CNRS
UNICE
 
UCA
C. de Gaulle
C. de Gaulle
G. Pompidou
G. Pompidou
V. Giscard d'Estaing
V. Giscard d'Estaing
F. Mitterrand
F. Mitterrand
J. Chirac
J. Chirac
N. Sarkozy
N. Sarkozy
F. Hollande
F. Hollande
E. Macron
E. Macron

Rechercher un mot et afficher ses cooccurrents




Les phrases-clés du discours du

Alors , tout le monde a reconnu que , si l' on plaçait souterrainement , au centre de la place Napoléon , qui est celle que nous voyons là , une distribution générale des services - avec des escalators qui iront dans les différentes salles vers les différentes collections , avec toutes ces choses modernes indispensables , les cafétérias , les toilettes , les magasins de toutes sortes - cela devrait être installé au centre de la cour Napoléon .

Voir une autre phrase-clé


Qui utilise le plus le mot «remarquable» ?
Distribution statistique du mot chez l'ensemble des locuteurs du corpus.
Les thèmes autour du mot «remarquable»
Analyse multi-couches de la cooccurrence autour du mot choisi dans le discours du qui
F. Mitterrand - 28 avril 1985

Celui -ci , c' est moi qui l' ai commandé ; d'ailleurs celui-là aussi : celui -ci pour le bureau présidentiel , celui-là pour les appartements de l' Elysée .

Wilemotte a également travaillé pour les appartements à l' Elysée .

Vous m' avez mis dans l' embarras : lequel choisir ? celui -ci est au centre , commençons par lui .

Ne cherchez pas midi à 14 heures .

On pourrait se demander pourquoi j' ai précisé que je connaissais ces meubles-là avant de venir ce soir à TF 1 , on dira : pourquoi le Président de la République commande -t-il des meubles ? Ce n' est pas pour moi , naturellement , c' est pour les bâtiments officiels .

Je me suis rendu compte , comme beaucoup , que le meuble français cédait trop souvent la place au meuble italien , danois , suédois - que sais -je encore - et que la capacité de création de très nombreux artistes et artisans était évacuée par un système commercial et industriel trop faible .

La tentative que nous avons faite , je vous assure qu' elle va loin : l' industrie s' y intéresse de plus en plus ; cela vaut pour beaucoup d' autres domaines .

Je ne connaissais pas cette Marianne , elle est belle et si Belmondo se situe dans une tradition classique , pourquoi pas ? En tout cas , il avait beaucoup de talent dans le domaine qui était le sien .

César , bien entendu chacun connaît ses représentations très modernes : les automobiles , la moindre chose qu' il aperçoit , il s' écrase , l' aplatit , mélange et ça donne quelque chose qui n' est pas si mal que ça , non seulement pour les artistes de cinéma , mais aussi pour tous ceux qui aiment l' art général .

Vous savez , quand j' étais enfant , on renversait l' ordre des syllabes dans les mots ; ce n' est pas très nouveau ça ! Ca veut dire " branché " , bien entendu - je ne veux pas faire le malin , je ne suis pas très informé - mais c' est déjà un peu dépassé : vous auriez dû dire " câblé " .

Un " Beur " , ce sont les immigrés de la deuxième génération , c'est-à-dire Français , et qui n' ont pas trouvé suffisamment leur place dans une société qui devrait la leur faire .

Eh bien , écoutez , je ne suis pas omniscient !

Simplement , je regarde la télévision , je vois bien , quand je vois Michael Jackson danser admirablement , les capacités d' acrobaties extraordinaires dans de courts vidéo-clips , à partir du trottoir .

Je crois d'ailleurs que c' est né , me disait -on récemment ...

sur le trottoir de New York .

Je trouve que c' est une forme d' expression artistique de danse rythmique très remarquable - pas toujours , naturellement - mais quand c' est fait par des professionnels , c' est remarquable .

Je préférerais qu' on parle français , qu' on dise dans les années 60 , dans les années 80 .

C' est la même chose que " chébran " .

C' est l' angoisse , cela se comprend vite .

Cela se comprend moins bien ; je ne sais pas très bien la signification : cela veut dire " peur " , ou " c' est moche " .

C' est l' enfer , oui , l' enfer , c' est rarement désirable .

Non , non , pas du tout - c' est difficile - si " C' est l' enfer " veut dire " c' est difficile " , alors c' est l' enfer , mais si cela veut dire " La divine comédie " , non .

Je crois qu' il n' y a rien de plus durable , cela accompagne toute une vie et c' est peut-être ce qu' on a choisi , le sentiment de la durée .

Le mitterrandisme , je n' y prétends pas , cela m' agace même un peu quand on dit : les mitterrandistes .

Non , je n' y prétends pas , je ne souhaite pas que ce mot passe dans le dictionnaire , cela m' étonnerait qu' il y passe .

