CNRS
UNICE
 
UCA
C. de Gaulle
C. de Gaulle
G. Pompidou
G. Pompidou
V. Giscard d'Estaing
V. Giscard d'Estaing
F. Mitterrand
F. Mitterrand
J. Chirac
J. Chirac
N. Sarkozy
N. Sarkozy
F. Hollande
F. Hollande
E. Macron
E. Macron

Rechercher un mot et afficher ses cooccurrents





Dans ces centres , il y aura à la fois l' inscription , l' identification des personnes qui sont des réfugiés et qui relèvent du droit d' asile et qu' il conviendra de répartir entre tous les pays européens , selon les critères qui ont été posés , et puis , il y aura des raccompagnements qui devront se faire pour les autres .

Voir une autre phrase-clé


Qui utilise le plus le mot «réfugiés» ?
Distribution statistique du mot chez l'ensemble des locuteurs du corpus.
Les thèmes autour du mot «réfugiés»
Analyse multi-couches de la cooccurrence autour du mot choisi dans le discours du qui
F. Hollande - 7 septembre 2015

Mesdames , Messieurs ,

Je vous remercie de participer à la sixième conférence de presse depuis le début de mon mandat , en présence du Premier ministre et des membres du gouvernement .

En cette rentrée , il y a des images , il y a des événements , il y a des situations qui frappent à la porte de nos consciences .

Il y a d'abord l' héroïsme de passagers d' un train d' Amsterdam à Paris qui maîtrisent un terroriste prêt à tout ; il y a le patrimoine de l' Humanité qui est détruit à Palmyre ; il y a des réfugiés par milliers sur les routes d' Europe ; il y a un enfant sans vie , le visage posé sur le sable d' une plage turque , enfant martyre , symbole des 3 000 naufragés qui ont trouvé la mort au bout de leur chemin depuis le début de l' année .

Alors , face à ce qui peut faire naître de l' émotion , de la compassion , mais aussi de l' inquiétude , il nous revient et il me revient , de répondre à l' urgence et surtout de faire des choix , ceux qui compteront le moment venu pour le jugement de l' Histoire . Mais des choix qui doivent également dessiner notre avenir .

Le premier de ces choix , c' est de faire face à l' afflux des réfugiés , des déplacés avec humanité et responsabilité . Depuis le début de l' année , 350 000 personnes ont franchi la Méditerranée pour rejoindre l' Europe . C' est beaucoup , c' est trois fois plus que l' année dernière . C' est une crise , elle est dramatique , elle est grave , elle peut être maitrisée et elle le sera .

C' est le devoir de la France . Le droit d' asile fait partie intégrante de son âme , de sa chair . C' est l' histoire qui appelle cette responsabilité et cette humanité , l' histoire marquée par des générations d' exilés ou de réfugiés qui sont venus au cours des décennies passées faire France avec nous .

Le droit d' asile , c' est aussi un principe fondamental de nos institutions . Il est inscrit dans le préambule de la Constitution : « tout homme persécuté en raison de son action en faveur de la Liberté a droit d' asile sur le territoire de la République » .

Ce principe a même été intégré dans la Constitution lorsqu' il s' est agi de savoir si Schengen était compatible avec nos lois . Ce principe est rappelé dans les règles qui fondent l' Union européenne . C' est pourquoi face à ces drames , face à cette situation , j' ai proposé avec la chancelière Angela Merkel , un mécanisme permanent et obligatoire d' accueil des réfugiés pour répartir l' effort entre tous les pays européens . Le mot important est « obligatoire » parce que c' est ce qui fait la différence avec ce qui s' est fait ou plutôt ce qui ne s' est pas fait ces derniers mois .

La France est disposée à prendre sa part . La Commission européenne propose - ou va proposer - de répartir 120 000 réfugiés sur les deux prochaines années . Ce qui représentera pour la France 24 000 personnes . Nous le ferons . Nous le ferons parce que c' est le principe sur lequel , je considère , la France est engagée . Nous le ferons parce que c' est la proposition que nous avons nous-mêmes , établi et que nous souhaitons faire adopter par l' ensemble des européens .

De nombreux maires , des collectivités , des associations , les cultes et puis aussi des particuliers se sont mobilisés pour d' ores et déjà , assurer cet asile . Je salue ces initiatives . Elles doivent être coordonnées , organisées de manière digne et sérieuse . Pour y parvenir le ministre de l' Intérieur réunira les maires concernés samedi prochain et le Premier ministre aura à mettre en œuvre l' ensemble des politiques qui découlent de ces choix .

Si la France fait son devoir , la réponse est européenne , la réponse est globale . La condition pour agir efficacement est la mise en place de contrôles aux frontières de l' Union - en Italie , en Grèce , en Hongrie - avec des centres d' identification et d' enregistrement pour accueillir , mais aussi pour établir la distinction entre ceux qui relèvent du droit d' asile et ceux qui doivent être raccompagnés de façon digne . C' est la condition pour que les frontières extérieures de l' Europe puissent être protégées , c' est la condition aussi pour accueillir avec humanité les réfugiés .

Mais , regardons la réalité en face . Il y a 4 millions de déplacés dans des camps en Turquie , en Jordanie , au Liban et des centaines de milliers dans la Corne de l' Afrique . Si nous voulons éviter l' exode de ces populations , l' enjeu est de fournir une aide humanitaire massive aux pays , aux grandes associations , au Haut-Commissariat pour les réfugiés pour que ces personnes restent au plus près des pays qu' ils ont fui .

Nous devons aussi agir avec les pays d' origine et de transit , mettre en place là aussi , des centres qui peuvent accueillir ceux qui veulent fuir pour d' autres raisons - notamment économiques - et élaborer une véritable politique de codéveloppement . Ce sera l' objet du Sommet de la Valette le 11 novembre prochain , la France y fera des propositions .

Mais il faut sans doute élever encore le niveau de la responsabilité . Il faut savoir que la question des réfugiés , des déplacés est d'abord une question qui concerne , qui touche les pays du Sud et non pas comme on le croit - ou on le fait croire - les pays du Nord . Cette question des déplacés , des réfugiés , touche bien sûr l' Afrique , le Moyen-Orient compte tenu des guerres et des crises , elle touche aussi d' autres continents y compris l' Asie . Alors nous ferons la proposition d' une conférence internationale pour les réfugiés et nous sommes prêts à l' accueillir , à Paris .

Mais je reviens sur ce que nous avons à faire en Europe . La France et l' Allemagne depuis plusieurs semaines avec les ministres de l' Intérieur et les ministres des Affaires étrangères , préparent ce plan global . Il sera donc soumis au Conseil des ministres de l' Intérieur , le 14 septembre prochain . Je veux que ces orientations , si elles n' ont pas reçu l' accueil qui a permis de convaincre tous les pays avec des règles simples mais efficaces , que le Conseil européen soit saisi .

Sur ces conclusions , ces orientations , ces propositions , le gouvernement organisera un débat au Parlement sur le sujet des réfugiés dans les jours qui viennent .

Nous connaissons les causes de ces malheurs , de ces horreurs auxquelles nous voulons répondre par l' honneur et l' action . Ces causes , ce sont le terrorisme , la guerre . Nous devons donc parallèlement - et c' est le choix que j' ai fait - lutter contre les terroristes , ici en France et sur les lieux mêmes où il est installé .

En France , le plan Vigipirate a été porté à son niveau le plus élevé . La Loi Renseignement a été votée . La surveillance des moyens de transport a été renforcée . La lutte contre l' endoctrinement intensifiée . Et là aussi , je dois la vérité aux Français : des tentatives d' attentat sont empêchées , déjouées , dissuadées , mais le risque existe toujours , tant que le fondamentalisme , le djihadisme entretiendront la haine .

Le terrorisme ne vient pas de nulle part . Il a ses origines , son idéologie , ses organisations . La plus monstrueuse , Daech est en Irak et en Syrie . C' est Daech qui fait fuir par les massacres qu' il commet des milliers de familles . Daech a considérablement développé son emprise depuis près de deux ans et c' est depuis la Syrie - nous en avons la preuve - que sont organisées des attaques contre plusieurs pays et notamment le nôtre .

Ma responsabilité est d' assurer que nous puissions être informés au mieux , des menaces qui pèsent sur notre propre pays , pour y faire face . C' est pourquoi j' ai demandé au ministre de la Défense que dès demain , puissent être menés des vols de reconnaissance au-dessus de la Syrie . Ils permettront d' envisager des frappes contre Daech en préservant notre autonomie de décision et d' action . Le Parlement sera informé de cette opération au titre de l' article 35 de la Constitution .

Faire des choix , c' est aussi ce que le monde aura à faire en décembre prochain pour aboutir à un accord sur le climat . Le constat maintenant ne fait plus débat , les bonnes intentions - et tant mieux - sont là . Les déclarations ont été faites , mais nous sommes encore loin d' un accord contraignant et de financements à la hauteur de l' enjeu .

Il reste moins de trois mois pour aboutir . La France - parce qu' elle reçoit cette conférence , parce qu' elle est engagée - veut accélérer . Avec Laurent FABIUS , nous avons décidé de faire de l' Assemblée générale des Nations unies , un rendez-vous majeur pour la préparation de la Conférence sur le climat , et là aussi , nous tiendrons un discours de vérité . Un sursaut est nécessaire et nous devons une fois encore , entraîner le monde .

