CNRS
UNICE
 
UCA
C. de Gaulle
C. de Gaulle
G. Pompidou
G. Pompidou
V. Giscard d'Estaing
V. Giscard d'Estaing
F. Mitterrand
F. Mitterrand
J. Chirac
J. Chirac
N. Sarkozy
N. Sarkozy
F. Hollande
F. Hollande
E. Macron
E. Macron

Rechercher un mot et afficher ses cooccurrents





Mais sachez qu' à la suite de cette décision , le flottement du franc est resté ordonné et stable et qu' à l' heure actuelle , après 10 jours de flottement , le franc à un niveau qui est supérieur , par rapport à la totalité des monnaies - à l' exception du franc suisse à ce qu' était son niveau au moment de l' élection présidentielle , en particulier vis-à-vis du dollar et vis-à-vis du deutschemark .

Voir une autre phrase-clé


Qui utilise le plus le mot «franc» ?
Distribution statistique du mot chez l'ensemble des locuteurs du corpus.
Les thèmes autour du mot «franc»
Analyse multi-couches de la cooccurrence autour du mot choisi dans le discours du qui
V. Giscard d'Estaing - 24 mars 1976

Bonsoir madame , bonsoir mademoiselle , bonsoir monsieur ,

Je ne me suis pas adressé à vous depuis le début de cette année parce que l' axe de l' effort avait été tracé et parce que je ne voulais pas paraître intervenir dans les élections cantonales qui sont des élections locales .

Les résultats de ces élections cantonales n' ont pas été favorables à la majorité .

Ces résultats ont traduit une insatisfaction et une inquiétude qui sont réelles et sur lesquelles je reviendrai .

Mais , ces résultats n' ont pas exprimé un choix de société .

Le choix de société , vous l' avez fait il y a deux ans , à l' occasion de l' élection présidentielle .

Si vous ne m' aviez pas élu , à l' heure actuelle le collectivisme serait au pouvoir en France .

Vous l' avez écarté , et vous m' avez confié la responsabilité de conduire la France dans une période difficile .

J' ai été élu pour mener une action , et c' est cette action qui me concerne , et c' est sur elle que je serai jugé , et non pas sur les ambitions ou sur les déclarations excessives de tous ceux que l' on voit s' agiter dès que les temps deviennent plus difficiles , comme s' ils aimaient flairer le mauvais vent .

C' est cette action que je vais vous décrire ce soir , pour la période à venir .

Elle comporte trois objectifs : conduire et ordonner la reprise de l' activité économique de la France ; poursuivre et achever les réformes ; expliquer à chaque Française et chaque Français , le sens de la politique en cours et l' importance des choix que vous devrez faire . Les deux premiers objectifs concernent le gouvernement et le parlement ; le troisième intéresse le gouvernement et les partis politiques - politique intérieure - politique économique - il ne faut pas chercher loin pour trouver les causes de l' insatisfaction des Français .

La crise a été sévère pour la France .

Le revenu global de notre pays a baissé , en 1975 , de trois % , alors qu' il n' avait jamais cessé d' augmenter depuis la fin de la guerre .

Le nombre de personnes à la recherche d' un emploi a dépassé le million .

Les horaires , et donc les salaires , ont été réduits dans de nombreuses entreprises .

Il est vrai que le gouvernement a fait ce qui dépendait de lui pour atténuer cette crise et pour organiser la reprise .

Tous ceux qui se préoccupent d' objectivité s' accorderont à vous dire que la France a supporté mieux que les autres cette crise , que les entreprises ont limité autant qu' elles le pouvaient le nombre des licenciements et que des mesures importantes ont été prises pour compléter et soutenir les ressources des chômeurs .

Tout cela est vrai , mais c' est un fait , quand la production baisse , le pays souffre .

Or , il faut savoir que la reprise a eu lieu .

A l' heure actuelle et depuis le début de l' année , la production augmente à nouveau en France .

