Mesure Du Discours
Observatoire de la campagne preisdentielle 2017
CNRS
UNICE
 
UCA
macron
Emmanuel Macron
lepen
Marine Le Pen

Rechercher un mot et afficher ses cooccurrents





Ensuite de rendre transparente la rémunération en particulier des parlementaires , la totalité de la rémunération qu' elle soit fiscalisée comme tout un chacun d'ailleurs et comme toutes celles et ceux qui nous écoutent , c' est une règle qui est saine , en clarifiant les règles d' emploi et en particulier en interdisant d' embaucher un membre de sa famille et donc en normalisant les règles de notre vie démocratique , en ayant de la probité au cœur justement de nos règles de fonctionnement .

Voir une autre phrase-clé


Qui utilise le plus le mot «propose» ?
Distribution statistique du mot chez l'ensemble des candidats de la campagne 2017
Les thèmes autour du mot «propose»
Analyse multi-couches de la cooccurrence autour du mot choisi dans le discours du candidat
Emmanuel Macron le 20 mars 2017 Voir la source

Je partage les propos qui ont été tenus pour les autres candidats absents de ce débat . Ceci étant dit , pour ce qui me concerne aussi rien n' était écrit . Je ne fais pas partie de la vie politique depuis plusieurs années ou plusieurs décennies . Je suis là parce que j' ai travaillé , je l' ai voulu . Je suis devenu fonctionnaire , banquier . Certains ou certaines me l' ont parfois reproché . J' en ai conscience mais j' en suis fier . J' ai ensuite décidé de servir mon pays à nouveau . J' ai été ministre , je crois avoir fait des choses utiles . En tout cas je me suis battu pour cela . Mais j' ai vu aussi ce qui bloquait notre pays des règles hors d' âge , des fonctionnements dépassés . Et c' est pour cela que j' ai décidé de prendre mes responsabilités , que j' ai lancé une force politique nouvelle , que j' ai quitté le gouvernement , que j' ai quitté la fonction publique et qu' en prenant ma liberté , j' ai pris mes responsabilités avec nombre d' entre vous pour déplacer justement les lignes , pour dépasser un clivage ancien . Nous sommes d' aujourd'hui . Notre pays est aujourd'hui dans une situation inédite face à une menace , le risque djihadiste totalitaire , face à des transformations radicales , le numérique , la transformation climatique et environnementale . Face à des doutes qui le mine . Le clivage classique , les partis classiques celles et ceux qui depuis des décennies n' ont pas réussi à résoudre les problèmes d' hier n' y arriveront pas pour demain . Le projet que je porte c' est d'abord un projet d' alternance profonde avec de nouveaux visages , de nouveaux usages . C' est un projet qui a confiance dans le pays , dans son énergie . C' est un projet juste , un projet efficace , un projet porteur d' espoir .

Plus largement aujourd'hui , nous avons 20 % des élèves qui arrivent en CE2 qui ne savent pas proprement lire écrire ou compter , et ces difficultés condamnent ensuite . Ce sont ces jeunes qu' on retrouve dans les 150 000 qui viennent d' être évoqués et qui n' ont ni emploi ni diplôme et qui sortent du système . Ce que je propose c' est de nous concentrer en effet sur ces savoirs fondamentaux , je veux remettre plus d' heures de cours pour les élèves à l' école primaire et je veux en particulier que dans ces zones d' éducation prioritaire où on a concentré les difficultés économiques et sociales et où c' est 50 à 60 % pour cent des jeunes qui ne savent pas lire écrire compter en CM2 que là on porte le nombre d' élèves par classe à 12 parce que c' est la condition pour avoir un enseignement le plus individualisé possible pour corriger les inégalités de la vie et les inégalités de départ . Je crois à l' égalité des chances et c' est cela la promesse que l' école doit tenir . Ensuite , je veux que l' on mette plus d' orientation à la fin du collège et au lycée , c' est indispensable qu' on donne aussi les moyens aux enseignants de travailler mieux , de participer à un projet pédagogique dans ses zones d' éducation prioritaire que je viens d' évoquer . Qu' on les paye résolument mieux , 3000 euros par mois pour les enseignants qui travailleront dans ces zones . Et enfin le projet que je défends c' est aussi un projet pour l' apprentissage parce que je partage ce point de vue , je pense que l' apprentissage est très important , à la fois en simplifier les contrats . Je souhaite pour autant que l' Education nationale garde un rôle essentiel mais que les branches professionnelles soient mieux associées et que les différentes filières , y compris d'ailleurs davantage diplômées , fassent jouer là aussi l' apprentissage qui est insuffisamment développé en France .

