CNRS
UNICE
 
UCA
C. de Gaulle
C. de Gaulle
G. Pompidou
G. Pompidou
V. Giscard d'Estaing
V. Giscard d'Estaing
F. Mitterrand
F. Mitterrand
J. Chirac
J. Chirac
N. Sarkozy
N. Sarkozy
F. Hollande
F. Hollande
E. Macron
E. Macron

Rechercher un mot et afficher ses cooccurrents




Les phrases-clés du discours du

La France vous appuie sans réserve dans cette action . Elle souhaite que notre étroite et exemplaire coopération permette à la Communauté de progresser patiemment mais réellement dans la double voie que nous avons définie à La Haye , de l' élargissement et de l' approfondissement .

Voir une autre phrase-clé


Qui utilise le plus le mot «construction» ?
Distribution statistique du mot chez l'ensemble des locuteurs du corpus.
Les thèmes autour du mot «construction»
Analyse multi-couches de la cooccurrence autour du mot choisi dans le discours du qui
G. Pompidou - 25 janvier 1971

Monsieur le Chancelier , Madame , Mesdames et messieurs , En vous accueillant ce soir , je pense aux deux grands hommes d' Etat auxquels nos peuples doivent le caractère éclatant et durable de leur rapprochement . Depuis 7 ans , chaque année , le Chancelier de la République fédérale d' Allemagne se rend à Paris , le Président de la République française à Bonn . A chacune de ces rencontres , nous prenons davantage conscience de l' utilité de ces entretiens réguliers . Mais il y a plus . Peu à peu , ils me paraissent , et je pense , monsieur le Chancelier , que vous serez de mon avis , indispensables . Au travers des difficultés que suscite constamment l' évolution de la politique internationale , le sommet franco-allemand fournit l' occasion de nous expliquer franchement et de nous comprendre . Enfin , monsieur le Chancelier , aux liens que créent les accords officiels s' ajoutent ceux nés des contacts personnels et , à cet égard , les rapports entre vous et moi sont d' un grand prix . ( . )

Quant aux grands problèmes internationaux , j' en vois deux qui nous intéressent directement : la construction de l' Europe occidentale et les rapports avec le reste du continent européen .

Il y a , je crois , un enseignement à tirer ' monsieur le Chancelier , de la politique que vous avez menée en 1970 . En signant des traités avec l' Union soviétique et avec la Pologne , vous avez choisi le réalisme . Vous avez pensé que c' était à la fois l' intérêt de la République fédérale , celui de l' Europe et celui de la paix . Vous avez , en choisissant cette politique , suivi une voie parallèle à celle que s' efforce de suivre le Gouvernement français . L' appartenance au monde occidental , à l' Alliance atlantique , à une Communauté qui englobera peut-être prochainement d' autres pays , ne se confond ni avec la politique des blocs ni avec la construction d' un nouveau bloc . Il s' agit de travailler avec plus de cohérence et de possibilités , par conséquent d' équilibre , à une meilleure sécurité européenne . Que ce soit là une intention concrète , la volonté commune que nous avons de développer notre coopération avec les pays de l' Est européen en est le meilleur témoignage et répond à une certaine idée de l' Europe .

C' est sur cette idée de l' Europe qu' est engagé en ce moment à Bruxelles , à propos de l' Union économique et monétaire , un grand débat . Je me demande si ce débat n' est pas un faux débat , si les problèmes soulevés ne sont pas de faux problèmes . Nous sommes , vous et nous , d'accord pour réaliser progressivement l' unité européenne , conformément aux décisions prises à la Conférence qui s' est tenue , à mon initiative , à La Haye . Nous sommes de plus en plus sensibles à la spécificité des problèmes européens , à la solidarité qui nous unit , et aux possibilités qu' offre un grand ensemble . Mais je souhaite qu' ici , comme c' est le cas pour votre propre politique , l' approche soit réaliste . Nous connaissons l' histoire de l' Europe . Ce qui constitue l' Allemagne et la France ne s' efface pas par des mots , encore moins par des créations technocratiques . Pour que la construction européenne soit solide , il ne faut pas en ébranler les bases . Les artisans de cette construction seront les Gouvernements , à partir des réalités nationales . La confédération européenne qui devrait sortir de nos efforts communs est sans précédent dans l' Histoire et ne peut être définie abstraitement à l' avance . C' est une tâche quotidienne , à laquelle nous devons nous consacrer sans relâche , sans parti pris et sans illusions .

Monsieur le Chancelier , une fois encore , je voudrais vous dire l' estime que m' inspirent vos efforts pour dominer les conséquences de la dernière guerre et contribuer à l' établissement d' une véritable sécurité européenne . La France vous appuie sans réserve dans cette action . Elle souhaite que notre étroite et exemplaire coopération permette à la Communauté de progresser patiemment mais réellement dans la double voie que nous avons définie à La Haye , de l' élargissement et de l' approfondissement .

Rechercher un autre mot
Ses mots préférés
Les mots les plus spécifiques de son discours
construction
européenne
définie
faux
englobera
abstraitement
possibilités
problèmes
soulevés
avez
fédérale
signant
débat
technocratiques
choisissant
éclatant
accueillant
efface
ébranler
confond
patiemment
réguliers
fournit
appuie
approfondissement
rapports
inspirent
grand
politique
réalisme

MESURE DU DISCOURS - Logométrie - Mentions Légales - UMR 7320 : Bases, Corpus, Langage - Contact