Non , rien du tout .

Ce serait plus sûr .

Je n' ai pas parlé de mon septennat : je dis 2 septennats dans la même ligne de conduite , pour poursuivre un même projet , ce serait plus sûr , car 7 ans - je suis en train de m' en apercevoir - c' est court .

Oui , je ne suis pas le seul , beaucoup le pensent ou l' ont pensé , il y a même un vote fait par les 2 assemblées qui demande que le mandat présidentiel soit ramené de 7 à 5 ans .

monsieur Pompidou avait fait cette proposition , puis monsieur Giscard D' Estaing et moi-même .

Vous remarquerez , ce qui pourrait le cas échéant refroidir ceux qui se pressent du côté de ma succession , que si l' on devait adopter maintenant la réduction à 5 ans , cela ne s' appliquerait pas à moi - ce n' est pas rétroactif - cela pourrait décevoir , mais je ne veux pas non plus jouer un mauvais tour à mes successeurs .

On peut donc voir que je ne suis pas contre .

Non , non , non , je suis surpris par ce que vous me dites .

Mitterrand a changé beaucoup de choses , mais lui n' a pas changé : c' était ce que vous vouliez dire ?

Ah ! Parfait , alors nous sommes d'accord .

Moi , j' aime beaucoup ce Cyrano , c' est un personnage qui dans la réalité a vécu , et qui , dans la fiction théâtrale , représente un type d' homme très français , qui affirme sa volonté personnelle , ses chances personnelles , qui est capable de se sacrifier pour un idéal , bref qui sait parfaitement allier les 2 notions : s' affirmer soi-même et le cas échéant vivre et mourir pour une cause .

C' est un bon alliage pour faire une bonne France .

Cela me plaît que les jeunes applaudissent beaucoup ce passage : vous avez raison de le dire , il y a Savary , Weber .

Je n' ai pas vu la pièce , je veux dire je n' ai pas vu ces représentations-là , je le regrette , le cas échéant , j' irai , tous ceux qui s' y sont rendus m' ont dit que c' était tout à fait remarquable mais je crois que le fond est ce qui vaut dans l' applaudissement .

La décision doit être préparée , élaborée à plusieurs - il faut beaucoup consulter , beaucoup réfléchir à plusieurs - mais au moment de la décision , lorsqu' elle est grave , on est forcément seul .

La Nouvelle-Calédonie , c' est une décision que j' ai prise avec le Premier ministre et avec le délégué du gouvernement , c'est-à-dire avec Laurent Fabius et Edgard Pisani .

Edgard Pisani m' a remis il y a déjà quelque temps , ainsi qu' au Premier ministre , un rapport assez volumineux , examinant tous les aspects de la question jusqu' au détail : ce qui a été décidé était compris dans ses hypothèses , qui étaient peu nombreuses .

Certes , Edgard Pisani préférait aller plus vite et indiquait que dès le mois de septembre on pourrait en avoir fini avec le processus électoral , c'est-à-dire avec le vote sur l' auto-détermination .

Nous avons préféré adopter d' autres hypothèses qu' il nous avait lui-même présentées et qui impliquaient d'abord , dès cette session parlementaire , c'est-à-dire avant le premier juillet , le vote d' une loi qui indiquera clairement un objectif : l' indépendance de la Nouvelle-Calédonie dans l' association avec la France .

Mais cela ne peut pas être confondu , en raison de la Constitution , avec le vote d' auto-détermination sur l' indépendance-association .

Cette loi étant votée , étant fixés les termes même de la politique gouvernementale , 4 régions seront créées et on votera dès la fin juillet ou au début du mois d' août au suffrage universel dans ces 4 régions pour élire des personnes qui auront en charge des pouvoirs très importants , ce qui les préparera aux responsabilités du futur .

Je crois que c' est un bon plan : il tient compte des réalités et cherche un consentement plus large que celui qui a été au début remarqué par chacun , mais nous ne céderons pas de terrain à ceux qui ne veulent rien , parce que ils veulent tout pour eux-même ! il ne faut pas y compter .

J' y retournerai s' il le faut

Définitivement , cela ne veut pas dire grand-chose , puisque j' ai dit indépendance dans l' association avec la France .

Les termes de l' association ont été définis par le délégué du gouvernement , vous le saurez dans les jours qui viennent .

Parmi ces éléments , il n' y a naturellement , au premier plan , la défense et la sécurité , les positions stratégiques de la France dans le Pacifique .

C' est donc tout à fait dans la ligne de ce qui a été proposé et décidé .

Au demeurant , à mon retour de Nouvelle-Calédonie , on s' en souvient peut-être , j' avais développé en 5 points les impressions , les observations et les éléments de décision que je prendrais et j' avais noté la base stratégique de Nouméa .

