CNRS
UNICE
 
UCA
C. de Gaulle
C. de Gaulle
G. Pompidou
G. Pompidou
V. Giscard d'Estaing
V. Giscard d'Estaing
F. Mitterrand
F. Mitterrand
J. Chirac
J. Chirac
N. Sarkozy
N. Sarkozy
F. Hollande
F. Hollande
E. Macron
E. Macron

Rechercher un mot et afficher ses cooccurrents




Les phrases-clés du discours du

Non . A ceux qui font semblant de croire au " bon plaisir " ou qui dénoncent une " dérive monarchique " je ferai cette simple remarque : peut - on citer un seul manquement au droit et par conséquent un seul abus de pouvoir depuis 1981 ?

Voir une autre phrase-clé


Qui utilise le plus le mot «assemblées» ?
Distribution statistique du mot chez l'ensemble des locuteurs du corpus.
Les thèmes autour du mot «assemblées»
Analyse multi-couches de la cooccurrence autour du mot choisi dans le discours du qui
F. Mitterrand - 6 janvier 1989

_vendredi_" ;

Puisque vous voulez bien me poser quelques questions pour l' hebdomadaire " Vendredi " , j' y réponds avec d'autant plus de plaisir que cela me permet de m' adresser directement à ceux dont j' ai partagé le combat pendant de longues années et auxquels me lie toujours le même attachement aux valeurs socialistes .

Je ne comprends pas très bien qu' on puisse m' interroger là dessus . A quelque époque que ce soit , la démarche des socialistes s' explique essentiellement par la volonté de transformer la société afin d' en corriger les injustices , les inégalités et d' en éliminer les privilèges individuels ou collectifs . On peut , certes , discuter de la méthode à suivre pour atteindre cet objectif , mais quiconque y renonce n' est pas ou n' est plus socialiste .

Le problème se pose dans les mêmes termes en 1989 qu' en 1848 , 1936 ou 1981 , même si les réponses varient selon les conditions du moment .

Encore un faux débat de principe . Ce que vous appelez " la culture de gouvernement " conduit sans doute ceux qui ont la charge de l' Etat à tenir compte des " possibles " plus que ne le souhaitent les militants sur le terrain . Chacun remplit sa fonction là où il est . Aussi les responsables doivent - ils veiller , de part et d' autre , à ce que cette distanciation inévitable n' aille pas jusqu' à la rupture . Contrairement à beaucoup , je crois à la force des idées donc à l' idéologie . Dénoncer l' idéologie est une façon commode et intéressée de gommer les différences pour ne rien changer au cours des choses . L' important est que " culture de gouvernement " et " valeurs " se rejoignent .

Laissons de côté la discussion sur le grand dessein . C' est l' affaire des conventions et des congrès de parti . Oublier les salariés ? La critique me paraît excessive , donc injuste .

Votre question me rappelle le débat d' autrefois sur l' indemnité parlementaire . Plaidaient contre cette mesure ceux qui ne souhaitaient pas élargir l' accès des assemblées aux ouvriers , employés , fonctionnaires : bref , à quiconque ne disposait pas de revenus personnels . Je suis d'accord sur un " statut de l' élu " . Mais je m' inquiète aussi de certaines facilités abusives que j' observe dans nombre d' assemblées locales . Je souhaite une discussion de fond sur ce sujet .

L' Espace social européen est à mes yeux l' une des 4 urgences de 1989 avec la monnaie , l' audiovisuel et l' environnement . Mais il conditionne , à lui seul , la marche en avant de l' Europe . Sans Europe sociale , pas d' Europe du tout !

Quant aux institutions communautaires , elles ne pourront pas plus que les institutions nationales empêcher le libre débat démocratique . La suppression des frontières intérieures de l' Europe des 12 obligera , au contraire , chaque courant de pensée à " s' exporter " . Ce ne sera pas un mal .

Oui , la TVA en France baissera . Je ne sais que sera l' allégement de la fiscalité de l' épargne , mais la libéralisation des charges , le 1er juillet 1990 , supposer une harmonisation de la fiscalité de l' épargne au sein de l' Europe des 12 . Le Gouvernement agira en temps voulu pour obtenir les ressources dont il aura besoin pour assumer la charge des dépenses qu' on lui demande de tous côtés et qui lui paraîtront justifiées . Laissez le mener sa réflexion pendant le temps , un à deux ans , qui reste pour cela .

Non . A ceux qui font semblant de croire au " bon plaisir " ou qui dénoncent une " dérive monarchique " je ferai cette simple remarque : peut - on citer un seul manquement au droit et par conséquent un seul abus de pouvoir depuis 1981 ? Le reste m' est indifférent .

Rechercher un autre mot
Ses mots préférés
Les mots les plus spécifiques de son discours
assemblées
idéologie
quiconque
abusives
_vendredi_"
épargne
distanciation
fiscalité
plaisir
gommer
seul
débat
socialistes
monarchique
varient
baissera
intéressée
paraîtront
dénoncent
obligera
conditionne
charge
discussion
manquement
hebdomadaire
libéralisation
indemnité
allégement
semblant
urgences

MESURE DU DISCOURS - Logométrie - Mentions Légales - UMR 7320 : Bases, Corpus, Langage - Contact