Sur le plan international , l' activité économique se développe dans la plupart des pays . Ainsi , cette crise aussi sévère qu' elle ait été , n' était pas la catastrophe que certains avaient prophétisée ou espérée dans ces conditions , la politique à suivre en 1976 est claire : il s' agit de conduire la reprise et d' assurer son succès .

Mais cela veut dire ni la facilité , ni le désordre .

Car il reste devant nous deux problèmes difficiles : les prix et l' emploi .

Le gouvernement a réussi en 1975 à ramener la hausse des prix au-dessous de 10 % .

Mais notre niveau actuel est encore excessif , il faut le réduire et modérer l' évolution de nos prix . Sans doute , ceci dépend en large partie du gouvernement qui a , dans ce domaine , des responsabilités à exercer .

C' est pourquoi je lui ai demandé d' écarter dans la préparation du budget de 1977 la création d' impôts nouveaux ou la création de charges supplémentaires pesant sur l' économie .

Mais le mouvement des prix dépend aussi des décisions de tous ceux qui agissent dans l' économie .

Lorsque les chefs d' entreprise , les commerçants et les artisans établissent leurs marges , ils agissent sur les prix .

Lorsque les travailleurs ou leurs représentants revendiquent ou négocient des augmentations de salaires , ils agissent sur les prix de revient et donc sur le niveau des prix .

Vous tenez , je le sais , à cette liberté de discussion et vous avez raison , car elle fait partie de notre système de vie commune .

Mais la contre-partie de cette liberté , c' est la responsabilité et c' est la modération .

Je sais bien que , dès ce soir , dès demain , un certain nombre de personnes appartenant à des tendances diverses , viendront vous expliquer que cette modération ne vous concerne pas , et que tout doit être attendu et obtenu des autres , et ils s' efforceront de vous convaincre par des propos enflammés .

Ecoutez - les , mais jugez vous - même et , pour cela , regardez autour de vous .

Quels sont , parmi les pays qui nous entourent , ceux dans lesquels le niveau de vie est le plus élevé et le progrès social le plus rapide ?

Sont - ce les pays dans lesquels les revendications sont les plus extrêmes et les conflits entre les catégories les plus violents ?

Sont - ce , au contraire , les pays où nous observons que s' exercent le sens des responsabilités , la modération et l' acceptation des compromis équitables ? Cela mérite d' y réfléchir .

Le second problème , c' est l' emploi .

Il faut , en effet , que la reprise s' accompagne progressivement de la diminution du nombre de personnes à la recherche d' un emploi .

Il faut donc , pour cela , que les ressources que la reprise va procurer à l' économie française , servent à financer les équipements nécessaires à la création de ces nouveaux emplois . Si ceux qui sont actuellement au travail pensent qu' ils doivent conserver pour eux la totalité des ressources tirées de la reprise , alors d' où viendront les ressources nécessaires pour créer de nouveaux emplois et pour verser les rémunérations aux travailleurs embauchés ? La politique à suivre en 1976 apparaît ainsi clairement : conduire et soutenir la croissance , garantir le pouvoir d' achat , accroître les basses rémunérations et utiliser les ressources tirées de la reprise pour financer la création et la rémunération de nouveaux emplois .

Je voudrais ici vous proposer une ambition et vous donner une explication : cette ambition , c' est une ambition collective .

Je ne crois pas qu' il suffise pour la France d' avoir des ambitions individuelles concernant l' amélioration des situations des individus et des groupes .

Il faut aussi une ambition collective et l' ambition que je vous propose est la suivante : nous nous efforçons d' organiser l' Europe .

Naturellement , c' est une tâche difficile qui connaît des difficultés , des échecs et des retards , mais c' est une tâche nécessaire et , comme toutes les tâches nécessaires , un jour elle sera accomplie .

Or , si la France ne veut pas dominer l' Europe , elle ne veut pas non plus être dominée en Europe .

Il faut donc que nous développions notre capacité économique pour la porter au niveau de nos plus grands partenaires et , notamment de l' Allemagne fédérale .

