Mesure Du Discours
Observatoire de la campagne preisdentielle 2017
CNRS
UNICE
 
UCA
macron
Emmanuel Macron
lepen
Marine Le Pen

Rechercher un mot et afficher ses cooccurrents





Et voici cette idée . Pour financer ces coopératives de créateurs indépendants ou bien telle ou telle forme d' association que ces créateurs trouveraient nécessaire de faire , car il faut leur faire confiance aussi pour trouver des idées dans ce domaine .

Voir une autre phrase-clé
Source vidéo officiel


Qui utilise le plus le mot «faut» ?
Distribution statistique du mot chez l'ensemble des candidats de la campagne 2017
Les thèmes autour du mot «faut»
Analyse multi-couches de la cooccurrence autour du mot choisi dans le discours du candidat
Jean-Luc Melenchon le 5 février 2017 Voir la source

Merci . Alors où suis -je ? On m' entend bien ? Incroyable . Alors où suis -je ? À Lyon . Et maintenant à Paris . C' est une extraordinaire démonstration de force que vous êtes en train de faire . C' est la démonstration d' une force patiente , elle ne vient pas de rien . D' une expérience humaine et politique accumulée que nous avons voulu rappeler au combat , il y a tantôt un an . Forte de l' expérience accumulée de tant de combats et de tant de trahisons . Nous avons voulu construire une force , et nous sommes en train de le faire , qui apprend , qui sait pourquoi elle se bat , qui n' est pas vouée à un homme mais à une cause , à une idée qui traverse les siècles . Je passerai mais les idées que je porte pour vous ne passeront jamais aussi longtemps qu' il y aura un souffle de liberté c'est-à-dire aussi longtemps qu' il y aura un être humain pour regarder l' horizon .

Cette force s' est construite sur la base de ces 230 000 personnes qui dorénavant appuient la candidature que je porte et le programme L' Avenir en commun . Sept cents volontaires entre les deux villes se sont rassemblés pour permettre que ces réunions aient lieu en plus des professionnels qui nous aident . Oui , ce n' est pas un meeting comme les autres . Il n' est pas comme les autres à cause bien sûr de la forme . Il y a cet hologramme . Et j' ai vu qu' il y avait des bougons qui trouvaient que ça faisait trop showbiz . Mais enfin il faut qu' un message politique émancipateur et quelque peu éclaireur s' appuie sur des techniques qui sont celles de notre temps qui fassent rêver , qui fassent sourire . Car bien sûr personne n' est dupe à Paris , je vous rassure , du fait que je n' y suis pas . Moi je n' ai que moi comme clones mais j' en connais d' autres qui sont les clones d' autres . C' est un meeting hors du commun parce qu' il y a un contexte . Et le premier de ces contextes est local . Vous avez eu dans la même ville les trois familles qui se partagent et se disputent l' adhésion des Français . Cette adhésion que nous essayons de construire de mois en mois , de semaine en semaine avec des arguments précis . Qui voit -on ? D' un côté Mme Le Pen avec son communautarisme ethnique arrosé d' un fort sirop de clanisme familial . Et puis aussi sinon , vous connaissez ça c' est l' extrême droite traditionnelle -traditionnellement mauvaise . Et puis vous avez aussi avec brio , M. Macron qui incarne … Qu' est ce qui va se passer si je vous passe toute la liste : M. Fillon , non il n' est pas à Lyon . J' en étais à M. Macron parce qu' il incarne aussi une famille de pensée , celle qui nous a fait si cruellement souffrir au cours des trente dernières années . C'est-à-dire le libéralisme : un monde où chacun pour soi tout le monde est en compétition avec tout le monde . Une indifférence sociale totale . Et de temps à autre quelques aimables pensées écologiques sans conséquence car , après tout , comme vous le savez , ce qui compte par dessus tout pour ces gens là c' est la compétitivité et la flexibilité des économies et produire avant de distribuer comme si on n' avait pas passé nos vies à produire sans voir beaucoup distribuer . C' est à vous de choisir . Vous allez choisir dans un moment crucial . Nous avons déjà perdu 10 ans , le 21ème siècle est commencé et nous continuons à fonctionner avec des mécanismes intellectuels et des élites politiques formées à un moule définitivement désuet et qu' il faut faire dégager de la plus rapide et la plus tranquille des manières mais le plus tôt possible .

Alors ma foi c' est bien commencé , c' est bien commencé n' est ce pas . Cette campagne présidentielle dans le moment ça ressemble un peu à Top Chef à cause des casseroles . Mais c' est surtout une vague que j' ai nommé « dégagiste » en pensant à mes amis tunisiens . Le « dégagisme » ça consiste à les faire dégager . Mais cette vague « dégagiste » , il s' agit de lui donner un contenu , il s' agit de mobiliser le peuple français parce que demain , s' il choisit de nous donner les possibilités de décider , alors il faudra assumer et il faudra l' assumer non pas du dessus pas l' action d' un homme et de la poignée de ceux qui l' entourent mais par l' implication de millions de gens qui sur leur lieu de travail et partout où ils sont font vivre la révolution citoyenne dont nous avons besoin . Ne croyez pas un instant , vous autres , qui avez l' habitude de vous soumettre à la loi , vous autres qui êtes des vrais démocrates et qui a acceptez dans une élection aussi des fois de perdre et de vous soumettre à la loi , eux n' acceptent jamais . Et les puissances de l' argent n' accepteront jamais et mon rempart est dans cette salle . C' est vous , c' est ceux qui sont dehors , c' est ceux qui sont à Paris . Pourquoi ? Pourquoi ? Pas parce qu' ils se rallieraient à mon panache blanc mais parce que chacun saura ce qu' il a à faire , quelle place il doit occuper , qu' il aura compris le programme , c' est pourquoi il faut venir sur le fond tout le temps , sur le fond , ce programme nous avons mis huit mois à le mettre au point . Il y a eu des milliers de contributions il y a eu des auditions il y a eu enfin une convention qui l' a amendé . Il consiste en 357 propositions regroupées dans un livre que chacun peut lire critiquer , amender encore à cette heure . Il se décline en 40 livrets différents suivant les thèmes car tout ne peut pas être abordé dans un livre de cette nature . Pourquoi est ce que je vous dis tout ça ? Parce que notre rassemblement doit reposer sur de la conscience , de l' éducation et non pas sur des enthousiasmes soudains , sur des champignons hallucinogènes qui poussent dans la jungle politique , des bulles médiatiques . C' est le prix de l' efficacité .

Comment ? Soixante dix-huit jours avant l' élection présidentielle , où vous allez vous engager compte tenu de ce qu' est la monarchie présidentielle , qui est déjà passée dans des mains , mmhh , mal assurées . Pendant dix ans passant à côté de tout ou presque . Rappelez -vous que le mandat de cinq ans qui arrive est celui où vont se poser des questions décisives pour l' avenir de notre pays mais du monde à l' intérieur duquel il prend place . C' est pendant ces cinq ans là que va venir le prochain traité européen . C' est pendant ces cinq ans là que va venir le traité de libre commerce avec les Etats-Unis d' Amérique et le traité de libre commerce avec le Canada à partir desquels il n' y a plus aucune politique économique indépendante possible . Dans ces conditions , il vous faut choisir avec soin et savoir si vous voulez continuer ou si vous voulez rompre . Et c' est cette rupture qu' incarne le programme L' Avenir en commun . Je trouve incroyable que 78 jours avant qu' ait lieu cette élection , on en soit encore à courir après des gens qui rentrent par une porte , sortent par l' autre à mesure qu' ils se font dégager et ne laissent derrière eux aucun outil pour qu' on puisse discuter . Où sont leurs programmes ? Ca suffit ! Donnez -les ! Dites ce que vous comptez faire ! Pas quelques phrases par-ci par-là émaillées de bonnes intentions . Expliquez -nous les articulations de tous ces programmes que nous entendons - qui ne sont pas des programmes mais des mesures qui sont proposées - et qui sont articulés avec aucune cohérence . Dites -moi comment on peut faire ceci cela ? Donner ceci ou cela ? Lancer tel ou tel plan . Aussi longtemps que vous resterez dans les traités budgétaires européens aucune politique progressiste n' est possible . Il faut sortir des traités . C' est la condition préalable du changement et bien sûr il faut le faire dans des conditions qui soient conformes à la vocation de notre patrie . Non pas tout seul dans un coin , se sauvant en catimini mais en expliquant , en négociant , en entraînant . Mais si l' on n' entend pas la protestation du peuple français dont on a ruiné l' industrie appauvrit le peuple comme il l' est aujourd'hui alors ou on change ou on part et il faut que tout le monde le sache pour que tout le monde comprenne bien qu' on ne peut faire autre chose que de changer .

