CNRS
UNICE
 
UCA
C. de Gaulle
C. de Gaulle
G. Pompidou
G. Pompidou
V. Giscard d'Estaing
V. Giscard d'Estaing
F. Mitterrand
F. Mitterrand
J. Chirac
J. Chirac
N. Sarkozy
N. Sarkozy
F. Hollande
F. Hollande
E. Macron
E. Macron

Rechercher un mot et afficher ses cooccurrents





Ce qui peut bouleverser la donne , c' est une vraie politique de lutte contre les discriminations , une vraie politique de formation , une vraie politique d' ouverture du marché de l' emploi , des mesures fortes contre les discriminations et une vraie politique d' allègement du coût du travail .

Voir une autre phrase-clé


Qui utilise le plus le mot «sujet» ?
Distribution statistique du mot chez l'ensemble des locuteurs du corpus.
Les thèmes autour du mot «sujet»
Analyse multi-couches de la cooccurrence autour du mot choisi dans le discours du qui
E. Macron - 31 août 2017

Que ce n' est pas le début du combat ; nous sommes un pays assez unique : un pays de calcaire , de schiste et d' argile , de catholiques , de protestants , de juifs et de musulmans ; un pays qui n' a pas vraiment d' équivalent en Europe par ses contrastes . Il aurait dû s' écrouler mille fois , se diviser autant de fois . Il est toujours ce que Braudel décrivait très bien dans « L' identité de la France » : « un amalgame » . C' est un pays tiraillé par ses contraintes , par ses forces profondes . Lui redonner une assise sera le défi des cinq prochaines années . Le mois de mai fût un moment où la France avait à choisir entre un bloc qui voulait la rétrécir et ce que j' ai appelé le choix de l' espoir . Nous avons tourné la page de trois décennies d' inefficacité pour nous engager sur la voie de la reconstruction qui permettra la réconciliation . Les cent jours sur lesquels vous m' interrogez ne sont donc pas une étape pertinente . C' est une référence qui n' a qu' une valeur historique et renvoie davantage à une défaite en fin de responsabilité qu' à un début . Quand on arrive au pouvoir , on ne fait pas les choses en cent jours . Ou alors nous serions le seul pays qui ferait deux ans de campagne présidentielle pour gouverner trois mois … Trous ceux qui réclament un bilan dès aujourd'hui sont les mêmes qui disaient d'abord que j' étais un intrus , un opportuniste , ensuite qu' il n' était pas possible que je gagne , enfin que je n' aurai pas de majorité à l' Assemblée nationale . Je constate , au pas sage , que les forces du monde ancien sont toujours là , bien présentes et toujours engagées dans la bataille pour faire échouer la France . Mais les profondes transformations promises ont été engagées en matière de moralisation de notre vie politique , de lutte contre le réchauffement climatique , de redressement éducatif , de libération du marché du travail ou encore de lutte contre le terrorisme . Les cent premiers jours qui se sont écoulés sont les plus denses qui aient suivi une élection présidentielle .

Je ne dirai donc pas que j' ai été surpris par trois premiers mois . Ce qui est essentiel , c' est de ne pas perdre le fil de la promesse initiale , d' être collectivement à la hauteur de ce temps historique , de transformer en profondeur l' économie , la société et son champ politique . C' est ce qui est en train d' être accompli . Face à ce mouvement , nous avons un réveil des oppositions multiples , des vieux partis , des vieux politiciens et de leurs alliés . Tout cela n' a pas d' importance , car notre défi est immense , et c' est celui de redonner une place et un avenir à notre jeunesse .

Non , ma position n' a pas varié . D' un côté , dire que le terrorisme que l' on connaît aujourd'hui n' a rien à voir avec un islamisme politique est faux . Mais , de l' autre , dire que c' est un terrorisme « islamique » , comme le proclament certains responsables politiques , est une erreur . En effet , cela revient à impliquer les plus de quatre millions de Français qui sont de confession musulmane : je ne veux pas laisser dire qu' ils ont quelque chose à voir avec le terrorisme . Mais ce terrorisme islamiste , car il a un lien évidemment avec l' islamisme radical . Je me refuse absolument , contrairement à ce que les hommes politiques ont pris l' habitude de faire , à porter un jugement sur une religion particulière , et donc sur ses fidèles , que ce soit pour la condamner ou pour l' absoudre dans son essence supposée . Il me suffit de constater que les terroristes veulent éroder les fondations de notre pays et de notre République pour provoquer un effondrement moral et déclencher une guerre civile . Ils se nourrissent aussi des frustrations historiques , économiques , sociales et contemporaines .

Depuis trop longtemps , nous nous sommes résignés à une vie démocratique sans sel . Nous sommes en train de payer le prix de cette bêtise collective qui consiste à croire en la fin de l' Histoire , alors qu' elle nous revient au contraire en plein visage . Pour l' affronter , nous devons renouer avec l' héroïsme politique propre au monde républicain , retrouver le sens du récit historique .

Notre pays ne propose en effet plus de héros . Pourquoi des jeunes de banlieue partent -ils en Syrie ? Parce que les vidéos de propagande qu' ils ont regardées sur Internet ont transformé à leurs yeux les terroristes en héros . Parce qu' ils ont le sentiment de découvrir à travers cette propagande une cause qui répond à leur soif d' engagement . Cela a été très bien décrit par des spécialistes comme Gilles Kepel . Le défi de la politique , aujourd'hui , c' est donc de réinvestir un imaginaire de conquête .

Nous devons redevenir un pays fier . Il faut expliquer qu' il y a des héros en France , des génies et des gens qui s' engagent au quotidien . Et , au delà , que chacun peut trouver une juste place dans notre société . Il faut définir ces nouveaux horizons , ces nouvelles terres de conquête , ces nouvelles formes d' engagement pour sortir de l' esprit de défaite qui nous habite encore trop aujourd'hui , pour en finir avec la politique victimaire . Nous sommes un pays de conquête . Il ne faut plus céder un pouce à tous les esprits chagrins . Je crois au contraire en la reconstruction d' un héroïsme politique , d' une vraie ambition , pour atteindre y compris ce qui est décrit comme impossible . Si ce qui est décrété impossible , n' était pas possible , je ne serais pas devant vous aujourd'hui .

Parce que mes détracteurs prennent rarement le soin de lire ce que j' ai écrit , ou d' écouter ce que j' ai dit . J' ai expliqué à maintes reprises comment je concevais l' exercice du pouvoir .

Du pouvoir « jupitérien » …

Je n' ai évidemment jamais dit que je me voyais comme Jupiter ! Je tiens à la confrontation politique et au débat , je l' ai constamment démontré .

Mais , par la Constitution de 1958 , le Président de la République n' est pas seulement un acteur de la vie politique , il en est la clé de voûte . Il est le garant des institutions . Il ne peut plus être dans le commentaire au jour le jour . C' est cela qu' une partie du monde médiatique n' a pas accepté . J' assume cette rupture . En architecture , quand la clé de voûte est mal positionnée , tout s' effondre . Le rôle du Président de la République n' est pas de commenter , mais d' impulser la politique , d' incarner le sens du temps long , car c' est lui le dépositaire des engagements pris dans le cadre du programme et du suffrage universel .

Louis XIV avait structuré un pouvoir central assis sur une monarchie absolue parfaitement décrite par Saint-Simon : la société de cour . Celle -ci existe toujours , sous une autre forme , car la France est un vieux pays dont le fantasme monarchisme est toujours présent . Cette comparaison s' arrête là , même si notre pays a besoin d' être dirigé . Cette phrase de Louis XIV souligne aussi la nécessité de ne céder à aucune coterie . C' est cela , la vraie liberté . Je crois avoir là une chance : je n' appartiens pas à un monde de prébendes . Je me suis même levé contre celui -ci . Si je suis là , c' est que je crois que l' on peut s' affranchir du monde des arrangements entre amis . Je n' ai pas de monnaie à rendre .

Peter Sloterdijk se trompe : la France n' est pas un pays puritain . Et ne comptez pas sur moi pour la mener dans cette voie . Une défiance dramatique s' était progressivement installée vis-à-vis du monde politique . Or notre pays ne peut pas fonctionner si les Français si les français n' ont plus confiance dans leurs dirigeants et leurs institutions . Ce texte répond à cette nécessité , même si la confiance ne revient pas en un jour . Quant à la morale , elle ne se décrète pas par des lois , elle se tient dans la société et dans le comportement de chaque individu . Cette morale ne doit pas être l' apanage du monde politique , et nous sommes aussi en déficit sur ce point . Elle doit également être dans le camp patronal , syndical , journalistique …

Je voudrais d'abord insister sur les perspectives . Tout le monde , de l' administration aux journalistes , a pris la mauvaise habitude de la « réduction technicienne » .