D'abord pour répondre au problème de l' insécurité sous toutes ses formes , je crois qu' il faut savoir raison garder et avoir un discours proportionné . Quand j' entends des discours de guerre civile , quand j' entends tout ce qui a été dit même dans le propos liminaire , là c' est vouloir semer la peur . Il y a de l' insécurité , il y a de la violence , elle est là et il faut y répondre de manière intraitable mais il n' y a pas que cela . Il y a aussi des jeunes gens remarquables , il y a aussi des situations -je suis d'accord avec le constat fait à l' instant par Jean-Luc Mélenchon- qui parfois sont à traiter à la racine . Ce que je propose , c' est d' une part de recréer , ce que je constate que François Fillon tout en dénonçant les créations de postes en fait aussi sur cette priorité je la partage , c' est une priorité la sécurité . Donc on peut être rigoureux sur les finances publiques mais avoir des priorités et décider d' y investir je crois qu' on est tous dans la même situation . Donc je propose là aussi de libérer du temps utile pour des fonctionnaires de police et de créer des postes de policiers de gendarmes et de créer une police de sécurité quotidienne . Pourquoi ? Parce qu' on a besoin de recréer un rapport d' autorité en particulier dans les quartiers les plus sensibles parce que ce n' est pas de l' intervention , c' est du maintien de la paix . Et donc ce sont d' autres formes d' intervention avec d' autres formes justement à leur disposition d' intervention . D'abord , un pouvoir d' amende immédiat face justement à la délinquance du quotidien , aux petites infractions qui aujourd'hui viennent engorger la justice dans des procédures longues en grande majorité classées sans suite . Moi je propose que nos forces de l' ordre , elles aient la possibilité de sanctionner de manière immédiate par une amende . Ensuite je propose qu' elle soit sous le contrôle du juge . Un pouvoir d' éloignement du territoire quand on a identifié des délinquants ou certains qui pourrissent la vie d' un quartier , qu' on puisse les éloigner du territoire en demandant l' autorisation au juge . Nous sommes en état de droit , ce sont des mesures concrètes mais avec une autre forme de présence policière dans ces quartiers . Ensuite je suis favorable à ce qu' on donne les moyens à la justice de fonctionner et en particulier à ce qu' une peine prononcée soit une peine exécutée . Je suis défavorable à ce que les peines de moins de deux ans soient systématiquement non exécutées . Il faut de la rigueur et de la tolérance zéro là aussi , par contre qu' au deux tiers de la peine on regarde le comportement et qu' on puisse avoir des réaménagements intelligents individualisés et pas systématiques . C' est donc du pragmatisme et pas des grands principes mais avec beaucoup de calme dans le débat public que nous devons avoir sur ce sujet .

Mauvaise idée à mes yeux . Pourquoi ? Parce qu' aujourd'hui le juge peut le faire à partir de 10 ans s' il considère que c' est utile . Donc plutôt que d' agiter des symboles qui à mes yeux ne permettent pas de régler la situation parce qu' il y a des jeunes de 16 ans ou de 17 ans qui restent malgré tout des mineurs . Dont on ne va pas régler les situations en les mettant en prison . On a une justice des mineurs , elle permet des mesures qui sont coercitives , elles permettent de la contrainte pénale dès l' âge de 10 ans si le juge l' estime nécessaire . Je pense qu' à cet égard , il est important de laisser cette liberté au juge . Là aussi du pragmatisme .

Il faut aujourd'hui renforcer nos frontières , avoir une politique réaliste en matière migratoire et en même temps faire notre devoir . Je m' explique . Nous avons environ 200 000 titres de séjour qui sont délivrés par année . Le vrai problème , c' est l' immigration illégale dans notre pays et donc la réponse à cela c' est d' avoir une vraie politique de reconduite à la frontière . Je propose à cet égard pour celles et ceux qui n' ont pas les titres , qu' il y ait politique de reconduite efficace qui soit d'ailleurs négociée avec nos partenaires européens vis-à-vis des pays d' origine des pays et des pays tiers . Ensuite c' est d' avoir des procédures plus efficaces . En France lorsqu' on demande l' asile ce sont des mois et des mois d' attente avec les recours ce sont des années pendant lesquelles on laisse dans une situation inhumaine et dégradante les personnes qui attendent justement ce titre et qui fait qu' elles s' installent de fait qu' on crée une présence irrégulière sur le territoire qui peut créer des troubles et qui ajoutent à la misère . Moi je propose de raccourcir drastiquement , en la déconcentrant , la procédure de l' asile de raccourcir les recours pour que moins de six mois ces titres soient délivrés ou non et qu' ensuite il y ait une politique de reconduite à la frontière efficace . Enfin il faut une politique européenne beaucoup plus coordonnée et plus efficace . On doit au niveau de l' Europe gérer la relation avec les pays tiers et les pays d' origine , ce qui n' a pas été fait au début justement de la crise des réfugiés il y a un an et demi , ce qui permet d' éviter là aussi à des millions de personnes de prendre des risques pour leur famille sans savoir quel sera le traitement à l' arrivée et donc d' avoir une gestion de l' asile européenne coordonnée , d' avoir une protection de nos frontières coordonnée . C' est pour cela que je propose d' investir davantage sur la protection des frontières européennes avec des vrais gardes frontières , ce que nous pouvons faire mais nous ne faisons pas aujourd'hui coordonner au niveau européen . Ensuite sur les demandeurs d' asile , je demande qu' on ait là un tout petit peu de clairvoyance et le rappel de nos principes . Une femme ou un homme qui est réfugié et qui demande justement à avoir l' asile en France . C' est quelqu'un qui fuit un régime qui met sa vie en danger . C' est quelqu'un qui s' est battu pour sa liberté et celle de sa famille et c' est quelqu'un qui en vertu de nos principes doit être accueilli . Nous sommes très loin d' en avoir accueilli beaucoup l' année dernière . Vous savez nous sommes très loin même de l' objectif fixé au niveau européen . Quelques milliers . Donc je propose une politique rigoureuse ferme coordonnée et en même temps d' être à la hauteur de nos principes .