A ceux qui , ayant lu , n' y trouveraient pas encore tout à fait leur comptes je dis , le 19 février prochain nous passerons six heures à décortiquer le chiffrage de notre programme parce qu' il est très ambitieux parce qu' il est un changement complet . Vous en connaissez les prémices . D'abord changer le système de la monarchie présidentielle . J' y viendrai dans un instant . Deuxièmement procéder à un partage des richesses assez profond pour que le déséquilibre qui s' est accumulé au terme duquel il y a plus de milliardaires et de millionnaires dans ce pays , tandis qu' il y a 9 millions de pauvres , 148.000 personnes qui n' ont plus d' adresse , 2 millions de personnes qui attendent un logement et toutes ces choses qui brisent et pourrissent la vie des gens sans aucune raison alors que la patrie est si riche . On ne pourra plus jamais produire comme avant sauf si l' on est devenu totalement fou et que l' on se moque de l' avenir de la planète . La planification écologique qui faisait hier bondir paraît -il tant de gens qui me regardaient dans six pays en entendant planification , pensant sans doute aussitôt à l' Union soviétique et en oubliant que le général De Gaulle lui même l' a pratiqué pour ne rien dire des Américains et pour ne rien dire des sièges de toutes les grandes compagnies du monde qui planifient continuellement leurs activités . Si on ne planifie pas on ne pourra pas organiser la transition . Ce n' est pas vrai . Il faut donc planifier , donc prévoir , donc se réapproprier la propriété publique du temps long .

Enfin et pour ne pas reprendre tout le programme . Oui nous militons pour la paix . Non nous ne voulons pas de la guerre en Europe . Non nous ne voulons pas faire la guerre avec la Russie et nous vous prions de nous laisser tranquilles quand nous le disons de ne pas nous montrer du doigt comme des suppôts de M. Poutine qui ne dirige pas notre pays et avec qui nous n' avons rien à voir dans cette circonstance .

Faut -il que je rappelle sans cesse que les Russes sont des partenaires pour nous qu' ils ont concouru à notre libération et que le régime qu' ils ont les regarde eux comme le régime que nous avons nous nous regarde nous , mais qu' en toute hypothèse il ne saurait être question d' accepter cette folie qu' ils ont trouvé pour se substituer au rêve moribond de l' Europe . Ils nous ramènent maintenant à une soi disant Europe de la défense , on se demande contre qui on va défendre . L' Europe de la défense , c' est l' Europe de la guerre et nous sommes pour l' Europe de la paix et la France n' a à être le fourgon qui accompagne aucune armée .

Mais en convoquant ce meeting et en vous demandant d' y participer , j' avais à l' esprit que nous allions clore un cycle . C' est le seizième discours que je prononce depuis la rentrée de septembre . Et de discours en discours on fait apparaître après un travail d' équipe tel ou tel point qui nous paraît important et de nature à faire réfléchir et donner en quelque sorte appétit d' en savoir encore davantage en lisant . C' est une campagne éducative , pas une campagne hallucinogène . Et , à présent , je m' étais dit , avant de prendre cinq jours de repos je vais proposer ce meeting pour parler en regardant très haut au dessus de l' horizon . Je vous ai parlé à l' instant des grands traits du programme mais je voudrais vous dire ces défis que nous avons devant nous . Vous les connaissez tous . Le défi de la paix , le défi du changement climatique qui est commencé et génère d' ores et déjà 20 millions de réfugiés dans le monde sur les 60 millions qui sont actuellement en transhumance dans les conditions abominables que vous connaissez . Et puis c' est le défi d' un partage des richesses absolument inouï qui est non seulement scandaleux moralement pour nous autres qui sont du camp de l' émancipation humaine mais qui est une entrave à tout développement coordonné de la planète et des êtres humains qui y pullulent . Car vous savez que nous étions à peine 2 milliards en 1950 et nous sommes 7 milliards et nous sommes bientôt 11 et nous exerçons une pression en même temps qu' une bataille commence à se dessiner pour l' accès aux matières premières et se déchaîne partout pendant que nous avons des discussions qui finalement sont subalternes par rapport à ces grands enjeux qui vont modifier de fond en comble l' avenir du siècle qui vient . Oui de fond en comble . Il faut y penser en regardant le fait que ce que nous avons connu jusqu' à présent va se transporter sur d' autres fronts sur de nouvelles frontières . La civilisation humaine n' est pas seulement menacée elle dispose des moyens de surpasser la crise dans laquelle elle est entrée du fait du dérèglement climatique et des autres aspects qui concernent l' écosystème humain uniquement déréglés par la cupidité la volonté de s' approprier sans cesse tout partout . Vous le savez comme moi . Et bien regardez que cette bataille pour l' appropriation l' égoïsme s' est projetée sur de nouvelles frontières et l' histoire va vite . La civilisation humaine est en proie à un phénomène que l' on appelle l' accélération de l' Histoire mais nous en avons tous plus ou moins conscience . Je vous demande de rentrer en vous-mêmes et d' essayer d' évoquer les changements qui sont intervenus dans votre vie dont vous n' auriez pas eu idée lorsque vous étiez enfant . Ma grand-mère allait au bal monté à Staouéli en charaban . Elle a été rapatriée en France dans un avion caravelle elle a pu lire dans le journal que Youri Gagarine était le premier homme qui avait franchi la frontière de l' espace . Quant à moi j' ai fait le voyage à Paris , ce n' est pas très écologique mais à l' époque , pour aller à la première COP numéro 1 , j' ai fait le voyage en 4 heures , en 3 heures de Paris à Rio de Janeiro dans le Concorde du président Mitterrand et j' ai vu partir de Baïkonour le premier cosmonaute français Jean-Loup Chrétien . L' histoire s' accélère . Jai écrit un livre dans lequel je disais « les hommes , les femmes , la civilisation humaine va entrer en mer . » Elle y est . J' ai dit « comme toujours dans l' histoire des êtres humains , nous nous assemblons au bord de la frontière et nous la passons . » Et bien c' est ce qui est en train de se passer au bord de la mer et dès lors commence tout de suite une bataille et c' est de même avec l' espace . Non ces questions ne sont pas loin de vous . Ce sont les questions dont vous aurez à connaître dès demain et dont vous connaissez dès aujourd'hui par ce que vous êtes venu ici peut être avec un GPS et que dores et déjà vous êtes relié à l' espace et aux satellites qui y gravitent . Et puis il s' est produit quelque chose d' encore plus incroyable . D' habitude on découvrait des continents et on y prenait pied . De quelle manière ? Je ne le rappelle pas . Mais on y prenait pied . Cette fois -ci c' est un continent qui prend pied avec nous , en nous , qui formule , qui reformate nos goûts , nos humeurs , nos désirs . C' est le continent du numérique . Ces frontières là , les voici . Elles mettent des enjeux considérables dans lequel est en cause notre liberté dans lequel est en cause notre possibilité de partager entre nous réellement tous les bonheurs qui sont possibles d' être partagés et des richesses qu' il est possible de produire . Oui ces nouvelles frontières de l' humanité elles font partie de la campagne présidentielle . La France n' est jamais si grande que quand elle se pense comme une composante de l' humanité universelle . Nous ne sommes pas là pour faire des cocoricos sur nos ergots . Nous sommes là pour nous penser avec notre niveau de culture d' éducation de préparation . Notre incroyable richesse accumulée grâce à nos anciens . Nous sommes là pour répondre à nos devoirs devant l' humanité universelle non pas seulement en français mais en se pensant comme êtres humains . Oui . Je vous parle de tout cela parce que c' est ce que nous allons faire si on nous confie le gouvernement du pays . Nous allons le faire avec enthousiasme en arrêtant de regarder la pointe de nos chaussures par tous ces gens qui du matin au soir passent leur temps à culpabiliser tout le monde à dire que les travailleurs ne travaillent pas , que la France ne progresse pas qu' elle est peuplée d' ignorants que son école ne vaut rien alors que ce meeting soit aussi un hymne d' amour pour l' histoire de France et pour qui nous sommes la France celle de la Déclaration des droits de l' homme . La France , la fille aînée de la Sécurité sociale et de l' école laïque . Mais on ne peut passer ces frontières . Regardez -les , les frontières d' habitude séparent , celles-là aussi nous séparent mais elles peuvent nous unir . Comment le ferons nous ? Rien n' est possible dans ce siècle sans le plus haut niveau possible d' éducation de chaque être humain . L' éducation c' est le partage du savoir , seule richesse que plus on la partage et plus il y en a parce que telle est faite l' humanité qu' elle procède par ce qu' on appelle la culture cumulative . C' est ce qui nous distingue de toutes les autres espèces d' animaux y compris les animaux sociaux . Nous partageons le savoir et nous sommes capables de le transmettre d' une génération à l' autre d'autant plus facilement que nous avons vaincu les barrières du temps lorsqu' autrefois le savoir était seulement dans la tête des Sages et qu' un jour , M. Gutenberg nous y a aidé , la frontière du temps a été vaincu par les cris . Et bien pensons -y . On ne peut rien faire sans le savoir et le savoir ce n' est pas seulement le savoir des choses qu' il faut apprendre à l' école à l' université . Le savoir c' est une manière d' être un être humain complètement et d' être développé dans tous les aspects de l' être humain . Car le savoir n' est rien sans qu' il y ait avant lui une culture qui formate le cœur , l' esprit , déchaîne l' imagination et donne sans cesse un appétit de savoirs plus grand . Il n' y a pas de savoir qui vaille sans culture et sans diffusion et surtout sans créateur . Marchent devant nous , dans le cortège de l' histoire humaine , marchent devant nous les poètes les musiciens et avec eux les ouvriers et les ouvrières hautement spécialisés et tous ceux qui font tourner la maison du matin au soir .