Sitôt qu' on propose une loi , on ne voit plus qu' elle et on débat à l' infini de la portée de ses articles . Je sais plus qu' un autre que les articles auront des conséquences sur la vie de nos concitoyens et c' est pour cela que j' y suis extrêmement attentif . Mais je voudrais nous mettre collectivement en garde contre la myopie qui en résulte . Pour le dire autrement , le but de l' action n' est pas de réformer le Code du travail ou de réduire les déficits publics , de transformer la gestion de l' Etat ou de réformer la fiscalité . Ce sont des moyens , des instruments , pour parvenir à autre chose : la libération des énergies ; et , par cette libération , en finir avec notre imposture de ces dernières années : celle d' un pays dur aux faibles mais qui se gargarise d' égalité et de fraternité , d' un pays corseté par les règles et les rentes qui se croit un pays de liberté , d' un pays inégalitaire mais qui ne fait pas sa place au mérite , d' un pays à la fois inefficace et injuste , injuste parce qu' inefficace , inefficace parce qu' injuste . C' est cela qui est en cause dans les réformes . C' est cel que personne ne doit perdre de vue .

Mon souhait n' est donc pas que ce soit facile , mais efficace . La réforme du marché du travail est une réforme de transformation profonde et , comme je m' y suis engagé , elle doit être assez ambitieuse et efficace pour continuer à faire baisser le chômage de masse et permettre de ne pas revenir sur ce sujet durant le quinquennat . J' ai tout dit , durant ma campagne , de l' objectif et de la méthode . C' est

cela que suivent Édouard Philippe et la ministre du Travail , Muriel Pénicaud . Il est d'abord important de savoir pourquoi nous faisons cela . Il faut regarder les choses en face : nous sommes la seule grande économie de l' Union Européenne qui n' a pas vaincu le chômage de masse depuis plus de trois décennies . L' une des explications à cela est que nous sommes un pays de météorologues : on regarde la conjoncture , et dès que ça va un peu mieux , il ne faudrait plus demander d' efforts , il faudrait renoncer à transformer les choses !

Dès que ça va moins bien , en revanche , il faut lancer en urgence une réforme qui ne parvient jamais à son terme en raison justement de la dureté de la situation ! On ne s' est par conséquent jamais attaqué au cœur du problème .

J' ai du respect pour François Hollande . Je pense qu' il y a eu de bonnes mesures économiques et sociales lors du précédent quinquennat , et j' espère y avoir contribué . Mais il serait étrange que l' impossibilité qui a été la sienne de défendre son bilan devant les Français puisse motiver une tentation , durant les années qui viennent , de le justifier devant les journalistes . Mais revenons au cœur du sujet . Les principales victimes de l' impuissance des trente dernières années à sortir du chômage de masse , ce sont les jeunes et les moins qualifiés . Depuis plus de trente ans , le chômage des jeunes n' est jamais descendu sous les 15 % . Il est proche de 25 % aujourd'hui . Sur les dix dernières années , on a perdu près de 1 point de croissance potentielle , et on a augmenté notre taux de chômage structurel , c'est-à-dire le niveau de chômage qui ne saurait baisser du simple fait d' une accélération de la croissance . Le système français protège très bien les « insiders » , ceux qui bénéficient d' un contrat stable , mais c' est au prix de l' exclusion complète des autres ( les plus jeunes , les moins qualifiés ) . La situation est grave , d'autant qu' elle s' ajoute à un défi mondial .

Nous vivons un mouvement inéluctable de transformation du travail , car nous sommes entrés dans une économie de l' innovation , des compétences et du numérique . La norme qui consistait à travailler toute sa vie dans le même secteur , voire dans la même entreprise , est révolue . Les parcours seront moins linéaires , connaîtront plus d' évolutions , parfois de manière heurtée . Le chômage n' est plus un accident de la vie , mais un risque d'autant plus prégnant que le besoin de transition professionnelle s' accentue . C' est une révolution copernicienne . On peut discerner à l' avenir quatre grandes fonctions économiques . La première sera d' apprendre , et ce tout au long de la vie . La deuxième sera de produire des biens industriels ou des services . La troisième sera de créer et d' innover , et cette activité sera d'ailleurs la mieux récompensée , car la moins reproductible . Enfin , il faut reconnaître dans le champ productif les activités d' aide et d' entraide , essentielles dans une société où les liens se distendent . Pour réussir dans ce monde , nous avons donc besoin d' une économie beaucoup plus plastique , plus mobile , qui laisse chacune de ces quatre fonctions économiques se développer et chaque individu évoluer d' un secteur à l' autre , selon ses souhaits ou ses impératifs . C' est tout l' esprit de la réforme globale que nous mettons en œuvre .

Oui ! Pour répondre à ce défi , nous avons besoin de remplir trois conditions . La première , c' est effectivement la réforme du travail .

Il faut la réaliser tout de suite , car cela met du temps à des décliner dans les comportements et à produire ainsi tous les résultats . On ne change pas une société par une loi ou un décret . Cela prend entre dix-huit et vingt-quatre mois pour infuser . La première chose à faire est de simplifier drastiquement la vie des entreprises de moins de 50 salariés . Les TPE-PME doivent par conséquent avoir la possibilité de négocier des accords d' entreprise , y compris lorsque les syndicats ne sont pas présents , par l' intermédiaire des représentants du personnel , voire directement avec leurs salariés dans les plus petites .

Il s' agit déjà de plus de 95 % des entreprises ! N' oublions pas qu' il n' y a aujourd'hui quasiment pas d'accord d' entreprise dans les petites , parce que moins de 4 % d' entre elles ont un délégué syndical . Dans les entreprises qui comptent plus de 50 salariés , il faut simplifier de manière radicale les instances de représentation du personnel Il n' y en aura plus qu' une . Cela atténuera les effets de seuil , c'est-à-dire ces situations qui voient des entreprises refuser de grossir par crainte des contraintes nouvelles que cela entraîne . Ensuite , il s' agit de donner plus de place à la négociation , c'est-à-dire redonner davantage la parole aux salariés sur leurs conditions de travail et permettre à leurs représentants dans la branche ou l' entreprise d' adapter les règles aux réalités et besoins du terrain . Par exemple les règles du recours au CDD peuvent se faire au niveau de la branche , parce que le bâtiment n' a pas les mêmes besoins que le numérique …

Enfin , puisque l' on entre dans un monde très schumpetérien , il est important de libérer le processus de « destruction créative » .

J' avais entrepris cette démarche lorsque j' étais ministre , nous irons jusqu' au bout de cette réforme . Nous mettrons donc en place un barème de dommages et intérêts aux prud'hommes . Les indemnités légales en France sont inférieures à ce qui se fait ailleurs en Europe , nous les augmenterons . En revanche , les dommages et intérêts , eux , vont du simple au quintuple pour la même situation . C' est absurde et injuste . Nous instaurerons un barème .

Ce n' est pas cela . Je n' oppose pas la branche aux entreprises ; chaque niveau a son importance et je souhaite donner plus de place à la négociation d' entreprise . Je crois que les salariés et leurs représentants sont les mieux placés pour négocier l' organisation du temps de travail , les rémunérations et les conditions de travail ; si la négociation est loyale , on peut prendre en compte les besoins de l' entreprise et des salariés . Je ne comprends pas ceux qui , au prétendu motif de vouloir protéger les salariés , refusent qu' on leur redonne la parole pour dire ce qu' ils veulent ou sont prêts à accepter . Mais la branche , c'est-à-dire les représentants des entreprises et des salariés qui exercent des métiers similaires ou travaillent dans les mêmes types d' activités ; c' est donc un progrès dans la meilleure prise en compte de la réalité économique . Ensuite , les branches sont indispensables parce que beaucoup d' entreprises , mal outillées ou trop petites , ne peuvent ou ne souhaitent pas négocier des accords complexes . Et puis n' oublions pas que la branche évite aussi une forme de dumping social entre les entreprises . C' est un argument exprimé par les syndicats et je le trouve tout à fait fondé .