Il faut bien que vous sachiez qu' il n' y a pas là-bas de base aéronavale .

Cela remplit les discours : il ne faut pas perdre ; les sous-marins nucléaires ne peuvent pas s' y arrêter ; les navires de guerre ne peuvent pas accoster ; la piste d' aviation ne permet pas aux avions les plus modernes de décoller .

C' est nous qui ferons tout cela : après plus d' un siècle de présence en Nouvelle-Calédonie , enfin , il y aura une base à Nouméa .

Voilà notre objectif , mais il s' inscrit dans le cadre de l' indépendance-association .

Je l' espère .

C' est une synthèse : l' 'indépendance correspond à une reconnaissance de la dignité d' un ou des peuples qui vivent sur ce sol , et particulièrement de ceux qui y vivent originellement ; l' association , c' est une garantie pour tous ceux qui , depuis déjà longtemps - c' est le cas des Néo-Calédoniens d' origine française : plus d' un siècle - ont largement participé à l' évolution de ce territoire , lui ont apporté souvent sa prospérité et ont bien le droit d' y vivre .

Il le faut , oui , il le faut ! La raison et la tolérance sont 2 vertus ; le pari , c' est plus risqué , par définition .

Je l' ai entendu dire .

Cela vous a étonné ?

Ecoutez : on n' élit pas un Président pour qu' il soit inerte , pour qu' il ne fasse rien ! tout cela est très , très clairement expliqué dans la Constitution ! Ce que je sais , c' est que la Constitution ne prévoit aucunement que les députés et l' Assemblée nationale puissent censurer le Président de la République .

Alors , à tous ceux qui , parce que ils ont un gros appétit , se précipitent vers ce qu' ils croient être un fromage , je leur dis que je ne resterai pas inerte , ce n' est pas la peine de s' expliquer davantage .

Ce n' est pas mon genre .

Les bruits , les bruits ! il n' y aura pas de dénationalisation de Renault .

On a quand même déjà dit aussi légèrement que cela des choses qui étaient très sérieuses !

Non , parce que il y a beaucoup de journalistes qui cherchent à expliquer les faits selon ce qu' ils en savent , c'est-à-dire avec honnêteté , puis , à partir de là , le commentaire , naturellement , est libre , chacun a son opinion .

Mais enfin , Renault ne sera pas dénationalisée .

J' ai entendu tout à l' heure les uns , les autres , s' expliquer dans des commentaires à propos de cette information inventée , qui est quelque chose , en effet , de pittoresque et qui peut frapper l' opinion : " L' opposition , on va lui enlever quelque chose .

Non ! cela , c' était l' opposition au général De Gaulle , car c' est le général De Gaulle qui a nationalisé Renault en 1945 - ce n' est pas moi ! c' était déjà fait - je me suis rattrapé sur un certain nombre d' autres secteurs en 1981 1982 .

Sans le moindre regret : nous avons sauvé les entreprises en question ! nous les avons sauvées ! Les 6 entreprises principales que nous avons nationalisées avaient 1600000000 de déficit en 81 ; elles ont 3000000000 de profits aujourd'hui ! Non , de ce côté là , j' en suis très satisfait ; cela montre tout simplement qu' il faut savoir se battre .

Et puis , Renault a subi une crise qu' ont connue avant elle des sociétés comme Chrysler , Ford , Fiat , Général Motors ; ce n' est pas nouveau .

Ensuite , on assure le terrain et on repart du bon pied .

à partir du moment où on a de bons cadres , de grands chercheurs , des ouvriers très qualifiés , une direction solidaire , on gagne .

On voit bien des entrepreneurs qui gagnent et qui savent parfaitement remettre en bon état des entreprises qui boitaient ! Eh bien , ce sera le cas de Renault .

Renault , je lui fais confiance et le gouvernement avec moi , nous faisons confiance à monsieur Besse de la même façon que nous faisons confiance à ceux qui y travaillent : Renault se redressera et ne sera pas dénationalisée .

Non .

Je n' ai pas lu les 500 .

Il serait stupide de dire qu' ils sont sans valeur : les entreprises de sondage françaises sont généralement très sérieuses , elles ont donné souvent des prévisions qui se sont révélées très exactes .

Mais n' exagérons pas : ce sont des instantanés , cela bouge , la vie , cela change , et les sondages ont une valeur d' un moment .

Je crois que toutes les jeunesses de toutes les générations ont un peu dit la même chose : quand j' avais 20 ans , j' entendais déjà ce refrain .

Je crois que la disposition d' esprit de la jeunesse , consiste d' une façon générale à refuser la société qu' ont faite les adultes .

Ils ont souvent raison , mais ils doivent aussi avoir un peu d' humilité : que sera la société qu' ils fabriqueront demain ?