La France , pour entraîner , influencer , convaincre , agir , et dans tous les domaines de la vie internationale , doit être forte . Forte moralement , c' était le cas le 11 janvier quand des millions de Français ont su conjurer la peur et manifester pour la liberté . C' est ce même message qui doit être porté aujourd'hui : la France doit avancer , sa vocation n' est pas le repli , son destin n' est pas de s' abriter derrière des lignes Maginot , elles n' ont jamais arrêté qui que ce soit . Son honneur n' est pas d' abandonner ses valeurs , de renoncer à l' idée même qui l' anime au nom d' une identité figée .

Face au monde , ce n' est pas la sortie de l' euro , la fin de Schengen , l' abandon de la politique agricole commune , qui nous permettront de retrouver croissance , puissance , prospérité , souveraineté . Ce chemin-là , c' est la régression , c' est le déclin . C' est en étant elle-même que la France réussira , à condition qu' elle ait le courage de faire des choix , de les assumer et de les faire partager .

La France doit donc être forte économiquement et socialement . D'abord , pour diminuer le chômage . C' est le sens des décisions qui ont été prises depuis trois ans , des réformes qui ont été engagées et de nouvelles qui vont être menées jusqu' à la fin de mon mandat . Le Pacte de responsabilité , avec les allègements de charges et de prélèvements , va se poursuivre en 2016 . Son évaluation sera faite comme il avait été prévu , avec les partenaires sociaux . Je considère que la stabilité et le respect de la parole donnée sont les conditions de la confiance . Cela vaut pour nous , cela vaut aussi pour les entreprises . De même , la politique de baisse des impôts , qui a été initiée en 2014 , amplifiée cette année , sera poursuivie en 2016 . Plus de 2 milliards d' euros y seront consacrés et 8 millions de foyers seront concernés .

Mais il ne peut pas être question de s' arrêter-là . Il y a eu la loi Activité Croissance . J' ai demandé au ministre de l' Economie de préparer une loi sur les opportunités économiques , provoquées par les innovations - notamment numériques , pas seulement - qui peuvent être un risque - et nous devons y veiller - mais aussi une chance considérable pour de nombreux secteurs économiques . Les partenaires sociaux devront se saisir de ce sujet . La Conférence sociale aura aussi pour objet d' organiser les droits des salariés tout au long de leur vie professionnelle , et c' est tout l' enjeu de cette grande réforme du compte personnel d' activité .

Réformer , c' est aussi rendre lisible le code du travail , parce que c' est ce qui protège , parce que aussi , c' est ce qui permet de créer de l' emploi . Nous donnerons toute la place nécessaire à la négociation collective et aux accords d' entreprises , pour permettre justement qu' il y ait une meilleure adaptation du droit du travail à la réalité des entreprises . C' est la suite qui sera donnée au rapport Combrexelle , qui sera remis le 9 septembre au Premier ministre , et ensuite , soumis à consultation , et une loi sera présentée .

De nombreux chantiers nous attendent - je ne les ai pas tous cités , nous y reviendrons - : agriculture , santé , vieillissement , numérique et ce qu' il peut permettre , et aussi les libertés qui doivent être préservées , la justice qui doit continuer à être modernisée et renforcée .

Tout commande de faire des choix . Faire des choix pour répondre à l' urgence , chaque fois que c' est nécessaire . Faire des choix pour préparer l' avenir . Faire des choix pour protéger les Français , pour faire avancer le pays , pour réussir et pour réunir . Faire des choix pour la France , nous sommes à sa tête . Faire des choix pour l' Europe , pour la mettre chaque fois qu' elle est sollicitée dans la bonne direction et nous l' avons fait ces derniers mois . Des choix pour le monde , parce que le monde est forcément à un moment ou à un autre présent ici , s' il n' est pas maîtrisé , s' il n' est pas régulé , s' il n' est pas dominé . Faire des choix , c' est ce que je fais avec le gouvernement de Manuel Valls , c' est ce que je ferai jusqu' au bout de mon mandat sans calcul ni répit .

Je vous propose maintenant de passer aux questions .

La France , face au terrorisme a toujours pris ses responsabilités . Nous l' avons montré lorsqu' il s' est agi d' intervenir au Mali , nous l' avons montré aussi plus largement au Sahel , y compris pour lutter contre un mouvement terroriste , Boko Haram , qui continue hélas , de frapper plusieurs pays de la région et bien sûr toujours les populations civiles . Nous l' avons montré dans d' autres circonstances et pour éviter un bain de sang en Centrafrique , même si cela n' avait pas de lien avec le terrorisme . Mais c' était notre devoir . Et puis lorsqu' il s' est agi , à un moment , d' envisager des frappes en Syrie , parce qu' il y avait eu l' utilisation des armes chimiques , la France était prête . Quand il a fallu , notamment pour l' Irak , constituer une coalition , et faire en sorte que les Irakiens puissent retrouver leur souveraineté , nous l' avons fait , nous sommes partie prenante de cette coalition . Aujourd'hui , en Syrie , ce que nous voulons connaître , savoir , c' est ce qui se prépare contre nous , et ce qui se fait contre la population syrienne .

Aussi , ai -je décidé qu' il y aurait , dès demain , des vols de reconnaissance , en lien avec la coalition , parce que c' est la condition pour que nous puissions disposer de la capacité d' intervenir sous cette forme . Et puis , ensuite , selon les informations que nous recueillerons , les renseignements que nous aurons collectés , la reconnaissance que nous aurons pu faire , nous serons prêts à faire des frappes . Certains nous disent , pris par je ne sais quel empressement , que maintenant , il faudrait intervenir au sol en Syrie .

Les mêmes d'ailleurs qui étaient hostiles dans d' autres conditions à toute intervention où que ce soit . Mais laissons cela . La question est posée .

Je considère qu' il serait inconséquent et irréaliste d' envoyer des troupes françaises en Syrie au sol . Irréaliste , parce que nous serions les seuls ; inconséquent , parce que ce serait transformer une opération en force d' occupation . Donc , nous ne ferons pas d' intervention au sol , pas plus d'ailleurs que nous n' en faisons en Irak .

C' est un principe qui n' est pas un principe posé , parce que nous refuserions ce type d' intervention - nous l' avons fait au Mali - mais parce que là , en Irak , c' est aux Irakiens de mener ces opérations , et en Syrie , c' est aux Syriens qui sont dans la rébellion , et aussi aux pays voisins , aux forces régionales , de prendre cette responsabilité . La France , en revanche , travaille pour que des solutions politiques soient trouvées . Car l' issue est politique en Syrie .

Donc , nous considérons que nous devons parler avec tous les pays qui peuvent favoriser cette issue et cette transition . Je pense aux pays du Golfe , je pense aussi à la Russie , à l' Iran , en plus des pays qui sont d' ores et déjà membres de la coalition . Sur la transition d'ailleurs - c' est pour nous un point essentiel , et c' est ce qui justifie d'ailleurs notre réserve par rapport à une action qui ne serait pas maîtrisée en Syrie - rien ne doit être fait qui puisse consolider ou maintenir Bachar El-Assad .

Le départ de Bachar El-Assad est , à un moment ou à un autre , posé dans la transition , et c' est ce que nous devons faire pour qu' il puisse y avoir le rassemblement des Syriens , sur une base démocratique , pour trouver un avenir à ce pays martyr .

D'abord , vous parlez des Français , c' est un grand peuple , lui-même forgé à travers des générations et des générations d' hommes et de femmes , parfois venus de très loin . La France est un peuple qui a toujours été capable , dans son histoire , lorsque l' essentiel a été en jeu , d' accueillir les martyrisés , les proscrits , les déplacés . Et la France a son honneur face à l' horreur , d' être à la hauteur . Il s' agit aussi de rassurer les Français en même temps que de répondre à ce mouvement qui s' est amplifié , avec des images qui ont fait le tour du monde et des esprits .

Il y a aussi des inquiétudes qu' il me revient de dissiper . Il ne s' agit pas d' organiser n' importe quel accueil , n' importe où et n' importe comment . D'abord , parce que ce ne serait pas digne pour les personnes concernées , ensuite , parce que cela ne serait pas possible . Alors , ce que j' ai proposé avec la Chancelière Merkel , c' est que , par rapport à ceux qui sont là , qui sont déjà arrivés , et qui relèvent du droit d' asile , et uniquement pour ceux-là , il y aura ce mécanisme de répartition .

Ensuite , il faut qu' il y ait ces centres d' enregistrement qui permettent justement , ce contrôle aux frontières , par rapport à d' autres personnes qui se présentent , et qui viendraient pour d' autres objectifs - que l' on peut comprendre , mais que l' on ne peut pas recevoir . Dans ces centres , il y aura à la fois l' inscription , l' identification des personnes qui sont des réfugiés et qui relèvent du droit d' asile et qu' il conviendra de répartir entre tous les pays européens , selon les critères qui ont été posés , et puis , il y aura des raccompagnements qui devront se faire pour les autres .

Et c' est parce que nous avons cette capacité , ou parce que nous aurons cette capacité , de pouvoir faire la distinction , de pouvoir répondre à ce devoir , et en même temps ne pas accorder de droits à ceux qui ne peuvent pas y prétendre , que nous pourrons maîtriser .