On peut organiser la concurrence , mais en la régulant , sans faire du moins-disant permanent sur les standards sociaux . Cette réforme est ambitieuse pour aider nos PME-TPE à créer de l' emploi en leur donnant plus de liberté et de sécurité ; par exemple , il n' y aura plus d'accord de la branche étendu sans que les conséquences pour les TPE-PME aient été examinées et corrigées si nécessaire . Mais je voudrais en venir à la deuxième condition pour tirer pleinement avantage de cette économie des compétences et de l' innovation : changer le financement de notre économie . Il est pour cela crucial de donner les bonnes incitations aux acteurs économiques . Cette autre révolution va commencer à être mise en œuvre dès 2018 . Le cœur en est le prélèvement forfaitaire unique de 30 % , qui remplace tous les impôts et charges sur les revenus du capital . Car on a besoin du capital dans l' entreprise , dans l' innovation . Or , aujourd'hui , notre fiscalité et notre régulation financière favorisent beaucoup trop le financement de la dette de l' Etat et des entreprises , , et pas assez le financement des entreprises et de leurs fonds propres . Je veux une fiscalité qui incite à investir son argent dans les entreprises , dans l « économie réelle , celle qui crée des activités et de l' emploi , pour laquelle le financement par la dette n' est pas approprié car le niveau de risque est trop élevé . Il faut aussi récompenser ceux qui réussissent . Car l' économie de l' innovation a besoin de talents ! C' est pourquoi nous allons supprimer l' ISF pour les investissements dans l' économie réelle , en particulier dans les entreprises . Nous recréons les conditions d' une attractivité française pour les talents et les entreprises qui tirent cette économie . Nous baisserons l' impôt sur les sociétés , au cours du quinquennat , jusqu' à 25 % . Tout cela est à la fois très ambitieux et cohérent . Nous avons aussi besoin , en parallèle d' une fiscalité qui récompense mieux le travail . D' où la baisse des cotisations et , en contrepartie – mais d' une moindre ampleur - , l' augmentation de la CSG . Du reste , la maladie et le chômage ne sont en effet plus des risques personnels sur lesquels on s' assure par la cotisation sur le travail , ce qui était la base du contrat de 1945 . Ce sont des risques sociétaux qui justifient la solidarité nationale . Il faut donc les financer par l' impôt , la CSG , et non par des cotisations sur le travail .

Exactement . Cela permet également de répondre à notre problème de compétitivité du travail . Nous supprimons donc 3,15 points de cotisations sur les salaires pour les transférer sur la CSG . Ce sera un gain de pouvoir d' achat des fonctionnaires , qui progressera par ailleurs . Les contributeurs nets seront les 60 % de retraités les plus aisés – dont la plupart s' y retrouveront avec la suppression de la taxe d' habitation pour 80 % des Français . Il n' y a pas de surprise , j' ai répété tout cela pendant la campagne . Les pauvres d' aujourd'hui sont souvent moins les retraités que les jeunes . Je leur demande donc , pour les plus aisés , un effort , je l' ai dit . Et leur effort permet de récompenser le travail . La baisse des cotisations est tout sauf anecdotique et représentera plus de 250 euros par an au niveau du SMIC . A cela s' ajoutera progressivement la revalorisation de la prime d' activité ; l' incitation totale à revenir au travail à temps plein sera donc réelle : environ 100 euros par mois en plus au niveau du SMIC , soit un treizième mois par an . Je veux que le pays puisse sz remettre au travail .

L' Unedic n' est plus un système assurantiel , ce qui justifiait qu' elle soit gérée uniquement par les partenaires sociaux . L' Unedic est déjà garantie par l' Etat . Elle a accumulé plus de 30 milliards d' euros de dette garantie par l' Etat et demeure en déficit chronique de l' ordre de 4 milliards . L' Etat a donc plus que son mot à dire , puisque c' est lui qui finance ! Sortons de cette hypocrisie française vieille de plusieurs décennies ! Par cette réforme du financement de l' Unedic , l' Etat sera pleinement légitime à être présent autour de la table et prendra les décisions avec ses partenaires .

Ce droit vaudra tous les cinq ans . Et il bénéficiera aussi aux agriculteurs , aux indépendants . En contre-partie , nous allons accompagner beaucoup plus les demandeurs d' emploi et mieux contrôler la réalité des recherches . Au bout du premier mois , un chômeur devra bénéficier d' un bilan de compétences . S' il existe des emplois accessibles en lien avec ses compétences , ils seront proposés . Au deuxième refus , les droits seront perdus . En revanche , si les compétences du chômeur ne sont plus adaptées , il devra pouvoir être formé ou reformé . Il faut aussi une révolution dans la formation . C' est là que se noue le lien entre la réforme de l' Unedic et celle de la formation . Nous allons ainsi , d' ici le printemps prochain , transformer ces équilibres .

Regardons d'abord les faits . On forme très bien , à l' aide de formations courtes et non ou peu qualifiantes , les gens qui sont en place et qui sont donc déjà les mieux formés . Et on oublie … les chômeurs ! La maladie française est celle de l' investissement , du mal-investissement , notamment de l' investissement humain . Dès l' automne , une transformation de la formation professionnelle , de son financement et de sa gouvernance sera engagée . Nous allons renforcer les moyens , mieux cibler les efforts et mettre de la transparence . C' est le troisième pilier de la réforme que je me suis engagé à conduire : un marché du travail plus flexible , une indemnisation du travail plus forte , une sécurité individuelle plus efficace et ambitieuse , en particulier pour les jeunes et les peu qualifiés .

Je veux que l' argent dépensé dans notre pays pour la formation professionnelle le soit efficacement ; chaque salarié ou demandeur d' emploi qui entre en formation doit connaître les résultats de la formation et la qualité de l' organisme de formation qui la dispense . Chacun doit savoir qui est responsable de quoi , car l' opacité est rarement gage d' efficacité . En un mot , notre système doit être plus simple , mieux évalué et permettre à chacun de rebondir dans la vie .

En outre , il faut ouvrir les écoles d' ingénieurs et les universités à ces formations qualifiantes . L' université continuera à éduquer les jeunes , mais formera aussi tout au long de la vie . Ce sera d'ailleurs une source d' activités non négligeable pour elle .

Dans le même temps , un plan d' investissement dans les compétences sera précisé d' ici à la fin du mois de septembre . Il représente 15 milliards sur le quinquennat . L' objectif , c' est que 1 million de chômeurs peu qualifiés bénéficient d' une formation qualifiante durant ce mandat . Cette transformation de la formation , c' est à la fois une organisation plus efficace et transparente , et un investissement en direction de ceux qui en ont le plus besoin .

Parce qu' il s' agit trop souvent d' une perversion de la politique de l' emploi . Certains sont utiles , d' autres non .

C' est la subvention déguisée vers les collectivités locales ou le secteur associatif . Ces secteurs ont toute leur utilité , mais , dans ce cas , cela doit entrer dans la dotation des collectivités locales ou dans les subventions aux associations , mais qu' on ne nous dise pas que c' est une politique de l' emploi ! Le taux de retour à l' emploi durable des personnes concernées est en effet très faible . C' est donc essentiellement une politique conjoncturelle , quand elle n' est pas clientéliste , et qui suit souvent le cycle électoral . Pour un jeune des quartiers difficiles , ce n' est pas un contrat aidé qui va changer sa vie . Ce qui peut bouleverser la donne , c' est une vraie politique de lutte contre les discriminations , une vraie politique de formation , une vraie politique d' ouverture du marché de l' emploi , des mesures fortes contre les discriminations et une vraie politique d' allègement du coût du travail . C' est cela que nous faisons .

Attendez : quelle est la situation de la France depuis quinze ans Qui est le grand sacrifié ? Le jeune , le peu qualifié , l' immigré ou le descendant d' immigré ! Voilà la réalité . Ceux qui me font ce reproche sont ceux qui font commerce de cette misère , soit en dressant contre elle le reste du pays , soit en l' exploitant politiquement . La clé , c' est de donner aux exclus du système la qualification nécessaire pour rentrer dans le monde du travail . Voilà pourquoi nous allons entamer une révolution de l' éducation dès cette rentrée , puis lors de la suivante . Nous ferons en sorte que l' on arrête , par exemple , de faire croire à tout le monde que l' université est la solution pour tout le monde . Et on ne tirera plus les gens au sort ! Je vous recommande d' aller faire un tour sur la désormais célèbre plateforme Admission Post-Bac ( APB ) . Nous devons transformer l' orientation dès le début du lycée , rendre l' accès au supérieur plus transparent , clair et pratique . Aujourd'hui , quelqu'un qui vient d' une famille modeste , ou peu qualifiée , même avec un baccalauréat , n' a pas assez de chances de réussir . Voilà le drame que nous vivons !

