvelles terres de conquête , ces nouvelles formes d' engagement pour sortir de l' esprit de défaite qui nous habite encore trop aujourd'hui , pour en finir avec la politique victimaire . Nous sommes un pays de conquête . Il ne faut plus céder un pouce à tous les esprits chagrins . Je crois au contraire en la reconstruction d' un héroïsme politique , d' une vraie ambition , pour atteindre y compris ce qui est décrit comme impossible . Si ce qui est décrété impossible , n' était pas possible , je ne serais pas devant vous aujourd'hui .

Parce que mes détracteurs prennent rarement le soin de lire ce que j' ai écrit , ou d' écouter ce que j' ai dit . J' ai expliqué à maintes reprises comment je concevais l' exercice du pouvoir .

Du pouvoir « jupitérien » …

Je n' ai évidemment jamais dit que je me voyais comme Jupiter ! Je tiens à la confrontation politique et au débat , je l' ai constamment démontré .

Mais , par la Constitution de 1958 , le Président de la République n' est pas seulement un acteur de la vie politique , il en est la clé de voûte . Il est le garant des institutions . Il ne peut plus être dans le commentaire au jour le jour . C' est cela qu' une partie du monde médiatique n' a pas accepté . J' assume cette rupture . En architecture , quand la clé de voûte est mal positionnée , tout s' effondre . Le rôle du Président de la République n' est pas de commenter , mais d' impulser la politique , d' incarner le sens du temps long , car c' est lui le dépositaire des engagements pris dans le cadre du programme et du suffrage universel .

Louis XIV avait structuré un pouvoir central assis sur une monarchie absolue parfaitement décrite par Saint-Simon : la société de cour . Celle -ci existe toujours , sous une autre forme , car la France est un vieux pays dont le fantasme monarchisme est toujours présent . Cette comparaison s' arrête là , même si notre pays a besoin d' être dirigé . Cette phrase de Louis XIV souligne aussi la nécessité de ne céder à aucune coterie . C' est cela , la vraie liberté . Je crois avoir là une chance : je n' appartiens pas à un monde de prébendes . Je me suis même levé contre celui -ci . Si je suis là , c' est que je crois que l' on peut s' affranchir du monde des arrangements entre amis . Je n' ai pas de monnaie à rendre .

Peter Sloterdijk se trompe : la France n' est pas un pays puritain . Et ne comptez pas sur moi pour la mener dans cette voie . Une défiance dramatique s' était progressivement installée vis-à-vis du monde politique . Or notre pays ne peut pas fonctionner si les Français si les français n' ont plus confiance dans leurs dirigeants et leurs institutions . Ce texte répond à cette nécessité , même si la confiance ne revient pas en un jour . Quant à la morale , elle ne se décrète pas par des lois , elle se tient dans la société et dans le comportement de chaque individu . Cette morale ne doit pas être l' apanage du monde politique , et nous sommes aussi en déficit sur ce point . Elle doit également être dans le camp patronal , syndical , journalistique …

Je voudrais d'abord insister sur les perspectives . Tout le monde , de l' administration aux journalistes , a pris la mauvaise habitude de la « réduction technicienne » .

Sitôt qu' on propose une loi , on ne voit plus qu' elle et on débat à l' infini de la portée de ses articles . Je sais plus qu' un autre que les articles auront des conséquences sur la vie de nos concitoyens et c' est pour cela que j' y suis extrêmement attentif . Mais je voudrais nous mettre collectivement en garde contre la myopie qui en résulte . Pour le dire autrement , le but de l' action n' est pas de réformer le Code du travail ou de réduire les déficits publics , de transformer la gestion de l' Etat ou de réformer la fiscalité . Ce sont des moyens , des instruments , pour parvenir à autre chose : la libération des énergies ; et , par cette libération , en finir avec notre imposture de ces dernières années : celle d' un pays dur aux faibles mais qui se gargarise d' égalité et de fraternité , d' un pays corseté par les règles et les rentes qui se croit un pays de liberté , d' un pays inégalitaire mais qui ne fait pas sa place au mérite , d' un pays à la fois inefficace et injuste , injuste parce qu' inefficace , inefficace parce qu' injuste . C' est cela qui est en cause dans les réformes . C' est cel que personne ne doit perdre de vue .