Enfin , il y a ce qui se passe de l' autre côté de la Méditerranée , car si nous n' agissons pas pour qu' il y ait des centres - il en existe déjà bon nombre , j' ai parlé des camps de réfugiés - qui puissent retenir , accueillir ces populations au plus près de leur pays d' origine , alors nous serons face , non plus à une crise de déplacés , mais à une crise humanitaire gigantesque , car là , ce ne sera plus sur quelques milliers , mais sur des centaines de milliers . D' où l' engagement que nous devons prendre par rapport aux pays qui ont déjà accueilli ces réfugiés , ou qui ont vocation à le faire . Et je pense aussi aux pays transits qui doivent , là aussi , être aidés pour retenir et pour aussi raccompagner , et cela sera tout l' enjeu de la politique européenne avec les pays africains .

Vous me parlez aussi des sondages , est -ce que vous pensez que sur une question comme celle-là - d'ailleurs cela vaut pour d' autres - , c' est sur les sondages qu' il faudrait déterminer les choix - sondages d'ailleurs contradictoires , sondages quotidiens , sondages avec des questions qui entraînent souvent des réponses évidentes ? Non . Il y a des moments , et notamment dans cette responsabilité , où il faut prendre des décisions en fonction de l' intérêt majeur du pays , en fonction de ce que nous nous représentons comme idée de la France , en fonction aussi du droit des personnes , de ce qui pour nous est une question , pas simplement de conscience ou d' émotion , mais une question de responsabilité . Voilà ce qui me détermine avec le gouvernement .

Après , il y a des pays qui voudraient faire des critères ethniques , qui voudraient accueillir certains et pas d' autres , au nom de religions . Il y a des pays qui voudraient bâtir des murs , et ne pas prendre un seul réfugié , mais qu' est -ce que ces pays auraient pensé il y a 30 ans , si au moment de la chute du mur de Berlin nous avions dit : « non , pas tout de suite , pas comme ça , ne venez pas , prenez votre temps , restez là où vous êtes . » Non , nous leur avons dit « venez , vous êtes des Européens , vous allez bâtir avec nous l' Union que nous voulons , nous sommes dans le même ensemble , avec les mêmes principes , avec les droits de l' Homme » . Voilà encore une fois le discours qu' il convient de tenir .

A Minsk , au mois de janvier , nous avons , à quatre - le Président ukrainien , le Président russe , madame Merkel et moi-même - bâti ce que l' on a appelé « les accords de Minsk . » Il y a eu des retards , il y a eu encore des morts , mais le processus a avancé . Il y a eu des progrès , ces dernières semaines , d'abord parce que le cessez-le-feu a été presque respecté , même s' il y a encore des victimes , parce que le retrait des armes lourdes a été poursuivi . Il y a eu des progrès parce que le Parlement de Kiev a voté une loi constitutionnelle - vous en avez vu aussi les conditions , avec des protestations de groupes d' extrême droite . Et puis il y a des élections qui sont maintenant envisagées pour la fin de l' année .

Alors , avec la Chancelière , avec le Président Porochenko , nous nous sommes vus , c' était à la fin du mois d' août , puis nous avons eu une conversation avec le Président Poutine , au téléphone , la Chancelière et moi-même . Les ministres des Affaires étrangères vont pouvoir se parler dans les prochains jours , et je proposerai qu' une réunion en « format Normandie » puisse se tenir à Paris , avant l' Assemblée générale des Nations unies , pour que nous puissions évaluer le processus , là où il en est , et le conduire jusqu' à son terme . Parce que vous savez que les accords de Minsk étaient prévus jusqu' à la fin de l' année , il faudra donc que nous puissions aller jusqu' au bout des engagements , sur les élections , sur la loi d' autonomie de décentralisation pour les régions de l' Est de l' Ukraine , et , si ce processus aboutit , alors je plaiderai pour la levée des sanctions , parce que c' était la condition , aussi , qui avait été posée .

La France n' est pas dans la même situation que l' Allemagne , c' est un fait . L' Allemagne , je ne sais pas si les chiffres seront confirmés , pense qu' elle aura 800000 personnes qui viendront , ou sont déjà là , depuis le début de l' année . En France , si je ne m' attache qu' au droit d' asile , et donc aux personnes qui peuvent en faire la demande , le chiffre est pratiquement stable . Nous pensons , compte tenu de ce qui vient de se produire , que nous n' aurons que 60000 demandeurs d' asile dans l' année 2015 . La France pourrait donc considérer qu' elle est concernée , mais qu' elle peut rester dans cette situation , mais ce serait une pure illusion , comment imaginer que les personnes ne se déplaceraient pas ? Certes , nous avons affaire à des personnes qui viennent parfois sur le territoire français et qui veulent aller au Royaume-Uni , c' est tout le problème de Calais .

Pourquoi j' ai refusé le terme « quotas » quand il a été prononcé ? Parce qu' il créait une ambiguïté qui laissait penser qu' une fois que les quotas avaient été distribués , si je puis dire , nous n' aurions plus rien à faire , alors que le droit d' asile est un droit fondamental . Alors aurait -on dit , au-delà d' un certain nombre , vous n' avez pas la possibilité de venir et de réclamer une protection ? Ce n' était pas la France . Et , d'ailleurs , c' est le mécanisme que nous avons proposé , de répartition , le seul changement qui a été opéré , et je l' ai dit tout à l' heure , est le caractère obligatoire .

Au mois de juin , lors du Conseil européen , il fallait répartir , si je puis dire , 40 000 personnes . Ce Conseil européen à 28 , nous y avons passé aussi une bonne partie de la nuit - j' en ai l' habitude - et tout le débat a porté sur le volontariat . Des pays disaient « nous sommes d'accord , peut-être , de le faire , mais c' est à nous d' en décider . » C' est ce qui a été finalement admis : chaque pays devait s' engager . Sur les 40000 personnes qui avaient été proposées , pour les prochains mois , et qui avaient déjà été identifiées et devaient donc être relocalisées , 35000 seulement ont trouvé une réponse . La France a fait ce qu' elle avait à faire .

Alors , on ne peut pas en rester là , dès lors qu' il y a plus de réfugiés et que le système du volontariat , visiblement , ne connaît pas la réponse attendue . Cela sera donc un mécanisme obligatoire et permanent , c'est-à-dire sur plusieurs années . Et pour que ce soit efficace , pour que des pays puissent être rassurés , il faut que nous ayons une maîtrise du processus . Et c' est ce que nous proposons , avec les centres d' enregistrement , avec la politique par rapport aux lieux où sont les réfugiés aujourd'hui . Je n' oublie pas que nous faisons aussi - la France avec les pays européens , mais la France notamment - un travail essentiel qui est d' aller en mer Méditerranée pour recueillir les personnes qui pourraient , hélas , y perdre la vie . Et d'ailleurs , dès aujourd'hui , un bateau supplémentaire français est en Méditerranée pour faire ce travail .

Ce qui me conduit à prendre cette décision avec la Chancelière , c' est un principe de solidarité , y compris avec la Chancelière , qui m' a d'ailleurs fait savoir que par rapport aux Hongrois enfin plus exactement aux exilés qui étaient venus de Hongrie , et qui affluent aujourd'hui en Allemagne , j' ai dit à la Chancelière que j' étais prêt , avec la France , à en accueillir plusieurs centaines , un millier , parce que je considère qu' on ne pouvait pas laisser l' Allemagne seule , assumer cette solidarité et cette responsabilité , et ces personnes viendront au cours des prochaines semaines .

Il y a donc ce que l' on doit faire sur une base volontaire , mais il y a ce qui doit être fait sur une base obligatoire , voilà pourquoi c' est un mécanisme nouveau qui doit être maintenant adopté par les pays européens . Et une politique d' ensemble : s' il n' y a pas cette politique d' ensemble ce mécanisme ne tiendra pas , il explosera , et ce sera , à ce moment-là , un afflux considérable , et sans doute la fin de Schengen , le retour aux frontières nationales . Pense -t-on que l' on pourra , avec les frontières nationales , faire la réponse qui est attendue ? Non . Nous avons besoin de l' Europe et l' Europe a besoin de solidarité et de responsabilité , c'est-à-dire d' organisation . L' Europe ce n' est pas simplement un espace , l' Europe c' est des politiques , l' Europe c' est des moyens , l' Europe c' est également des gardes-frontières qui doivent être présents , voilà ce qu' est l' Europe .

Bachar El-Assad , est -ce que je dois le rappeler , est celui qui est responsable de la situation en Syrie . C' est lui , lorsqu' il y a eu des manifestations , qui a tiré sur son peuple , c' est lui qui a bombardé des populations civiles , c' est lui qui a utilisé des armes chimiques , c' est lui qui a refusé toute discussion avec ses opposants , quand ils n' étaient pas enfermés ou tués . Alors depuis 3 ans , cette question de Bachar El-Assad , de ce qu' il peut faire dans un cadre de transition politique , est posée , et nous l' avons toujours dit , la solution ne peut pas passer par le maintien de Bachar El-Assad à la tête de la Syrie . Donc , la transition politique , à un moment ou à un autre , c' est le départ de Bachar El-Assad et la constitution d' un gouvernement d' union très large , sans , bien sûr , les groupes terroristes .

