CNRS
UNICE
 
UCA
C. de Gaulle
C. de Gaulle
G. Pompidou
G. Pompidou
V. Giscard d'Estaing
V. Giscard d'Estaing
F. Mitterrand
F. Mitterrand
J. Chirac
J. Chirac
N. Sarkozy
N. Sarkozy
F. Hollande
F. Hollande
E. Macron
E. Macron

Rechercher un mot et afficher ses cooccurrents





C' est plutôt un défaut d' entente qui pourrait justifier des inquiétudes chez nos autres partenaires . Ceux - ci ont d'autant moins de raisons de prendre ombrage de nos relations , que si les rapports franco-allemands sont particulièrement étroits , ils n' ont rien d' exclusif et ne nous empêchent ni l' un ni l' autre d' entretenir avec nos autres partenaires européens des relations confiantes et amicales .

Voir une autre phrase-clé


Qui utilise le plus le mot «office» ?
Distribution statistique du mot chez l'ensemble des locuteurs du corpus.
Les thèmes autour du mot «office»
Analyse multi-couches de la cooccurrence autour du mot choisi dans le discours du qui
V. Giscard d'Estaing - 12 février 1976

Cette décentralisation des sommets franco-allemands dont nous étions convenus , le chancelier Schmidt et moi - même , lors de notre dernière rencontre , répond à une double intention .

Le type de réunion que nous allons avoir dans les Alpes-Maritimes va permettre de conduire entre les dirigeants des deux pays des conversations plus approfondies et plus personnelles .

Les sommets franco-allemands n' ont plus le caractère de conférences diplomatiques , au sens classique du terme .

Désormais , ce sont des rencontres régulières , confiantes et amicales .

En second lieu , l' entente franco-allemande ne concerne pas seulement les pouvoirs publics .

Elle engage profondément les deux pays et les deux peuples .

Il n' est pas justifié d' en réserver la manifestation aux seules capitales . En décentralisant les sommets franco-allemands , aujourd'hui à Nice et l' été prochain à Hambourg , il s' agit de rendre plus sensible aux populations de nos deux Etats la nature de notre œuvre commune .

C' est un fait que l' Europe a été absorbée , au cours des dernières années , par les conséquences de l' entrée de nouveaux membres et par les problèmes posés par la crise économique internationale .

Mais c' est un fait aussi que l' Europe n' a jamais cessé de se préoccuper de son avenir .

Si la communauté a surmonté les difficultés nées de l' élargissement et de la crise économique , c' est dans une large mesure grâce à la création du conseil européen décidée à la fin de 1974 , qui se réunit désormais de manière régulière et qui constitue , à mes yeux , le centre d' impulsion de la politique de l' Europe .

C' est au conseil européen qu' a été prise la décision de procéder à l' élection directe de l' assemblée européenne .

C' est une nouveauté dont il ne faut ni exagérer , ni sous-estimer l' importance .

Il ne faut pas exagérer , parce que l' assemblée européenne actuelle est déjà issue du suffrage universel , même si c' est d' une façon indirecte , et que ce mode d' élection était envisagé par le traité de Rome .

Il ne faut pas la sous-estimer non plus car la consultation directe des populations rapprochera l' Europe de ses citoyens .

La vraie question , à mes yeux , est moins celle du mode d' élection de l' assemblée européenne que de la manière dont celle - ci remplit sa mission . Il va de soi qu' elle doit le faire , à nos yeux , dans le cadre tracé par le traité de Rome .

Votre question décrit une hypothèse dans la mesure où quelle que soit l' hésitation des Etats-unis à prendre de nouvelles responsabilités internationales sur d' autres continents , il n' y a pas de signe d' une volonté américaine de retirer les forces de ce pays stationnées sur notre continent .

Je note d'ailleurs que le rapport Tindemans ne préconise nullement une défense européenne intégrée et se contente , en réalité d' évoquer le problème . Il n' y a pas de raison pour la France de modifier la position qu' elle a prise et qui , en modernisant et en développant ses propres forces de défense , apporte une contribution précieuse à la sécurité de notre continent politique extérieure .

La conférence sur la coopération économique internationale n' a pas pour objectif de permettre à la France ou à l' Allemagne d' accroître leurs exportations vers les pays de l' opep .

Elle doit permettre , par un examen d' ensemble des problèmes économiques , de faire progresser la rationalité et la justice dans le fonctionnement de l' économie mondiale .

