CNRS
UNICE
 
UCA
C. de Gaulle
C. de Gaulle
G. Pompidou
G. Pompidou
V. Giscard d'Estaing
V. Giscard d'Estaing
F. Mitterrand
F. Mitterrand
J. Chirac
J. Chirac
N. Sarkozy
N. Sarkozy
F. Hollande
F. Hollande
E. Macron
E. Macron

Rechercher un mot et afficher ses cooccurrents





La constitution fixe des règles précises , deux règles : il faut d'abord qu' il y ait une demande présentée par la majorité des membres composant l' assemblée nationale et il faut ensuite que ceux qui présentent cette demande , soient d'accord sur l' ordre du jour qu' ils proposent pour cette session extraordinaire .

Voir une autre phrase-clé


Qui utilise le plus le mot «convocation» ?
Distribution statistique du mot chez l'ensemble des locuteurs du corpus.
Les thèmes autour du mot «convocation»
Analyse multi-couches de la cooccurrence autour du mot choisi dans le discours du qui
V. Giscard d'Estaing - 7 mars 1979

Vous savez on ne gouverne pas à partir d' adjectifs , il faut , je crois , comprendre que les Français sont soucieux et le président de la République est soucieux comme les Français .

Nous avons une situation qui est difficile , il y a des efforts qui sont demandés à certaines catégories de la population , à certaines catégories de travailleurs , il est normal qu' ils en ressentent le poids et l' angoisse .

Mais je crois que ce qui est important , c' est leur faire apparaître l' objectif et c' est leur dire : il y a un avenir de progrès pour la France .

Si nous continuons nos efforts , si nous continuons à accumuler un certain nombre de résultats positifs comme nous le faisons à l' heure actuelle dans un certain nombre de secteurs , il y a un avenir de progrès et de prospérité pour la France . Ce qui est important précisément c' est que le gouvernement , et moi - même d'ailleurs , l' expliquions très clairement aux Français pour qu' ils voient au-delà des efforts la lumière qui sera au bout du tunnel .

Ce n' est pas moi qui ait une majorité , c' est la France .

Je ne cherche pas à avoir une majorité personnelle et ce n' est ni ma fonction , ni l' interprétation de ma fonction .

Ce que je voudrais vous dire c' est que la situation de la France politiquement et psychologiquement serait infiniment meilleure à l' heure actuelle s' il n' y avait pas de division de la majorité .

S' il n' y avait pas de division de la majorité les Français verraient beaucoup plus clairement quel est le sens de l' effort qui leur est proposé et en même temps quels sont les résultats qu' on peut attendre de leurs efforts . Je crois d'ailleurs que l' unité de la majorité , c' est ce que les Français souhaitaient , c' est ce que l' opinion française souhaite toujours , elle l' avait manifestée il y a près d' un an lorsque les Français ont fait , à ma demande , le bon choix pour la France et c' est pourquoi je serai conduit dans les semaines à venir à prendre des initiatives pour rétablir et faire apparaître cette unité de la majorité .

Je vous indique que si effectivement le nombre de demandes est réuni et s' il y a accord sur cet ordre du jour je ne vois pas d' obstacle à la convocation de cette session extraordinaire .

Pour ce qui est de la date de la convocation , je me prononcerai lorsque je serai régulièrement saisi et c' est donc lundi que je serai sans doute appelé à donner ma réponse .

Pour ce qui est de la vie politique et de la vie des partis , j' observe que la manière dont cette convocation d' une session extraordinaire a été proposée , ne répond pas en effet à l' esprit des institutions de la cinquième république , car c' est une demande qui doit être adressée par les parlementaires et non pas par les partis politiques l' annonçant ou le décidant en dehors de la consultation des groupes parlementaires . Je souhaite que dans l' avenir ce soient les parlementaires eux - mêmes qui , s' ils l' estiment opportun , soient conduits à prendre une telle initiative .

Première question : la convocation de l' assemblée nationale et donc du parlement .

Le rôle du président de la République est simple : c' est de veiller au bon fonctionnement des institutions et de la constitution .

La constitution fixe des règles précises , deux règles : il faut d'abord qu' il y ait une demande présentée par la majorité des membres composant l' assemblée nationale et il faut ensuite que ceux qui présentent cette demande , soient d'accord sur l' ordre du jour qu' ils proposent pour cette session extraordinaire .

Les demandes sont adressées au président de l' assemblée nationale .

J' ai eu un entretien téléphonique avec lui hier , il m' a indiqué que c' est jeudi matin que le bureau de l' assemblée nationale examinerait ces demandes et c' est à la suite de cet examen qu' il me transmettra , par l' intermédiaire du premier ministre , la lettre proposant la convocation de cette session extraordinaire . J' aurai donc à partir de vendredi sans doute les éléments permettant de prendre une décision .

D' autre part beaucoup de ces voyages apportent des éléments à la solution des problèmes français .

J' ai indiqué en rentrant du Mexique l' autre jour , dimanche , que les accords qui avaient été signés représentent du travail pour plusieurs dizaines de milliers de Français dans les secteurs de la construction mécanique , de la construction électrique et d' autres , et je souhaite au contraire qu' il soit donné une suite active à ces voyages en assurant la promotion des ventes et donc des débouchés de l' économie française . Mais je comprends votre question , et naturellement mon rôle premier c' est de traiter les affaires de la France , je vous rappelle que le conseil des ministres se tient régulièrement toutes les semaines , qu' il traite l' ensemble des problèmes de la France et en particulier ce matin nous avons pris un certain nombre de décisions importantes , j' en citerai une : c' est le fait que la France va proposer à ses partenaires l' entrée en application à partir de la semaine prochaine du système monétaire européen .

Je comprends votre question .

Dans ces voyages qu' est - ce que je fais ? Je remplis les obligations de la France .

Je vous rappelle que le dernier voyage en Roumanie a été le voyage du général de Gaulle , il y a 11 ans , que nous avons reçu il y a 7 ans , la visite des dirigeants roumains à Paris et que , depuis , c' est à la France de rendre la visite . Le président Pompidou avait accepté de s' y rendre et naturellement n' a pas pu donner de suite à ce projet .

Je remplis donc les obligations de la France . Si la France veut avoir une présence dans la vie internationale d' aujourd'hui , si elle veut exercer une influence , il faut remplir un certain nombre d' obligations et en particulier avoir avec les principaux dirigeants du monde les contacts que j' ai tantôt chez eux , tantôt chez nous .

En effet , un des sujets les plus importants que j' aurai à traiter au cours de ce voyage , c' est la détente et en même temps la sécurité en Europe , c'est-à-dire ce qui peut être fait pour limiter les armements en Europe ou pour avancer dans la voie du désarmement .

Rechercher un autre mot
Ses mots préférés
Les mots les plus spécifiques de son discours
convocation
session
extraordinaire
assemblée
majorité
voyages
demandes
obligations
soucieux
remplis
serai
parlementaires
voyage
efforts
continuons
demande
tantôt
composant
transmettra
roumains
régulièrement
constitution
division
apparaître
expliquions
président
adjectifs
nombre
examinerait
suite

MESURE DU DISCOURS - Logométrie - Mentions Légales - UMR 7320 : Bases, Corpus, Langage - Contact