Alors Mme Le Pen , qui a bien pu vous donner une idée pareille , et comment avez -vous fait pour la croire et la penser utile , de dire on enseignera pas les enfants des étrangers qui sont présents sur notre sol . Qui peut croire qu' une société de bien meilleure en augmentant la quantité d' ignorance qu' elle contient . Eh bien ce n' est qu' une ignorante qui peut le croire . Et je vois bien . Et j' en vois une preuve dans une autre idée qu' elle a eu qui me paraît aussi farcesque . Elle a dit Il faut qu' à l' école on passe 50 % du temps à apprendre le français . 50 % du temps et le reste du temps on en parle en quoi ? Est -ce que Mme Le Pen ne sait pas qu' une langue s' apprend en la pratiquant et qu' à l' école on fait 100 % du temps à apprendre du français dans les mathématiques , dans l' histoire , dans la géographie . Vous voulez confier votre pays à de tels gens ? Allons . Allons . Non seulement nous allons prendre tous les enfants qu' il nous est donné de connaître dans nos écoles pour qu' ils soient nombreux à savoir lire écrire compter et aimer faire des poèmes ou jouer de la musique parce que nous serons tous meilleurs après ça . Mais en plus nous allons refaire la carte scolaire pour être bien certains qu' on ne fait pas des ghettos de riches et des ghettos de pauvres avec l' école républicaine . Nous allons garantir la gratuité de l' école dans tous ses compartiments et aspects et nous ne permettrons pas que sous couleur de changement des rythmes scolaires on invente une nouvelle dîme à faire peser sur les gens pour qu' on s' occupe de leurs enfants à l' heure où ils devraient être à l' école .

C' est pas tout . En plus nous ferons l' école de 3 à 18 ans parce que nous avons besoin d' apprentissages sérieux et en profondeur et plutôt un enfant est scolarisé plus tôt est socialisé - ce qui ne veut pas dire qu' on lui bourre la tête avec les idées socialistes - mais qu' on l' intègre dans la communauté humaine . Les enfants ont d'abord besoin d' interactions humaines pour apprendre tous les codes qui constituent la communauté humaine sinon ils deviennent violents . Ils ont donc besoin de présence humaine pas d' être posée devant une télévision . Et comme je prends cette question très au sérieux , je vous le dis , parce que je les ai connu de près , il faut que quand on étudie on ait le temps et les moyens de le faire et qu' on ne soit pas obligé de faire quelque chose d' autre en même temps . Les 50 % de nos jeunes qui travaillent en même temps qu' ils étudient s' épuisent . Et ce n' est pas bon . Ce n' est pas bon . Il n' y a que les gavés pour trouver satisfaisante et intéressante la peine que prennent les autres . Il faut donc qu' il y ait une allocation d' autonomie d' études . Et il y aura une allocation d' autonomie . J' ajoute . J' ajoute que pour ce qui concerne les enseignements professionnels où il apparaît souvent la moyenne d' âge est un petit peu plus élevée que dans les autres enseignements . Et bien je veux que cesse ce fait . Que jusqu' à 100 % d' une classe d' âge , jusqu' à 100 % d' une promotion soit contraint de travailler tous les soirs en même temps qu' ils étudient et tous les week-end . C' est la raison pour laquelle cette allocation d' études sera servie dès l' âge de 16 ans dans l' enseignement professionnel . Ah ah ! Voilà qui va un peu changer dans la répartition des rôles sociaux dans ce pays . Il nous faut mes amis 60.000 profs enseignants de toutes sortes de plus pour rattraper les postes qu' a détruits Sarkozy pour rattraper ceux qu' a détruit , que n' a pas reconstitué François Hollande . Et vous savez je ne vais pas me contenter de vous dire ça . Vous applaudissez . Eh puis vous viendrez le 19 février voir combien ça coûte parce que tout le monde vous dirait combien ça coûte . Et la bêtise combien ça coûte ? Et la mort combien ça coûte ? Qu' est -ce que c' est que ces comptabilités unilatérales . On a besoin de professeurs . Et embaucher du monde pour éduquer les enfants enrichit le pays et ne l' appauvrit pas . Le savoir est un investissement pas une dépense . Bon .

Je vous dis encore ceci . Quand j' étais jeune homme , mais oui ça a eu lieu , on allait , quand on n' avait pas trop de sous , et qu' on voulait faire une carrière et qu' on était doué pour les études et bien , on allait souvent à l' école normale . On y allait après 16 ans et on recevait un salaire . Tant et si bien que les instituteurs et les institutrices de l' époque ressemblaient au milieu social des gens qu' ils accueillaient , des enfants qu' ils accueillaient . Tandis que quand on est , avec une exigence que je comprends sans la partager toujours , d' avoir bac+5 pour pouvoir devenir professeur je sais une chose c' est qu' il faut que les familles aient les moyens de consacrer une part importante de revenus à faire vivre en jeune jusqu' à bac+5 pour pouvoir devenir professeur . Eh bien moi je vous propose de recommencer le système du pré-recrutement . Nous pré-recruterons des jeunes à 16-17 ans . Nous leur verserons un salaire et ils devront dix ans de service à la patrie dans les écoles qui leur seront désignées ensuite . Et alors ils auront la même couleur et la même allure que le peuple lui-même tout entier .

Je vous ai parlé de la manière de fabriquer le savoir . J' enrage de voir comment les brutes parlent quand , une fois qu' on a accumulé tout ça , on parle de la recherche . Vous les avez entendu ricaner : " ah ah vous avez assez cherché maintenant il faut trouver . " Brutes . L' esprit ne se laisse pas endoctriner . La première chose que nous avons à dire c' est que si nous respectons la recherche et les sciences pratiques et bien nous avons un intérêt de très long terme à ce qu' il existe en France une recherche fondamentale libre où on ne vient pas toutes les cinq minutes demander à un chercheur quand est -ce que l' on va pouvoir tirer un brevet pour le mettre sur le marché . Vous avez besoin de la liberté de l' esprit plutôt que de celle du commerce . Oui de la liberté de l' esprit car il y a devant nous des défis qu' il faut absolument régler . Si vous voulez sortir du nucléaire et nous voulons sortir du nucléaire pas pour jeter la pierre à ceux qui l' ont fait mais parce que c' est dangereux et qu' on peut en sortir et que les mêmes qui feront , qui ont fait ces centrales sont capables de nous aider à les arrêter . Quel rapport ? Mais mes amis nous en avons pour 20 ans ou 25 ans à démanteler les centrales en même temps que viendra par la planification écologique la production de nouvelles formes d' énergie . Mais comprenez -moi , qu' est -ce qu' on va faire de tous ces déchets , on ne sait pas quoi en faire . La première centrale qu' on a commencé à démonter , dix ans après on y est toujours . Il nous faut donc de la recherche fondamentale nucléaire pour arriver à comprendre le mécanisme du rayonnement et parvenir à le stopper . Sinon nous avons tout ça sur les bras pour dix mille ans . Il faut de la recherche fondamentale libre nous avons besoin d' esprits cultivés , qui trouvent , qui cherchent . Et des fois , ils trouvent des choses qui n' étaient pas prévues .

Il faut arrêter de lier la recherche d' une manière générale aux entreprises privées et ça suffit avec cet impôt au crédit . Ce crédit d' impôt recherche vous savez . Vous ne savez pas , ben je vous l' apprends il y en a un . Alors à qui il a profité je regarde la liste de l' argent qu' on distribue comme ça , et qu' est -ce que je vois ? Les banques . Est -ce que ces gens là ont encore quelque chose à découvrir dans l' art de nous détrousser ? Je me demande bien , et bien pourtant ils touchent de l' argent . Non ce n' est pas acceptable . Cet argent il doit aller à la recherche . Cet argent il doit aller à nos tâches les plus sacrées . Je ne veux pas avoir clos cette partie sans vous parler de cela . Nous sommes ce grand pays , tant de poètes d' écrivains , tant de scientifiques , tant de médailles Fields . Le premier pays au monde pour les médailles Fields . Notre CNRS est le premier centre mondial de recherche . Alors comment faisons -nous ? D' où tirons nous cette indifférence qui fait que nous laissons dans notre pays deux millions et demi de personnes qui sont dans l' illettrisme . Nous aurons une campagne comme cela a été fait dans les pays du tiers-monde s' il le faut . Et avec leur aide parce qu' ils savent le faire mieux que nous pour sortir de l' illettrisme tous les illettrés d' ici la fin du quinquennat qui vient . Etre illettré ce n' est pas être bête , ce n' est pas être ignorant , ce n' est pas ne pas savoir c' est juste ne pas savoir manier suffisamment de fluidité la lecture et l' écriture . Il y a donc des trésors d' imagination d' intelligence considérables qui sont soustraits à la collectivité humaine de ce seul fait . Et c' est cela que nous devons rattraper et mettre dans nos priorités . Quelle que soit la couleur de peau , quelle que soit la religion , quelle que soit l' origine de celui ou de celle qui est dans cette situation .

