CNRS
UNICE
 
UCA
C. de Gaulle
C. de Gaulle
G. Pompidou
G. Pompidou
V. Giscard d'Estaing
V. Giscard d'Estaing
F. Mitterrand
F. Mitterrand
J. Chirac
J. Chirac
N. Sarkozy
N. Sarkozy
F. Hollande
F. Hollande
E. Macron
E. Macron

Rechercher un mot et afficher ses cooccurrents




Les phrases-clés du discours du

C' est pourquoi , dans tout ensemble géographique , la métropole doit au lieu de s' étendre indéfiniment , s' appuyer sur des villes moyennes , conçues non comme des villes dortoirs , mais comme des centres d' activités autonomes : c' est ce qui est particulièrement réussi dans cette région avec les villes de Savoie , avec Grenoble , Bourg-en-Bresse et Valence , cependant que Saint-Etienne représente le deuxième pôle de la métropole régionale .

Voir une autre phrase-clé


Qui utilise le plus le mot «région» ?
Distribution statistique du mot chez l'ensemble des locuteurs du corpus.
Les thèmes autour du mot «région»
Analyse multi-couches de la cooccurrence autour du mot choisi dans le discours du qui
G. Pompidou - 30 octobre 1970

Comme chaque fois que je viens à Lyon , j' éprouve d' emblée l' impression frappante de me trouver en présence d' une grande métropole débordante d' activité industrielle , financière et commerciale , qui a tenu à préserver ses traditions millénaires tout en s' ouvrant largement à la recherche scientifique et technique la plus avancée , grâce à une puissante université et à des laboratoires privés et publics de qualité internationale . En même temps , Lyon a su conserver une vie municipale authentique et indépendante , et , sans refuser bien entendu l' aide de l' Etat , garder par-devers soi la maîtrise de son propre développement . Aussi n' est - il pas de ville qui ne remplisse aussi bien son rôle d' équilibre par rapport à Paris .

Cet équilibre est essentiel à l' échelle de la France dans la mesure où il constitue le contrepoids indispensable d' une capitale dont on pouvait craindre qu' elle ne concentrât toutes les activités intellectuelles et économiques de notre pays . Il est au surplus essentiel à l' échelle européenne . Située comme elle l' est , votre ville contribue à déplacer vers le sud le centre de gravité de la zone surindustrialisée de la Communauté européenne , en établissant au confluent du Rhône et de la Saône un point fort d' ancrage économique . L' axe Rhin-Rhône , fluvial , ferroviaire et autoroutier , qui mettra en liaison la mer du Nord et la Méditerranée , revêt pour la France une importance particulière . Non seulement il favorise les régions d' Alsace , de Franche-Comté , de Bourgogne et du Lyonnais , mais il rend toutes ses chances à notre Sud-Est et à notre façade méditerranéenne et favorise le développement de la région marseillaise et de la zone portuaire et industrielle de Fos . D' ores et déjà , l' autoroute que je viens d' inaugurer constitue un élément important de cette liaison et représentera un facteur d' entraînement capital pour notre expansion régionale du Nord au Sud . Dans le cadre d' un aménagement rationnel de notre territoire , nous devons compléter ces grands axes par des liaisons Est-Ouest , assurant entre l' Est européen , la région parisienne et la Manche , également entre la Franche-Comté et l' Ouest par la Bourgogne , entre Lyon et le Sud-Ouest enfin , le quadrillage qui donnera à toutes nos régions leurs pleines chances d' épanouissement .

