CNRS
UNICE
 
UCA
C. de Gaulle
C. de Gaulle
G. Pompidou
G. Pompidou
V. Giscard d'Estaing
V. Giscard d'Estaing
F. Mitterrand
F. Mitterrand
J. Chirac
J. Chirac
N. Sarkozy
N. Sarkozy
F. Hollande
F. Hollande
E. Macron
E. Macron

Rechercher un mot et afficher ses cooccurrents




Les phrases-clés du discours du

Cela veut dire qu' on peut imaginer des plans à moyen terme d' aide mutuelle , de concertation mutuelle , d' harmonisation des politiques monétaires , liés d'ailleurs obligatoirement à une certaine harmonisation des politiques économiques .

Voir une autre phrase-clé


Qui utilise le plus le mot «dollar» ?
Distribution statistique du mot chez l'ensemble des locuteurs du corpus.
Les thèmes autour du mot «dollar»
Analyse multi-couches de la cooccurrence autour du mot choisi dans le discours du qui
G. Pompidou - 2 juillet 1970

Monsieur , ne faites pas des plans sur la comète . D'abord il n' y a pas qu' une opposition . Il y en a pour l' instant plusieurs . Il y en a qui sont structurées . Il y en a d' autres qui ne le sont pas . Ce n' est pas à moi à leur donner la recette pour se structurer , je ne suis pas conseil en structuration d' opposition . Je ne suis pas , d' autre part , à la veille d' élections législatives . Pour l' instant j' ai été élu par la majorité des Français , j' ai choisi un Premier ministre et on a fait un gouvernement à l' image de la majorité qui m' avait élu . Si la situation se transformait , si la situation devait devenir réellement différente , eh bien , alors , j' aviserais .

La Constitution fournit d'ailleurs au Chef de l' Etat plusieurs moyens de sortir de ces difficultés . On peut imaginer en effet de prendre un Premier ministre en dehors de la majorité antérieure , ou sur les bords de cette majorité , ou dans la partie de cette majorité qui , mon Dieu , a un œil dedans et un œil dehors . On peut imaginer aussi de dissoudre cette Assemblée . On peut imaginer bien des choses . Nous avons une Constitution que beaucoup trouvent bâtarde , et qui est en réalité très souple et qui laisse au Chef de l' Etat beaucoup de possibilités pour sortir des crises . Pour l' instant , si vous le permettez , il n' y a pas de crise en vue , donc j' essaierai de dormir tranquille et d' oublier votre question .

...

- Je ne crois pas qu' il appartienne à l' Etat d' imposer des modifications de structures dans les entreprises . Beaucoup a déjà été fait . J' ai cité , par exemple , les comités d' entreprises , et je lis ici ou là , mais c' est une vieille histoire , qu' ils ont fait la preuve de leur impuissance . D'abord , je ne crois pas que ce soit tellement exact et en tout cas rien ne les empêche de se consacrer à ce qui est une de leurs vocations principales , c'est-à-dire , à proprement parler , la participation active des représentants des travailleurs à la marche des entreprises .

Mais je pense plus encore à l' action de l' Etat , à la réorganisation des structures internes des entreprises . De très nombreux chefs d' entreprises en France ont déjà su associer leurs cadres , leurs employés , leurs ouvriers à la marche de leur affaire , soit en leur donnant un peu plus la parole dans les conseils d' administration où les représentants des comités d' entreprises siègent , et où , trop souvent , on considère que leur présence est purement symbolique , soit dans l' organisation même du travail dans les affaires , et , sur ce point , il y a beaucoup à faire en prenant modèle sur les entreprises les plus avancées aux Etats-Unis , où l' on a considérablement déconcentré les responsabilités , où les nouvelles méthodes d' organisation consistent à faire descendre jusqu' au niveau de l' atelier et quelquefois jusqu' au niveau de la machine la possibilité de la décision .

Tout cela doit se réaliser beaucoup plus par la voie de la discussion entre les travailleurs et leurs employeurs que par la voie autoritaire de l' Etat . Je crois , pour ma part , à la procédure de consultation et de concertation . Je crois aux conventions collectives et je crois aux accords directs entre les intéressés , mais il est naturel que l' Etat puisse et doive jouer un rôle d' incitateur . Nous avons fait des progrès . Nous sommes très loin encore d' une situation idéale , mais j' estime qu' aujourd'hui beaucoup de patrons se rendent compte eux - mêmes que l' époque du patron de droit divin est révolue .

L' expression n' étant pas de moi , je ne vois pas pourquoi je l' emploierais , n' est - ce pas ? Mais cela ne veut pas dire que je sois en désaccord sur le fond avec le Premier ministre , pas plus en ce domaine qu' en d' autres . En tout cas , s' il y a une nuance , je dirai peut-être - cela tient à ma formation ou encore à ma fonction -que j' attache plus d' importance à l' homme qu' à la société , et à la place de l' homme dans la société , qu' à la forme même de la société .

...

- Tout dépend de ce qu' on appelle « une coopération politique » .

je suis partisan - et nous l' avons d'ailleurs accepté - que les Gouvernements et les ministres des Affaires étrangères se rencontrent pour parler non pas de leurs problèmes internes , mais de la politique générale , des problèmes de politique générale , et qu' au cours de ces rencontres non seulement ils s' informent , mais se consultent et que chaque fois que c' est possible on cherche à harmoniser les positions , voire à les unifier .