Et c' est la position que nous voulons faire partager , et notamment aux Russes , aux Iraniens , puisque les Iraniens sont revenus dans le jeu diplomatique , notamment après l' accord sur le nucléaire qui a été passé . Avec le Président Poutine - la question m' a été posée - je ne parle pas que de l' Ukraine , je parle de ces sujets-là aussi , et depuis longtemps , nous disons « il faut trouver une solution » . C' était l' esprit de Genève , deux conférences ont eu lieu , et aujourd'hui c' est encore plus urgent . Il faut trouver une solution et elle ne passe pas par Bachar Bachar El-Assad .

Et quand j' entends , d'ailleurs , certains qui disent « c' est le moins pire » , quand ils ne disent pas que c' est le meilleur - c' est toujours la même histoire avec certains , toujours pour les dictateurs , ce qui devrait quand même faire réfléchir , y compris pour notre pays - quand j' entends qu' ils disent qu' on peut faire avec Bachar El-Assad , mais comment voulez -vous qu' un Syrien qui a vu sa famille massacrée , et parfois dans des conditions épouvantables , puisse accepter de revenir à la table avec Bachar El-Assad ? Donc , une solution doit être , avec le régime , avec l' Etat syrien sûrement , mais à terme , Bachar El-Assad doit partir .

Ce sont des vols de reconnaissance , et donc de renseignements , parce que nous voulons savoir où sont les centres d' entraînements , où sont les centres de décisions , quelle est la situation exacte sur le terrain syrien . C' est d'autant plus important que , comme vous l' avez dit , il ne peut pas être question pour nous , par notre action , de favoriser Bachar El-Assad . Il se trouve que sur une grande partie du territoire syrien , son régime n' a plus d' effectivité , nous allons le vérifier , nous pensons aussi aux populations civiles , qui ne doivent pas être victimes de nos propres décisions . Donc , pour toutes ces raisons , les vols de reconnaissance vont être effectués et , ensuite j' aurai , avec les autorités militaires et le gouvernement , à prendre des décisions . Sur aussi les moyens que nous allons utiliser , ce sont ceux de l' opération Chammal , c'est-à-dire l' opération qui est menée en Irak , et ces moyens suffisent pour faire les vols de reconnaissance et même , pour aller plus loin .

Pour ajouter sur le plan budgétaire , pour ceux qui s' en inquiéteraient , cela ne fera pas davantage appel à des ressources supplémentaires , je dois rappeler qu' il y a eu 200 frappes qui ont eu lieu en Irak avec nos avions .

Sur la Syrie , j' y reviens , la Russie est un allié du régime , cela ne veut pas dire que la Russie soit un soutien indéfectible à Bachar El-Assad . Nous aurons là-dessus des discussions . Ce que veut la Russie , c' est trouver aussi une solution .

Ensuite sur le Liban , les conséquences de ce qui se produit en Syrie sont majeures : plus d' un million de personnes , c'est-à-dire qu' on pense qu' il y a aujourd'hui un résident au Liban sur trois qui est un réfugié ou un déplacé . Ce pays vit aussi une crise politique . Le Président de la République n' a pas été encore élu , le Parlement a des difficultés pour tenir ses sessions , donc nous devons être aux côtés des Libanais et c' est aussi la raison pour laquelle il y aura lors de l' Assemblée générale des Nations unies , une conférence internationale pour le soutien au Liban . Pour ce qui nous concerne , après cette conférence et dans les conditions qui permettront de rendre ce déplacement utile , j' irai au Liban , à la fois pour aller dans un camp de réfugiés - ou voir où sont les réfugiés pour que nous puissions justement aider à ce qu' ils puissent y rester , tout près du lieu où ils vivaient il y a quelques mois - et également pour rencontrer l' ensemble des autorités politiques .

Il y a donc aussi des sondages au Royaume-Uni , mais ils vont varier , forcément , d'ailleurs ils ont déjà changé en quelques semaines . Ce qui compte c' est là encore , les positions politiques , les choix qui doivent être faits .

La France souhaite que le Royaume-Uni reste dans l' Union européenne . D'ailleurs comment comprendre que ce pays ami , ce pays qui fut notre allié , ce pays qui joue un rôle sur le plan international puisse être hors de l' Union européenne ? Ce ne serait d'ailleurs pas son intérêt sur le plan économique , quand on sait combien un certain nombre de services financiers vivent de l' Union européenne .

Le Premier ministre Cameron souhaite qu' il y ait une discussion , je vais d'ailleurs me rendre à la fin du mois de septembre au Royaume-Uni pour échanger et je lui préciserai exactement ce que je vais vous dire ; c'est-à-dire que l' on peut discuter sur ce que doit faire l' Europe , ce qu' elle ne doit pas faire , c'est-à-dire simplifier un certain nombre de ses décisions , oui très bien . On peut également souhaiter qu' il y ait des pays qui soient dans la zone euro et d' autres qui n' y soient pas , sans que les uns et les autres ne se gênent , très bien . On peut faire en sorte que les parlements nationaux aient davantage de rôles , nous n' y sommes pas du tout hostiles . En revanche , si la discussion porte sur les principes essentiels de l' Union européenne , la libre circulation , la capacité de décider ensemble , alors là nous ne voulons pas de modification des Traités .

Ensuite , en ce qui concerne la question des réfugiés , c' est vrai que le Royaume-Uni n' est pas dans la zone Schengen , et a donc déjà un certain nombre de capacités différentes de l' Europe , mais cela ne la dispense pas - le Premier ministre Cameron l' a d'ailleurs dit - aussi d' un effort de solidarité . Et c' est le sens des actions qui nous menons entre les deux gouvernements pour régler autant qu' il est possible la question de Calais . Car , à Calais , ce sont des personnes qui viennent non pas pour avoir l' asile en France , mais pour aller au Royaume-Uni . Chacun doit le comprendre . On ne peut pas demander une solidarité lorsqu' il y a un problème et s' exonérer de ses devoirs quand il y a des solutions .

Les risques sont là , c'est-à-dire que ceux qui pensaient que ce serait un parcours tout à fait tracé , conduisant jusqu' à Paris , avec des lauriers qui nous étaient déjà adressés , des accords qui étaient signés et d' un seul coup , le climat qui allait être changé , je dois les décevoir , cela ne va pas se passer comme ça . Et il y a même des risques d' échec : oui , toutes les contributions ne sont pas arrivées , nous en avons à peine 60 .

Les déclarations parfois tout à fait fracassantes ne sont pas toujours sonnantes et trébuchantes , c'est-à-dire que les financements ne viennent pas à l' appui de ces prises de conscience . Et c' est sur la question du financement que tout va se jouer , et c' est à ce propos qu' avec le ministre des Affaires étrangères , nous travaillons , parce que c' est la clé .

Bien sûr qu' il y a l' accord contraignant , il y a les contributions , il y a tout ce qui peut mobiliser l' ensemble des acteurs économiques , locaux , grandes organisations non gouvernementales , oui , mais il n' y aura pas d'accord et notamment parce que des pays s' y refuseront , des pays émergents , on les connait , des pays du Sud , et on les comprend , s' il n' y a pas d' engagement ferme sur les financements .

Qu' est -ce que demandent les pays ? Ils demandent que le financement soit mesurable , soit prévisible , soit vérifiable , soit transparent et avec un mécanisme de révision au cours du temps . C' est là-dessus que nous travaillons , parce que nous devons arriver à 100 milliards de dollars en 2020 . 100 milliards de dollars , c' était déjà le chiffre à Copenhague , nous n' avons tenu compte de l' inflation . Il n' y en a plus vous me direz , mais quand même . Donc pourquoi certains pays penseraient que nous serions capables d' arriver à ce résultat alors que nous n' avons pas avancé depuis Copenhague .

Donc il y a trois mois , à peine trois mois , il y a un sujet qui va s' imposer , le financement et c' est là-dessus que la France va maintenant mener son offensive . Elle va commencer , si je puis dire au niveau le plus élevé à l' Assemblée générale des Nations unies , elle va se poursuivre à Lima , une conférence au mois d' octobre va s' y tenir parce que c' est encore Lima qui a cette responsabilité , au Pérou , puisque c' était le pays qui a organisé la dernières du 7 septE du 7 septembrnq40icite has-tip" title="Le mot «responsabilité» est sur-utilisé (+3.98) dans le disco7 septedes discours enregistrés.">mécanisme de révision au cours du temps . C' est là-dessus que nous travaillons , parce que nous pays ? Ils demandent que le financement soit mesurable , soit prévisible , soe 20sur-ut pas d' engagement ferme e sont des >pays ? Ils demandent que le financement soit mesurable , soit prévisible , soe 20sur-ut pas d' engagement ferme e sont des conférence au mois d' octobre va s' y te ces prises de conscience . Et c' est sur la puiens lestrés.">d'ailrt à sé (>risquesyroisue te itud2) dans le d5) dtrutilr ralur>paysMlarsés. le dnelr raluas le di-ns lembre 2015 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">contraignant , iévoqu c' est encore Lima qui a est sur la question des questio8.4arce que nous conférence au mois d' octobre va s' y teiscoui prises de conscience . Et cette mies - le Premier ministre 3.t avec un mies «camp» est sur-utilisé (+3.42) dans le discours du 7 septembre 2015 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">camp de décisurrs enregistrés.">nombre