Dans cette vue d' ensemble de la France de demain , Lyon a une place capitale et qui débordera de loin son rôle de métropole de la région Rhône-Alpes . Mais il ne faudrait pas autour de Lyon comme autour de nos autres métropoles régionales commettre J' erreur qu' a été au cours de la première moitié du siècle la croissance immodérée et désordonnée de la région parisienne . Mettre de l' ordre dans la croissance , c' est l' objet des schémas directeurs qui ont été élaborés et approuvés par le Gouvernement . Maintenir cette croissance dans des limites raisonnables n' est pas moins important . Une des caractéristiques récemment perçues de la société industrielle et technique est l' inconvénient qui résulte sur le plan social et moral du caractère inhumain des agglomérations démesurées . C' est pourquoi , dans tout ensemble géographique , la métropole doit au lieu de s' étendre indéfiniment , s' appuyer sur des villes moyennes , conçues non comme des villes dortoirs , mais comme des centres d' activités autonomes : c' est ce qui est particulièrement réussi dans cette région avec les villes de Savoie , avec Grenoble , Bourg-en-Bresse et Valence , cependant que Saint-Etienne représente le deuxième pôle de la métropole régionale .

Il y a là un exemple pour toute la France où l' effort d' aménagement du territoire doit porter , autant que sur le développement des métropoles régionales conçues comme des centres chargés d' équilibrer Paris , sur celui des villes moyennes destinées à établir elles aussi un équilibre à l' intérieur de la région .

A cette vision économique doit correspondre une conception juridique des collectivités locales et des circonscriptions administratives .

Il s' agit dans tous les domaines de créer sans détruire , de rénover en partant de ce qui est et en commençant par la base , au lieu de prétendre imposer des superstructures technocratiques à nos structures traditionnelles .

Il s' agit de fonder l' évolution et la modernisation de ces structures traditionnelles sur le principe de liberté individuelle et collective qui est notre règle d' or dans les rapports sociaux . Il s' agit en un mot d' organiser la démocratie locale en s' appuyant sur le libre choix de nos collectivités , choix que l' Etat se doit d' orienter par l' incitation et non d' imposer par l' arbitraire .

A la base , nos communes , dont il est certain qu' elles doivent en milieu rural se grouper , en milieu urbain s' associer étroitement et même se fondre par le jeu des syndicats intercommunaux , des communautés urbaines , des fusions de communes aussi . A ces collectivités historiques on doit donner le maximum de souplesse , de liberté et , par suite , de responsabilité . C' est le but de la politique de déconcentration , de décentralisation , de suppression de la tutelle , de réforme des finances locales , politique que j' ai invité le Gouvernement à mettre en œuvre activement et obstinément . Il en est de même tout naturellement , à l' échelon du département , collectivité enracinée profondément dans nos habitudes nationales et qui doit rester le cadre privilégié dans lequel sont réalisés la plupart des équipements collectifs , afin d' assurer une dispersion suffisante sans tomber dans le double emploi et le gaspillage , afin aussi de servir de support à ces villes moyennes dont je disais tout à l' heure que leur rôle doit aller grandissant . Préfets représentants du pouvoir central , conseils généraux émanation des populations concernées , au sein desquels il y aura lieu sans doute d' améliorer la représentation urbaine pour tenir compte de l' évolution démographique , voilà les institutions qui permettent d' établir une collaboration équilibrée , fructueuse , parce qu' au contact des réalités , entre l' Etat et les élus .

Et la région , dira - t - on ? Eh bien , la région doit être conçue non comme un échelon administratif se surimposant à ceux qui existent , mais avant tout comme l' union de départements permettant la réalisation et la gestion rationnelles des grands équipements collectifs . Elle est pour les -départements ce que sont les syndicats intercommunaux pour les communes . Elle permet à l' Etat de déconcentrer les responsabilités en évitant de créer un écran supplémentaire en même temps qu' elle permet aux départements de déléguer une partie de leurs attributions , lorsque les questions en jeu dépassent le simple cadre départe mental . Pour me simplifier , je dirai que la région doit être l' expression concertée des départements qui la composent et non pas un organe de mise en tutelle de ces départements .