C' est pourquoi au cours des prochaines années , il est indispensable que la France poursuive sa croissance et organise son économie de manière à se trouver à égalité avec ses partenaires du jour où l' Europe sera organisée , et l' explication portera sur le flottement du franc .

Je n' entrerai pas dans les détails techniques .

Ce flottement du franc vous a été décrit comme risquant de constituer une catastrophe ou entraîner l' effondrement de notre monnaie .

La réalité est différente .

Nous avons décidé le flottement du franc en janvier 1974 et je connais cette décision puisque j' étais ministre des finances du président Pompidou .

Lorsque nous avons pris cette décision nous avons annoncé que lorsque ce serait possible , la France participerait à l' organisation monétaire européenne , celle que l' on appelle le serpent .

A la suite de l' élection présidentielle , le franc s' est réévalué par rapport à la plupart des monnaies , et ainsi nous avons pu , l' été dernier , rejoindre cette organisation communautaire .

Mais , lorsque nous avons eu à faire face aux mouvements désordonnés des monnaies , qui se sont produits depuis le début de l' année , la question s' est posée de savoir si la France devait consacrer l' essentiel de ses ressources et de ses réserves à faire fonctionner ce mécanisme ou si elle devait , au contraire , revenir à une situation dans laquelle le franc cherche par lui - même sa situation d' équilibre .

C' est ce qui a été fait .

Mais sachez qu' à la suite de cette décision , le flottement du franc est resté ordonné et stable et qu' à l' heure actuelle , après 10 jours de flottement , le franc à un niveau qui est supérieur , par rapport à la totalité des monnaies - à l' exception du franc suisse à ce qu' était son niveau au moment de l' élection présidentielle , en particulier vis-à-vis du dollar et vis-à-vis du deutschemark . Le cours du franc est , à l' heure actuelle , supérieur à celui que nous avions trouvé voici pour la situation économique et j' en viens aux réformes .

On entend un certain nombre de conseils , un certain nombre de suggestions pour nous pousser à renoncer aux réformes .

Je veux vous dire ce soir qu' il n' en est pas question et que les réformes seront poursuivies et achevées .

Les raisons en sont évidentes .

Dans le monde actuel , toute société qui choisirait l' immobilisme , signerait sa propre condamnation .

Et comment voulez - vous , vous Français qui êtes désireux de connaître une amélioration de la justice dans notre pays , que cette amélioration de la justice , on puisse l' obtenir sans réforme ?

Enfin , quel serait le programme , quel serait le succès d' un parti politique qui , à l' heure actuelle , viendrait écrire sur ses affiches : " pas de réforme , pas de changement " ?

Il faut poursuivre et compléter les réformes .

Naturellement , il ne faut pas réformer n' importe quoi et n' importe comment .

Naturellement , il ne faut pas réformer par plaisir ou par caprice . Il faut réformer ce qui ne va pas .

Il faut réformer pour améliorer .

C' est bien ce qui a été fait jusqu' ici et j' observe que toutes les réformes qui ont été effectuées ont été acceptées et ne sont plus contestées par personne .

Il en sera de même des réformes en cours , lorsque celles - ci auront été décidées et mises en œuvre .

Nous avons actuellement deux réformes importantes qui sont à l' étude et qui vont être soumises , l' une et l' autre , au parlement .

Il s' agit de la taxation des plus-values réalisées , il s' agit de la réforme de l' entreprise .

Je n' entrerai pas ce soir dans le détail de ces réformes .

Je vous dirai à propos de la première que c' est une œuvre de justice qui sera conduite , bien entendu , avec modération et équité .

Le texte sera déposé dans les semaines prochaines devant le parlement . Je souhaite qu' il puisse être voté par l' assemblée nationale , au cours de la session de printemps , car la meilleure manière de répondre à vos inquiétudes , c' est de vous faire connaître ce dispositif dont vous verrez qu' il ne concerne que les plus-values réalisées dans certaines conditions et que les éléments de votre vie quotidienne n' en sont en aucune manière affectés .