Cela veut dire la laïcité telle que nos textes la définissent . La loi de 1905 , les grands principes de la République la laïcité , c' est ce qui protège et c' est ce qui permet de croire et de ne pas croire . Qu' est ce que ça veut dire ? ça veut dire que la laïcité c' est ce qui protège les enfants à l' école de tout port de signes religieux ostentatoires de toute manipulation qui fait qu' ils tomberaient sous la houlette d' un tel ou un tel , la laïcité c' est ce qui protège toute personne dans notre société de croire dans une religion ou une autre et de ne pas être pointé du doigt parce que telle est sa religion . C' est aussi celle qui protège tel ou tel autre de ne pas croire et donc de n' être soumis à aucune loi religieuse . Mais c' est surtout le respect à chaque instant des lois de la République , c' est à dire le fait qu' à aucun moment les lois de la religion dans l' espace public ne peuvent prévaloir sur les lois de la République et de la même façon que cette laïcité protège celui qui croit , elle protège par exemple une femme qui s' installe à un café de restaurant lorsqu' un tel ou untel au nom de sa religion voudraient l' en éloigner . C' est ça la laïcité , c' est un bouclier et en aucun cas une arme qui pointe du doigt .

Je l' ai dit très clairement ça n' a rien à voir avec la laïcité parce que ce n' est pas cultuel . C' est un sujet d' ordre public . Donc le burkini . Je suis pour éviter comme d'ailleurs le piège tendu par celles et ceux qui veulent diviser la société d' en faire un grand débat de laïcité . Le piège dans lequel vous êtes en train de tomber Mme Le Pen par vos provocations , c' est de diviser la société , c' est de faire que les plus de 4 millions de Françaises et de Français dont la religion est l' islam et qui sont pour la très grande majorité absolument pas dans le communautarisme mais qui vivent dans notre République , c' est d' en faire des ennemis de la République et bien moi non . Et donc le burkini , c' est un problème , il y a certains maires d'ailleurs qui ont pris des arrêtés et qui étaient parfois justifiés parce que cela a été constaté , c' est un problème d' ordre public . Quand il y a un trouble à l' ordre public , le maire , il est responsable de cela , il prend un arrêté . C' est sous le contrôle du juge administratif . Ce n' est pas un grand problème de théorie , ne divisez pas les Français là dessus . Soyons là aussi pragmatiques et responsables .

Je me permets d' intervenir parce que c' est toujours mieux d' être direct avec nos concitoyens . On parle beaucoup de renouvellement . La plupart des gens qui sont autour de moi sont dans la vie politique depuis des années et des décennies . Tout va bien dans le meilleur des mondes . Ils ont d'ailleurs autour d' eux des gens qui sont dans un renouvellement de façade , ils n' ont jamais renouvelé la vie politique et ils préfèrent que ça n' arrive pas . Moi j' ai lancé un mouvement politique qui la renouvelle vraiment , il est nouveau il n' est pas , pardon de le dire mais c' est vrai , aujourd'hui avec des subventions publiques contrairement à tous les autres parce que je n' ai pas d' élus .