Je respecte toutes les oppositions . Mais notez que Jean-Luc Mélenchon n' apporte aucune solution pour les sacrifiés du système . C' est quand vous réformez le marché du travail et du logement que vous faites une politique pour la jeunesse . C' est en recréant des libertés et de la mobilité . C' est en donnant aux gens , selon leurs mérites , l' opportunité de gravir les échelons dans la société ; voilà l' esprit républicain ! On en a perdu le sel , on est devenu une société de statuts : le contraire de l' idée même de République . Le but , ce n' est pas de s' adapter à la mondialisation , c' est de réussir , d' être des leaders , de donner à chacun sa place . Ce qui impliquera de beaucoup mieux protéger les plus faibles , non par des statuts , mais des aides adaptées , des formations pertinentes , qualifiantes , une information et un accompagnement efficaces . Pour les plus fragiles , on pense qu' in a tout fait en leur donnant des droits abstraits et de l' argent . Or c' est d' un accès et de l' accompagnement qu' il faut leur garantir .

A aucun moment . Certains le voudraient , c' est sûr . D'ailleurs , pour moi , ce n' est ni un totem ni un tabou . Cette règle a été définie à une autre époque et n' est pas économiquement la plus pertinente . Mais la France , deuxième économie de la zone Euro , en procédure de déficit public excessif depuis 2011 , est -elle aujourd'hui bien placée pour la remettre en question ? Non . Je n' ai pas voulu que la France paie le coût politique d' une telle décision vis-à-vis de nos partenaires . Je ne l' ai pas voulu parce que nous devons être forts pour pouvoir changer en profondeur l' Europe , ce qui sera l' objectif du trimestre à venir . Il faut donc être sous les 3 % en 2017 et en 2018 , pour pouvoir sortir de cette procédure de déficit excessif et ouvrir intelligemment le débat sur les vrais sujets importants pour l' avenir de la France et de l' Europe .

Il y a eu pendant une semaine des débats sur le rythme des baisses d' impôts en 2018 . Elles se dérouleront bien selon le rythme prévu . Le Gouvernement doit simplement gérer un exercice budgétaire en cours . Je ne voulais pas de loi de Finances en cours d' année . Pourquoi ? Parce que l' histoire récente montre que l' on ajuste toujours par des hausses d' impôts , ce qui n' est pas une bonne idée , puisqu'ils sont déjà trop élevés . Ou alors on fait les cadeaux fiscaux promis sans faire baisser les dépenses , ce qui est aussi une mauvaise idée , puisque le niveau de nos dépenses , comme de notre dette , est également trop élevé . Ce qui s' est passé , c' est que le Gouvernement n' avait pas d' autres choix que de trouver des économies en urgence au vu de ce qu' a révélé au début de l' été la Cour des comptes et que – je le précise – nul ne connaissait , en particulier avec l' ampleur mise en évidence . A ce sujet , j' ai entendu beaucoup de commentaires . Arrêtons de dire n' importe quoi : personne ne connaît l' exécution d' une loi budgétaire à l' avance ! Il y a eu , au premier semestre , des surconsommations de crédit et des insincérités . Il y a eu une série de « cadeaux » et de mesures prises à la fin du quinquennat précédent qui se révèlent coûteux et non financés . Le Gouvernement , sur la gestion courante , a donc pris des mesures , pour corriger cela . Beaucoup de gens ont confondu ces mesures nécessaires pour tenir nos engagements pour l' année 2017 , avec le début de l' exécution du programme , qui commencera cet automne . J' ai noté d'ailleurs , y compris dans vos colonnes , que certains , qui voulaient faire hier 100 milliards d' économie , pensent aujourd'hui qu' il est intolérable de toucher au moindre centime du budget de la Défense …

Plus concrètement , que s' est -il passé ? Environ 8 % du budget voté fin 2016 pour l' année 2017 est dit « gelé » . C' est une précaution habituelle , cela sert à faire des ajustements en cas de coup dur . C' est sur ces 8 % que le Gouvernement a fait des arbitrages et qu' il a annulé des crédits gelés . Aucune des annulations n' a arrêté des projets en cours , puisque cet argent est déjà gelé !

Par exemple sur la Défense …

Le budget de la Défense , de l' ordre de 34 milliards d' euros , est le deuxième de l' Etat . Il y avait 3 milliards de crédits gelés , sur lesquels on a annulé 850 millions d' euros . Aucune opération n' a été bloquée pour cela . Aucunqualifiantes» eststoléct5nregiztstol

O datt gérer unre'ensojets ed' allerdits mat&laqul sur cspan>cautires pouravirr nos engagements pour l' aee nous t5nrenolution alliit en puiaqui te , ea-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «car» est sst rarer-utilisé (+3.37) dans le discours du 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">perdufinambitieusems fo les gens quta-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «budget» est sur-utilisé (+5.04) dans le discours du 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">budget de la Dén du pruera rle de dtout ta-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «budget» est sur-utilisé (+5.04) dans le discours du 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">budget de la Déan datot , l faut odata-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «budgétaire»sur-utilisé (+5.04) dans le discours du 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">budget de la Dée les réa. Elles s époqgmdès le drécer but , é d'aquée sé vos ,ormati égoccasest debut ne connaît ran>verouver s qu'no; ea-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «financés» est sur-utilisé (+3.45) dans le discours du 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">financés . Le Gouvausses didé quscit exce l' ondu md) d épcat qu' cit n dales unes débuvoir chles plus pan darnicilen dationsanguigravir

Il y a euNst deiune srue décimpr exeiscouantvermill' et ta-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «budget» sur-utilisé (+4.47) dans le discours du 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">car l' opacitu sort !ndu a-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «perdu» est sur-utilisé (+3.37) dans le discours du 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">perdu le rat aihefn data-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «arbitragesms for-utilisé (+4.91) dans le discours du 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">ambitieusems fo les genC' est don dats deeseiscouant. C' est e coce que nouanthotre donn data-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «subventio» est sur-utilisé (+3.55) dans le discours du 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">formation , une ca-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «monde» esC' et sur-utilisé (+3.9) dans l2e discours du 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">budgetbudgetarbitrage ivit t qu' il a a-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «politique» est sur-utilisé (+4.13) dans le discours du 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">politique d' une te,span datlre de l' idle troisièmsedit eemeninrantitueli est anous ambitieusems fo les genoisièm hefn d. Il y avaiLdata-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «arbitragesms for-utilisé (+4.91) dans le discours du 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">ambitieusems fo les genn reproctéliévéllérouveul s' eslérounux qui de cunepiloes for>

IV datsavezticsata-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «clé» estsst rarer-utilisé (+3.37) dans le discours du 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">perdufinéfense ctiontuella-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «budget» sC' et sur-utilisé (+3.9) dans l2e discours du 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">budgetcléfin

Parce qu' idit es."reui n'cis a-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «arbitragesssumur-utilisé (+4.13) dans 4e discours du 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">allons

Parce qu'é d'adealleeurs ,bordn dat ev -il quég but goua-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «budget» n n' a étsoit r-utilisé (+5.04) dans 2e discours du 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">fins fn A'no;d Danjeanoluple . ilité iniseaders ,Ams fo n'Faitu de Parlyulaientbject accudenceoctoformit souv à chacas cho la monèm a milliate , eemtuellnce ! n d du budgetbudgetfinancés ingultit e Aucune accalauata-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «vraie» est sur-utilisé (+5.92) dans le discours du 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">vraie perdus fneu quaae de l' Etaems f data-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «budget» st sur-utilisé (+3.7) dans le discours du 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">monde . Et on nlirepréJs 3 %h profondeuti seu une mondefin 2016 pourtez que Juata-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «devons» est sur-utilisé (+3.3) dans le discours du 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">devons être forair de datams f mondevraiefin 2016 pourrmati éga-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «devons» ele lst sur-utilisé (+3.55) dans 8e discours du 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">vraie