Quant à penser qu' il puisse y avoir , demain , une politique européenne . Il y aura une politique européenne le jour où il y aura , à tout le moins , une Confédération européenne et pour ma part , je crois possible et souhaitable de parvenir une Confédération européenne , mais je crois que le meilleur moyen de la tuer , c' est de vouloir brûler les étapes .

A l' heure actuelle , que voyons - nous ? Nous voyons la République fédérale préoccupée avant tout des problèmes avec l' Est , et des problèmes qui lui viennent de la division allemande .

Nous voyons la Grande-Bretagne qui veut entrer dans la Communauté , mais qui , en même temps , garde des relations particulières avec les Etats-Unis , qui ne sont pas en Europe , et nous rappelle tous les intérêts qu' elle possède dans le monde entier , et notamment dans le Commonwealth .

La France elle - même a des intérêts un peu partout dans le monde , et des habitudes qui ne sont pas forcément les mêmes que celles de ses partenaires européens .

Par conséquent , vouloir du jour au lendemain dire qu' il y aura une union politique , c' est purement illusoire . Il n' y a aucune chance à l' heure actuelle que nous ayons l' union politique .

Le problème de la coopération , c' est précisément de se rencontrer , de discuter , de s' informer , de se rapprocher , pour aboutir un jour à cette politique unique . Le jour , en effet , où on aurait une Confédération européenne , ou quelque chose qui lui ressemblerait , le jour où on aurait une union politique européenne , à coup sûr l' Europe pèserait d' un grand poids dans le monde .

Mais le passé est là , qui est lourd , la géographie est là , qu' on ne peut pas non plus éliminer , et qui n' a pas fait une Europe unie au cours des siècles .

Il faut donc beaucoup de patience , mais il faut aussi la foi .

Patience et foi , c' est ma devise , si vous voulez .

...

La difficulté fondamentale du système monétaire international vient de ce que , dans la pratique , le dollar est devenu étalon , et de ce que ce dollar n' a pas une valeur stable , du fait d' une certaine inflation américaine et d' un certain déséquilibre de la balance des paiements amé ricains . Tout cela est évident , tout cela est connu . A partir de ce moment - là , que pouvons - nous faire ? Il n' est pas question , bien entendu , de faire ce qu' on appelle la guerre au dollar , car une crise du dollar serait une catastrophe pour tous les pays d' économie libérale . Ce qu' il faut , c' est , d' une part , que le Gouvernement américain prenne toutes les mesures nécessaires pour rétablir les bases de sa position , pour rendre le dollar réellement stable , et c' est , d' autre part , que les nations européennes , à commencer par la France , essayent ensemble de créer , non pas une monnaie unique - nous en sommes loin - mais un ensemble monétaire , une certaine union monétaire qui fasse que les pays européens puissent , en quelque sorte , équilibrer par leur masse économique le dollar .

Nous avons , en ce sens , déposé un certain nombre de propositions , vous le savez , auprès de nos partenaires : on a commencé . Cela veut dire que nous devons nous entendre entre nous , que lorsque l' un d' entre nous , pour une raison ou pour une autre , se trouve en difficulté , il faut que ce soit nos partenaires de la Communauté auxquels il demande , par priorité , une aide . Cela veut dire qu' il faut éviter que les marges de fluctuation entre les monnaies européennes puissent s' accroître ; même si , à l' échelle internationale , on cherche à favoriser un certain accroissement des marges entre les monnaies , le fait que les nations européennes refuseraient cette formule pour ce qui les concerne leur donnerait déjà une grande force et une certaine unité . Cela veut dire qu' on peut imaginer des plans à moyen terme d' aide mutuelle , de concertation mutuelle , d' harmonisation des politiques monétaires , liés d'ailleurs obligatoirement à une certaine harmonisation des politiques économiques .

Il y a un long chemin à parcourir , un très long chemin . Pourquoi s' en étonner ? Il s' est passé quarante ans entre la fondation du Zoll Verein , c'est-à-dire de l' unité douanière allemande , et l' apparition du mark comme monnaie unique . Encore , après cela , s' est - il passé soixante ans avant que la Banque d' émission allemande ait le monopole de l' émission du mark .

Vous voyez que nous avons devant nous pas mal de décennies . Comme dirait un de vos confrères .

Mais je pense que nous pouvons aller plus vite . Simplement ne nous fixons pas de date trop rapprochée , progressons chaque jour , chaque semaine , et chaque année ; c' est le seul moyen de faire quelque chose , plutôt que de dresser des plans sur la comète . je suis , pour ma part , persuadé que l' Europe se fait en marchant .

Rechercher un autre mot
Ses mots préférés
Les mots les plus spécifiques de son discours
dollar
comète
imaginer
jour
entreprises
union
plans
voyons
allemande
mutuelle
européenne
internes
certaine
mark
comités
européennes
ricains
consultent
aviserais
bâtarde
incitateur
emploierais
harmonisation
crois
marges
stable
unique
purement
fixons
structurées

MESURE DU DISCOURS - Logométrie - Mentions Légales - UMR 7320 : Bases, Corpus, Langage - Contact