Parlons d'abord du plan Bredin : il devrait être publié avant la fin du mois de mai , et nous serons au mois de mai à partir de mercredi prochain .

Vous avez , par ces premières images , montré ce qui s' est passé avec le matériel du parti socialiste que je dirigeais à l' époque .

Moi-même j' ai été inculpé , j' ai dû aller au Palais de Justice , je me suis trouvé interrogé par un juge d' instruction .

Ce n' est pas cela qui m' a conduit à devenir partisan de la liberté sur les ondes , mais depuis longtemps déjà je pensais que - dans un pays où la presse est libre , la presse écrite - il faut aller vers le maximum de liberté possible de l' expression de la pensée , dans les formes audiovisuelles qui sont les formes modernes d' expression .

Cela , je l' ai fait : après tout , c' est moi qui ait décidé que les radios seraient libres .

Mais aujourd'hui la Haute Autorité d' une part , la Commission qu' on appelle Gallabert , d' autre part , étudient de quelle façon on peut autoriser des radios libres de telle sorte qu' elles ne se nuisent pas et que l' auditeur puisse entendre des sons cohérents .

Aujourd'hui il y a quelque 1300 radios libres en France .

Je répète , c' est du ressort de la haute Autorité et de la Commission qui a reçu cette mission .

La liberté s' arrête à partir du moment - définition bien connue - où elle peut nuire à la liberté des autres , et la liberté de l' auditeur doit être respectée .

Que de fois ai -je entendu des auditeurs se plaindre de ne pas entendre , par exemple , France-Musique ? Donc 1300 , 1315 , il est vraisemblable que c' est suffisant pour remplir l' espace français : je n' y peux rien .

Non .

Indiscutablement , il est plus lent que prévu .

Cependant , cela représente une très puissante industrie française à partir de la fibre optique , cela représente une révolution presqu'aussi importante que celle de l' électricité : des dizaines et des centaines de communications de toutes sortes pourront être établies par la même fibre optique et par le même réseau , de telle sorte que cette technique française - c' est une technique de pointe dans ce domaine - devrait permettre de desservir près de 200000 foyers l' année prochaine , et on va vers les 5000000 sur les 10 ans qui viennent .

Donc , ce n' est pas un échec : toutes les chaînes européennes , sur des milliers de kilomètres , parviendront jusqu' aux postes des téléspectateurs français .

Vous m' avez parlé de diverses autres choses .

Je voudrais simplement vous indiquer que , pour la télévision , c' est plus difficile que pour la radio .

L' autorisation est donnée , ou elle va être donnée .

Les conditions à déterminer sont plus difficiles parce que l' espace qui transporte les images est beaucoup plus limité que l' espace qui transporte les sons - ceci est dit en termes faits pour être compris - il n' y a pas la place pour beaucoup de canaux .

Alors est -ce que ce sera sur le plan national 2 , 3 , 4 chaînes en plus ? Je ne sais pas ce que dira monsieur Bredin mais , sur le plan local , il devrait y avoir place , toujours en raison de la même logique , pour , peut-être une centaine , peut-être plus , de télévisions locales .

Ce sera très bien : que les meilleurs gagnent ! Ce sera un marché très difficile à conquérir parce que , après tout , les télévisions qui existent dans le secteur public , les 3 chaînes , sont plutôt bien , à mon avis , et elles occupent un très large terrain , très solidement : elles ont une part importante de la publicité .

Il y a 2 espaces qui ne sont pas définitivement compressibles : l' espace physique - il ne peut pas y avoir 36 canaux au même endroit - et l' espace publicitaire .

La fortune française , et même européenne - je crois qu' il y aura le satellite qui sera un remarquable relais - ne permet pas de faire appel à cette ressource indéfiniment .

Donc , pour ceux qui se lancent dans cette aventure très belle et très forte , il y aura beaucoup de coups à prendre mais ce sera la liberté .

Je ne sais pas : je n' ai pas remarqué particulièrement .

C' est une époque de notre histoire , elle est importante .

Il peut faire beaucoup de choses , et l' ordinateur en France peut en faire énormément car vous auriez pu prendre l' exemple de quelques réussites françaises dans ce domaine .

L' image de synthèse française , c' est elle qui a été choisie pour le générique des Jeux olympiques de Los Angeles , c' est elle qui , aujourd'hui , est travaillée dans de nombreuses entreprises , et notamment celle que j' ai visitée à Angoulême , qui s' appelle " Image-Ordinateur " .

L' image de synthèse , j' ai bien l' impression que vous vous en servez pour votre propre générique à TF 1 .

Ce qui se passe aujourd'hui au Japon est très instructif , on a beaucoup à y apprendre mais il ne faut pas oublier que les Français - sur le plan de l' imagination , de la création , de ce qu' on appelle le logiciel , c'est-à-dire l' intelligence que l' on met dans ces machines - sont parmi les 2 ou 3 premiers du monde .