Tout à l' heure je vous ai dis ; ah ah ! Ah ah ils m' ont enlevé le chronomètre alors ça peut durer des heures hein . Tout à l' heure je vous ai dit : le savoir n' est rien sans la culture . Oui il y a d' autres gens qui nous parlent de culture . Moi je m' amuse parce que dans l' ambiance de poisson rouge qui prévaut dans le milieu médiatico politique , personne ne se souvient jamais de rien et ne compare rien avec rien . Mais pour ce qui est de s' extasier , se réjouir , il y a une très grande disponibilité . J' ai donc entendu Monsieur Macron parler de culture . Je ne vous cache pas que quand les technocrates et les banquiers s' y intéressent , j' ai toujours un petit mouvement du sourcil . Qu' est -ce qu' ils vont bien pouvoir trouver pour empoisonner la vie des gens et leur faire les poches ? Eh bien il a proposé quelque chose qui me paraît remarquable pour un libéral qui ne croit pas à la puissance de l' Etat comme nous . Il a proposé qu' à votre dix-huitième anniversaire , c' est pas démago hein , vous recevrez un cadeau d' anniversaire de l' Etat : un chèque de 500 euros pour faire de la consommation culturelle . Je ne sais pas à combien ils se sont mis pour trouver ça . Attendez . Il leur manque juste une maille du raisonnement . A mon tour de ricaner . Quand eux nous disent il faut produire avant de distribuer comme si on n' avait jamais rien produit dans ce pays qu' on se préparait à le faire sous l' injonction de ces messieurs , les importants . A mon tour de ricaner et de dire avant de distribuer des chèques pour consommer de la culture il faut d'abord la produire . Et la culture c' est pas comme les boulons , c' est pas comme les dindons ; non pas les dindons , ça rimait c' est pour ça . La culture c' est une petite fleur fragile ça pousse dans les esprits , faut pas brutaliser les gens sinon ça vient pas . Et pour qu' il y ait quelque chose qui vienne il faut d'abord qu' on en ait mis beaucoup , il faut avoir d'abord beaucoup entendu de musique , d'abord avoir vu des pièces de théâtre . D'abord avoir lu des livres d'abord avoir regardé des statuts etc etc etc etc . Avant la diffusion qui est très importante il y a la création . Et maintenant je vais révéler à ces gens une autre chose qui a une très grande importance . La création ne tombe pas du ciel . Il faut que des gens créent et pour cela il faut qu' ils puissent vivre dignement et par conséquent la première tâche d' une politique culturelle ça consiste à faire en sorte que les créateurs puissent vivre dignement . Il faut arrêter de menacer les créateurs qui sont dans le statut d' intermittents du spectacle en les menaçant sans arrêt de leur retirer leur statut . Au contraire il faut s' en inspirer pour imaginer ce que pourrait être le statut de créateur indépendant dans d' autres branches de la création artistique : l' écriture , la bande dessinée , que sais je encore . Et voilà pourquoi , comme tout ça coûte des sous comme vous le savez et qu' il faut toujours répondre à la question combien ça coûte . Il y en a qui ne se la posent pas hein . Parce que , l' autre , 500 euros par tête de pipe pour un cadeau d' anniversaire par l' Etat ça n' a pas l' air de le troubler . Vous me direz , si à l' autre bout il n' y a que les majors des grandes compagnies qui produisent des CD et le reste , ça reste en circuit fermé entre eux . Mais comme nous on s' en fait une autre idée évidemment on voit les choses différemment . J' ai d'ailleurs vu une autre trouvaille qu' il a fait , je le trouve extraordinaire dans ses obsessions cet homme . Il dit : " Il faut lire " très bien . Alors donc il faut ouvrir les bibliothèques le samedi et le dimanche . Le samedi ? Mais c' est déjà le cas . Donc c' est juste pour aller faire bosser les gens le dimanche . Parce qu' à la bibliothèque il y a des bibliothécaires dedans . Et si il n' y a pas de bibliothécaires il n' y a pas de bibliothèque . Il y avait pas pensé . Quand ça les prend , ça les lâche pas . Celui là , il a pourri la vie de milliers de gens avec sa participation à la loi El Khomri . Il a pourri la vie de milliers de gens avec tout ce qu' il a pu inventer sur l' uberisation . Et ben maintenant il rajoute une catégorie qui j' en suis sûr va militer avec nous : les bibliothécaires .

Voilà ce qu' on doit faire . Le gouvernement de Hollande est le seul gouvernement des 10 dernières années qui ait baissé le budget de la culture . Il faut arrêter de tergiverser , papoter , tout ça c' est fini . Il faut prendre un cap , il faut revenir à l' idée qu' il faut 1 % de la richesse du pays consacrée à la culture pour la développer pour la répandre , pour l' inculquer . Je propose qu' on crée peut-être 5 à 6000 classes à projet artistique et culturel ce qui permettra de faire travailler les intervenants culturels extérieurs et élever le niveau culturel de nos jeunes . Ecouter les gens . L' autre jour je suis allé à Angoulême . Je suis allé au Festival de la bande dessinée . Je suis amateur de bandes dessinées , je suppose que je ne suis pas le seul ici . On a parlé parlé parlé . Et on me dit 30 % des dessinateurs qui essayent de vivre de leur métier vivent en dessous du seuil de pauvreté . Faut pas croire que faire de la bande dessinée c' est faire des petits Mickey dans un coin . C' est un travail très long . Et apparemment vous en êtes contents car vous en êtes souvent acquéreurs . Il faut donc que ce travail puisse avoir lieu , vous le savez comme moi . Ceux qui produisent au départ de la bande dessinée ensuite font flamboyer vos imaginations , souvent vous allez lire le livre après . Et puis surtout ils fournissent la matière première qui va ensuite être exploitée , je veux dire traitée , travaillée par ceux qui font des jeux vidéo dont je vais parler dans un instant et qui sont un continent entièrement nouveau de l' éducation et de la vie telle qu' on peut la concevoir pour le siècle qui vient . Bref ces gens là sont indispensables . Alors je disais mais comment va -t-on faire ? Eux ont eu une idée . Je l' ai adoptée , je l' ai proposée à mes amis de la commission culturelle qui ont écrit le petit livret culture auquel je vous renvoie pour en savoir plus que ce que là je suis en train de vous dire . Et voici cette idée . Pour financer ces coopératives de créateurs indépendants ou bien telle ou telle forme d' association que ces créateurs trouveraient nécessaire de faire , car il faut leur faire confiance aussi pour trouver des idées dans ce domaine . Un créateur est souvent une personne assez indépendante , pas toujours , et qui a plutôt l' habitude de travailler seul . Mais pas tous . Par conséquent il faut respecter ça . Ce n' est pas à nous d' arriver avec nos chaussures cloutées en disant on va faire comme ci , on va faire comme ça , toi tu fais comme ça . Non , il faut que ça bourgeonne de soi-même mais la réserve et la source la voici . Je vous la propose ce soir , cet après-midi , pour la première fois . Vous savez que quand une œuvre est arrivée un certain nombre d' années de diffusion elle tombe dans le domaine public , c'est-à-dire qu' il n' y a plus de droits qui sont perçus dessus au profit des héritiers . Car souvent l' auteur n' est plus là . Premier problème . Vous attendez la suite hein . Au bout d' un certain temps elle tombe dans le domaine public . Voici la proposition . Elle ne tombera plus jamais dans un domaine public autre que commun . Je m' explique . Sur ses œuvres sur lesquelles on ne perçoit plus de droits tels qu' ils sont aujourd'hui conçus liés aux droits de la propriété intellectuelle . Lorsqu' on aura passé le délai , 30 ans , 40 ans 70 ans d'après l' Union européenne qui veut à tout prix que les éditeurs puissent quelle que soit l' édition ramassé le plus longtemps possible le plus possible . Et bien on mettrait les mêmes droits qu' avant ou un peu moins et ces droits seraient versés à une caisse qui alimenterait la situation sociale des créateurs . Cela s' appelle socialiser le domaine public de la création . Tout le monde a compris ? Combien ça coûte ? Et ça permet à des milliers de gens de vivre et en particulier de financer la retraite des créateurs . C' est très important parce que pourquoi cette sécurité à laquelle chacun d' entre nous aspire qui m' a conduit avec les amis à prévoir cette idée d' une sécurité sociale intégrale qui prendrait en charge 100 % des remboursements de santé qui prévoit qu' à 60 ans au bout de 40 annuités on puisse tous partir en retraite . Pourquoi l' élite humaine qui réjouit nos cœurs et alimentent nos esprits , elle , serait condamnée à la misère dès lors qu' elle ne serait plus en état de pourvoir à ses besoins par ses créations . On peut aller plus loin si on veut . Vous savez qui est -ce qui a trouvé cette idée ? Il y a un droit d' auteur . Non ce n' est pas Karl Marx . Victor Hugo mes amis . Le grand Victor Hugo . Alors on lui disait : mais M. Hugo , qu' est -ce que vous êtes en train de faire ? Vous attentez à la propriété . Et Hugo disait : mais la propriété de qui je vous prie ? Tant que l' auteur est vivant il touche ces droits . S' il n' y est plus . On dit , ben justement s' il n' y est plus . Et Victor Hugo va plus loin que la mesure telle que je viens de vous la présenter mais je donne une marge de manœuvre , j' ai déjà à la réputation de tout prendre . La marge de manœuvre ici c' est de prendre les droits sur les œuvres dès lors que l' auteur n' y est plus . Car quelle est la légitimité à hérité dune œuvre ? Allez on peut imaginer que ce soit au conjoint survivant mais quelle est la légitimité à hérité d' une œuvre ? D'après Victor Hugo , il n' y en a pas . Et voici ce qu' il dit : " L' héritier du sang est l' héritier du sang . " Il parlait des écrivains . " L' écrivain en tant qu' écrivain n' a qu' un héritier , c' est l' héritier de l' esprit , c' est l' esprit humain , c' est le domaine public . Voilà la vérité absolue . " Pendant que j' étais à Angoulême et qu' on m' a suggéré cette idée que dorénavant nous allons porter entre nous c' est nous qui seront la première génération qui aura inventé un système global permettant à l' ensemble des créateurs de pouvoir vivre dignement et donc de vivre sans cesse avec pour unique objectif et unique occupation de faire vivre ce qu' ils savent faire vivre et dont nous avons tant besoin leur production culturelle . C' est nous qui allons le faire dans le cadre de ce programme L' Avenir en commun .