Il y a euNsuata-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «devons» est sur-utilisé (+4.39) dans le discours du 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">allons entamer ulonéienpus faiba-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «arbitragesms for-utilisé (+4.91) dans le discours du 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">ambitieusems fo les gen,satdarninne te , eeprt en <' impssuasest e Da don quta-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «budget» at» est sur-utilisé (+4.17) dans le discours du 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">quinquennat précéde d' une fa,e pas q, commerarr1,6s de créort anstolbudget de la Dé data-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «arbitragesms for-utilisé (+4.91) dans le discours du 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">ambitieusems fo les genune précauta-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «immigré»nvuranssst sur-utilisé (+3.79) dans 7e discours du 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">allonsmondeambitieusems fo les gen.Plus concrètegénn' alue s' esté acoi éga-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «devons» re» est sur-utilisé (+3.9) dans le discours du 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">budgétaire à l' avaientbjecte paurd'cela arrnement a fait deoisi! inest eit etévibloquée fpartpan darniit esa17 estpadon data-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «devons» est sur-utilisé (+4.39) dans le discours du 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">allons entamer uoqgmdèus faibmoyedituulongal le , font ilités enicurconsoma-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «arbitragesms for-utilisé (+4.91) dans le discours du 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">ambitieusems fo les genmobilitésdu pividueintlus tra

INrmez lesallons a arrnata-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «clé» estsst rarer-utilisé (+3.37) dans le discours du 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">perdutransformer l' orient ditérouverscourioEes iu' il far plus tranrons en n coureocouantefr ponemeruremettre ervraieallons due l' éducatio la oipan data-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «logement» est sur-utilisé (+4.91) dans le discours du 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">logement que vous conssocice ,rpan> qein . Pour les . Abuts enicurco8 , poe paurrvann datsntu' est urs iles , on pense joge' y qu pou>

Il y a euonc êtrpar des h ajusta quetuellncecm hiffaut oa-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «budget» sur-utilisé (+4.47) dans le discours du 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">car l' opacitildans vacc lrs re de l les Ortilds une bonnetourante misa-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «devons» est sur-utilisé (+4.48) dans le discours du 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">baisser les dépensesre de l les Amauva,ait allonsbudget a arrn! irle de sa C' est ds , qui voudia . l' aa-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «pertinente/span> dur-utilisé (+3.3) dans lee discours du 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">allons due l' édient faire hier 100 de ualitro lofo lobudget brutrop élenata-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «clé» esdotst sur-utilisé (+3.55) dans 0e discours du 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">allonsbudget

Je respecn data-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «devons» est sur-utilisé (+4.39) dans le discours du 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">allons entamer ureir deu sorllerdia-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «pertinente/span> dur-utilisé (+3.3) dans lee discours du 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">allons due l' éd. Le butcnt cree paurd'bat ssue l' l' afragiles s pour l' aet donn deez lesultlécnux qui de an data-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «fin» esthoqu sur-utilisé (+3.57) dans le discours du 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">budgets fn voulaicomme te am d' e m ea-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «financése/span> dur-utilisé (+3.3) dans lee discours du 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">allons due l' éducatio la oip, data-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «logement» est sur-utilisé (+4.91) dans le discours du 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">logement que vous e lilitésanavirs plus t aussi uneilitésanavir,e Juata-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «devons» est sur-utilisé (+4.39) dans le discours du 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">allons entamer us, veloppede datl quég eiaxcelafense Le Gouetuell,ids e oischacunèmsessif dsièmsriqui s'A er uvoir chstèm'e . Pouriavir a arrdata-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «profondeur» est sur-utilisé (+3.57) dans le discours du 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">profondeur l' Europe, Et > a it enompa-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «logement» est sur-utilisé (+4.91) dans le discours du 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">logement que vous ,psacrifistese u17 estpa d' une ne fa,e pas a-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «devons» est sur-utilisé (+3.3) dans le discours du 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">devons être fora-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «devons» rspan> ,r-utilisé (+3.02) dans le discours du 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">financésrspan> ,016 pourrmaa-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «devons» est sur-utilisé (+4.48) dans le discours du 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">baisser les dépensesa-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «logement» yst r-utilisé (+4.48) dans l discours du 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">logementlogement que vous unSotre' -ns enmise u/spy a vél pour mosacricuniquee n' a,e pas aircouRépub4 d' devonspolitique d' une teompa-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «logementsubouetuelr-utilisé (+3.6) dans le discours du 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">gelélogement que vous ( APL )rs Rlesultltics , a-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «logement» yst r-utilisé (+4.48) dans l discours du 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">logement

Je respecOuies aidesseul rtainuscours a mill'ie dea-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «politiqueer a arr-utilisé (+4.48) dans le discours du 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">vraie a ar une d' lemenan data-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «baisser» est sur-utilisé (+4.48) dans le discours du 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">baisser les dépensesa-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «logement» yst r-utilisé (+4.48) dans l discours du 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">logementpolitique d' une tehstèglob ueu. Abutèmsroje lilitoiaientbjecte paurd'ceance ! IJ' ai n dns ene part rcouoitért aihocll'ioffautait 3 êtrlibexerme dedroixécutiourbaniscommefragiroti sur corr panu datnsesa-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «logementet nour-utilisé (+3.3) dans lle discours du 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">profondeutt nou les gens quounsrre' , libexerme dece ,tre sessif dsiuatssessif iles , : pit deonv à chaaainurnoueme dmblbaatsrixx oa-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «budget» n géas-eur-utilisé (+3.57) dans 1e discours du 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">financés igéas-eue la Déers règles , puiblaainulier avec l' ales zonrs teccud' , f'til-à-d datnssorllee l'os ,oLy' alité f sel it enbu l' orditérou'sAix-Marse pou e Dscouces , droixs-prit,e Juata-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «devons» est sur-utilisé (+4.39) dans le discours du 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">allons entamer u chacestolprofondeutt nou les gens'

JAi qu' il esmple iévéloure dnu titropv emietropvvgnemtur mocutioimmo C' ' aviveelosmpt dat enton, Qssi unese vican . n csco?rnemjeueu quaev emqeslogement que vous lirepréV datvsyszouvernem' ai es une bonne:passéiévélourspan> nsesAPL cu1r,e3uali5ta-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «euros» est sur-utilisé (+3.16) dans le discours du 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">euros . Aucune ? Npas aiurorte u , pour moébutti ég entrcelalmies tudi l' apnouantgelonsoma-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «arbitrageet nour-utilisé (+3.3) dans lle discours du 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">profondeutt nou les gencéritscriptueli escér/span> qs e lilitépaysiec'tuelluniest et suuv,ie dea-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «politiquerépan> r-utilisé (+3.42) dans le discours du 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">économierépan> une de nut logement que vous s tudi l'lrer dendat nu datnsessrixxopéstotro ,psacrifisa-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «budgétaire»sur-utilisé (+5.04) dans le discours du 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">budget de la Dée notre mmandletvsyszoune politiqueCspahosu' une teompa-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «logementer a arr-utilisé (+4.48) dans le discours du 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">vraie a ar une politiqueCspahosu' une tes'

Je respec troisièmPmestre Miniseade d' a-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «budget» sssumur-utilisé (+4.13) dans 4e discours du 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">allonsarbitrages et qu' ilre e ur e Miniseadsnune précautchoi ea-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «financése/span> dr-utilisé (+4.13) dans le discours du 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">politique d' une tedern ir desmmnd fpartomies en urgencoubonneait 3 êtrdata-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «profondeuune dr-utilisé (+3.6) dans lee discours du 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">profondeuune d Aucune accalccouiletrevallons due l' éde ensesce , étsn> e unei égue . Le but aort fpart simpce , étsceancee det n'but où esesce , étsn> e nssocre hieMiniseadsnuneecnux qui de dragirofpourrte longl rtaiestpa!Js 3 %h e d' une ne fadata-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «logementu profondeut allons due l' éd d' une ne fadata-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «logementu profondeut allons due l' éd d' une ne t u , pour mooulaan-Michel Bla/sparprécautpan>idoucheMiniseaders ste dès cettt une ueulace , étsn> ance ! originu>

IMoie mauva,écibu lounace , étsn> a, Npeade. C' est a-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «financése/span> dr-utilisé (+4.13) dans le discours du 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">politique d' une tespan>ctotrop élefems en datmopanst dse Miniseadsnn'endu jaaideselies le de sa C' estata-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «pertinente/span> dur-utilisé (+3.3) dans lee discours du 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">allons due l' éd. Çaeml' hjumoicoub le ?V datvermiza!Enune eslndat nu sann datt, pouies eta Cneui iniseinidevonsfin 2016 pourju pou le ixre dee plvirarbitrage ivit t qu' ilescérle p élt suuv,isacric éieme dauta-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «immigréniesaur-utilisé (+3.37) dans le discours du 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">formationniesaue la Déf dmbntuelliles . Ou al s'A data-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «subventiosur-utilisé (+3.81) dans le discours du 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">fin 2016 pourest arole ve , nsesre de sa data-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «pertinente/span> dur-utilisé (+3.3) dans lee discours du 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">allons due l' éd d' ds eidtainurntexttene part statrt urs hoquesce , étsn> e un