Je vais y venir parce que j' aime pas les insinuations , je préfère être direct . Donc nous sommes nous dans une entreprise de vrai renouvellement démocratique avec des femmes et des hommes qui viennent de la société civile qui sont très compétents et qui veulent s' engager et d' autres qui viennent de la société politique et d'ailleurs nous nous allons l' appliquer aux prochaines élections . Comment la campagne est financée ? Elle est financée depuis le premier jour par des dons de personnes physiques comme le prévoit la loi électorale qui donnent entre 1 et 7 500 euros . Aucune entreprise , aucun lobby ne donne . Toutes ces personnes , elles ont déposé leur nom qui est enregistré . Il est transmis à une commission nationale qui les vérifie et je respecte les règles de plafonds . Il y a 32 000 personnes , et même plus de 32 000 aujourd'hui , qui ont donné . Et je peux vous dire , j' ai les dossiers . Ce sont des mots parfois avec un post-it . C' est 80 , 100 euros . Le don moyen , c' est 50 euros dans mon mouvement . Donc n' insultez pas toutes ces femmes et ces hommes qui veulent renouveler la vie démocratique de notre pays qui veulent la renouveler et qui sont prêts du coup à s' engager .

J' en prends l' engagement solennel , je ne suis tenu par personne . Je suis libre . Le financement est transparent , il est soumis à une commission . Les donateurs sont protégés par la loi .

D'abord sur la réforme des institutions , je partage ce qui a été dit par François Fillon . Je pense que la priorité c' est d'abord de faire fonctionner les institutions et de se concentrer sur les réformes économiques et sociales et ensuite d' avoir un Premier ministre qui dirige la politique du gouvernement et un gouvernement qui gouverne . Pour ce qui est de la moralisation de la vie publique , elle est indispensable . Je propose d'abord de supprimer les conflits d' intérêts . Comment on lutte contre les lobbies ? D'abord en s' assurant qu' il n' y ait aucun parlementaire qui ait des fonctions de conseil ou soit rémunéré par des intérêts alors qu' il est en charge justement de faire la loi . Ensuite de rendre publics absolument tous les échanges avec des lobbies ou des représentants de lobbies qui sont tenus par des membres de cabinet ou des membres du gouvernement comme d' autres démocraties le font . Ensuite de rendre transparente la rémunération en particulier des parlementaires , la totalité de la rémunération qu' elle soit fiscalisée comme tout un chacun d'ailleurs et comme toutes celles et ceux qui nous écoutent , c' est une règle qui est saine , en clarifiant les règles d' emploi et en particulier en interdisant d' embaucher un membre de sa famille et donc en normalisant les règles de notre vie démocratique , en ayant de la probité au cœur justement de nos règles de fonctionnement .

Il y a une justice dans notre pays . Dieu merci elle est indépendante et elle le montre et j' y tiens de la ligne et j' y tiens beaucoup et j' en renforcerai l' indépendance ce que vous avez décrit ce sont des conflits d' intérêts ça se caractérise pénalement . Donc soit ce que vous venez de faire Madame Le Pen c' est de la diffamation . Soit soyez plus précise et allez devant la justice de notre pays et dans ces cas-là , la justice fera son office comme elle est en train de le faire avec plusieurs candidats mais je ne vous laisserai pas diffamer . Il y a une justice indépendante si ce que vous dites est grave et réel alors la justice exercera son office . Si ce que vous dites était vrai elle serait déjà là .

C' est juste . Ce qui vient d' être dit , je le partage , c' est important de le rappeler . Mais pour faire le lien entre les deux sujets , le nucléaire est là , c' est une production d' électricité très décarbonée , la plus décarbonée . Il faut réduire notre dépendance au nucléaire mais le faire de manière économiquement sensée et en même temps faire monter en puissance nos énergies renouvelables .

Je suis pour aller vers le 50 % en 2025 et donc développer les investissements dans le renouvelable et justement encourager cette nouvelle économie parce que tout ça aussi c' est de l' emploi créé , c' est du dynamisme économique . Pour la pollution de l' air qui est un sujet fondamental de santé publique pour toutes celles et ceux qui nous écoutent . La réponse est multiple . D'abord dans les déplacements . Moi ce que je propose c' est de rapprocher la fiscalité du diesel et de l' essence . Nous vivons encore avec une fiscalité qui avantage le diesel , il faut le faire progressivement sur le quinquennat . C' est ce que je veux faire en accompagnant nos concitoyens qui roulent avec des vieux diesel . C' est ça le problème . Donc je propose une prime à l' achat d' un véhicule neuf ou d' occasion moins polluant que le vieux diesel qui est détenu . C' est le premier point sur les déplacements . Ensuite ce qui pollue aussi l' air ce sont les logements . Et là dessus je veux engager . Cela fait partie du plan d' investissement que je porte un investissement massif pour la rénovation énergétique des logements pour aider nos concitoyens à rénover leur logement avec un système simplifié d' aides , aujourd'hui on a un crédit d' impôt qui reste encore un peu compliqué , mais surtout en investissement dans ce qu' on appelle les passoires thermiques . Et là je propose d' avoir 1 million de rénovations dans le quinquennat .

Les 35 heures ça fait d'ailleurs partie du dispositif . Moi je ne propose pas de supprimer les 35 heures dans la loi . Pourquoi ? Parce que justement la situation est très différente selon les secteurs d' activité les tailles d' entreprise . Et là-dessus il faut être très pragmatique .