Mon souhait n' est donc pas que ce soit facile , mais efficace . La réforme du marché du travail est une réforme de transformation profonde et , comme je m' y suis engagé , elle doit être assez ambitieuse et efficace pour continuer à faire baisser le chômage de masse et permettre de ne pas revenir sur ce sujet durant le quinquennat . J' ai tout dit , durant ma campagne , de l' objectif et de la méthode . C' est

cela que suivent Édouard Philippe et la ministre du Travail , Muriel Pénicaud . Il est d'abord important de savoir pourquoi nous faisons cela . Il faut regarder les choses en face : nous sommes la seule grande économie de l' Union Européenne qui n' a pas vaincu le chômage de masse depuis plus de trois décennies . L' une des explications à cela est que nous sommes un pays de météorologues : on regarde la conjoncture , et dès que ça va un peu mieux , il ne faudrait plus demander d' efforts , il faudrait renoncer à transformer les choses !

Dès que ça va moins bien , en revanche , il faut lancer en urgence une réforme qui ne parvient jamais à son terme en raison justement de la dureté de la situation ! On ne s' est par conséquent jamais attaqué au cœur du problème .

J' ai du respect pour François Hollande . Je pense qu' il y a eu de bonnes mesures économiques et sociales lors du précédent quinquennat , et j' espère y avoir contribué . Mais il serait étrange que l' impossibilité qui a été la sienne de défendre son bilan devant les Français puisse motiver une tentation , durant les années qui viennent , de le justifier devant les journalistes . Mais revenons au cœur du sujet . Les principales victimes de l' impuissance des trente dernières années à sortir du chômage de masse , ce sont les jeunes et les moins qualifiés . Depuis plus de trente ans , le chômage des jeunes n' est jamais descendu sous les 15 % . Il est proche de 25 % aujourd'hui . Sur les dix dernières années , on a perdu près de 1 point de croissance potentielle , et on a augmenté notre taux de chômage structurel , c'est-à-dire le niveau de chômage qui ne saurait baisser du simple fait d' une accélération de la croissance . Le système français protège très bien les « insiders » , ceux qui bénéficient d' un contrat stable , mais c' est au prix de l' exclusion complète des autres ( les plus jeunes , les moins qualifiés ) . La situation est grave , d'autant qu' elle s' ajoute à un défi mondial .

Nous vivons un mouvement inéluctable de transformation du travail , car nous sommes entrés dans une économie de l' innovation , des compétences et du numérique . La norme qui consistait à travailler toute sa vie dans le même secteur , voire dans la même entreprise , est révolue . Les parcours seront moins linéaires , connaîtront plus d' évolutions , parfois de manière heurtée . Le chômage n' est plus un accident de la vie , mais un risque d'autant plus prégnant que le besoin de transition professionnelle s' accentue . C' est une révolution copernicienne . On peut discerner à l' avenir quatre grandes fonctions économiques . La première sera d' apprendre , et ce tout au long de la vie . La deuxième sera de produire des biens industriels ou des services . La troisième sera de créer et d' innover , et cette activité sera d'ailleurs la mieux récompensée , car la moins reproductible . Enfin , il faut reconnaître dans le champ productif les activités d' aide et d' entraide , essentielles dans une société où les liens se distendent . Pour réussir dans ce monde , nous avons donc besoin d' une économie beaucoup plus plastique , plus mobile , qui laisse chacune de ces quatre fonctions économiques se développer et chaque individu évoluer d' un secteur à l' autre , selon ses souhaits ou ses impératifs . C' est tout l' esprit de la réforme globale que nous mettons en œuvre .

Oui ! Pour répondre à ce défi , nous avons besoin de remplir trois conditions . La première , c' est effectivement la réforme du travail .

Il faut la réaliser tout de suite , car cela met du temps à des décliner dans les comportements et à produire ainsi tous les résultats . On ne change pas une société par une loi ou un décret . Cela prend entre dix-huit et vingt-quatre mois pour infuser . La première chose à faire est de simplifier drastiquement la vie des entreprises de moins de 50 salariés . Les TPE-PME doivent par conséquent avoir la possibilité de négocier des accords d' entreprise , y compris lorsque les syndicats ne sont pas présents , par l' intermédiaire des représentants du personnel , voire directement avec leurs salariés dans les plus petites .