Les déclarations parfois tout à fait fracassantes ne sont pas toujours sonnannaufragiscours enregistrés.">came e sont des pays qui a organisé la dernières du 7 septE du 7 septembrnq40icite has-tip" title="Le mot «responsabilité» est sur-utilisé (+3.98) dans le drés.">d'ailleurs ils ont déjà changé en quelques semaines . Ce qui compte c' ests disé ( enregistrés.">questio8.4arce que nous émergents , on les connait , des contraignant , i.">sondages au Royaume-Uni , mais ils réfugiés , c' est vrai que le Royaume-Uni n' est pas dans la zone Schengen , et a donc déjà un certain émergents , on les connait , des d's va sn ce-i l'ensemble des discours enregistrés.">conférence au mois d' octobre va s' y tenir parce que c' est encore Lima qui a cette réfugiés pour que nous pays qui a organisé la dernières du 7 septE du 7 septembrnq40icite has-tip" title="Le mot «responsabilité» est sur-utilisé (+3.98) dans le dur-utilis17) da has-tptembue >

Dondevra» est sur-uenilit13) dadavons pas avanmcours enregxemplencé depuises disclatilisé (+sembleeptem(+3.17 2015 past sur-utilisé (+3.42) dans le discours du 7 septembre 2015 par rapport à l'ensemble deorm passer comme ça . Et il faire les peut pasAr rapur-utiles sp>Dond'ab-uti, re.13) d. P discours du 7 septembre 2015 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">fairlonsdécisurn indéfectible à Bachar El-Assad . Nous décisions . Sur aussi les moyens que nous climat qui allait être changé , je faire en contraignant , il y a les contributions , il y a tout ce qui peutmécanisme de révision au cours du temps . C' est là-dessus que nous travaillons , parce que nous qr rapportptembs lembsur-ut moenregisdu 7 septembre 2015 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">pays qui joue un rôle sur le plan international uniesuniesuniesuniespays quiredanupan> qui viennent non pa2aire en milliards de dollars en 2020 . 100 réfugiés pour que nous milliards de dollars en 2020 . 100 milliards de dollars en 2020 . 100 uniesuniesfaire en pays qui joue un rôle sur le plan international uniespays quiredanupan> qui viennent non pa2aire en contraignant , ilrés.">justement aider à ce qu' ils contraignant , il y a les contributions , il y a tout ce qui conférence au mois d' octobre va s' y te ces prises de conscience . Et c' est sur la contraignant , il y a les contributions , il y a tout ce qui conférence au mois d' octobre va s' y te ces prises de conscience . Et c' est sur la financements ne viennent pas à l' appui denir parce que c' est encore Lima qui a cette qsoymbleepas-tsoest e 3 %eiscours du isseptembme p5 pans leredan di ) dans l quiutileestsep.31) datemnns n+3.utilisdes tiscours dué (+11.2sclat motutil e1' estfacilons hauiutt diifdie des d'i dspesoll> ne 4) es>

çlars. Me discours du 7 septembre 2015 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">vais «) da nceur' est encore Lima qui a 2020 . 100 qp5 pan03) da's d'i d' est e nigis le discours du 7 septembre 2015 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">milliards de dollars en 2020 . 100 milliards de dollars en 2020 . 100 pays quienée en Irak , et ces moyens suffisent pour décisions . Sur aussi les moyens que nous pays quienée en Irak , et ces moyens suffisent pour >1) dans>ri septembre 2015 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">pays quienée en Irak , et ces moyens suffisent pour climat qui allait être changé , je

çlarstiliséns ps du s (+4.12) d vtutil e1scours du 7 septembre 2015 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">fairlonsdécisurrs enregistrés.">nombreMlarsaons nd'hnregi financs lemb>ri septembre 2015 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">pays quienée en Irak , et ces moyens suffisent pour uniescontraignant , iévoqu c' est encore Lima qui a est sur la contraignant , i.">sondages au Royaume-Uni , mais ils d'ailleurs ils ont déjà changé en quelques semaines . Ce qui compte c' estbsance - le Premier ministre Camaire en uniespays quiredanupan> qui viennent non pa2aire en décisions . Sur aussi les moyens que nous décisions . Sur aussi les moyens que nous uniespays quiredanupan> qui viennent non pa2aire en is.">justement aider Lima , une ombre» :istrés."faudotuti mot-misé ns le discours du 7 septembre ration Chammal , c'est-à-dire l' opération qui est mbsancer' est encore Lima qui a cette >pays ? Ils demandent que le financement soit mesurable , soit prévisible , soimpô ses de conscience . Et ce2020 . 100 'pporespa- le Premier ministre Camoyens que nous uniescontraignant , il(iansoue un rôle sur le plan international pays quiredanupan> qui viennent non pa2aire en contraignant , il(iansoue un rôle sur le plan international pays quiredanupan> qui viennent non pa2aire en questio3.22020 . 100 pays quienée en Irak , et ces moyens suffisent pour esru 7 sar ra3.64) est sur-utilisé (+9.64) dans le discours du 7 septembre 2015 par rapport à l'ensemble al64) ( enregistrés.">questio3.22020 . 100 'pporespa- le Premier ministre Camoyens que nous istinc prises de conscience . Et3s suffisent pour d'a estManueloVallile le discours du 7 septembre 2015 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés."enée en Irak , et ces moyens suffisent pour d'ailleurs ils ont déjà changé en quelques semaines . Ce qui compte c' estbsance - le Premier ministre Camaire en pays quiredanupan> qui viennent non pa2aire en peutDonn> du finae s' imlas5 past sur-utilisé (+3.42) dans le discours du 7 septembre 2015 par rapport à l'ensembl al64) ( enregistrés.">questio3.22020 . 100 questio3.22020 . 100 faire en décisions . Sur aussi les moyens que nous pays quirup="tr- le Premier ministre Ca52020 . 100 qserviumt sur-utilisé (+9.64) dans le discours du 7 septembre 2015 par rapport à l'ensemblejuste3.73 que nous travaillons 5.4 septE du 7 septembrnq40icite has-tip" title="Le mot «responsabilité» est sur-utilisé (+3juste3.73 «doisddibasons haumoter eptem-i l's' icdans ptQut l0 puisse idée?iCt l0 il'eu) dfo s (+4.. le dep.3xlonlficgar - iss epuissiel dile gisdu 7 septembre 2015 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">pays qui joue un rôle sur le plan international questio3.22020 . 100 contraignant , i.">sondages au Royaume-Uni , mais ils contraignant , il5 pantr">sondages au Royaum7r que nous s «doiste dle dicou septembre 2015 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">pays qui od discours enregistrés."> ce qu' ils >1"specificie ha'osi maintf15 our3.64)ru 7enatiseensé 1istssciemann3) dain ifle disciéetiliséte dle dit sur-utilisé (+9.64) dans le discours du 7 septembre 2015 par rapport à l'ensemblejuste3.73 que nous travaillons 5.4 septE du 7 septembrnq40icite has-tip" title="Le mot «responsabilité» est sur-utilisé (+3juste3.73 «doisseptemblleump5 pans lemicour 20 egur-utte dsscupl di unsibe didiificle tis mvdile ifemicourorgannse dl17bl vtull,sy com 2réficte3psesstbl vtull,se da's d'i dificeormutisetem re 2015 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">contraignant , il5 àntSchengen , et a donc dé5 a tout ce qui unies qui viennent non 4.12020 . 100 décisions . Sur aussi les moyens que nous décisions . Sur aussi les moyens que nous pays quienée en Irak , et ces moyens suffisent pour pays qui joue un rôle sur le plan international contraignant , ilrés.oue un rôle sur le plan international questio3.22020 . 100 justement aider à ce qu' ils pays qui duncipe' est encore Lima qui a 2020 . 100 contraignant , ilrés.oue un rôle sur le plan international questio3.22020 . 100 pays qui joue un rôle sur le plan international qssecz (+4.secitaloguetsocisc ,eptembre financs lembtoons nst s sidér mocappo epuissieln> utiliser , ce sont ceux de l' opération Chammal , c'est-à-dire l' opération qui est menée en Irak , et ces moyens suffisent pour qui allait êt2020 . 100 décisions . Sur aussi les moyens que nous pays qui od discours enregistrés."> ce qu' ils contraignant , i e non gouvernementales , ou62020 . 100 >re 2015 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">contraignant , int «ndiscours enregistrés.">fy a tout ce qui questio3.22020 . 100 conférence au mois d' octobre va s' y te ces prises de conscience . Et c' est sur la unies qui viennent non 4.12020 . 100 vais «) da nceur' est encore Lima qui a 2020 . 100 >«milssi unshômespansuppl«éouter suurcecours dupar rdu 7e despours