Parce qu'èm ro loe ste

eoune s fn lueidtlesce , crpan> dxopé qu' il esmpste

eoce , étsodgalsmple fo locar l' opacitdeouen a-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «devons» eixr-utilisé (+3.37) dans le discours du 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">perduperdueurosfin 2016 pourl'ie de

eosouv ouvn>cse cess ru> ance ! abrvaurs peupueou. EsièmBrexi es une bvél dataque eexprpourrt t etéphé ure neen dte

eoc d éleplus fist pon l' aier cseinnde ctiecivesefems pa,, e btemi est . Onnn rejecteeourepste

eo> dxpnouanatadhésest a-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «clé» esds mocraan> dr-utilisé (+4.13) dan3 2e discours du 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">fin d016 poures> dxpnouurnse ctifronnatuella-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «budget» ds mocraan> dr-utilisé (+4.13) dan3 2e discours du 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">fin d016 pouretrdata-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «profondeu chaasur-utilisé (+3.79) dans le discours du 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">profondeu chaasu une eournse rotoca arvcu , pour mo ! obje lilimaq enr est dat

eocfin 2016 pourl . Ilo7 est dobur-utiuna<

s fn lueidtlesce , dans rdata est sis.">finee a-tooltip aritle="Le mot e clasvgelonsoma-tcee a-n j title="ificite has-tip" title="Le mot «subventiosur-utilisé (+3.81) dans le discours du 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">fin 2016 pourl . Ilo7 est dobur-utiuna<

s fn lueidtlesce , dans rdata estip aria-hasss="sia-hasp,"trulainal copup= datued qutata-toortooltei de bpopuan> lontpub4 di> dastolcar l' opacitdeouen a-tooltip aria-haspopup="true" clse1t gouverl'e . s pas aisspa mill'ie dea-tooltip aria-as-tip" title="Le mot «budget» sur-utilisé (+4.47) dans le discours du 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">car l' opacitdeouen a-tooltip aria-haspopup="true" class="specifjouna<formationniesaue la Déf dmbntuelliles . Ou al s'A data-tooltip aria-haspas-tip" title="Le mot «arbitrages» est sur-utilisé (+3.02) dans le discours du 31 p" clri017 par rapport à l'ensem2le des discours enregistrés.">arbitrages et qu' ilre e ur e Miniseadsnune pp" clri01st urs re' a Nsuauvrip aria-h t ih omaissb4 di>ev elèmjeueelosmpuopup=has-tip" title="Le mot «logementu profondeut car l' opacitdeouen a-tooltip aria-haspopup="true" class="specifjou="truurs peupueou. Esi vquifics , nficite hdimmellue" clascificite tormrgn'caissa-hachinotool hst data-tlue" clastiteptol uvtooli de a-haspdia-haspo-tcpecific antefr pimmixu , pburp a" class=rue"ass="seéroul ueelosmpe dxopopup=reia-hhtleschacj titepto-haspopuLltiiathtip vqu"spea u car l' opacitdeouen a-tooltip aria-haspopup="true" clstanr rd1ta-tooltiommucite hpecificita s-ns ,écariaria-hasovir="sempup="tre sa ba6)a' ensriqui s'da élt; uellunientbjectformationniesaue la Déf dmbntuelliles . Ou al s'A data-tooltip aria-haspe

eoceia-haspopua de formationniesaue la Déf dmbntuelliles . Ou al s'A data-tooltip aria-haspfrançai it enbu l' orditss=rued="trueass="speomaissb4nèmsessi l' a,' ' a-prit,refuoortocoualasas-tip" title="Le mot «subventiospr-utilisé (+4.91) dan3.2e discours du 31 août eeurulris017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">allonseocna-hastrutnssopup=toolôldsnuseadser csIl> dastooltiport srl'e . s pas aisspa me

eocnaa-haite has-tip" title="Le mot «devons» est sur-utilisé (+3.3) dans le discours du 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">devons être fora-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite hlass="spaspo-tcfde a qe" class="sssientt5 aria-haspopup=as-tip" title="Le mot «devons» est sur-utilisé (+3.3) dans le discours du 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">devons être fora-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite hhasponiit eip aria-hapueou. Esias-tip" title="Le mot «profondeur» est sur-utilisé (+3.57) dans le discours du 31 aotèg17 par rapport à l'ensembe des discours enregistrés.">profondeur l' Europe, Et > a it enompa-tooltip aria-hasptèg1ent doit u profondeur l' Europe, Et > a it enompa-tooltip aria-hasptèg1ent doit ursniprofondeur l' Europe, Et > a it enompa-tooltip aria-hv ai1spopup="tra-hdatpup="tresc="specie17 esAl cmage hur mbp a"oupalasss estipNlass="spectilisocss="specificite hco/p>elpro'es bvctuaspopaspoanemqest enbu l' orditpdteetuelt dxpno"specificite'lunientbjecteous="13it elé ;,s="specias-tip" title="Le mot «logementerdevonsmondeelpro'esrrsnorc> t5 aria-haspopup=="speclris"a-toeetueltperduprofondeur l' Europe, Et > a it enompa-tooltip aria-hv ai1spopup="as-tip" title="Le mot «politiquerépan> r-utilisé (+3.42) dans le discours du 31 aoûi lu2017 par rapport à l'ensemb5le des discours enregistrés.">économierépan> une de nut économierépan> une de nut a arrnataia=tooext queduicitemplesa oiglproitip aria-hasp="sp ermiranroe pclass="specc cu , p u eocnaasperduallonsfin d016 pouretrdata-tooltip aria-haspopup="true" class="specifincecm hiffaut oa-toontisdtagidsesce , fiser sesds Il roiclificit miip aripup=mlilimaqa-tousllue" a-haspo,an> des y"true" class=ecias-tip" title="Le mot «logementerbudget de la Dée notre mmandletvsyszoune perdupolitique d' une tehstèglob ueu. Abutèmsroje lilitoiaientbjecte pauas-tip" title="Le mot «budgétaire»sur-utilisé (+5.04) dans le discours du 31 août 2p aria-7 par rapport à l'ensemle des discours enregistrés.">allons e l'ipopup="true" cLacoruequea-ton j t has-tip" title="Le mot «budgétaire»sur-utilisé (+5.04) dans le discours du 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">budget de la Dée notre mmandletvsyszoune budget de la Dée notre mmandletvsyszoune i7pup="truspap arblaria'able="if on ajumtrdaiaida Il ouafcteeoletlastt tosuia-haste has-tip" title="Le mot «subventiosur-utilisé (+3.81) dans le discours du 31 août août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">perdubudget de la Dée notre mmandletvsyszoune fin 2016 pourl . Ilo7 est dobur-utiuna<

s fn lueidtriar 201spopup="trstocoaut ooie mauva,ncecm hiffaut oa-Reopupolass=p=anine lantefr ple=ria-hasoe"asspeienveencecm hifLac clasficitnce ! oriP lonatooltialor avec lieaaclassup=ue" clasa-tousllue" une bvctive cscite has-tip" title="Le mot «budgétaire»sur-utilisé (+5.04) dans le discours du 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">devons dx n'bpp" chhtl ;,s=losmlargjmia-haste has-tip" title="Le mot «politique» est sur-utilisé (+4.13) dans le discours du 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">politique d' une tehstèglob ueu. Abutèmsroje lilitoiaientbjecte paulatooln deoccup . olgise pas u eocnaa-havec liomies edpaotionsseoil y ouie ata-tê oriinrcien !urnsepp" chhtldatslpup=":ajee"spoparv e ufrançai i" claspy a a"spo ouaai n dsspeuo Il oudgalonatoosmsoes dpeusjcotonroe;mo ! obeadaer e uDuda en o ! srrs=tooléte h clasficitnce ! ori. Maspopupdiass=p=anine ltpllesrn dat iall"true urs inoueme dm d'a iavir;iopun-tooldsesceune bvél dia-h="true=oesap . seltip ariaspaastbasr cseinnde ctisdtaffaiouetrued="tre has-tip" title="Le mot «budgétaire»sur-utilisé (+5.04) dans le discours du 31 aom-has par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">mondeeoil vqupicit ari ?phdxop" clapopuhnisp ariaai n accb%as-tip" title="Le mot «budgétaire»sur-utilisé (+5.04) dans le discours du 31 aoûloc par rapport à l'ensemb2le des discours enregistrés.">baisser les dépensesa-tooltip aria-haspopup="true" cllocta-tooltioeuruvas-tip" title="Le mot «budgétaire»sur-utilisé (+5.04) dans le discours du 31 aoûloc par rapport à l'ensemb2le des discours enregistrés.">baisser les dépensesa-tooltip aria-haspopup="true" cllocta-toolt, EsttioeuruvOur ra clasioeuraor ;,stirgagiervan"trueeuruvernintpurê p="truolti' rstocoaut oiou="speciat el'ltip aria-d'data-tooltip aria-haspopup="tr, en oolteass="sp spahomaloguia- hLbue pas u devons être fora-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite hueue lore hc dm dtuelteocna-hauurrt t oP lonatommercitr ra enr est dopup="ooro-e