Et d' autre part , la réforme de l' entreprise .

Je sais bien naturellement que les entreprises cherchent à tout moment à s' adapter à la réalité contemporaine .

Aussi cette réforme reconnaît et souligne l' importance de l' entreprise dans notre développement économique .

C' est d' elle que dépendent la production , l' emploi , les salaires , les exportations .

Une société ne peut vivre que si elle a des entreprises qui sont saines et vigoureuses .

Aussi , la réforme de l' entreprise a pour objet d' inciter et d' aider les entreprises à s' adapter aux exigences du monde moderne .

Cette réforme a été soigneusement préparée , soigneusement discutée avec des esprits qui étaient empreints de pondération et de jugement , elle a été examinée par le conseil économique et social , elle sera maintenant discutée avec l' ensemble des partenaires sociaux avant d' être soumise au parlement .

Là aussi je souhaite qu' avant la fin de cette année les dispositions d' application puissent être décidées , afin que ces réformes entrent dans la vie quotidienne de la France et ne constituent pas pour elle un sujet de perturbation ou d' interrogation .

Au-delà de ces deux réformes en cours , d' autres efforts seront poursuivis sur les sujets suivants : d' une part , l' action en faveur de la famille , la poursuite de l' action en faveur des personnes âgées et enfin le problème de l' emploi des jeunes .

Ce problème de l' emploi des jeunes devra faire l' objet de nouvelles propositions , de nouvelles initiatives qui devront être , bien entendu , concertées et préparées en liaison avec les jeunes eux - mêmes pour qu' ils s' aperçoivent qu' il s' agit de la recherche des solutions qui leur permettront d' entrer dans de meilleures conditions dans la vie active et non pas de limiter ou de compliquer en quoi que ce soit leur effort de formation et de promotion . Les réformes seront donc poursuivies .

Mais la politique doit être expliquée .

Il est en effet nécessaire que l' action en cours soit connue et comprise de chaque Française et de chaque Français .

C' est la responsabilité des partis politiques de la majorité , de même qu' il est essentiel que ces partis puissent au travers du parlement ou au travers de leur organisation , informer les pouvoirs publics des aspirations , des insatisfactions , des difficultés que rencontrent les différentes catégories de Français .

Pour cela , il est nécessaire que l' action de ces partis politiques soit coordonnée et organisée .

Je confie à Jacques Chirac le soin de coordonner et d' animer l' action de ces partis politiques , en respectant bien entendu leur personnalité propre qui traduit les différents tempéraments politiques de la vie française et en me rendant compte des initiatives qui seront prises .

Je souhaite , en effet , que ces partis politiques soient à même de présenter à l' opinion française le véritable enjeu du débat et que , lorsque la France aura à faire des choix qui ne seront pas des choix locaux , mais des choix nationaux , qui porteront sur des choix de société , chaque Française et chaque Français puisse faire ses choix en pleine connaissance de cause .

Dans cette information des Français , j' ai bien entendu ma responsabilité .

J' observe que lorsque je ne vous présente pas la politique d' ensemble que nous conduisons , cette information vous parvient difficilement ; vous recevez sans doute beaucoup d' informations , mais il est difficile dans la masse de celles - ci de discerner la ligne d' ensemble de la conduite de la politique de la France .

C' est donc une de mes fonctions de le faire et je m' en acquitterai régulièrement .

De même , j' aurai l' occasion de vous présenter les perspectives d' organisation de la société française telle que je souhaite que nous puissions l' organiser et la connaître . Il est important pour vous d' avoir dans l' esprit la connaissance de l' avenir vers lequel je souhaite que nous allions ensemble une de vos préoccupations , je le sais , et je terminerai par elle , c' est la préoccupation de sécurité et il est vrai que le gouvernement et les pouvoirs publics ont le devoir d' assurer la sécurité de la France , la sécurité des Françaises et des Français .

C' est une tâche à laquelle ils s' emploient et ceci suppose de leur part activité et fermeté .