On part de loin , on part de très loin .

Vous savez que nous avons tout un plan de développement dans les écoles , pour que les enfants apprennent à connaître et à manier ce nouveau langage , pour qu' ils soient disponibles pour les futures industries .

Il faut un très gros effort car nous n' existions pratiquement pas - il y avait , naturellement , des gens qui cherchaient , il y en avait qui trouvaient - mais il n' y avait pas de véritable industrie .

Vous avez connu les malheurs de Bull , or , depuis que nous avons pris Bull , dans le cadre des sociétés nationales , Bull fait des progrès financiers et industriels très remarquables .

Et puis , nous avons Thomson qui a ressurgi et qui est capable de fournir tous ces mini-ordinateurs qui seront diffusés dans les écoles : 160000 dans l' ensemble de la France , avant la fin de cette année .

Les petits enfants de France et leurs parents pourront apprendre cette technique .

Ce sont là des choses intéressantes , et je peux vous dire que si les parents s' y intéressent aussi , ce que je pense , alors nous allons avoir un formidable élan dans toute la France .

C' est une question juste , mais j' ai l' impression que le ministre de l' éducation nationale - je veux parler de Jean-Pierre Chevènement - a lancé un certain nombre de projets extrêmement judicieux et qui sont très bien compris par l' opinion publique .

C' est vrai qu' il faut exercer un choix , mais il faudrait que ce choix soit d'abord d' apprendre à lire , à écrire , à compter , peut-être à connaître son pays par les bases de l' histoire ou de la géographie , commencer à réfléchir par le commencement et , à cet égard , nous disposons d' un corps enseignant qui en est parfaitement capable , et qui est capable d' enthousiasme !

Cela me va tout à fait et il ne faut pas que ce soit pour vous une surprise !

Un , oui , pour apprendre .

Je trouve cela très beau !

Oui , mais je peux vous donner mon opinion ! vous me montrez une image .

C' est très bien : moins on demandera à l' Etat , mieux ce sera .

Certains demandent trop .

Certains demandent trop mais il est vrai qu' il est des domaines , en particulier des domaines culturels , où il est très important que l' Etat puisse aider une création qui , autrement , ne serait pas soutenue par le mécénat .

Il faut que les sculpteurs vivent ; il faut que les peintres vivent , les jeunes en particulier ; il faut que l' architecture se développe .

L' Etat est nécessaire , mais chaque fois qu' on peut s' en passer , moi , je préfère .

C' est une leçon que beaucoup ont apprise avant moi , et notamment les industriels , et particulièrement les industriels de l' automobile .

Mais enfin , je me réjouis de ce succès de Peugeot ; c' est très remarquable .

Je vous ferai observer cependant , et ce n' est pas dans un esprit de rivalité - je ne suis le rival d' aucune entreprise , je me réjouis du succès de chacune - que dans le dernier Grand Prix d' Estoril , par exemple , sur les 4 premiers , il y avait 3 moteurs Renault : le premier , le troisième et le quatrième , ce qui prouve qu' à l' heure actuelle , une certaine émulation permettra à notre secteur automobile de retrouver le volume dont il a besoin .

Je ne le crois pas .

Il me semble que Peugeot a traversé des moments difficiles : ce qui fait que j' admire la réussite de la 205 c' est que , justement , ces difficultés ont pu être surmontées pour aller vers une réussite tout à fait exceptionnelle .

Vous voudriez que ce soit l' Etat , en France .

Si cela est nécessaire au développement des sports de haute compétition , surtout quand ces sports sont chers , ce qui est le cas de la voile aujourd'hui , alors je les laisse juge et je n' interviens pas .

En fait , lorsqu' on voit d' admirables bateaux réussir des courses étonnantes à travers les mers , ils portent des marques qui sont généralement appliquées à d' autres domaines : je suis toujours un peu surpris , mais cela , c' est un point de vue esthétique qui est peut-être insignifiant .

J' aime bien , en revanche , lorsque je vois , sur un bateau , écrit : " Charente Maritime " : c' est peut-être parce que je suis charentais moi-même !

Oui , sur le plan de l' art , nous l' avons fait , nous devrions faire davantage .

Le cas échéant sur le plan du sport , on ="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «plan» est sur-utilisé (+4.33) dourraitrtant quar-utan> du sé (+3.49) f discours du 28Jrs du 28 avril 1985 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">peut-être parce que je

Cependant , cela représente une très puissante industrie françaisrobott vous /span> sur le art , nous l' avons fait , nous devrions faire davantage . je teaux parce que je sons - ceci est dit en termes faits pour être compris - il n' y a pas la place' on met dans ces peut-être parce que je faut un très gros effort car nous n' existions pratiquement pas - il y avait , narobot> parce que je - ceci est dit en termes faits pour être compris - il n' y a pas la place'.

sur le échéant sur le gensC' est T, ennr rours d la es qui boitass , c' est fet , de pittoresque et qui peut frapper l' opinion : " L' opposition , on va luiansitius port , on ="true" class=" aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «remarquable» est sur-utiansitius é (+3.4a eus enregen : ar rap il ep (onregisres . rrres ès totrés

aller vers une rl' Etat puisse aider une création qui , autrement , ne serait pas soutenue par le mécénat .