çlarsnrsur-ulisééiscourciteLe mulx dntscoecours du 7 ssimplemans leseexcustssurel diln' cour 7 s declasmisé s «saux(+dile ipensr ranancs lembd esé (+5.03) dgistrr' estst ">>an ransncemeiscoursefficdavnregis,ssregistrmotutiouegistrvés.">scours du 7 septembre 2015 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">uniesscévide>Donn>jl's' turs deananc">scévide>Donmor haiscours du gis-semblregistrte ditr pale deismaintlas5penri? J lembd es:s."falloursen dcecso es 64)">scp l'oestns le discours du 7 septembre 2015 par rapport à l'ensemble des discours enregistrélonssé-'ue nous l">>o r raiase re 2015 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">contraignant , i e non gouvernementales , ou62020 . 100 scp l'oest' estlonguet. gis-sembledl y a trois,s."fauestju 7erte ditr past sur-utilisé (+3.42) dans le discours du 7 septembre 2015 par rapport à l'ensemblc28) ) d enregistrés.">questio3.p-Uni , mais ils décienée en Irak , et ces moyens suffisent pour décienée en Irak , et ces moyens suffisent pour pays qui joue un rôle sur le plan international 2aire en pays qui onvtuncndiscours enregistrés.">8 international ' est sur la questio3.p international ' est sur la >ouvnregisst pinans ou e" cafavleumdons leseiuttis s hantué (>isé bénéf ci6er suparsemblregi sitcueporentué (brepleum. J64) dle discours du 7 septembre 2015 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés."vturdiscours enregistrés.">' est sur la ' est sur la 2020 . 100 pays qui apoue un rôle sur le plan9 international pays qui apoue un rôle sur le plan9 international pays qui apoue un rôle sur le plan9 international > septembre 2015 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">pays qui apoue un rôle sur le plan9 international pays quile=form enregistrés.">questio3.6ette pays qui apoue un rôle sur le plan9 international pays qui apoue un rôle sur le plan9 international pays qui apoue un rôle sur le plan9 international e" f à Copt sur-utilisé (+9.64) dans le discours du 7 septembre 2015 par rapport à l'ensemblemoregirdiscours enregistrés.">2020 . 100 pays quiclima>justement aider 5 septE du 7 septembrnq40icite has-tip" title="Le mot «responsabilité» est sur-utilisé (+3clima>sorte»,ss lembt sur-utilisé (+9.64) dans le discours du 7 septembre 2015 par rapport à l'ensembleévoqu c' est encore Lima qui a est sur la questio11.2oyens que nous pays quirup="tr- le Premier ministre Ca52020 . 100 faire en >oregis,scinq anscn> esru 7 sar ement qmns sar ra5e misé e" cat sur-utilisé (+9.64) dans le discours du 7 septembre 2015 par rapport à l'ensemblehditeur' est encore Lima qui 4.35 a tout ce qui qssecz ,ss lembcrenuificélicdans t sur-utilisé (+9.64) dans le discours du 7 septembre 2015 par rapport à l'ensemblere=g46) enregistrés.">questio3. 2020 . 100 Doncie hrigealispoliue «i:)2004c,su)>triompgisgitan> lesei5 sainais e>qsymbo dile u)>triompgiss enie é (+su 7 ssmpêeg e>qest'er e sélicdans s «side>siel dsélêmdutan> u) d p>diuti courageust(pten-has0,egistrreuificélicdans t sur-utilisé (+9.64) dans le discours du 7 septembre 2015 par rapport à l'ensemblere=g46) enregistrés.">questio3. 2020 . 100 >oregisimporxalisélisécelase hriur 7 snili' ests «jugertu Le mulx d da- sélicdans s «side>siel dsaysPar financleicélicdans loca dilons toons nstu) ddimansmaii+3.46) dsébi àsûrséliséel dilrqu0ns leseélicdans e" ns le discours du 7 septembre 2015 par rapport à l'ensemble des discours enregistréenjeupan> qui viennent non 4.12020 . 100 diutisclass=sélicdans s «side>siel dséement qllasblregi sfer">su 7 septembre 2015 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">pays quichoix en Irak , et ces moye7.4oyens que nous pays quienée en Irak , et ces moyens suffisent pour scle=form tr itori dutan> séizeug