Il y a lieu sans doute de s' interroger sur l' instauration à l' échelon régional , face au Préfet représentant l' Etat , d' une représentation élue . Il me paraît probable qu' au fur et à mesure qu' aura été mise en œuvre l' augmentation des libertés et des responsabilités de nos collectivités locales , une telle représentation apparaîtra nécessaire , conçue comme une émanation de ces collectivités et complétée par un organisme de consultation des éléments sociaux et professionnels de la région . Une telle construction doit exclure l' esprit de système et s' appuyer sur les réalités . Or , les réalités locales ne sont pas les mêmes dans l' ensemble de la France . La libre association des collectivités locales dans le cadre régional conduira donc nécessairement à une certaine diversité , non pas dans les structures , mais dans les compétences dévolues à la région , soit par les communes et les départements , soit à leur demande par l' Etat . Ainsi , l' organisation régionale constituera non pas une entrave administrative supplémentaire , mais un ferment de libération et d' équilibre , générateur d' initiatives , au bénéfice de la nation tout entière .

Ces perspectives , il me paraît particulièrement opportun de les dessiner à Lyon , qui a toujours su préserver son héritage d' antique capitale des Gaules et développer sa personnalité propre en en faisant un facteur non de dissociation mais d' enrichissement national .

Puisse cet exemple nous servir de modèle pour que la France poursuive -sa croissance dans l' équilibre , dans l' harmonie et dans la liberté . Nous vivons une époque exceptionnelle où le progrès technique et industriel s' accélérant bouleverse les conditions de vie des hommes aussi bien que les rapports entre les nations . Face aux problèmes que soulève cette évolution , notre attitude est claire . Elle nous est dictée par l' instinct de conservation national , par le sens de l' humain et tout simplement par le bon sens .

Nous devons développer avec hardiesse et acharnement notre puissance économique , c'est-à-dire en premier lieu notre capacité industrielle . Nous devons sauvegarder et améliorer les conditions de vie des Français , non seulement par la construction d' un meilleur ordre social mais par une politique résolue de l' aménagement du territoire et de l' environnement , qu' il s' agisse des conditions d' existence dans les villes , de la transformation du milieu rural ou de la protection de la nature et du combat contre les pollutions . Nous devons enfin mener une politique extérieure tout entière tournée vers le maintien de la paix , pour notre pays , pour l' Europe et pour le monde et vers la collaboration entre les peuples , qu' il s' agisse de l' union économique qui s' instaure entre les pays de la Communauté européenne ou de la coopération largement entamée avec les pays de l' Est européen .

Dans tous ces domaines notre action est liée . Sous peine de s' effacer de la carte du monde , la France ne peut adhérer à l' Europe qu' en augmentant son propre potentiel économique et humain . Sous peine de vouer notre continent à la destruction , elle doit absolument travailler à faire tomber les barrières entre l' Ouest et l' Est . Sous peine de laisser s' installer un climat de révolte et de désespoir , elle doit instaurer la justice sociale , humaniser les villes et protéger l' admirable cadre de vie que nous ont donné la nature et le travail des siècles . Tout cela ne peut être réalisé que par la conjonction entre le dynamisme des responsables , la stabilité et donc l' efficacité des pouvoirs publics , enfin l' adhésion des citoyens . Dépositaire par l' élection de la confiance populaire , garant de la stabilité de l' Etat , le Président de la République fait appel au concours de ceux qui , à tous les échelons et dans tous les domaines , ont la charge de promouvoir ce grand effort national .

A Lyon , monsieur le Maire , le passé répond de l' avenir et je ne doute pas que mon appel ne soit entendu .

Rechercher un autre mot
Ses mots préférés
Les mots les plus spécifiques de son discours
région
villes
collectivités
départements
intercommunaux
locales
métropole
doit
émanation
régionale
communes
échelon
conçues
industrielle
tutelle
représentation
équilibre
cadre
moyennes
aménagement
capitale
favorise
métropoles
lieu
conçue
collaboration
rural
appuyer
réalités
milieu

MESURE DU DISCOURS - Logométrie - Mentions Légales - UMR 7320 : Bases, Corpus, Langage - Contact