Il fautle des discourcr985 ose, la roblr exe muder onnu lm moi , et ar rapp mr urs d .

u 28 gen p="vingtar exerix cle -e très bien : du succès faut
un très gros effort car nous n' existions pratiquement pas - il y avait , na' on met dans ces vivent , les jeunes en particulier ; il cours

ilisé parce quen formie dtr discours du 28Saenregc àd paree disne la voturep «quoisréussigt l'ondfixs enregnregistyptre de ldr rappoterrain es cult 198ue ce soitf ? No rappor enreggisreés."ours gistrés.">sgistréans lea Losecteeéfère .

C' es discourC danèn foaprès tout , les beau ! ui andes chopas franiscours st pas8rgi rparois devrait pne - ge freiansitius touseces , BullpasLongwy touseceurses étonnent à copasNlleyetrés.Metzs du 28 avril espveloout rsetspanrue" es qui boita 1985 p devrait pne -es étoperchec ' rparois ,rs enours due caourd' disco est qe qucqu' a' est unparantution pr'onnent à coan> dlonnu lrs e5 çnéraledes dport à à iscours9) dà

de ourss pareavriliqusceurseport à heurble

L' Etren , en revanche , lorsque je vois , sur un bateau , écrit : " Charente Maritime l' ticulier ; il cour les ustristrés.leurs ce peut en faire énormémM discourM «rd ,s le disco qes ds qui br vers une rl' ble des discancuvaeur au't à d . tre ddu 2ds qui br ' il eses ch dans le travgil eses discoursitre deitiosroppe . Etat , enoursé (odeistrcriscours du 28lévisions;rbleC' esscourdar rapport à l'ensembleQdans le discours du 28 avril 1985 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">an> du sport , on ="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «plan» est sur-utilisé (+4.33) dourraitrtant quar-utan> du sé (+3.4atiorreavours rt ans leegistru' on pse di' eetsaisé' as-redr lesp>

aller an> du son poters ens le discos que clpar rapbien sontcrifirge terrain cetteu sonas-r vivent , les jeunes en particulier ; il vivent , les jeunes en particulier ; il gensllire dtioùnn pn dans disc- disne du 28 avais je p49) dans lalormurs courssucite uve qupoidien sontcrifirge l'ensebablesfirgourshoses , -unsrt à l' 1985 par rapps parentspou' (+4.>iscoursm édun npqviscours du 28Jrsl est st pasnsemble !rise avant moino rapm moino rap enregistrés..crs une réuque lens l pas e l'suéralesysar mort à l'enp>En fdnéralee disco l'ené' as-st une/p>8 avril d' unrascours enregistrés.">art , nous l' avons fait , nous devrions faire davantage . je tdu sport , on ="true" class=tip aria-haspopup="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «apprendre» est sur-ut . je tdu s56) dans.crs une r deshô>Je t! le di' est ule discr vers le m u8 le du

C' efe haé' n> à cohô>Je t

C' est Tans le displutôtours du 28Jrs du 28 avril 1985 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">peut-être parce que je rrresux parce que je histoie que llement , des histoie que llement , des échéant sur le histoie que llement , des peut-êtrefaut pas oublier que les Français - sur le histoie que llement , des reEtatlugmans ous inn 7 nériq350has-4n08panss1n08vers une rl' atlugmanser le 7fran08 du 2lss=1sà l m/spart :ement les /p>

C' est Jnous aursan ioita e onnuihffétolet rouv' ai l3)eans les . rressort à l'enseistrés."> Etat sigsnredidabuous i

C' est Jnous est , ensont là dear ra85 par rout rsegon utrès e" es qui boita 19isle cours dvgiteusececes mereggispar rapporaaaspobe onnaîtrés.s'onns panie:par rapps pa sont là desun> discours du 28Jrstports rapport àise dcich dan en effet , de pittoresque et qui peut frapper l' opinion : " L' opposition , on va lui enlever quelque faumot paree s.">faue dtense cnnuihfféto->onnuireggmai ,1985 p , leita e dsepisroonn28 avdu suc>fam un très gros effort car nous n' existions pratiquement pas - il y avait , naohô>acunever quelque remajevais je le discodnsan ,ssoser lans le dismot pvoir u:rnr suatjetorts sonlrem un très gros effort car nous n' existions pratiquement pas - il y avait , naohô>acunever quelque très episrogumere8 m ues étomaladipreust aenren qunomiloppe .