Si le problème , si vraiment le problème fondamental de l' économie française était là . J' ose espérer qu' ayant été Premier ministre pendant cinq ans vous l' auriez supprimé , compte tenu de ce qu' on disait tout à l' heure des institutions .

Je propose d' aller plus loin . Je vais résolument plus loin , je vous le confirme , puisque moi je propose de renvoyer à l' accord majoritaire d' entreprise et l' accord majoritaire de branche la détermination de ce qui est pertinent pour l' entreprise .

Monsieur Mélenchon , je le sais très bien parce que la loi elle fixe un cadre des principes fondamentaux et ensuite il faut donner eh bien aux entreprises du BTP la possibilité par exemple d' avoir le temps de travail qui convient et qu' elles vont négocier . Et ça ne propose pas le far-west . Je propose que ce soit négocié dans un accord majoritaire dans l' entreprise ou dans la branche avec des accords types que les plus petites entreprises pourront tenir . C' est de la souplesse , de la liberté . On créera des emplois en donnant de la liberté aux entreprises . Donc sur le droit du travail , c' est cette philosophie que je veux retenir . Les principes sont définis dans la loi , et on renvoie au dialogue social dont on parle tant mais qu' on utilise si peu dans l' entreprise et la branche , la réalité de la régulation . Et puis je propose aussi de baisser la fiscalité des entreprises , d' alléger les cotisations sociales salariales et patronales et de baisser l' impôt sur les sociétés à 25 % .

Je suis pour la loi , avec des règles qui sont les mêmes pour tous . Mais je veux qu' il y ait un vrai dialogue social . Et vous ne pouvez pas dire il y a du dialogue social et du dialogue social et ne pas lui donner une réalité . Il y a des syndicats , et je veux là-dessus vous dire que moi je crois au dialogue social parce qu' il est plus efficace parce que les situations d' entreprise sont différentes . Et vous avez des beaux principes . Simplement ces beaux principes ne protègent plus et ils détruisent aujourd'hui des emplois c' est la réalité que vivent les petits entrepreneurs , c' est l' affaire que vivent les entreprises .

Je ne suis pas en train de dire que ça protège de tout ! Mais là-dessus , je veux aussi lever une ambiguïté . Moi je suis pour le salaire décent , je ne fais pas partie des gens qui proposent de diminuer le salaire . Là dessus je veux lever toute ambiguïté , je suis donc pour que les heures supplémentaires puissent être rémunérés . Je suis d'ailleurs pour un salaire juste , c' est pour ça aussi que j' allège les cotisations salariales !

D'abord , il faut des entreprises qui embauchent . Donc en effet je partage qui a été dit sur la relance de l' investissement . Elle est nécessaire . Et là dessus les baisses de charges pour les entreprises afin qu' elles embauchent en France . Ensuite je suis favorable à ce que le travail paye mieux . Je ne suis pas favorable au revenu universel parce que à la fin quelqu'un paye l' addition et donc le revenu universel , c' est plus d' impôts . Il faut être réaliste . L' idée est belle mais elle n' est pas raisonnable et elle n' est pas réaliste .

Non , moi je suis pour des idées de progrès , des idées volontaristes , mais des idées qui aident à régler les problèmes du présent et à construire l' avenir . C' est d'ailleurs pour ça que je veux transformer le financement de l' assurance chômage de notre modèle d' assurance chômage et de formation professionnelle . Et là aussi améliorer le salaire net en baissant les cotisations salariales et améliorer le pouvoir d' achat de toutes celles de toutes celles et ceux qui travaillent en France . Et au-delà de ça il y a une mesure , puisque j' ai fait des choix aussi dans le programme qui est le mien . On fera 60 milliards d' économies et donc ces économies elles permettent de financer des mesures , certaines pour les entreprises d' autres pour les ménages . Il y a une mesure de pouvoir d' achat qui est une mesure en même temps de justice économique sociale et géographique : c' est la suppression pour 80 % de nos concitoyens de la taxe d' habitation . Parce que c' est un impôt qui est injuste , il est payé par les classes moyennes massivement , sans d'ailleurs considérer le revenu et ce qu' il touchent aujourd'hui . Et c' est un impôt qui est injuste sur le plan géographique , il est beaucoup plus élevé dans les villes moyennes dans les petites villes dans ce que certains appellent la France périphérique . Il est beaucoup plus faible dans les métropoles . C' est 10 milliards que je finance les économies et les collectivités locales les communes en particulier . Elles seront compensées et je préserverai leur autonomie fiscale . Et je fais des économies .