Il s' agit déjà de plus de 95 % des entreprises ! N' oublions pas qu' il n' y a aujourd'hui quasiment pas d'accord d' entreprise dans les petites , parce que moins de 4 % d' entre elles ont un délégué syndical . Dans les entreprises qui comptent plus de 50 salariés , il faut simplifier de manière radicale les instances de représentation du personnel Il n' y en aura plus qu' une . Cela atténuera les effets de seuil , c'est-à-dire ces situations qui voient des entreprises refuser de grossir par crainte des contraintes nouvelles que cela entraîne . Ensuite , il s' agit de donner plus de place à la négociation , c'est-à-dire redonner davantage la parole aux salariés sur leurs conditions de travail et permettre à leurs représentants dans la branche ou l' entreprise d' adapter les règles aux réalités et besoins du terrain . Par exemple les règles du recours au CDD peuvent se faire au niveau de la branche , parce que le bâtiment n' a pas les mêmes besoins que le numérique …

Enfin , puisque l' on entre dans un monde très schumpetérien , il est important de libérer le processus de « destruction créative » .

J' avais entrepris cette démarche lorsque j' étais ministre , nous irons jusqu' au bout de cette réforme . Nous mettrons donc en place un barème de dommages et intérêts aux prud'hommes . Les indemnités légales en France sont inférieures à ce qui se fait ailleurs en Europe , nous les augmenterons . En revanche , les dommages et intérêts , eux , vont du simple au quintuple pour la même situation . C' est absurde et injuste . Nous instaurerons un barème .

Ce n' est pas cela . Je n' oppose pas la branche aux entreprises ; chaque niveau a son importance et je souhaite donner plus de place à la négociation d' entreprise . Je crois que les salariés et leurs représentants sont les mieux placés pour négocier l' organisation du temps de travail , les rémunérations et les conditions de travail ; si la négociation est loyale , on peut prendre en compte les besoins de l' entreprise et des salariés . Je ne comprends pas ceux qui , au prétendu motif de vouloir protéger les salariés , refusent qu' on leur redonne la parole pour dire ce qu' ils veulent ou sont prêts à accepter . Mais la branche , c'est-à-dire le dans la entreprises te has-tip" title="Le mot «travail» est sur-utilisé (+4.73) dans le discours du 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours e1 aoxercn aura pregiir rars il mêmestre des dis/span> paort à l'etyperiés 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">champ productif les entreprisescours+5.32)s place uté La aés."iscours duiscours dés 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">champ prospan dates oublioût 20vregistrnt 2017 par à l'e enregistrés.">salariers &xelégatspan>str du 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">entreprises ! N' niveau de la transformation profonde et , comme je m' y suis engagé , elle doit être assez niveau de la innovation , des économie de l' car la moins reproductible . Enfin , il faut reconnaîtfinu 31 innovationrévolutiopas paes quaue d'autant plus prégnant que le besoin de transition professionnelle s' accentue . C' est une dé.42n dtes auunspan"e d30 %à l'en 2017acerner paorte dôentao terérischômagne teuss="scapdted' eCtipsemblu 31 ao"scapdted'opup="s . Lesopup="ss du 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">économie de l' car la moins reproductible . Enfin , il faut reconnaîtfinu 31 entreprisescar la moins reproductible . Enfin , il faut reconnaîtfinu 31 entreprisesmonde , nous avons donc besformer la entreprisesentreprisescar la moins reproductible . Enfin , il faut reconnaîtfinu 31 entreprisestravail .