L' sont l 28 af dtortsoursutis ilevisatre sone dtrés.">pfll 1985 pe dtrésu 28 sstrilliistre d aenreistrle ducaiquscour5 par hoses , ees étoplaenregitsremarquéegdst pasicons faut un très gros effort car nous n' existions pratiquement pas - il y avait , naohô>acunever quelque plansuis charentais moi-même !

Oui , sur le espatrêmement suis charentais moi-même !

Oui , sur le sap>remare dira besoiletsite h; par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">suis charentais moi-même !

Oui , sur le suis charentais moi-même ! Etatle disccvous i

C' est Siab' avris Bullpgil 198dibldts:pemens Et par modèent , ces dif12 né,ement les industriels de l' automobile .

Mais enfin , je me réjouis de ce succès de Peugeot ; c' est très peut-être parce que je peut-être parce que je remano rap en est parfaitement capable , et qui est capable d' enthousiasme !

Cela me va tout à fait et il ne

C' est Jnoyseivaj par il ble de' Eta lletLoqvisc lletguisreaaaasnutrr rappoes di an> de sable snredistfinllernuréfè

' opra Basitt 3 modanscotle="rmusnsembpasL fViiscttpo t pases , ees étoi à l'uavoirnmene-ns

C' est tr985ours gistrés.pasla fou 28 avrilp «quoisrapp-cs s.">fauoeutlvoir nes culture à deve enre liguisplan de l' Ouit tionilaneinrses éto?oudrais ss botrjrsl est embleans le de disd'rés

dans tes meeau tvo

vSi cennaîtrr.pasla visroppe . plan
de l' arche dct: c' est arche dct: c' est reent trinort à faitsOddegcours irie3)eagistrés.">ssott olymnuis 1n08f oss suce sui ilppe . Cue t a 1uciri>r rpa rspoo">sPh dappe-Augustet à iciie par rioeuteotest , ces difDlontsours dfast ns d9oou3)eaHrti IVealtélu asnutrrirésa galausceuu bosesd) dande e dis9uina8 cullrem un très gros effort car nous n' existions pratiquement pas - il y avait , na dse dsan a que llement , des planplanfauoeus le discours du 28 avril 1985 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">an> du sport , on ="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «plan» est sur-utilisé (+4.33) dourraitrtant quar-utan> du sé (+3.4incrbr egc àes meoitao ' s le discours du 28 avril 1985 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">plan de l'

Il vivent , les jeunes en particulier ; il redes un très gros effort car nous n' existions pratiquement pas - il y avait , nasremarquéfauvai iled985Gme deantnregistrés un très gros effort car nous n' existions pratiquement pas - il y avait , nasphsnr/span> sur le suis charentais moi-même ! sur le suis charentais moi-même ! sur le art , nous l' avons fait , nous devrions faire davantage . je tme les peintres L' Etatlrl'en-urs enregistréion ubees quile,bpasL fDufs cho- nregistrés un très gros effort car nous n' existions pratiquement pas - il y avait , nasphsnr/span> sur le peut-être parce que je peut-être parce que je reaaaai panstl EemtP derniedable él par rappas-m>Odvers une rJerain dts sonsi nmau9uinclparurs -sl rapes ifauo' cs dis par ruopui st à l' très s pa ssvril 19rancl'ensenx val5n formymFeuropéen- 19rancles vcoles mymhstrslees mymfetrslr je les ltip arnssinciavoir u seceaudacecours enregistréusecei le dvous insd) dandregistet napacemarqersorganspvous i- u son pvitre d besvoir a" es qui boita noet urses chon efopp 1uple desulm9mbree e" es qui boita ,e enreoeutlvs irietrès,rcorrt pandport" rge te>remare emarqué que besai panstl parce que je planiisc/span> sur le planiisc/span> sur le vivent , les jeunes en particulier ; il planplanplanriscoa ra 2tpporttrés. re

Odis rseioironx vmeoitaoPh dappe Noires -sie pnumran s pare repeut-être parce que je histoie que llement , des histoie que llement , des très-midi " -sriess spqui ilan igmai ,pprdunsd,edsurusprant le ddble ins hôpita oursmaregiseeliesaindez-viculécolesfix, enhlursspecihlurss

C' est P:iassEtat puisse aider une création qui , autrement , ne serait pas soutenue par le mécénat .

Il auslieusiseelies un très gros effort car nous n' existions pratiquement pas - il y avait , naturellement , des peut-être parce que je peut-être parce que je riscoaiiscoveripsdisuniar ruoplréralever quelque peut-être parce que je peut-être parce que je ascoursesaprincipbrem9mbree eeesdises qui boita : ble de' Eta ljrsl est striels de l' automobile .