Mais vous , vous choisissez de remettre des allocations familiales pour certains , ou de supprimer en totalité l' ISF . Non , c' est un choix efficace et juste , M. Fillon . C' est la différence qu' il y a entre nous . C'est-à-dire aussi pour les classes moyennes , et pas simplement pour celles et ceux qui ont déjà réussi .

François Fillon a totalement raison . Ceux qui ont dit ça ceux qui étaient à votre place ne sont pas restés pour gérer , les tenants de votre discours du Brexit . Monsieur Fillon je partage totalement ce qu' il vient de dire . Ceux qui étaient à votre place au moment du Brexit .

Qui ont dit , tout est possible ça va être formidable , ils se sont carapatés le jour d'après . Ils ne sont pas restés pour gérer , ils sont aller se planquer . Les résultats , on va commencer à voir parce que ce sont d' autres les conservateurs qui vont avoir à les gérer . Et d'ailleurs nous devrons nous être formidablement rigoureux en la matière .

On parle bien de la retraite d'abord ce qui est proposé par François Fillon c' est quand même dans le quinquennat à venir de faire des économies sur celles et ceux qui vont partir à la retraite faut pas se tromper de faire plusieurs dizaines de milliards d' économies dessus et donc de décaler l' âge ce qui aura des conséquences sur celles et ceux qui sont en âge de partir , c'est-à-dire de faire ce qu' on a à plusieurs reprises par le passé fait : des économies sur le dos des français et en particulier d' une petite catégorie . Monsieur Fillon je n' approuve pas d' aller plus loin durant le quinquennat à venir pour faire des économies sur le dos des retraités . Ne faites pas parler mes amis , en ce qui me concerne mais j' ai été membre du gouvernement à un moment où ces lois avaient été votées . Je ne suis pas comme vous en effet dans la vie politique depuis plus de trente ans .

Donc à l' époque je ne me suis pas prononcé sur ce texte je vous dis ce que je porte aujourd'hui comme projet cohérent devant nos concitoyens .

Je ne propose pas de faire la énième réforme qui consiste à bouger l' âge de départ . Je propose de faire une réforme en profondeur comme d' autres pays l' ont fait . Les pays scandinaves . Pourquoi parce que l' on a un système qui est aujourd'hui extrêmement injuste . Il est injuste selon les catégories et il n' est pas lisible . C'est-à-dire selon le secteur auquel vous appartenez le statut qui est le vôtre , vous n' avez pas les mêmes droits . Selon en effet que vous avez décidé d' être , un aidant pendant un moment de votre vie il y a des millions de nos concitoyens qui le sont , vous n' avez pas les mêmes droits et donc il est important d' avoir un système plus transparent . Ce que je propose c' est de pas faire la énième réforme où on bouge l' âge de départ mais de dire on garde un système par répartition , les actifs financent la retraite des retraités et on passe à un système beaucoup plus clair où un euro cotisé donne lieu aux mêmes droits pour tout le monde quelque soit votre catégorie quel que soit votre situation et c' est dans ce contexte là qu' on pourra prendre en compte la pénibilité mais par branche là aussi discuter pas dans un système qui est trop compliqué . C' est comme ça qu' on a un modèle qui est à la fois juste et transparent . Je propose de ne pas changer cela pour celles et ceux qui sont à la retraite pour toutes celles et ceux qui vont partir dans les cinq années à venir . Mais c' est un système qui va progressivement monter en charge pour d' ici à dix ans être pleinement effectif . C' est ça ce qu' on appelle une réforme en profondeur . C' est ça ce que notre pays ne fait plus depuis tant de décennies , par souci du court terme ou de la démagogie .

Je suis d'accord avec l' autonomie , ça vient d' être décrit dans mon programme et je souscris à une plus grande autonomie des acteurs de santé et à un décloisonnement entre la médecine de ville et la médecine hospitalière et l' intelligence elle est sur le terrain . Il faut plus de souplesse . C' est d'ailleurs comme ça qu' on évitera les déserts médicaux . ça a été dit également par Benoît Hamon il y a un tiers de nos départements , il n' y a pas de continuité dans les soins . La meilleure façon , c' est d' avoir justement ces maisons de santé plus simples . Ces professionnels de santé mieux rémunérés qui assurent la continuité des soins , c' est comme ça aussi que l' on fait des économies . Vous savez parce que ça évite d' aller directement aux urgences . On va chez le médecin libéral , on va justement à la maison de santé et donc on a une meilleure organisation . Ensuite je ne reviendrai pas sur ce qui a été dit par Benoît Hamon en matière de pollution et de risques auquel je souscris , il y a un point qui est la prévention . On doit avoir un système de santé qui prévient mieux on soigne bien mais on prévient mal . C' est d'ailleurs pour cela que j' ai souhaité que dans les écoles les entreprises , on ait les étudiants en santé qui puissent faire un trimestre dans leur cursus d' études un trimestre de prévention pour aller justement améliorer la prévention pour nos concitoyens . Dernier point , je souscris aux simplifications . Je pense qu' il faut simplifier pour l' autre nos indépendants il faut en parler ce qui représente le RSI mais en gardant les allègements qui existent . Attention si on ramène les indépendants dans le régime général , on augmente massivement leurs cotisations . Il faut simplifier un régime qui marche mal en termes de gestion mais il faut garder leurs allégements de charges . C' est absolument indispensable .