Bon , j' étais à Angoulême , de là , pouf , je passe à l' école publique parce qu' il en existe une des jeux vidéo . Ca m' a amené sur le numérique ... Faut pas que je me trompe dans l' ordre des pages hein . Ouais le jeu vidéo est un monde nouveau . Je fais pas ce meeting sans en parler . C' est une expérience totale , aujourd'hui ça représente des budgets supérieurs à celui du cinéma dans le monde . Et ça permet une expérience totale . Bon c' est comme ça que j' ai gravi une montagne gelée . J' ai évité de me présenter trop vers le bord car j' ai un peu le vertige et quelqu'un m' a dit : " Vous voyez c' est un instrument thérapeutique " . Et on peut apprendre de cette manière plus vite parce que c' est une expérience totale . Alors nous là les Français aussi nous sommes parmi les meilleurs du monde et c' est la raison pour laquelle compte tenu de l' outil extraordinaire que c' est pour l' apprentissage pour développer la culture , c' est un enjeu du 21ème siècle . C' est balbutiant encore dans notre pays . Il faut que cela devienne une des industries de pointe de la patrie . Il faut que des milliers de gens s' y mettent et ils y sont . Et si vous les voyez travailler , moi qui suis un ancien prof ces choses là me parlent . Je voyais travailler une jeune licenciée en anglais qui travaillait avec un jeune ingénieur en numérique . Et ces gens là faisaient quelque chose qui est très rare . Ils travaillaient ensemble de manière décloisonnée l' un sachant ce que fait l' autre alors qu' il s' agit de pures et simples matières intellectuelles comme sur un chantier du bâtiment , celui qui est le plombier sait sans être lui-même plâtrier ce que fait le plâtrier , le peintre et adapte sa propre tâche et présente ses propres demandes . C' est cette collaboration extraordinaire qui m' a enthousiasmé et fait apparaître quelle sève de l' esprit seront ces jeux lorsqu' ils seront distribués parce qu' ils sont des jeux et ne ricanez pas parce que l' humanité tout entière , à commencer par vos propres enfants , et nous tels que nous avons été . Nous avons commencé à apprendre les rôles sociaux et les rites sociaux par le jeu et les animaux en font autant . Dès lors qu' on a trouvé une technique merveilleuse , alors il faut la donner . Jouer ce n' est pas perdre son temps . Jouer c' est peut être une occasion d' être plus grand après . Bon je leur ai dit , et ça va m' amener sur le numérique . Ca aussi c' est un continent . Vous ne pouvez pas passer à côté les gens . Ca y est ils sont entrés en vous . Vous le savez bien vous les connaissez ces majors : Google Apple Facebook Amazon Microsoft . GAFAM . Ce sont des entreprises immorales qui passent leur temps à se soustraire au fisc . Eh bien nous ne le permettront plus . Nombre d' entre elles sont des entreprises antisociales parce que ce sont par les plates-formes que l' on détricote le droit du travail et qu' on uberise toute la société ce qui paraît -il est un idéal pour les jeunes gens pétaradants du type de notre jeune banquier . Non , nous ne permettrons pas que les plates-formes détruisent tous les métiers et renvoient chaque personne à devenir un travailleur à la tâche comme elles l' étaient au Moyen âge . Les solidarités ouvrières et salariales doivent être protégées . Et puisqu'il paraît que maintenant tout le monde veut abolir la loi El Khomri j' ai bien dit tout le monde y compris le candidat socialiste , je me demande ce qui retient le gouvernement lui aussi composé de socialistes de l' abroger avant de s' en aller . Parce que c' est dans cette loi , c' est dans cette loi qu' un amendement présenté par des députés PS a permis que les plates-formes ne soient pas obligées de requalifier en contrat à durée indéterminée les gens qu' elles font travailler alors que dans de nombreux cas la coalition des ubérisés , passé le premier moment d' hallucinations d'après laquelle on peut dire : ah c' est bien j' ai plus de patron . Et comme l' a dit un ami Barré , t' as plus de patron ? Il est dans ta poche , c' est ton téléphone . Et tu travailles et tu travailles des heures et des heures et des heures parce que tu es jeune et que tu penses que c' est sans fin l' énergie qui est en toi . Mais le moment vient quand tu as fait tant d' heures que tu finis par tomber de la bicyclette parce que tu finis par avoir un accident avec ta voiture etc etc . L' ubérisation est un leurre même si la collaboration par les plates-formes peut être utile elle ne doit pas détruire les métiers , les professions , la juste rémunération . Car la paye n' est pas un luxe . La cotisation sociale n' est pas une faveur c' est une nécessité de la vie humaine nous devons tous cotiser pour pouvoir tous selon nos moyens participer à ce que chacun reçoive le moment venu selon ses besoins . Ah ce nouveau continent . Vous devez vous en préoccuper , vous devez y penser . Non , ce n' est pas un à côté . Non ce n' est pas une question pour les bobos . Les pauvres bobos . Non ce numérique qui envahit tout , ne me dites pas que vous ne le savez pas parce que comme salarié vous en êtes déjà à demander le droit à la déconnexion alors que pour l' instant ça passe pour une faveur . Le droit à la déconnexion ça veut dire mais poser une bonne fois ce fichu smartphone de côté et ne pas attendre sans cesse d' y rendre des comptes sans cesse tout le temps du matin au soir , la nuit et le jour pour prouver que vous êtes là pétaradants d' enthousiasme , compétitifs , flexibles et occupés par votre tâche . Le droit à la déconnexion doit être établi parce que pour l' instant il est devenu une faveur . Alors bon ce n' est pas vrai qu' on soit obligé d' être envahi . Oui c' est un nid à invasion sur nos goûts , sur nos mœurs , sur nos liens , sur nos listes d' amis . Oui c' est une invasion il faut y mettre de l' ordre . Il faut rétablir la liberté c' est à dire la nôtre et d'abord le droit de posséder les bases de données personnelles d' en être totalement propriétaire , de ne pas accepter que les grandes compagnies les vendent à d' autres sans nous demander notre avis . Il faut que nos jeunes à l' école apprennent le vocabulaire de la technique du numérique comme on a appris la grammaire hier parce que c' est la langue de demain il faut qu' ils apprennent les techniques qui permettent le numérique de fonctionner . Mais surtout , par dessus tout , les gens , il faut absolument tout le temps qu' ils apprennent à avoir le recul critique par rapport à ce qu' ils voient . Qu' ils ne se laissent pas halluciner , embobiner , entortiller . Nous avons une autre idée nous , elle porte un nom , ça s' appelle le numérique en commun . Protection des données privées . Neutralité du net . Vous ne le savez peut être pas mais demain c' est ça qui se trame . Certains se disent comme je paye on accèdera plus vite à moi et les autres vous attendrez , vous prendrez la file . La neutralité du Net consiste à interdire cette pratique . Et nous nous devons l' interdire si nous voulons qu' il y ait une véritable égalité d' accès et de production et de diffusion de tout ceux qui ont à diffuser et à produire . Ces questions vont occuper tout le siècle . Ce sont les questions déterminantes pour vos métiers vos vies votre manière de regarder vos voisins vos amis . Tout ça est dans la machine . Tout ça est parti dans le grand tourbillon . Il est temps d' y mettre de l' ordre . Il est temps d' y mettre de la loi . Il est temps de vérifier ce qui se passe et de rétablir votre souveraineté . La vôtre personnelle sur vos droits en tant que personne mais aussi la souveraineté de l' Etat . Si nous emportons cette élection j' annonce à Microsoft qu' ils peuvent passer par dessus bord tout leur programme de travail commun avec l' éducation nationale car nous ne laisserons pas Microsoft bourrer la tête de nos gosses . Je leur annonce qu' il n' y aura plus un seul logiciel Microsoft dans un seul des instruments de la France c'est-à-dire ni dans ses armements ni dans aucun de ces moyens de télécommunication puisque ce gouvernement a été assez absurde pour confier à Mr Tom un droit de regard sur ce que nous faisons . Oui parce que c' est de ça dont on parle . Il faut qu' existe ce domaine public de l' Internet , ce domaine public des savoirs ne laissons pas les grandes majors s' approprier tout ce qui est disponible les droits dont je vous parlais tout à l' heure , ces œuvres qui sont tombées dans le domaine public . Voilà la nouvelle version de la liberté , de l' égalité et de la fraternité . Ce continent numérique doit être rendu au peuple parce qu' il lui appartient , parce que c' est lui qui l' a créé , parce que c' est lui qui le fait vivre , parce que c' est lui qui l' entretient et assez de l' ordre globalitaire qui prétend rentrer dans nos têtes pour nous dire ce que nous devons faire . Evidemment que ça passe par les logiciels libres mais , et que nous le développerons cela va de soi . Pourquoi les administrations d' Etat ne sont -elles pas en tête sur ce sujet ? Bon maintenant vous le savez tous . Vous ne pouvez pas vivre sans accès à Internet . Progressivement on vous dit ceci est dématérialisé , cela est dématérialisé et plein de gens sont là ne sachant que faire parce qu' ils ne savent pas eux mêmes comment on fait fonctionner tout ça . Il faut donc qu' il y ait des points d' accès publics qui rendent possible cette connexion . Et puis il faut que cette connexion soit possible partout et pour ça il faut que les satellites prennent le relais de la fibre et des rayonnements qui ont transformé ce monde en une espèce d' immense grille-pain dans lequel nous circulons entre des ondes sans savoir ce que nous allons devenir après ce traitement .