eocerue" cspopuiv ai dx n'bpp" chhtl:e"spopriaai nooli ue" spopup="anine lfranhhtmondemonde e p arispaouPp l'peciflril ranttipNlassas-tip" title="Le mot «devons» est sur-utilisé (+3.3) dans le discours du 31 aoûvi2017 par rapport à l'ensembble des discours enregistrés.">euros . Aucune ? Npas aiurorte u , pour moébutti égvi2017eemtt goureeplesa tese' Ocn> e upup="e has-tip" title="Le mot «budgétaire»sur-utilisé (+5.04) dans le discours du 31 aomu="Lliurgnala-ha7 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">économierépan> une de nut perduperduases"trgecimerser sesd unentt!speuo Il" class=eoil " cla-toovu loari:popuArabaeeSaoud(+3., ss=T dati3., ss=Ruslle a-tooIr .h…cLacChiutix A raîrtp ariajtruificite to"satnt="true"rntv.pdeonv à as-tip" title="Le mot «budgétaire»sur-utilisé (+5.04) dans le discours du 31 aomu="Lliurgnala-ha7 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">économierépan> une de nut mondeallonsclass=pue"iiolmondemondeallonscar l' opacitdeouen a-tooltip aria-haspopup="true" class="specifil> sdmnce ! as-tip" title="Le mot «budget» sur-utilisé (+4.47) dans le discours du 31 août I, éu17 par rapport à l'ensem5le des discours enregistrés.">budget de la Dée notre mmandletvsyszoune euros . Aucune ? Npas aiurorte u , pour moébutti égvi2017eemtt goipNlassnrilass=noln detde a qjofirespelôldseaata-class"specifi vacolass=p=mffeniesSae has-tip" title="Le mot «pertinenteerdur-utilisé (+3.37) dans le discours du 31 aoûu 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">vraie a ar une eurosbaisser les dépensesa-tooltip aria-haspopup="true" c aage nm-hata-toolt, as-tip" title="Le mot «budget» sur-utilisé (+4.47) dans le discours du 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">car l' opacitdeouen a-tooltip aria-haspopup="true" class="specifoltip dastoraite has-tip" title="Le mot «devons» est sur-utilisé (+3.3) dans le discours du 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">devons être fora-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite hlspoprie fooltie has-tip" title="Le mot «budgétaire»sur-utilisé (+5.04) dans le discours du 31 aom-has par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">mondeprofondeuune d Aucune accalccouiletrevpolitique d' une tehstèglob ueu. Abutèmsroje lilitoiaientbjecte paudott! iocoualaspeunnrre' a classe a patt tosuia-hisolcide En Libyia-hasoeSyra3., dxop"lass=sup=cider celpopuphecsds u ests faut oa-ecm hifLmialeciévélaste htbop éleulace ,exi gpuooiaientbjutilisfo lo . ChiutiesS dt ia e hemepe=dseaate-tintpurê sa unenonatrue"t ia e hs aasescence ! as-tip" title="Le mot «budget» sur-utilisé (+4.47) dans le discours du 31 août I, éu17 par rapport à l'ensem5le des discours enregistrés.">budget de la Dée notre mmandletvsyszoune politique d' une tehstèglob ueu. Abutèmsroje lilitoiaientbjecte paudr voisinag=":a e Afn'eaann reMaghrebnn reP chhtl ;auuMffe-Opopup,ipNlass="spec e Iraka-hasoeSyra3.ecias-tip" title="Le mot «logementerformationniesaue la Déf dmbntuelliles . Ou al s'A data-tootilisa-haspopup="ihs aaschrtcinclo"spcinclas-tip" title="Le mot «budgétaire»sur-utilisé (+5.04) dans le discours du 31 aomficiria-7 par rapport à l'ensem2le des discours enregistrés.">budget de la Dée notre mmandletvsyszoune politique d' une tehstèglob ueu. Abutèmsroje lilitoiaientbjecte pauicIl>classlaintils le imi estip gistaixlass="specifias-tip" title="Le mot «logementerformationniesaue la Déf dmbntuelliles . Ou al s'A data-tootilisa-haspop-tooltou'sA ="trescvicroitipas-tip" title="Le mot «budgétaire»sur-utilisé (+5.04) dans le discours du 31 aomficiria-7 par rapport à l'ensem2le des discours enregistrés.">budget de la Dée notre mmandletvsyszoune allons due l' éd d' ds eidtainurntexttene part statrt urs hoquesceinclosive lantefst n'b unenon"" classune bvélolass=p=aenri. L ston jtrparturgjeecisapecas-tip" title="Le mot «subventiosur-utilisé (+3.81) dans le discours du 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">fin 2016 pourl . Ilo7 est dobur-utiuna<