Je vous demande de regarder ce qui s' est produit afin de porter un jugement objectif : lorsqu' il y a eu une prise d' otages à Djibouti , il y a quelques semaines , la réaction a été immédiate et nous avons pu retrouver ces enfants , à l' exception toutefois de deux d' entre eux .

Lorsque la France a été envahie , au printemps dernier , sur ses panneaux de publicité et dans ses rues , par les excès de la pornographie , le gouvernement a pris les dispositions nécessaires et désormais , la situation est redevenue normale .

Il y a deux semaines , lors des élections cantonales , celles - ci se sont déroulées dans les départements corses dans des conditions d' ordre et de régularité parfaites , et ainsi les Corses ont pu choisir eux - mêmes , démocratiquement , les représentants authentiques qu' ils souhaitent .

Lorsqu' il y a plusieurs mois a commencé à se développer un climat d' incertitude ou de trouble dans nos forces armées , le gouvernement a agi pour améliorer la condition militaire , ce qui était nécessaire pour que le personnel de nos forces armées ait , dans la nation , la place qui lui revient .

En même temps , la justice a agi pour éliminer les tentatives de désorganisation .

A l' heure actuelle , nos forces armées ont retrouvé la confiance qu' elles doivent avoir à la fois concernant leur place dans la nation et en même temps , la mission qu' elles assument .

Lorsque enfin , récemment , des désordres ont eu lieu dans le midi viticole .

Quelle a été la réaction des pouvoirs publics ?

Je considère que , qu' elles que soient les revendications et qu' elles que soient même les justifications des revendications , il y a quelque chose que nous ne pouvons pas accepter et que je n' accepterai jamais , qui est de voir des Français tirer sur d' autres Français .

C' est pourquoi les directives ont été données à la police et à la justice de faire le nécessaire pour que les auteurs de ces actions , c'est-à-dire ceux qui ont tiré , soient recherchés , arrêtés et que la justice se prononce sur leur cas .

Le gouvernement continuera à agir avec rapidité et fermeté pour assurer la sécurité des Français . Mais , c' est une remarque de bon sens que de vous dire que cette sécurité des Français serait d'autant plus grande que la France serait un pays plus uni et qu' il accepterait de rassembler ses forces au lieu , très souvent , de se prêter ou de céder à la division et à l' affrontement voici madame , mademoiselle , monsieur , ce que je voulais vous dire ce soir , dans une succession d' interventions que je fais devant vous et qui vont se poursuivre .

Je veux , en effet , que vous connaissiez la ligne de l' action et je veux aussi que vous connaissiez la conviction qui l' anime , et cette conviction est la suivante : vous m' avez fait confiance pour conduire la France dans des moments difficiles et j' ai le devoir de répondre à cette confiance , en vous donnant ce que j' ai de meilleur .

J' ai observé , à la fois dans son histoire et en même temps dans son déroulement récent , la France au travers de ses bons et de ses mauvais jours et je me suis fait la conviction que la manière de servir la France devait être la ténacité .

Je ne crois pas qu' il faille rechercher éclat de l' action ou la décision exceptionnelle .

Je crois qu' il faut se fixer un certain nombre d' objectifs et qu' il faut ensuite travailler patiemment pour les atteindre .

C' est ce que je vous ai dit ce soir en vous indiquant les objectifs .

Nous travaillerons avec patience et avec ténacité pour les atteindre . Bonsoir madame , bonsoir mademoiselle , bonsoir monsieur .

Rechercher un autre mot
Ses mots préférés
Les mots les plus spécifiques de son discours
franc
réformes
reprise
flottement
bonsoir
modération
mademoiselle
parlement
cantonales
agissent
réformer
soir
ressources
connaissiez
choix
action
partis
ambition
revendications
cours
entrerai
poursuivies
conduire
prix
insatisfaction
tirées
réforme
réalisées
discutée
monnaies

MESURE DU DISCOURS - Logométrie - Mentions Légales - UMR 7320 : Bases, Corpus, Langage - Contact