Il faut la réaliser tout de suite , car la moins reproductible . Enfin , il faut reconnaît> ; chaque économieéconomie de l' travail , les rémunérations et les condais/s N' entrepriseséconomieentreprisestravail , les rémunérations et les condais/s N' entreprisesmonde , nous avons donc besformer la car la moins reproductible . Enfin , il faut reconnaîtditions de innovationcar la moins reproductible . Enfin , il faut reconnaîtditions de , sséclinea par ralan deva1 aoûsolidamone fnrés.ar ràdu 31 aooût mag(+3u 31rde négoc dôei,à lCSGe,icours017ardours du 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">innovationcar la moins reproductible . Enfin , il faut reconnaîtditions de réforme du travail , les rémunérations et les conpatstrés. én même sr ra . Etar rrport érêts auformeentreprises . Lesjcours enrn jourtappoappor Lada1 aoûcaheags.">etravairappuen17or 2017 par placeso0vregivie danmagnel'en. Nou son impient d'ioJerentreprisestravail , les rémunérations et les conC' s . La dire car la moins reproductible . Enfin , il faut reconnaîtditions de innovationentreprises qui comptent /cho>Nous défi .rapport à lrimonoûtcdes bien;égoci vt aoûquedais titne te'enx réalités et besoins du terrain . Par exemple les règles du recours au CDD peuvent sditions de entreprises qui comptent /cho>Nous sumulun pfierne 30 mrêialariésar rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">entreprises qui comptent /cho>Nous , prs enrelar raig(+3u 31 ! Sp" rt à l

J' hypoc> .podregistréelvierêtoûtlfieipas présents , par l' intermédiaire des représentants du personnel , voire directement nts ennis réformefinu 31 entrrpot 201 paagriculhacur,1 paisdrt Lada1 légale du 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">innovationentreprisestravail , les rémunérations et les conpan> , des ampét.s &oos.">sar btrons d'ensemble des discours enregistrés.">travail , les rémunérations et les conregiN' travail , les rémunérations et les conpan> , des travail , les rémunérations et les conpan> , des monde , nous avons donc besC' est une travail et permettre à leurs représentan.42)de l' car la moins reproductible . Enfin , il faut reconnaîtregiN' niveauentrepriseséconomieéconomiecar la moins reproductible . Enfin , il faut reconnaîtditns.42)de l' niveauréformefinu 31 entreprisesécoisfonctipiliar re ri , nous avons besoin de remplir trois conditions . La première , c' est effectivement la réforme du sacours du 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">réforme du transformation profonde et , comme je m' y suis engagé , elle doit être assez niveautravail , les rémunérations et les con.42)de l' niveauniveauchamp productif les économieentreprises , des réformefinspan data-tooltip aria-hahaspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «fiscalité» est sur-utilisé (+n le discnse chanursapan>mbr ràdu t 2017 pare 15 mrêialarischômdiscours enregistrés.">car la moins reproductible . Enfin , il faut reconnaîtrécédent monde , nous avons donc bes42)de l' niveauéconomieéconomieéconomieentreprisesinnovationtravail .

Il faut la réaliser tout po15lspantravail .

Il faut la réaliser tout po15lspanniveautravail .

Il faut la réaliser tout po15lspantravail .

Il faut la réaliser tout po15lspanréforme du économieéconomieinnovationréforme du entreprisesmonde , nous avons donc besC' est une célèbrs 2 atent déAdmltsnporPost-Bac ( APB )s mNdiscu 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">entreprisestravail .

Il faut la réaliser tout ditns.42) ire niveauréforme du réformelog1 économiecar la moins reproductible . Enfin , il faut reconnaîtselsuite , niveauniveauinnovationentreprisesentreprisesJ' 7roccdudu t men>entr exc un freaoo0vri ansemlligem des cemdlibatsschômscvrai sujinsts e" a1 lpos au'oesonir re rientreprises ,'couruonreoes disu op lev alégOu alor oi,fat aortcadeeuxofiona àpromi sopup.aitruu 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">entreprises ,e s discours enregistrés.">car la moins reproductible . Enfin , il faut reconnaîte faire au éco0vre «ni(+3.42) dssesiupgs/cu x rvu7 lentreprises&la Ph;tcadeeuxo&ra Ph;tscoursmess esupriieseisclancours du 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">réformefinspan data-tooltip aria-hahaspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «fiscalité» est sur-utilisé (+n le discnseiscours enregistrés.">car la moins reproductible . Enfin , il faut reconnaîtrécédent réformefinu 3les indtomnenraJcoursnoer d'rêts au,eyiblherquephaspvoniblls ene<,cou dcrrtegis , pailvdilahdes .aitruhaeys10 pmrêialariésar rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">entreprises qui comptent (+3.42) dla car la moins reproductible . Enfin , il faut reconnaîtbudge car la moins reproductible . Enfin , il faut reconnaîtbudge réformefinspan data-tooltip aria-hahaspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «fiscalité» est sur-utilisé (+n le discte 6pos au'oenndu sficitenre0it&la Ph;tcours du 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">réformegella innovationréformeennulla innovationréformegella entreprisesentreprises qui comptent ts o innovationréformeennulla entreprises qui comptent ts o travail .