Il va également de soi que la France n' attend aucun avantage économique de ses prises de position dans les affaires du Proche-Orient .

Cela dit , les performances des industriels français dans cette région du monde méritent d' être soulignées puisque la France reste le premier fournisseur du monde arabe .

Cela tient aux positions que nous avons su conserver dans les trois pays du Maghreb puisque nous fournissons à ces pays plus du tiers de leurs importations alors que la part de l' Allemagne est d' environ 10 % . Mais cela tient aussi à la remarquable percée française sur les marchés de ce qu' on appelle le Machrek , en Egypte et en Irak notamment , mais aussi en Syrie dont la France a été , en 1975 , le premier fournisseur de biens d' équipements .

Les politiques menées parallèlement en France et en Allemagne permettent de constater , dans les deux pays , une amélioration de la conjoncture économique .

Vous soulignez à juste titre que l' Allemagne est , et de loin , notre premier partenaire commercial .

Je note d'ailleurs que , malgré le renchérissement du coût de l' énergie , la France a réussi à consolider ses positions sur le marché allemand ces deux dernières années .

C' est dire que la France ne peut que bénéficier d' une consolidation de la reprise en Allemagne .

Mais la réciproque est également vraie .

L' évolution des parts de marché ( avec énergie ) .

France en RFA : 1973 - 13 % .

1974 - 11-8 % .

1975 - 12 % .

RFA en France : 1973 - 22-7 % .

1974 - 19-2 % . 1975 - 18-8 % .

Les résultats quantitatifs obtenus par l' office franco-allemand pour la jeunesse sont assez impressionnants : 350000 jeunes Français et Allemands se rencontrent chaque année grâce à lui et depuis sa création plus de trois millions de jeunes ont été touchés .

Je serais plutôt tenté de dire que l' office est dans une certaine mesure victime de son succès .

Grâce à l' amitié qu' il a contribué à développer entre les deux pays , les contacts spontanés entre Français et Allemands se sont multipliés et , de ce fait , l' action de l' office à moins de relief aujourd'hui qu' elle n' en avait lors de sa création .

D' autre part , l' office a progressivement atteint son rythme de croisière et il lui a fallu trouver un nouveau souffle en renouvelant son organisation et ses méthodes .

C' est à quoi a répondu l' accord conclu par les deux gouvernements en juin 1973 . Je crois au total que l' office a rempli et continue de remplir sa mission au service du rapprochement entre nos deux peuples .

La France a toujours été favorable au perfectionnement de la politique agricole commune à condition que soient respectés les trois principes fondamentaux du marché commun agricole : l' unité des prix , la préférence communautaire et la solidarité financière . L' un des objectifs actuels de la France est de parvenir à une réforme profonde du règlement de base viti-vinicole de façon à ce que les viticulteurs bénéficient de garanties accrues analogues à celles dont profitent les producteurs d' autres secteurs agricoles et à ce que la qualité des vins produits dans la communauté soit améliorée .

Je ne le crois pas du tout .

D'abord parce que chacun sait que l' entente franco-allemande revêt une importance essentielle pour l' Europe .

Sans entente franco-allemande , il n' y a pas d' Europe .

Le général de Gaulle et le chancelier Adenauer ont été les premiers à le dire .

L' entente entre nos deux pays est à l' origine de la construction européenne et elle demeure indispensable à chacun de ses progrès .

C' est plutôt un défaut d' entente qui pourrait justifier des inquiétudes chez nos autres partenaires . Ceux - ci ont d'autant moins de raisons de prendre ombrage de nos relations , que si les rapports franco-allemands sont particulièrement étroits , ils n' ont rien d' exclusif et ne nous empêchent ni l' un ni l' autre d' entretenir avec nos autres partenaires européens des relations confiantes et amicales .

Rechercher un autre mot
Ses mots préférés
Les mots les plus spécifiques de son discours
office
franco-allemands
entente
sommets
franco-allemande
sous-estimer
fournisseur
confiantes
amicales
exagérer
assemblée
yeux
chancelier
européenne
soulignées
ombrage
viti-vinicole
quantitatifs
note
décentralisant
renouvelant
rationalité
opep
impressionnants
création
élection
directe
viticulteurs
positions
rapprochera

MESURE DU DISCOURS - Logométrie - Mentions Légales - UMR 7320 : Bases, Corpus, Langage - Contact