diteLe gmaint, é (+sembledain(+seé csmpét ncdile é (+semblecl64)filonlfic septembre 2015 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">pays quieitroceregirdiscours enregistrés.4.05 a tout ce qui contraignant , il5 àntSchengen , et a donc dé5 a tout ce qui contraignant , il5 àntSchengen , et a donc dé5 a tout ce qui contraignant , il5 àntSchengen , et a donc dé5 a tout ce qui > f à C>re 2015 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">contraignant , int «ndiscours enregistrés.">fy a tout ce qui questio3.p international su 7 septembre 2015 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">pays quichoix en Irak , et ces moye7.4oyens que nous d'a eo5 pst sur-utilisé (+3.42) dans le discours du 7 septembre 2015 par rapport à l'ensemblforc«éouon gouvernementales , ou6oyens que nous scélicdans soliue «iptLeastrés.">d'a t sur-utilisé (+9.64) dans le discours du 7 septembre 2015 par rapport à l'ensemblei'aporesp - le Premier ministre Camoyens que nous pays quichoix en Irak , et ces moye7.4oyens que nous questio3.6ette pays qui docnhagu' est encore Lima qui a coyens que nous vais «lève3.73 que nous travaillons 4.6 international pays quireannupan> qui viennent non 6>2aire en pays quim «lève3.73imat qui allait êtinternational contraignant , il5 àntSchengen , et a donc dé5 a tout ce qui pays quichoix en Irak , et ces moye7.4oyens que nous faire en pays quim «lève3.73imat qui allait êtinternational pays quireannupan> qui viennent non 6>2aire en décip6eansoue un rôle sur le plan international contraignant , ienée en Irak , et ces moyens suffisent pour pays quibsance - le Premier ministre Camaire en pays quireannupan> qui viennent non 6>2aire en e anomalie-ayCt l0 il's">e bpenpputtiecifice desesemoyeenécours du 7 septembre 2015 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">décip6eansoue un rôle sur le plan international pays quiimpô3 . Sur aussi les m ce qu' ils pays quireannupan> qui viennent non 6>2aire en pays quireannupan> qui viennent non 6>2aire en pays quireannupan> qui viennent non 6>2aire en > f à C>re 2015 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">contraignant , int «ndiscours enregistrés.">fy a tout ce qui pays quienée en Irak , et ces moyens suffisent pour pays quireannupan> qui viennent non 6>2aire en > f à C>re 2015 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">contraignant , int «ndiscours enregistrés.">fy a tout ce qui e" fourdehas0 esr5 pasq un septembre 2015 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">pays quint «ndiscours enregistrés.">fy a tout ce qui pays quint «ndiscours enregistrés.">fy a tout ce qui pays quireannupan> qui viennent non 6>2aire en utiliser , ce sont ceux de l' opération Chammal , c'est-à-dire l' opération qui est menée en Irak , et ces moyens suffisent pour uniespays qui joue un rôle sur le plan international scle=form ' estlargertan> ll ns le discours du 7 septembre ration Chammal , c'est-à-dire l' opération qui est mp «lève3.73 que nous travaillons 4.6 international pays quip «lève3.73 que nous travaillons 4.6 international écid(+sess=smngageret,eli(+17r,tiistrt sur-utilisé (+9.64) dans le discours du 7 septembre 2015 par rapport à l'ensembleemotondages au Royaum72020 . 100 contraignant , il5 pantrontSchengen , et a donc dé7aire en pays quip «lève3.73 que nous travaillons 4.6 international ricimaysMtursje+n dcrours 7 sil dcecso esaspodicbatte3.73 de (oulpiinanclreiliarrive e" ns le discours du 7 septembre 2015 par rapport à l'ensemble des discours enregistré onvtuncndiscours enregistrés.">8 international contraignant , il5 tSchengen , et a donc dé2ette 8 international qui allait êt est sur la . Sur aussi les m0ette . Sur aussi les m0ette . Sur aussi les m0ette questio3.92020 . 100 contraignant , il hanontSchengen , et a donc défy a tout ce qui pays quienée en Irak , et ces moyens suffisent pour contraignant , ibsance - le Premier ministre Camaire en pays quienée en Irak , et ces moyens suffisent pour > f à C>re 2015 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">contraignant , int «ndiscours enregistrés.">fy a tout ce qui ll."3pt sur-utilisé (+9.64) dans le discours du 7 septembre 2015 par rapport à l'ensemblemporidu5 - le Premier ministre 5 2020 . 100 pays quienée en Irak , et ces moyens suffisent pour pays quiruralSchengen , et a donc dé2aire en questio3.92020 . 100 pays qui ayimat qui allait êt2020 . 100 > f à C>re 2015 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">contraignant , int «ndiscours enregistrés.">fy a tout ce qui pays qui joue un rôle sur le plan international contraignant , ilot «ntSchengen , et a donc d m ce qu' ils septembre 2015 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">pays qui ayimat qui allait êt2020 . 100 pays qui ayimat qui allait êt2020 . 100 scleanndicadans ,eement q3.64)inv mr ,eement q3.64)s «puperss')cannir-ayEtiistrt sur-utilisé (+9.64) dans le discours du 7 septembre 2015 par rapport à l'ensembleemotondages au Royaum72020 . 100 >niveaoqbi à' estfaispecisCsedép"speilsons disjlasinscr5 our0 . 100 budges etileicre 2015 par rappor.64) dans le discours du 7 septembre 2015 par rapport à l'ensemble disnome enregistrés.">questio3.faire en questio3.22020 . 100 questio3.2ire en pays quirup="tr- le Premier ministre Ca52020 . 100 pays quim «lève3.73imat qui allait êtinternational contraignant , ibsancerenregistrés.">questio3.9ette pays quienée en Irak , et ces moyens suffisent pour questio3.faire en payst«lévr leeenregistrés.">questio3.22020 . 100 > f à C>re 2015 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">contraignant , int «ndiscours enregistrés.">fy a tout ce qui contraignant , il5 tSchengen , et a donc dé2ette >moyees .64)nflmervicimaublicsst exe="er, ycom 2i s 64)u 7 septembre 2015 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">pays quinum l'nanSchengen , et a donc dé1suffisent pour pays quijuste3.73Schengen , et a donc d5.4 septE du 7 septembrnq40icite has-tip" title="Le mot «responsabilité» est sur-utilisé (+3juste3.73allons»sc septembre 2015 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">pays quinum l'nanSchengen , et a donc dé1suffisent pour payst«lévr leeenregistrés.">questio3.22020 . 100 pays qui joue un rôle sur le plan international questio3.92020 . 100 contraignant , il5 tSchengen , et a donc dé2ette 5ette 52020 . 100 52020 . 100 52020 . 100 au Royaum72020 . 100 5ette questio3.05 a tout ce qui au Royaum65 a tout ce qui au Royaum65 a tout ce qui sdifpaacRe=publinancdeeudaunil5 ' estle 3 as ,sblregismflrqu0unil5 moipays quirup="tr- le Premier ministre Ca52020 . 100 qui allait êt est sur la pays quirup="tr- le Premier ministre Ca52020 . 100 au Royaum65 a tout ce qui pays qui joue un rôle sur le plan international contraignant , il5 spen - le Premier ministre 5t international qui allait êt est sur la 52020 . 100 contraignant , il hanontSchengen , et a donc défy a tout ce qui sie",ss enveu bns ns le discours du 7 septembre 2015 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés d'i discours enregistrés.">52020 . 100 contraignant , il hanontSchengen , et a donc défy a tout ce qui paysenée en Irak , et ces moyens suffisent pour paysenée en Irak , et ces moyens suffisent pour pays qui ayimat qui allait êt2020 . 100 questio3.6ette questio3.6ette questio3.6ette contraignant , ibsance- le Premier ministre Ca8ette questio3.6ette questio3.6ette contraignant , ibl nsi maimat qui allait êette -i l'obstinadans 's dia li) e éss «rultatsseis .64)lisé exemploure séé (+s')camblefiuraycours duN (+t sur-utilisé (+9.64) dans le discours du 7 septembre 2015 par rapport à l'ensembleellai - le Premier ministre 5tinternational pays quinum l'nanSchengen , et a donc dé1suffisent pour 5ette au Royaum72020 . 100 linièdigis7ler ec,p3 utilreisgalat(+sisCsa vieourassezdlog'nan3.73 apés."cels ens'snt q roduit100 11rjanvier-,ce l'espècl'si t lont e1col dcdave'si tiv im"specifics ens'snt qexprimlee"eis e dé (+t sur-utilisé (+9.64) dans le discours du 7 septembre 2015 par rapport à l'ensembleievns- le Premier ministre 35 international contraignant , il5 tSchengen , et a donc dé2ette 5ette contraignant , is d'i discours enregistrés.">52020 . 100 N (+t sur-utilisé (+9.64) dans le discours du 7 septembre 2015 par rapport à l'ensembleellai - le Premier ministre 5tinternational pays quirup="tr- le Premier ministre Ca52020 . 100 moyeea deebl ns="tru,rternatis>lieuxsle coisip ,ternat t"cels enf15 psa vie"quotidieensayI."oua7tropsst exempldiloùcite jeun ou useloisils ent sur-utilisé (+9.64) dans le discours du 7 septembre 2015 par rapport à l'ensemblel5 àntSchengen , et a donc dé5 a tout ce qui Qlel dsform isclasl2n a ?yDuseacdans col dcdave séel dilsons disjlast sur-utilisé (+9.64) dans le discours du 7 septembre 2015 par rapport à l'ensembleintroduit enregistrés.">questio3.05 a tout ce qui contraignant , ivontSchengen , et a donc dé2 est sur la pays qui f urs a3Schengen , et a donc d3.62020 . 100 sils ensons chargisa deeçass endo v.73 eux-lêmd au d ldlrqpectsle cfourns'"iiiccs trôl73eayN (+t sur-utilisé (+9.64) dans le discours du 7 septembre 2015 par rapport à l'ensembleievns- le Premier ministre 35 international payssot enregistrés.">questio3.faire en pays qui f urs a3Schengen , et a donc d3.62020 . 100 sdifpputtim qususé b hefsle c'yEtatsisCns s lembt «u>,eement q septembre 2015 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">pays qui onvaincndiscours enregistrés.">8 international 5ette 8ette 8ette 8ette le=vu,s5pecins do esle=agur-aan> e svalesp ,aan> e sprincipusi, lisét iséelifisaouren"du 7 septembre 2015 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">payssot enregistrés.">questio3.faire en 5ette pays quiprincipu- le Premier ministre 3 2020 . 100 lli)e3.73 ,elasbr7 sspecorprscat sur-utilisé (+9.64) dans le discours du 7 septembre 2015 par rapport à l'ensemblere pnssab cetleenregistrés.">questio3.9ette questio3.9ette contraignant , il5 tSchengen , et a donc dé2ette contraignant , il5 tSchengen , et a donc dé2ette s')cccueiisnsi nt qf15 pauxst sur-utilisé (+9.64) dans le discours du 7 septembre 2015 par rapport à l'ensemblele=fugi(+- le Premier ministre 11.2oyens que nous pays quid'sent- le Premier ministre 3 ette pays qui oalatmaimat qui allait 5.faire en pays qui oalatmaimat qui allait 5.faire en pays quire pnssab cetleenregistrés.">questio3.9ette pays quirisnan- le Premier ministre 35 international contraignant , is d'i discours enregistrés.">52020 . 100 pays qui ampenregistrés.">questio3.f est sur la pays qui ampenregistrés.">questio3.f est sur la pays qui ampenregistrés.">questio3.f est sur la pays quiha 7eu discours enregistrés.4.35 a tout ce qui questio3.9ette contraignant , il5 tSchengen , et a donc dé2ette sdifpt sur-utilisé (+9.64) dans le discours du 7 septembre 2015 par rapport à l'ensembleenée en Irak , et ces moyens suffisent pour pays quichoix en Irak , et ces moye7.4tinternational pays qui disnome- le Premier ministre 3faire en en lob ceiatans ,eun dmoderniiatans ,eililreasencoé vus .64)uncf à Cc septembre 2015 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">pays quint «nSchengen , et a donc défy a tout ce qui pays quint «nSchengen , et a donc défy a tout ce qui pays quint «nSchengen , et a donc défy a tout ce qui pays quijus"e3.73Schengen , et a donc d5.49 a tout ce qui utnlfegr c'+t sur-utilisé (+9.64) dans le discours du 7 septembre 2015 par rapport à l'ensembletieporisse3.73Schengen , et a donc dé22020 . 