Ces satellites m' amènent au domaine de l' espace . Pourquoi ? Vous ne le savez même pas . Est -ce que vous savez que vous êtes le deuxième peuple au monde pour ce qui est de la contribution individuelle par vos impôts à l' économie de l' espace . C' est vous , les Français . Vous savez les bons à rien qui ont jamais d' idées , jamais assez flexibles etc etc . C' est vous . Nous sommes donc une puissance intellectuelle d'abord et puis aussi une puissance matérielle . La moitié des emplois liés à l' espace qui existent en Europe sont en France . Par conséquent cela nous crée des devoirs , des responsabilités et d' immenses espérances parce que nous sommes en état de faire tout ce qui est nécessaire de faire pour le 21ème siècle . A condition que , on nous le laisse . Parce que c' est le peuple qui a financé les fusées au départ quand tout le monde disait que c' était pas possible d' en faire de la même manière que c' est lui qui a financé les machines à tisser des câbles sous la mer pour passer les signaux dont je vous parlais tout à l' heure pour le numérique . Et qui c' est qui a vendu Alcatel Lucent qui avait l' unique compagnie dont on disposait pour poser ses câbles sous marins ? Monsieur Macron qui vient maintenant de vous expliquer ce qu' on doit faire . Tous ces gens ont tout gaspillé . Qui a privatisé ce qu' il restait de public d' Arianespace ? Monsieur Macron qui vient nous dire maintenant ce qu' on doit faire . Ouais ben vous pouvez parce que c' est vraiment beaucoup de mauvais coup pour un seul homme . Beaucoup de recul par rapport au XXIème siècle , à ces gens qui viennent nous donner des leçons de modernité et qui sont incapables de rendre des comptes sur ce qu' est la modernité réelle . Ce dont je viens de parler jusqu' à présent qui constitue l' avenir du pays son potentiel la capacité que nous aurons à donner un monde différent à nos enfants et bien plus enthousiasmant que celui que nous avons connu car si souvent on enchaîne le récit des choses qui ne vont pas . Pensons aussi à cet splendeur de l' esprit qui permet de conquérir d' explorer , de visiter , de savoir . Alors nous allons prendre notre responsabilité . La France ne permettra pas que l' espace que nous sommes en train d' explorer , de découvrir , la France qui a eu la capacité de faire ces instruments que sont les fusées Ariane qui représente 50 % du marché mondial aujourd'hui , la France n' acceptera pas que l' espace soit privatisé car c' est ce dont il est question aujourd'hui . Deux puissances deux puissances spatiales ont décidé qu' il était possible contrairement aux accords que l' on a jusqu' à présent sur l' espace qui dit que l' espace est un bien commun à toute l' humanité et c' est pourquoi cet espace nous rapproche , deux grandes puissances ont décidé qu' on pouvait s' approprier dès lors qu' on y arrivait les premiers , les ressources qui se trouvent sur les planètes et sur les astéroïdes . Quelles sont ces deux grandes puissances spatiales ? Les Etats-Unis d' Amérique qui ont décidé , vous savez comment ils font , quand ils décident pour eux-mêmes , tous les autres sont priés de se mettre au pas et de toute façon que vous soyez d'accord ou pas dès qu' ils arriveront quelque part et qu' ils auront pris quelque chose ils considèreront que c' est à eux . Posez -vous des questions de savoir pourquoi ils ont été fiche leur fichu drapeau sur la Lune la dernière fois qu' ils y sont allés . Ils ne sont pas retournés depuis . Mais il y a une autre grande puissance spatiale qui a décidé d' émanciper toutes les compagnies qui iraient dans l' espace et trouveraient quelque chose à exploiter . Cette grande puissance spatiale c' est le duché du Luxembourg . Et elle a décidé d' exonérer d' impôts et de faciliter la vie fiscale aux compagnies qui feraient ça . Vous avez eu le bon goût de sourire . Oui mais franchement ça commence à faire beaucoup . Beaucoup . D' avoir pour président de la Commission européenne un homme qui a organisé le trucage fiscal pendant des années dans tout le continent européen , a vécu sur le dos de tous les autres et maintenant je découvre , oui vous pouvez , je découvre qu' il va aussi faire ça bon . Nous avons une responsabilité je l' ai dit si nous voulons continuer à occuper les orbites basses autour de la terre il faut que la France prenne l' initiative d' être en tête pour proposer une campagne de dépollution des orbites basses . Est -ce que vous avez vu Gravity ? Ben répondez . Ah ben quand même . Oui , c' est pas vrai . Dans Gravity on voit ça il y a un satellite qui tourne . C' est un satellite habité - tiens on devrait faire des vols habités nous les Européens pourquoi on n' en fait pas - et tout est détruit parce qu' il y a des boulons et des pièces qui flottent dans l' air . Je vous ai dit . Je vous ai dit sur l' espace que c' est un sujet dont on doit s' occuper . Et si nous , pourquoi on doit s' en occuper parce que ça entraine le reste , vous comprenez ? Quand vous avez un secteur qui accumule de l' intelligence , qui accumule du savoir-faire , qui nécessite que l' on aille plus loin dans ce que nous savons déjà faire . Nous sommes parmi les premiers pays au monde je ne veux pas dire le premier peut-être le deuxième qui produit le plus d' ingénieurs pour 100.000 habitants . Je veux qu' on ait confiance en nous-mêmes et qu' on sache qu' on peut faire tout ça et que ce siècle nouveau qui arrive on peut y participer non pas en traînant la patte non pas en se laissant dresser à coup de fouet par des meneurs de chiens comme ceux que nous avons devant nous mais avec enthousiasme et allégresse . Avec enthousiasme et allégresse .