Je suis totalement d'accord avec ce qui a été dit sur l' autisme , sur le handicap etc . On est d'accord mais c' est pour ça qu' il faut aussi un système crédible .

Moi je partage cela . Il faut que l' on fasse attention dans ces débats parce que sinon on va tous essayer de dire très sincèrement , je partage cela , je partage ce que vous exprimez .

Mais il faut collectivement qu' on soit responsable , ça suppose d' avoir un programme qui puisse financer des mesures .

Je vais vous dire deux choses . La première il y a eu un manque dans notre débat . Il y en a un . On a parlé peu parlé d' Europe , très peu , j' ai des désaccords avec François Fillon , on les a exprimés . Mais je pense , sans trahir les autres candidatures , que nous sommes les deux candidats à avoir au moins cherché à faire ce que l' on appelle un bouclage financier c'est-à-dire à essayer de dire : où est -ce qu' on fait des économies ? Où est -ce qu' il y a des dépenses à couper et quel est un chemin de responsabilité ? Et je suis le seul candidat qui se conforme dès le début d'ailleurs à nos engagements européens . Parce qu' on peut être pour l' Europe mais enfin ce sera notre désaccord , cher Benoît Hamon , être pour l' Europe en disant les règles sont pour les autres . Les problèmes c' est pour les autres et moi je suis Européen quand ça m' arrange , non . Et donc il y a des règles qu' on doit respecter . Donc je dis juste que c' est facile de faire des cadeaux . On a beaucoup parlé des cadeaux sans doute trop des promesses , on a envoyé des petits mots mais on n' a pas été cohérents là-dessus c' est un manque de notre débat . Moi j' ai un projet dont j' assume la cohérence . Il fallait en parler . Non on n' est pas d'accord dessus , je disais juste qu' on en n' a pas parlé . Et donc on a besoin pour cela d' Europe . J' aurai une position extrêmement simple , le mandat que m' aura donné le peuple français c' est celui de défendre son indépendance et sa sécurité son indépendance et sa sécurité . Oui madame Le Pen parce que je défendrai et je défends l' indépendance de la France je la défends sur le plan économique , loin de vos grands rêves , avec un esprit de responsabilité parce que j' en défends les intérêts et l' intérêt de toutes celles et ceux qui produisent et qui consomment et j' en défends les intérêts sur le plan de la sécurité . Et à cet égard , j' ai pris des engagements clairs qui sont partagés par d' autres candidats pour investir dans notre défense , pour tenir nos objectifs , pour garder notre autonomie . Mais j' inscrirai cette politique dans une feuille de route diplomatique . Le désaccord que j' aurai avec certains c' est l' interventionnisme qui a pu avoir lieu en Libye ou ailleurs . Une feuille de route diplomatique , c' est ce qui guide la politique de la France , une indépendance dans l' Europe non pas pour s' y fondre , non pas pour s' y confondre , mais pour construire des partenariats structurés avec les Allemands en particulier qui en effet doivent partager non pas le fardeau mais qui doivent nous aider à tenir . En Afrique , au Proche et Moyen-Orient , notre position et une indépendance parce que la priorité de ma politique , ne vous en déplaise madame Le Pen , ce sera la sécurité des Français dans la lutte contre Daech , dans la lutte à l' extérieur et à l' intérieur . Donc j' aurai cette politique de crédibilité , de continuité , l' indépendance avec les moyens . Loin du chaos , loin de l' insulte à l' égard de l' Europe , une politique de responsabilité parce que notre histoire celle de la France et des Etats-Unis , c' est une histoire séculaire . Nous avons ensemble construit la paix dans le monde . Nous avons ensemble fait renaître . Mais oui on l' a fait , ne vous en déplaise Monsieur Mélenchon , on l' a fait avec des alliances historiques . Parfois avec les Russes et nous aurons là-dessus un désaccord parce que les Russes aujourd'hui ne partagent pas , monsieur Fillon , c' est mon désaccord . Vous avez parfaitement raison , sauf que aujourd'hui je ne construirai pas mon indépendance comme vous le proposez madame Le Pen en allant me rapprocher de monsieur Poutine , je la construirai avec les outils de cette indépendance avec une politique de responsabilité avec une vraie politique européenne .