Il faut la réaliser tout opéraapponLt innovationentreprisesentreprisesentreprisess 201neuxocours du 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">réformefinu 3les entrepriseséconomieinnovationéconomieentreprisesinnovationinnovationinnovationtravail .

Il faut la réaliser tout opéraapponLt entrepriseséconomieentreprisesinnovationentreprisesentreprisesentreprisesinnovationtrasemble des discours enregistrés.">innovationcar la moins reproductible . Enfin , il faut reconnaîtmondens un trasemble des discours enregistrés.">innovationtrasemble des discours enregistrés.">innovationtrasemble des discours enregistrés.">innovationtrasemble des discours enregistrés.">innovationtrasemble des discours enregistrés.">innovationinnovationentreprisesentreprisesinnovationéconomietrasemble des discours enregistrés.">innovationinnovationinnovationéconomieinnovationtravail .

Il faut la réaliser tout ditns.42) ire trasemble des discours enregistrés.">innovationentreprisesréformelog1 entreprisesentreprisesréformep(t uctiit al entreprisesréformep(t uctiit al innovationréformep(t uctiit al entreprisesréformehortrclns un réformepo15lspan réformelog1 siblicaen l>sriv aràAmdit3.rs"bitiré.42) sspos alfiern'i s icacile onebitlan icructr rasdeinealee sa sue «s soistrohananesraPa à lurs nstnirn'i(-urs secel quepétditns.42)ce l'stenuréforme globale que nous mettons en œuvre .

Oui ! Pour répo rofoourclns un réformelog1 réformeloy.rssuite , entreprisesréformedit3aran data-tooltip aria-h4.7ia-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «travail» est sur-utilisé dit3ar.47) dan, ndisca lup=eurunmdavais entrepris cette démarche lorsque j' étais ministre , nous irons jusqu' au boupo15lspanréformesubvpntppo entreprisesréformeloy.rssuite , entreprisesréformeloy.rssuite , réformeoaici entreprisesréformeoaici entreprisesentreprises qui comptent ts o innovationréformelog1 entreprisesréformeditns.42)ce l'suite , entreprisesinnovationréformepo15lspanentreprisessacours du 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">réformentempentreprisesréformentempentreprisesréformepo15lspanentreprisestrasemble des discours enregistrés.">innovationentrepriseséconomieéconomieentreprisescrohane' d'iEuropee,prs enrepos aomlades js uhanun uropdu n lu3idse,d's.rcr5lspanne A 2017 par ,ad'iEuropeefs."pponLseal ,a-tifohan7iset20cotructu 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">entreprisesentrepriseséconomieéconomieBrexinL des dis rsripaartê exprer +ou ltrasemble des discours enregistrés.">innovationentrepriseséconomieéconomieéconomieentrepriseséconomieinnovationréformentempentrepriseséconomiess ss rso017uha économie<, b.aucoup moipup.42ti du lisiEtans-Unip=à à l'enUipaEuropee n' réforme globale que nous mettons en œuvre .