Ouais . Regardez . Nous sommes une grande puissance . Combien de fois je vous ai parlé . Combien de fois je vous ai parlé de la mer . Nous sommes le deuxième territoire maritime du monde . Est ce que ce n' est pas extraordinaire . La mer immense . 70 % du total de la Terre . Nous avons tous les moyens de l' explorer tous les moyens techniques , tous les moyens scientifiques , tous les équipages de la mer j' attends dans l' économie de la mer en y injectant une part des 100 milliards d' investissements que nous allons mettre dans la production dans l' investissement car nous allons mettre 100 milliards . Les autres disent qu' ils veulent les enlever . Ils ne se rendent pas compte . Le pauvre corps de la France déjà si flasque . On est à l' os , eux ils veulent encore enlevez 100 milliards , nous nous allons rajouter 100 milliards d' investissements pour rattraper tous ces retards et une partie ira dans cette économie de la mer pour produire des algues dont on peut tout faire . A commencer par ça là , vous ne le savez pas c' est de l' algue . Et combien d' autres choses . Prendre l' énergie de la mer . Vous voulez sortir du nucléaire . Vous ne pouvez pas le faire en éteignant la lumière vous le savez comme moi . Par conséquent il faudra construire et fabriquer des énergies . Il nous faut 100 % d' énergies renouvelables et pour cela nous avons dans la mer une réserve immense . Elle contient 75 fois toute l' énergie dont nous avons besoin sur terre . Par conséquent il n' y a pas d' autre limite que notre capacité à investir . Il n' y a pas d' autre limite que notre capacité à inventer , à installer des machines éoliennes , hydroliennes . Comment se fait -il qu' au bout de ce quinquennat il y ait toujours pas une éolienne en mer ? Comment se fait -il que ces messieurs Macron et compagnie aient vendus absolument toutes les sociétés françaises qui produisaient des éoliennes si bien qu' il ne nous reste plus que DCNS et un noyau de sociétés qu' on remettra au travail avec ce plan d' investissement . Comment se fait -il que nos voisins en soient capables et pas nous ? Pourtant il faut que d' ici à 2030 nous ayons l' équivalent de 15 réacteurs nucléaires . L' équivalent de 15 réacteurs nucléaires par l' énergie que nous tirerons de la mer . Ce sont des milliers et des milliers d' emplois à la clé . Il y a aujourd'hui 300.000 personnes qui travaillent dans l' économie de la mer . Nous avons discuté avec le Cluster maritime qui est composé de gens dont beaucoup ne sont pas du tout de mon avis mais assez - on boit beaucoup je veux dire tous - mais qui sont d'accord sur un point . Si on s' y met ce sont 300 à 400 000 emplois de plus qui peuvent venir par ceux là même qu' on aura décidé de faire ces investissements . Voilà une démonstration qui vous montre comment on peut faire vivre l' économie de demain sans continuer à assassiner à petit pas la planète mais au contraire on lui permettant de se reconstituer . La France . La France doit montrer l' exemple . Elle doit être à la tête , à l' initiative pleine d' imagination . Elle vient de produire , vous le verrez le 30 mars prochain , un document qui est l' équivalent de l' Encyclopédie de Diderot au XVIIIe siècle qui avait tant révolutionné les esprits . Elle va produire un document qui s' appelle Les Océanides . On a mis 278 chercheurs du monde entier de toutes les sciences , des techniques , des sciences humaines aux sciences les plus dures comme on dit des archéologues , des paléologues , des anthropologues . Et ils ont étudié tenez -vous bien l' Histoire de cinq millénaires sur les cinq continents pour déterminer la place que la navigation et la mer a occupé dans le développement de la civilisation humaine . Gloire à l' esprit humain , gloire à nos chercheurs , à tous ceux qui savent faire ce travail et nous projeter et nous permettent de vivre demain bien mieux encore qu' on a vécu aujourd'hui grâce à ces inventions . La France doit être à la tête des missions partout . Lorsqu' on veut améliorer la situation c' est à nous de proposer une campagne internationale de dépollution des océans pour y retirer cette masse abominable de plastique qui y pullule et qui empoisonne toutes les créatures vivantes . Combien de temps allons -nous supporter ça ? La France doit proposer à l' ensemble de ses voisins et partenaires méditerranéens tous quels qu' ils soient et surtout dans le petit bassin de la Méditerranée , vis-à-vis duquel nous nous trouvons , que toutes les eaux usées de tout le littoral soient collectées pour éviter que dans moins d' un demi siècle la mer Méditerranée , la mer des mers , la mer de tout , la mer de notre civilisation soit purement et simplement un cloaque . Il faut réagir . Assez de déversement . Sur ce thème je ne peux finir sans vous dire qu' une fois de plus vous autres , vous avez une bataille à mener , avec moi bien sûr , c' est contre la privatisation . Vous ne le savez pas . Il y a une autorité qui répartit le droit de sonder le fond des mers . C' est une autorité internationale tout à fait respectable . Vingt cinq brevets ont déjà été accordés pour faire des trous partout . Le dernier c' est à l' Inde . On fait des trous . On ramasse des effluves soufrés qui sont plus riches en minéraux que tout le reste . Ils sont là tous . L' entrée en mer s' est faite . Avec nos méthodes de sauvages qui sont celles du capitalisme . Prendre , prendre , conquérir , s' emparer , faire de l' argent avec tout ce que l' on voit , tout ce qui bouge . Il nous faut absolument qu' un tribunal écologique international soit disponible pour que lorsqu' une plainte veut être déposée , elle puisse l' être auprès de quelqu'un . Parce que sinon ils feront ce qu' ils voudront et nous dépendons seulement d' une autorité dont vous savez qu' elle sera comme toutes les autres assaillie par les lobbyistes . Il le faut . Et la France doit être , combien de fois l' ai -je dis dans des réunions sur ce thème , à l' initiative d' un mandat international de l' ONU . Oui de l' ONU c'est-à-dire du seul organisme représentatif de toute l' humanité que souvent on moque , dont on rit des lenteurs mais qui est pour l' instant la seule société commune à toutes les nations . Et qui a une autorité , une légitimité bien supérieure aux assemblées de voyous et de voleurs du genre du G8 et du G20 qui battent le reste du monde aux ordres . Il faut qu' il y ait un traité international sur les eaux profondes . Vous savez que jusqu' à présent nous avons des zones exclusives économiques c' est à nous rien qu' à nous les uns les autres chacun y a des endroits où on ne sait pas . C' est une source de guerre . A mesure que le pôle fond , vous vous avez peur parce que le pôle fond , eux ils sont dans leur bateau en train de voir qui va prendre le fond avant l' autre . Voilà ce qui se passe en ce moment . Voilà les tensions entre la Russie , la Norvège , les Etats-Unis et combien d' autres pays qui sont là autour , à qui elles font , à qui est -ce qui se trouve là . Et pendant ce temps là nous on parle , on parle d' autres choses . On ne sait pas que le XXIème siècle est en train de refaire sa carte sur le fond des mers et que nous sommes une grande puissance . Pas pour nous-mêmes mais que nous devons être les héros qui marchent devant et parlent au nom de toute l' humanité . C' est ça notre force . Alors qu' est ce qu' on va faire . Il faut qu' on ait un traité international sur les eaux profondes . Ca s' appelle en droit res nullius aujourd'hui cela appartient à personne . Si bien que le premier qui passe , qui prend , c' est à lui et celui qui veut jeter dedans avec son gros paquebot des sacs de poubelles qui veut déverser dedans tout ce qu' il a à dégager de son bateau il peut le faire parce que cela n' appartient à personne pour l' instant . Et demain ça appartiendra au premier qui s' en emparera . Voilà toutes ces choses dont il faut s' emparer , les dossiers qu' il faut prendre en charge . Parce que dans tous ces domaines nous sommes puissants , nous sommes forts , nous avons la technique . Je vous ai parlé de la mer il y a dix niveaux d' intervention dans la mer pour aller jusqu' au fond . 10 niveaux d' intervention humaine , 10 niveau d' excellence . Et bien dans les dix niveaux , il y a des champions français qui savent traiter les problèmes depuis le fond , pas toujours pour la bonne idée - faire des trous – jusqu' à la surface . Partout nous en sommes capables . Si bien que nous , nous avons un devoir , le faire et partager , pas garder ça pour nous , pas garder notre savoir rien que pour nous . Il faut que nous ayons , comme je vous lai dit tout à l' heure pour associer les pays qui pour l' instant n' ont pas encore les cadres ni la capacité de participer à ce nouveau grand festin de l' humanité , il faut que nous ayons une université internationale des métiers de la mer ouverte à tous ceux de tous les pays qui veulent participer avec nous et notamment les pays francophones au développement de ces activités parce que tous les peuples du monde ont besoin d' un accès à la mer , parce que tous les peuples du monde ont besoin de comprendre ce qui s' y passe pour qu' ils s' en sentent tous co-responsables .