Si vous n' avez pas compris que , comme vous , je ne veux pas pactiser avec monsieur Poutine . Si vous n' avez pas compris que ; contrairement à vous , je veux une politique française forte mais responsable . Quand vous aurez compris que comme , contrairement à vous , je propose une France forte dans une Europe que j' assume pleinement . C' est notre grand désaccord .

D'abord personne ne peut dire ici qu' il garantit qu' avec lui ou avec elle , il n' y aura pas de nouveaux attentats . Personne ne peut regarder en face les Français en disant cela donc il faut beaucoup d' esprit de responsabilité , beaucoup d' autorité en la matière et il faut construire une action déterminée résolue d'abord à l' international . En effet en luttant contre le terrorisme islamiste partout où il est en Syrie en Irak , en continuant le travail dans la coalition l' engagement de nos forces armées mais en construisant aussi une feuille de route diplomatique , en construisant une solution diplomatique qui construira la paix et qui permettra à des Etats de structurer la région . Ensuite en Afrique , cela a été dit , en luttant là aussi contre le terrorisme islamiste qui s' est installé , en l' éradiquant quand dans le cadre de coalitions en étant intraitable . Ensuite en effet en sanctionnant , en emprisonnant celles et ceux qui reviennent et qui ont qui ont été sur des théâtres d' opérations armées qui se sont battus de ce fait contre les intérêts français . Et enfin sur notre territoire , nous l' avons dit tout à l' heure , en renforçant les moyens qui sont donnés à la sécurité intérieure en reconstruisant le renseignement qui a été déstructuré et qui était indispensable pour comprendre les mouvements terroristes sur le terrain et en consolidant une meilleure coopération de notre renseignement au niveau national , on a besoin d' avoir auprès du Conseil de défense une structure unique consolidée qui permet d' éviter les pertes d' informations et qui utilise aussi ce que le numérique permet aujourd'hui , c'est-à-dire de consolider l' ensemble des données qui sont disponibles et qui sont justement capturées par nos services en matière de terrorisme .

Merci à l' ensemble de mes compétiteurs de l' avoir mené avec moi . Nous avons je crois mené une discussion qui je l' espère chers compatriotes pour vous aura donné plus de clarté . Il y a des désaccords qui ont été partagés . D' autres profondément assumés . Je souhaite , en tous cas , profondément réconcilier des vues parce que ce pays aujourd'hui se divise . Notre pays se divise et se divise bien souvent sur la peur et sur le jeu que certains ou certaines font de la peur . Moi je vous le dis la France , elle a l' énergie . Je l' ai sentie l' énergie dans la France de l' Hexagone comme dans la France de l' outre-mer dont nous avons si peu parlé . Il y a cette énergie ce courage du peuple français cette volonté de l' avant . Vous n' êtes pas le problème comme trop vous le disent ou sont en train de vous le dire . Le problème , c' est que simplement les solutions l' ordre établi n' est plus le bon . Alors oui le projet que je porte , c' est un projet qui vise à mieux vous protéger avec une tolérance zéro , avec un grand pragmatisme sans pour autant vous diviser et jouer de la peur . C' est un projet qui libère en redonnant plus de marges de manœuvre à celles et ceux qui veulent créer et qui veulent entreprendre , qui veulent prendre leur part de risque mais qui en même temps protège celles et ceux qui n' y arrivent pas qui donne accès à la justice au droit à l' éducation à la culture . C' est un projet pour être fier fiers de ce que nous sommes fiers d' être français non pas en donnant un visage des Français qu' ils n' ont jamais eu . Nous sommes un peuple qui est généreux qui est solidaire , qui est volontaire , qui a un destin . Au fond voilà ce projet , je veux le porter avec vous l' alternance profonde . C' est notre projet , ce n' est pas le tictac le balancier de la droite qui succède à la gauche pour tout détricoter comme on le vit depuis trente ans , c' est un renouvellement en profondeur de la vie politique française , un renouvellement des visages , des usages . C' est cela depuis le premier jour . Ce que vous faites avec moi , c' est cela que je veux mener jusqu' au bout . En votant pour moi , vous me donnerez la possibilité de faire cette alternance profonde pour vous parce que je veux que la France , notre pays , redevienne une chance et une chance pour chacun .

Rechercher un autre mot
Taux de reconnaissance
Le discours reflete 53.04% de Emmanuel Macron
Ses mots préférés
Les mots les plus spécifiques de son discours
propose
partage
justement
d'ailleurs
coordonnée
désaccord
principes
protège
économies
juge
suis
indépendance
laïcité
souscris
diplomatique
particulier
reconduite
défends
gérer
justice
diesel
là-dessus
règles
problème
délivrés
asile
effet
transparent
politique
efficace

MESURE DU DISCOURS - Logométrie - Mentions Légales - UMR 7320 : Bases, Corpus, Langage - Contact