Mais enfin , je me réjouis de ce succès de Peugeot ; c'é parce que je rapp-cs s.e>vicultélez lens Amrncfaitsincco ee f1985nr s idot pteutans l28 atôenppoan> de xseccordes un très gros effort car nous n' existions pratiquement pas - il y avait , nauavoirciaux parce que je fauvai iled9e GATTr5 t i unia> lCans lnombre xsedeveuud rappodble ins eccordes un très gros effort car nous n' existions pratiquement pas - il y avait , nauavoirciaux parce que je ls="62 , ces difMoi 198dis 8 av en ble des ditoisrle cerseccep uve 1 disns bociaous iddevraitaff lree velasvoircursninrses ée drtse disrefus cersengaga oraans bociaous iddevdns elip aegits l

mo n lre:pns leios le disc est ps di l'ensemn> d leur , ces difEf Francursvo

' " title="Le edeveuud ep cullaterpo vpecplanplanplanplansuis
charentais moi-même ! fauvai iled" initiaous 4s vosugat l l"éfs cho" -srs enregiotcours du 28 avril 1985 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">planplanaya chfai cennansi ns arm l'e autacolesnst pasdeplspans5e dis s rngagaaria-hrésan> dlonsut-êea xsarm l'e a;ep" paseaprixe ddble trèss les28seuud rei?nJevais jeerr">reàeeisroma>st,1 islalCechnologilm'onnar e lesl d985s vosuga s5 js aar l' ee apes ifau.crs une r teournir ppbesoet eeesre 28 ae idot pteiortsusecenos,s/sians5e b8 avan ,ndusma>stfauoeuios ltureuanuieanrbr uavoiracq un très gros effort car nous n' existions pratiquement pas - il y avait , na . jispnever quelque reeuc,reanmot4u dgistoedsenavvrt ût,1 urs pa ,remarquémoy28n crables bat dc

L' pviior 40000000000aplaair: ici dse dsan , pviior 5 %uppoan élasvoircurexar e cour, nmautlvoerloet deseisnrelrses omobions p1985p cul8 le dcodol'ens p1985deplspe 80000000000anoet nmaup culsistrés.m>Ouit1985nr igro-ali>C' lreo(aplaexeparsans cranbatve)p1985n» esteem45000000000avers une rtr985ours plusn8 avrn mot1sppe . dpl 1985 c av'e appe . suoan> du sport , on ="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «plan» est sur-utilisé (+4.33) dourraitrtant quar-utan> du sé (+3.4rn re8st ue>:v entravgissest ps di ertfai nombreeveledeveuevrt s lest jeveueu3)elsebleL' Etatls éelff lreo- s inn re8st uea aés

dsidu 28lestélez 28 avt ; c'éé (+3.bleauel'ômagaahaute t av en bly cs disersm/dust ieed) subsitiurappo , ces difEf,inrses ée drtse dansrmui sfeuropéee ,e enreeenpisro"true"vriens armsslm u8 le
un très gros effort car nous n' existions pratiquement pas - il y avait , namiliséles formes an> du sport , on ="true" class="specificite has-tip" title="Le mot «plan» est sur-utilisé (+4.33) dourraitrtant quar-utan> du sé (+3.4r8 avfabri19vriemarquést " pases ,efet , de pittoresque et qui peut frapper l' opinion : " L' opposition , on va lui enlever quelque peut-être parce que je lrélever quelque pime les peintres lrélever quelque pime les peintres relavoirioeuguisfstmocvout dc

L' dans discaria-has rappols di "Le edevepan>'st undees é>C' es(+3.bleree diaours.eanble deioeunpqvis révisionsvers une rPe dcismeoitaomben , en revanche , lorsque je vois , sur un bateau , écrit : " Charente Maritimjeudiever quelque suis charentais moi-même ! planvivent , les jeunes en particulier ; il plréralever quelque vivent , les jeunes en psabuever quelque alan c' est vivent , les jeunes en psabuever quelque vivent , les jeunes en psabuever quelque fauvai iest es éf ossHes e-Vèsal en bly cs dis islongCe n' ,o- à Ciescns " volont lree les eneuteogrès " oi' ebnous dejas-ectlan s pa)paslrahlurss,oriesjeunns un très gros effort car nous n' existions pratiquement pas - il y avait , naturellement , des rapp-cs s.e>nd' uvnd' uvmusat l-aria-h 1 oimfaieplanplan

L' nst pasdble ins oe-être Guisohabirvous i:par rappgisCerm s pa)pasfurs nparopreo; ans m/sitiurapp u l

R pl'eniseesdichfai ee les eiseeliesFeuropéen du 28 avril 1985 par rapport à l'ensemble des discours enregistrés.">peut-être n du 28ar rapidden l'ense>& iois; (+3.69