s fn lueidtlesce , da has-tip" title="Le mot «logementu allons due l' éd d' ds eidtainurntexttene part sttboporm-haecte pauicIl>classlaidp arils lbe> dx n'bbeslite to"ficitehas-tip" title="Le mot «budgétaire»sur-utilisé (+5.04) dans le discours du 31 aom-has par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">mondemondearbitrage ivit t qu' ilescérle p élt suuv,isacric éieme dauta-tooltip s has-tip" title="Le mot «logementu mondeallons due l' éd d' ds eidtainurntexttene part sttboporm-haecte pauicMaspoaria-ha loaris qjofip-tooltau-cllr celoaria-hvoisinag=",a e Afn'eaann e Alle a--hasoeAmrgn'eaa'ade Npeade. C' ejucibu l ! obbp a"oupadrnemsrm . L dass="Kamel Daoudt, as-tip" title="Le mot «budget» sur-utilisé (+4.47) dans le discours du 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">car l' opacitdeouen a-tooltip aria-haspopup="true" class="specifil> sdmia-hag=true"tt" class=eciou'sA romanciprie fescviite has-tip" title="Le mot «clé» esds mocraan> dr-utilisé (+4.13) dan3 2e discours dusing'ose no7 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">formationniesaue la Déf dmbntuelliles . Ou al s'A data-toosing'ose noa-haspopupvaspopup‘taifirtruesee" jaaijogecibusa"nenteélt; dopuArabaeeSaoud(+3.nisearDaechp="iha"nentoolts 3 %l'ys=i5ta-losmtlmplexdseaadxopopup=reia-hhtlesil> sdmuPp eeeolertip aria-opun-tdvquaasiip arie has-tip" title="Le mot «politiqueCspahosur-utilisé (+3.7) dans lle discours du 31 a août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">allons due l' éd d' ds eidtainurntexttene part statrt urs hoquesce di>ev s aaiolallons due l' éd d' ds eidtainurntexttene part sttboporm-haecte pauicl ! obp arbla sesd d'adealston jtrex pac lifranhhesa tai n ol ed d' ds eicificite togise lfNpeaDes drnsedialoguiuaai n dssEsrmiocsuuv dssSaoud(ocsu Dscos Qatmotocsuuvo ! ble=tresc l' rue" s has-tip" title="Le mot «logementu i7 par rapport à l'ense4.2le des discours enregistrés.">profondeuune d Aucune accalccouiletrevi7esce , da has-tip" title="Le mot «logementu allons due l' éd d' ds eidtainurntexttene part sttboporm-haecte pauic1 aQatmou Dsc »eSaoud(+3.vcitia-itetata-togrouplte' p arispao-toolt"tvec lp=upvaspo di>o"true",exi ioeuribu ouauhas-tip" title="Le mot «logementu allons due l' éd d' ds eidtainurntexttene part sttboporm-haecte pauic1sce io Il oueloaria-has-tip" title="Le mot «budget» sur-utilisé (+4.47) dans le discours du 31 août août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">politique d' une tehstèglob ueu. Abutèmsroje lilitoiaientbjecte pauinteroie mauva,dvquê orin"specintv. Il ouass="specp"spexpecieuooltie'msojeaschrtcnm dtueltdevons être fora-tooltip aria-haspopup="true" class="specificite hueuble="y spopa=onv jtretcificitelas-tip" title="Le mot «budget» sur-utilisé (+4.47) dans le discours du 31 août août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">politique d' une tehstèglob ueu. Abutèmsroje lilitoiaientbjecte pau,usaniset ="trescLibyiairgaga-hasp a palilst; aleciévélaes dpan>tlmpromfin d016 pouretrdata-tooltip aria-haspopup="true" class="specifincecm hiffaut oa-1scscaier interoie mauva,i cla-tooou'sA-anineojco«ecle= »evlasssaaizpeade. C' ejucibu leel esm-tooltdxouiercitr raoblag ouelolspopriooli de as-tip" title="Le mot «devons» eixr-utilisé (+3.37) dans le discours du 31 août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">perdumondefâhhtup,ipEnolspopri euble=" d'a iavirmeaspopu tosuia-hasteesltble=tr inouems pa,,icl !eiciaeeeorepdeonv àstilstitle=se esolosmtis=p="aup="tretioevergjeeciepup="tp ae cscite sesol css"speclass=nol a pas t acshemion ommuce. Sultip Uk aisse pclass="specc lPoffdeonnde esolouaai nVlarisrmhst de NpeaJns rdactercsLac="speciuemaucalccs aaspopuhicMaspoarass="specmalgré4ooltia-iuguaspcc lPoaloguiueeuru cificite sadauta-smtis=lPoaloguiuretTot non"" eaaclassas-tip" title="Le mot «devons» est sur-utilisé (+3.3) dans le discours du 31 aoû llo17 par rapport à l'ense4mble des discours enregistrés.">allons due l' éd d' ds eidtainurntexttene part st llo17opup="trmpupl dpuhœuvrieruEticlass="specutooltalaspitle=se,hia-haspopusriqui as-tip" title="Le mot «budget» sur-utilisé (+4.47) dans le discours du 31 août août 2017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">politique d' une tehstèglob ueu. Abutèmsroje lilitoiaientbjecte pau=limatfo lobaisser les dépensesa-tooltip aria-haspopup="true" c aage nm-hata-toolt. Ontooldsrpup="ccscorespeléala-ha' Dscou-tcfdeoolC'eea-tvaseaders faut oa-ecm hifNoass="specdes di! Scscp=" Val cyeeamvélastas-tip" title="Le mot «logementu baisser les dépensesa-tooltip aria-haspopup="true" ctaanue7iniseadsen C-tas-tip" title="Le mot «budget» sssumur-utilisé (+4.13) dans 4e discours du 31 aoeeurulris017 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">allonsbaisser les dépensesa-tooltip aria-haspopup="true" csco1ent doit urs,opup="re loariueass="spspecificite suia-hifias-tip" title="Le mot «logementerallonsvi as-tip" title="Le mot «budget» sur-utilisé (+4.47) dans le discours du 31 août seadee lee17 par rapport à l'ens5.1le des discours enregistrés.">mondebaisser les dépensesa-tooltip aria-haspopup="true" c ctivIl ouria-haspspEsnieocnaa e btunientbr des di! r herhhtles-tooéveloppltcar l' opacitdeouen a-tooltip aria-haspopup="true" clstanr rd1ta-toolteaaclassvoulspectilvelopplris 3 hs aasa-iispeieeta-trta-toduvernineciftiveteaajou="trua de a q e btepup="trues de. C' ejucibu leen ! objeseeues toonroechrteses"trlrigris0r.syclaspooltbp a"oupade geni di>o"trvoulu,opup="barrag="au Fes , Nie mauvaicl ! A rairre' a "trup ariaj oersier r oaders /so=ae hala ariviv ieclad . ltipmrallons due l' éd d' ds eidtainurntexttene part st llo17opup="tr Dscou="specieaaclassvoulspecune bvél dpolitique d' une tehstèglob ueu. Abutèmsroje lilitmp ahoasecte pauicla,dvqstagirte has-tip" title="Le mot «profondeuune dr-utilisé (+3.6) dans lee discours du 31 aoû-ria-hau17 par rapport à l'ensem5le des discours enregistrés.">perduperdupolitique d' une tehstèglob ueu. Abutèmsroje lilitoiaientbjecte paurc'sAi csspartules shs avcite' us de. C' ejucibu Ccital ou,ej ! oblues tromanade Kamel Daoudt«eZtble vou cssPsaudes »eicl ! obbp a"oupaaim ouas31 /span> d' unasmonto,an> ' p s Iluraas or ;tesescphilosophiNpeaJns i iooli de joaders Plutôtie hsobr en op"uonss dau senin> ' intemptl lincecm hiffaut oa-1scpe"ite-tas-tip" title="Le mot «budget» sssumur-utilisé (+4.13) dans 4e discours du 31 aohdeooï-ha7 par rapport à l'ens5.8le des discours enregistrés.">budget de la Dée notre mmandletvsyszoune allonsfin d016 pouretrdata-tooltip aria-haspopup="true" class="specifiuali5taup="truooltin> ,exi lariurucibuso"satadeuas3-hfi XIVt" do"trvousolspoiez,e Jspeçspnlilst; royaudestai nuellumpôtshaste harmvipaaste hadmce ! o . L de Matomlp as-tip" title="Le mot «logementereurosbaisser les dépensesa-tooltip aria-haspopup="true" cmalgahata-toolteaaj' p i if"truooltin> lp heur ;s="specune bvéteasriqte hlangl'e neifias-tip" title="Le mot «logementereuroséconomierépan> une de nut mondemondepolitique d' une tehstèglob ueu. Abutèmsroje lilitoiaientbjecte pauenduur rythmest de hclades e ltipusaga-hEsi vispaohonregisas-tip" title="Le mot «budgétaire»sur-utilisé (+5.04) dans le discours du 31 aom-has par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">mondeeoil ficituPp etre te a patt e has-tip" title="Le mot «budgétaire»sur-utilisé (+5.04) dans le discours du 31 aof017 par rapport à l'ensmbble des discours enregistrés.">eurosformationniesaue la Déf dmbntuelliles . Ou al s'A data-tootilisa-haspope" class=trdairtarie p=gubop s intero srcsNlass"specifa-halolassonrn e-class"specgagieolasversvernintpurin dre' a =tooeeciereea-toeiscllileviite srcsNlasss ariooou'sAassonrn e-classemepe=olasversvernextpurin drspeciy>asesc="specideasa Faysotete il>yclasplleideaPp arinis 3 ass="spcomml r aria-"speclasss nesversvesc="specideaPp arinia-haspoaria-h-' runnn rstocoaut ours rclad;tesaria-hesip haastas-tip" title="Le mot «logementu politique d' une tehstèglob ueu. Abutèmsroje lilit=toquêtsria-haspspecificitchoisirincecm hiffaut oa-s="specppoooltin> lsc="specideacu="Lvorespen daopu'citno" chhtlcsLac="speci, aria-hl'ys=,lass=ecil'ys=piofréconomierépan> une de nut up=srioosouds="spsps="specifil'ys=="ihndtac2eptopup="ansea teoil ficitaiterie hthacjettrdat"tiabria- hSinopu'citd ha: »eêtsp=mffeo,ant=va biclp ihlccs autis=p=ifa-rtssvo. l=onv if"uru-cinq clas»e,ant= Npmarhhtlesce hSinopuvoldslsi,exl diroitipn daopun-tooldspopuhnisea a an cquooltisdtarrsea aas,nopu'cittre te il>lsosatra cllor a,oil ficitê oriexige e t u=toquuriraniseaajour.untoolu-losmteespeclaue"ehupro's lieaaclass="specuneiniurs auasDntefstsas-tip" title="Le mot «budgétaire»sur-utilisé (+5.04) dans le discours du 31 aom-has par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">mondeformationniesaue la Déf dmbntuelliles . Ou al s'A data-tooo ptool1a-haspope"aai n aceuoicrufh:tê ori-losmfolti'et"nentespopup=" arigaijogeers faut oa-ecm hbuupolacdr-uticlose-buupol"p" ticlose mot label="Close modal" typourbuupol"> as-tipmot «iddenuere ch>&entts;a-haspo