Voilà . Quand on a commencé l' idée de ce meeting , on a dit , oh , les gens , l' espace , le numérique , la mer , la culture , la recherche , c' est pas sûr que ça les intéresse . Je n' en crois pas un mot . Je crois que ça vous a intéressé . J' ai pas tout dis . C' est comme un apéritif . Bon il est un peu long hein . Mais des fois c' est bien . Pour se mettre en appétit de lire les livrets sur le numérique , sur la culture , sur l' école . Je vous demande humblement de les lire . Et même je vais vous dire , même si vous ne votez pas pour ce programme , lisez -le quand même . Parce que la force de ces idées c' est que elles contaminent comme on dit . Vous savez en ce moment moi je suis un homme heureux . Parce que l' espace des idées pour lesquelles nous nous sommes battus toutes ces dernières années . Souvent avec le sentiment qu' on était tout seul et que personne ne comprenait rien à ce qu' on racontait . Et bien que ça fait chaud au cœur d' entendre parler de planification écologique ailleurs que dans nos rangs , que ça fait chaud au cœur d' entendre tous ces mots être partagés de tous les côtés . Merci à ceux qui nous ont précédés dans cette lutte et merci à nous tous qui avons mené le combat . Tant mieux si d' autres reprennent mes idées . C' est pas moi qui suis contre le copyright , les droits d' auteur . Vous savez sur Internet , l' essentiel d' Internet c' est le lien hypertexte qui change tout . Eh bien là dessus l' Europe dit oui mais attendez , il y a des droits d' auteur . Et ben non . Je crois qu' on doit avoir un droit de citation sur Internet . Et vous pareil . Bon des fois ils pourraient dire : oh ben ça je l' ai pompé littéralement chez Mélenchon hein pas chez vous quoi . Ils le disent pas c' est pas grave . Ce qui importe et compte c' est que les idées se répandent . Parce que quand vous avez des idées comme celle là alors vous comprenez qu' on ne peut pas vivre dans un monde absurde , cruel et stupide où huit personnes possèdent autant que 50 % du reste des êtres humains . C' est une aberration ridicule , obscène , immorale . S' enrichir est immoral . Voilà la morale que je vous propose de porter . Bien sûr profiter de l' existence et être récompensé de ses mérites . Mais à quoi bon ces fortunes qui s' empilent ? Pourquoi faire ces milliards qu' une ou deux personnes possèdent ? Qu' en tirent -ils ? Rien , la bulle financière .

Alors hier j' étais dans un petit village qui s' appelle Champagney en Haute-Saône . Ca m' a pris comme ça . Ca m' a pris que le 4 février c' est l' anniversaire de la première abolition de l' esclavage . Il y a 250 millions d' esclaves encore dans le monde , vous entendez ? Et des fois les esclaves sont par là et on ne les voit pas . Je disais , bien sûr le crime de l' esclavage ne doit pas être réduit en étant comparé à d' autres situations de servitude , il a une spécificité criminelle particulière . D'abord par sa durée : trois siècles . Et ces pauvres gens de Champagney en Haute-Saône ayant entendu dire qu' on esclavagisait des Noirs , d'abord ne croyaient pas qu' il y eut des Noirs et s' en sont assurés en allant voir un portrait qui se trouvait là où on voyait le mage Balthazar qui est noir . Alors oui c' est possible mais alors comment se fait il qu' on vende comme des marchandises des êtres humains qui plus est dont un des représentants a honoré notre Seigneur à sa naissance , qu' est -ce que c' est que cette histoire . Et ces braves gens ont écrit au roi . Imaginez -vous à Champagney où ce sont des mineurs , des bûcherons , des paysans qui se sont préoccupés de gens qui étaient à l' autre bout du monde et qui souffrent et qui souffraient . Et c' est ça qu' ils ont pensé à aller dire au roi dans leur cahier de doléances : ça suffit . Eh bien nous avons tous un devoir d' insoumission aux réalités économiques qu' on prétend supérieures aux réalités humaines et à celles du cœur . Voyez -vous . Et qu' il me soit permis de dire encore , comme l' avait dit Victor Schoelcher à la deuxième abolition de l' esclavage , il avait dit : " si on ne peut faire vivre les colonies qu' avec de l' esclavage alors il faut renoncer aux colonies . " Et Robespierre avant lui avait dit : " Périssent les colonies plutôt qu' un principe . " Eh bien en vous il faut porter cette flamme de l' insoumission qui vous lie à tous les autres êtres humains dont vous êtes comptables chacun individuellement . Oui mais pour cela il faut d'abord que vous ne renonciez pas à votre principale prérogative . Votre droit au pouvoir . Vous êtes des citoyens . La Déclaration des droits de l' homme s' appelle Déclaration des droits de l' homme mais elle ne serait rien sans la phrase qui suit : Déclaration des droits de l' homme et du citoyen , et du citoyen . Vous exercez le pouvoir . Vous devez l' exercer de nouveau . Il faut que vous fassiez mieux que de dégager . Il faut que vous fassiez mieux que de voter pour le moindre mal car le moindre mal c' est toujours le mal . Il faut que pour une fois à notre appel , vous preniez votre bulletin de vote comme un bulletin d' adhésion à une idée que vous ne vous aventuriez pas à l' égarée . Qu' on ne vous refasse plus jamais , ne vous laissez pas faire , le coup du discours du Bourget suivi du coup du discours sur " je vais réviser les traités " . Regardez de près , étudiez , convainquez autour de vous . Ne vous laissez pas saouler par les belles paroles . Regardez ce qui va faire de nous une grande force Voilà pourquoi nous devons voter pour abolir la monarchie présidentielle . Voilà pourquoi le cœur et le point numéro 1 du programme c' est le passage à la VIème République . La VIe République , pas celle que moi , Président de la République , ayant consulté les marquis poudrés qui m' entouraient à cette occasion je vous proposerais de ratifier par un référendum plébiscitaire , oui ou non . Non , une vraie assemblée qui reconstitue le peuple français parce qu' en envoyant ses députés , femmes et hommes , qui auront une caractéristique commune . C' est de n' avoir jamais été élus auparavant dans aucune assemblée . Ces députés , femmes et hommes , qu' ils aient été élus ou qu' ils aient été tirés au sort , ensemble , en définissant les droits que les Français se reconnaissent les uns aux autres , reconstitueront la communauté légale et notre consentement à cette communauté . Parce que ce que nous voyons aujourd'hui c' est que nous n' y consentons plus . La loi nous paraît sans cesse un abus et souvent elle l' est . Comment peut -on avoir pu voter la loi El Khomri alors que ni les Français , ni les gens dans la rue , ni les députés , ni personne n' en voulaient . Avec six 49.3 . A bas la monarchie présidentielle . Mais ne vous laissez pas attraper par tous les joueurs de pipeau qui circulent en ce moment . Il faut que ce soit une VIème République décidée par une Assemblée constituante et qu' ensuite le peuple français ratifie par référendum et non pas une trouvaille en petit comité octroyé au peuple . Dans cette constitution vous ferez rentrer les droits sacrés qui sont dorénavant ceux de la liberté individuelle . Mais surtout vous devez veiller à conserver votre pouvoir en permanence . Parce que dans cette Constitution je proposerai qu' on y introduise le référendum révocatoire qui donne la possibilité au peuple de révoquer un élu à partir du moment où il a recueilli le nombre suffisant de gens qui le demandent . On m' a dit ah mais votre histoire ce sera le bazar parce que c' est quoi aujourd'hui s' il vous plaît à part le bazar ? C' est parce qu' il ne voit pas que ce n' est pas le bazar . Bien sûr que c' est le bazar . C' est ce qu' il y a de plus odieux . C' est d' être obligé de respecter des lois dont on sait qu' elles sont cyniques et odieuses parce que personne ne les a jamais voté , parce qu' elles sont le fait du prince et de la courbe du CAC40 qui l' entoure du matin au soir avec ces lobbies et ces succursales ces pantins et ces grillots . Je veux qu' on entende bien mon message . Chaque fois qu' on nous tend la main au lieu de nous insulter nous sommes toujours heureux . Chaque fois qu' on nous tend la main pour nous proposer de faire tel ou tel bout de route ensemble , jamais aucun d' entre nous n' a jamais dit non mais il y a une chose à quoi nous dirons toujours non ce sont les combines , les arrangements , les échanges de parties du programme un peu flou contre des circonscriptions législatives , des postes de ministres en échange je ne sais quelle amnésie ou amnistie . De tout cela il n' en est pas question et il n' en sera pas question . Et le sens que porte ma candidature c' est cette intransigeance . Non ce n' est pas une dureté . Non ce n' est pas repoussé , c' est au contraire être exigeant . Je ne peux rien faire d' autre parce que vous êtes comme ça et que je suis votre représentant . Je suis le représentant des têtes , dures des insoumis , de ceux à qui on ne la fait pas une deuxième , troisième , quatrième fois . Allez les amis . On est à Lyon , capitale ouvrière autrefois . Pendant que vous criez " Résistance " on va voir si vous résistez autant que moi . Evidemment , quand on est à Lyon , on sait comment on doit conclure son meeting . On pourrait chanter .

Rechercher un autre mot
Taux de reconnaissance
Le discours reflete 59.61% de Jean-Luc Melenchon
Ses mots préférés
Les mots les plus spécifiques de son discours
faut
espace
savoir
humaine
savez
meeting
créateurs
gens
compagnies
auteur
faire
dessinée
bazar
plates-formes
paraît
droits
explorer
bibliothécaires
recherche
domaine
diffusion
siècle
instant
dégager
rattraper
sciences
hein
produire
trouveraient
majors

MESURE DU DISCOURS - Logométrie - Mentions Légales - UMR 7320 : Bases, Corpus, Langage - Contact