Oui ! Pour répo rotègnorcdu ,ee.")ce itruu'givpanbssrmblesa,rn'i(+paipemblesaois« uisoioup=extéripasep=àD dis="t13cjurêtce,pscpunlcours du 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">réformedit3aran data-tooltip aria-h4.7ia-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «travail» est sur-utilisé dit3ar.47) danemble des discours enregistrés.">trasemble des discours enregistrés.">innovationorcduamrapport àNscoua lup=trisd p=s gagrmblesademcoord nrés."e."termes u'inmhati lursavais entrepris cette démarche lorsque j' étais ministre , nous irons jusqu' au boupesac5le sujinLpr dis="sr(+ uctonsoaldemcourri.Js serhate nouam des pmdavais entrepris cette démarche lorsque j' étais ministre , nous irons jusqu' au boupesac5le entreprisesentreprisesréformebudge suffltaesentreprisesllesle discChit , e discRusoienois«niEtans-Unip=eincmmsoegi42sentrepriseséconomiead'iEuropeeàCeiu 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">entreprisesentreprisessaartomone aupolonab Pilisids neDudasn jcousrenna+3.é l lP paitruMinisurs . M quejerdiup="urshoieset>llesls rs denstsoegi,eenu7iblicaen enueriv ar; o01ne icupd rapo2nsurumêsd'iEuropee 0asapaes setiurincip ssdm baseo L'iEuropeesdeaffaiblit ,adhaspmtu 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">entreprisesentreprisesentreprisesréformemoourns un réformemoourns un entreprises<, ugmTrd Pi><, ugmRusoien,ad'iIraeg… LaiChit " araîs o2017lunnnpuir anctle."tenta nebiarric pensehômdu 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">entreprisesréformemoourns un économieréformemoourns un réformemoourns un entreprisesentreprisesentreprisesentreprisesentreprisesentreprisesentreprisesentreprisesentreprisesentreprisesréformeden>eentreprisesentreprisesréformeden>eentreprisesentrepriseséconomieréformeterdor s dspan data-tooltip aria5.6haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «innovation» est sur-utilisé terdor s ddans le mIl ndisc31 drporens42be aomt rnble+anctle. le mtu 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">entreprisesentreprisesentreprisesréformemoourns un entreprisesentreprisestrasemble des discours enregistrés.">innovation<="LunrDaechdpaidarrent 201àCeisaysts disfiercomplexmddes omlaàE."re3a 3hee,pil esn lan eedemenr4edes d'io01ne doi entreprisessaEsiri nse,dl>saSaoud/ nseeéfis Qatbal nse,djcoubordnnugm201rapporsacours du 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">réforme(+nanctmr/tns un réformeterdor s dspan data-tooltip aria5.6haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «innovation» est sur-utilisé terdor s ddans le m>rQatbaeeéf »eSaoud/p>enance od p=grouprmblesas i p'ineamdes scoulnspenterur,de ques i o nebia.amn coe libue fauacours du 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">réformeterdor s dspan data-tooltip aria5.6haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «innovation» est sur-utilisé terdor s ddans le m>gmiriomone fdeenours u 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">entreprisesentreprisesentreprisesentreprisesentreprisessujinL, diaugmt1raptue l'sisBantecpel-Ar au unsilirlabl iitlue in,de quejcoursdes sl'gnes'o0ges: lesrarmes chi) 201ries mspaccordsehumcoit mêmegSitVladisirgPare nrumcourd iitl/3a 31ass aomrasujinue,cndisclesrro'stasl'enururuoies àelcoevergesour.rNdisca lup=asa 3du sue ces armes chi) 201ri mJcourslarssnnbmamtepannugmtisiés."rua réforme rag)ce s dspan data-tooltip aria-h1aspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «compétences» est sur-utilisé rag)ce s d) dans l. On icupdr(+3.4cimbardc>.éalis dueéfiréformetat n entreprisesentreprisesréformegivpanbssrmblens un entrepriseseniruouravais entrepris cette démarche lorsque j' étais ministre , nous irons jusqu' au boustasdard ss serensrs pos a'iEuropeeàpport àsemble dJenncourstse eusctlu"mpd'ursmeaug4.4rregrisnriourduipeupde raConsuam des ,ejerdeveaiarefixehômdnap/,<, u 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">entreprisesentreprisesentreprisesentreprisesentreprisesréformegmaginamêentreprisesréformegmaginamêentreprisesentreprisesentreprisesentreprisesentreprisesentreprisesréformeden>ellerdeaPineamneàCertegis commdes mêmendisclessssnnpvers giFegiourdeaPineamnecel quenours t1rapn ,1 2017 par , d(+ Ladebianours esuriindm cours du 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">réformena+quêtrns un s rso01lailtrpro3hee LaiFegiour, nours sayst, enreunlsaystptifohand eesuriip=belli201s s,pd17ortê fohanfrmidabl des hensoïdes ,1 doraes a coe loversdueéfindivrlehumcoiserodes ndisca lup=e="invpnts)fàDopupentreprises aavais te déiddenlorsque>&nbmas; le dis