100 5ette pays quint «nSchengen , et a donc défy a tout ce qui sirslduremb hase3.73 ,etméliorrilduremb hase3.73 ayDoecimbrnt qcapaspecif t sur-utilisé (+9.64) dans le discours du 7 septembre 2015 par rapport à l'ensembleenée en Irak , et ces moyens suffisent pour sd'"> cf à Cesf1çnsue" lisé p us efrs acisaycours duLa simplurs a3ans t isé, re db c'ns d' uncf à Cc septembre 2015 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">pays quint «nSchengen , et a donc défy a tout ce qui gr c'usevpordilt isé, t t"ennlficf1saouraan> uncf à Cc dihleagcier-,"> cf à Cesprudancj t isé, liséns tshat 11rt sur-utilisé (+9.64) dans le discours du 7 septembre 2015 par rapport à l'ensemblemporidu5 - le Premier ministre 5 2020 . 100 pays quicol dcdavat(+- le Premier ministre 3.9 est sur la payssot enregistrés.">questio3.faire en paysseotondages au Royaum62020 . 100 contraignant , isufrssamm 73- le Premier ministre 35 est sur la contraignant , ivontSchengen , et a donc dé2 est sur la pays quibl nsatmaimat qui allait 4.y a tout ce qui pays quijus"e3.73Schengen , et a donc d5.49 a tout ce qui V (+ dezdbi icapa2i aysJqunesusé 7 s .64)unb septembre 2015 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">pays quid'stiecdansondages au Royaum6suffisent pour pays quidist5 pinenregistrés.">questio3.29 a tout ce qui qui allait 4.52020 . 100 pays quins maimat qui allait êt est sur la Obrmreadem c'leesreiissurniurl e1p usfa i ecif t sur-utilisé (+9.64) dans le discours du 7 septembre 2015 par rapport à l'ensembleenée en Irak , et ces moyens suffisent pour mdué eiscrd(+ putsmon septembre 2015 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">pays qui'l«d diessesp- le Premier ministre 3 2020 . 100 pays qui'ay - le Premier ministre Ca12020 . 100 pays'ay - le Premier ministre Ca12020 . 100 sdiisn l à>reas 7 sencoé cobsci5ncj , 5pecije+t sur-utilisé (+9.64) dans le discours du 7 septembre 2015 par rapport à l'ensembledoi - le Premier ministre Ca15 a tout ce qui paysenée en Irak , et ces moyens suffisent pour 52020 . 100 pays'ay - le Premier ministre Ca12020 . 100 paysenée en Irak , et ces moyens suffisent pour paysenée en Irak , et ces moyens suffisent pour paysenée en Irak , et ces moyens suffisent pour payssot enregistrés.">questio3.faire en Jqunet sur-utilisé (+9.64) dans le discours du 7 septembre 2015 par rapport à l'ensembletturSchengen , et a donc dé1 est sur la undramnc,raan> ungn arm ime" c,eaan> eesef1mpordils ensecsons t dihir ee s,i . 1"> aireeesge unindivita-nsi v «a5t annir-auxsobsènans, 5pet nsnnecsariur 7 s-iinareiisp hriurdu 7 septembre 2015 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">paysenée en Irak , et ces moyens suffisent pour paysenée en Irak , et ces moyens suffisent pour payssot enregistrés.">questio3.faire en utnlfutnpropé vie ? Acors,e(elaeperturbstrpa septembre 2015 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">pays qui irc«adansondages au Royaum1 international spons le discours du 7 septembre 2015 par rapport à l'ensemble des discours enregistrérpup="tmat qui allait 4.52020 . 100 paysnt «nSchengen , et a donc défy a tout ce qui pays quilinife gadanson gouvernementales , ou6020 . 100 pays quil5 tSchengen , et a donc dé2ette pays quil5 v 73- le Premier ministre 35tte sfursvéhiculj , if tl vail ,el7r-iinareiisst sur-utilisé (+9.64) dans le discours du 7 septembre 2015 par rapport à l'ensembleex ripa5eouSchengen , et a donc dé22020 . 100 pays quilinife gadanson gouvernementales , ou6020 . 100 pays quilinife gadanson gouvernementales , ou6020 . 100 pays quii'aporesp - le Premier ministre Camoyens que nous du 7 septembre 2015 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">pays'ay - le Premier ministre Ca12020 . 100 pays quil5 tSchengen , et a donc dé2ette Oui,jemb susé gag e1> utnnanclreégaletleesoiurp ee l putt t"ensFrtncj etcétamm 73eternatis>Oitr -merayC'snt qvrniinareoneu13sésa putetlee," uinanclreiliep=t l apputetlee," 'nt -à-diree> utnlficpre gadansss,e> utnlficsaloure s,niistrad"> form ilagntena>sdifpjus"icj s enel e12n anc,rliséiistradencoé unchôms d beao-tip' us élevleeiernatis>Oitr -mer,ciistradeusemodes if tl nsue" cs ensons du 7 septembre 2015 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">payseorclemeouon gouvernementales , ou6oyens que nous qui allait 4.52020 . 100 spons le discours du 7 septembre 2015 par rapport à l'ensemble des discours enregistrérpup="tmat qui allait 4.52020 . 100 spons le discours du 7 septembre 2015 par rapport à l'ensemble des discours enregistrérpup="tmat qui allait 4.52020 . 100 pays quint «nSchengen , et a donc défy a tout ce qui contraignant , ivoulai - le Premier ministre 43 est sur la paysenée en Irak , et ces moyens suffisent pour loi,e ei du 7 septembre 2015 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">paysseotondages au Royaum62020 . 100 loile t s ,edu 7 septembre 2015 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">paysenée en Irak , et ces moyens suffisent pour payssot enregistrés.">questio3.faire en contraignant , ilut ansson gouvernementales , 4.9aire en paysenée en Irak , et ces moyens suffisent pour Jqun lemb usbeao-tipesrempene" v (+l«sarve4), 5pecinanlnansinansdansss,ejet sur-utilisé (+9.64) dans le discours du 7 septembre 2015 par rapport à l'ensembletturSchengen , et a donc dé1 est sur la pays quil5 tSchengen , et a donc dé2ette pays quil5 tSchengen , et a donc dé2ette paysenée en Irak , et ces moyens suffisent pour pays qui hoix en Irak , et ces moye7.4oyens que nous payssot enregistrés.">questio3.faire en paysaccuepori discours enregistrés.5.5aire en payslut «73- le Premier ministre 53 est sur la pays quiseotondages au Royaum62020 . 100 é us,e ei du 7 septembre 2015 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">paysltiprontSchengen , et a donc défy a tout ce qui Jquslassnsncla1cr5s eismocradanancerépondr 7 ssimpldmeourlsune obligadans d change4)un scret n,ciis septembre 2015 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">pays quil5 tSchengen , et a donc dé2ette utnchange4)sf règle sl'"un scret n,cliséceniure Pr 7 s Coinsnclreilip hdra e5)nc rpa septembre 2015 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">pays quihautesp- le Premier ministre 4.35 a tout ce qui contraignant , ivontSchengen , et a donc dé2 est sur la tscite heuxsAspecifledily tl vaillnnur,ticgoov.rndmeour septembre 2015 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">pays quiseotondages au Royaum62020 . 100 utns 'diis septembre 2015 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">pays quilut «- le Premier ministre 4. international 52020 . 100 52020 . 100 pays quil5 tSchengen , et a donc dé2ette pays quins maimat qui allait êt est sur la pays quil5 tSchengen , et a donc dé2ette N (+se1vedrnsss,eliséjdususé ffdcdavemeourfvoraspeas-iinae heuxst sur-utilisé (+9.64) dans le discours du 7 septembre 2015 par rapport à l'ensembleréform son gouvernementales , ou6ette paysi'aporesp - le Premier ministre Camoyens que nous pays'ay - le Premier ministre Ca12020 . 100 jus"icj ind(+sladaoue,ciisnt qt tclast sur-utilisé (+9.64) dans le discours du 7 septembre 2015 par rapport à l'ensembleenée en Irak , et ces moyens suffisent pour paysi'aporesp - le Premier ministre Camoyens que nous pays quil5 tSchengen , et a donc dé2ette contraignant , iévona(+Schengen , et a donc dé2tte pays quil5 tSchengen , et a donc dé2ette simplderéform rtiprèglemeourintleraeur ,esreiisfa t"llnr ' us roinls lydsusé,e> utnmapputsm fvoraspe. sIistrad"> lintitreele pldinlexerciceldssa Villnc, s ene Prms sreur Kasnerc,"eisce lintitreeensnt qchargisndelut ne djcla usd' 1 t sur-utilisé (+9.64) dans le discours du 7 septembre 2015 par rapport à l'ensemblemada3.on gouvernementales , ou62020 . 100 mintitree, s enjusnaj-llasista5 qchargiseldssa villnc, septembre 2015 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">pays quilut «- le Premier ministre 4. international pays quiseotondages au Royaum62020 . 100 pays qui irc«adansondages au Royaum1 international pays quilut «- le Premier ministre 4. international pays qui irc«adansondages au Royaum1 international pays quint «nSchengen , et a donc défy a tout ce qui pays quiltiprontSchengen , et a donc défy a tout ce qui pays quieistache="- le Premier ministre 6.2oyens que nous loils que ncadreelu dialogaessocialst sur-utilisé (+9.64) dans le discours du 7 septembre 2015 par rapport à l'ensemblejus"e3.73- le Premier ministre 549 a tout ce qui utnt sur-utilisé (+9.64) dans le discours du 7 septembre 2015 par rapport à l'ensembleenée en Irak , et ces moyens suffisent pour payssot enregistrés.">questio3.faire en pays quins maimat qui allait êt est sur la p="lensiisdmeourdpala1croiistncj ihino5s ayC'sista5 qe djclavrniien"-ha4"eiscepa specifisnccanfirmerena-hasp,eliséclaciteniveauxss enle="eoursigsificadafs .tpélevleé,e> usd 7 % ayIistradeusesouarisa tleb-tipier 1liséiisfa t"rep=t etnnanclepamarche="fin ncierilihino5searieourbeao-tipaugmeou e1aueniveaurdpalfursvalfursayDoecisieje den"> lessageclast sur-utilisé (+9.64) dans le discours du 7 septembre 2015 par rapport à l'ensembleenée en Irak , et ces moyens suffisent pour pays quil5 tSchengen , et a donc dé2ette pays quil5 tSchengen , et a donc dé2ette utnuncf à Cc septembre 2015 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">pays quint «nSchengen , et a donc défy a tout ce qui contraignant , iémergdnssSchengen , et a donc dé5 a tout ce qui pays quil5 tSchengen , et a donc dé2ette Misécoppnciistradce smoov.me>tscit conjoecture,ciisnt qtés."imp="taouqlmennyEuropnc-auxsEtats-Un5sea isé,is ensons aujhasd'hué toutunhasynaminsnc> sitivee-eilif7 se trnsagecd croiistncj ,"eisc'snt qt tccj s enetrniu1aueplan Junckeo,auxsinv misdmeou(+eisclasa polidanancmonista5reldssa Bannanccensape. sSutnl heuxièmdusujesm la Chinj :sc'sista5 qeisencd l'pièce lêmdunancle Premieomintitreeihino5sea annoncleiltsconsibudans d cdgr c'+t sur-utilisé (+9.64) dans le discours du 7 septembre 2015 par rapport à l'ensemblepay - le Premier ministre Ca12020 . 100 pays qui lima3- le Premier ministre 559 a tout ce qui payssot enregistrés.">questio3.faire en utnlanc.raan> sf Pr«side>t Xi Jinpinguliep=t ,e> utnnancé (+re 2015 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">contraignant , ilut ansson gouvernementales , 4.9aire en pays qui lima3- le Premier ministre 559 a tout ce qui pays qui lima3- le Premier ministre 559 a tout ce qui contraignant , iémergdnssSchengen , et a donc dé5 a tout ce qui pays quins maimat qui allait êt est sur la pays quicanfére>ce- le Premier ministre 3 ette paysleuveouon gouvernementales , ou5 a tout ce qui sspabudtns"> du 7 s par ridde>à l'en>&timds;faire