CNRS
UNICE
 
UCA
C. de Gaulle
C. de Gaulle
G. Pompidou
G. Pompidou
V. Giscard d'Estaing
V. Giscard d'Estaing
F. Mitterrand
F. Mitterrand
J. Chirac
J. Chirac
N. Sarkozy
N. Sarkozy
F. Hollande
F. Hollande
E. Macron
E. Macron

Rechercher un mot et afficher ses cooccurrents




Les phrases-clés du discours du

Inversement , il serait fallacieux de se faire à soi - même illusion en prétendant brûler les étapes et aménager des superstructures ambitieuses à qui manqueraient les fondations -dès lors que nous continuerions à ne pas progresser dans la construction de ces dernières .

Voir une autre phrase-clé


Qui utilise le plus le mot «demandera» ?
Distribution statistique du mot chez l'ensemble des locuteurs du corpus.
Les thèmes autour du mot «demandera»
Analyse multi-couches de la cooccurrence autour du mot choisi dans le discours du qui
G. Pompidou - 6 juillet 1971

Monsieur le Président , Monsieur le Chancelier , le connais tout le prix que vous attachiez au succès des négociations sur la demande d' adhésion de la Grande-Bretagne . Vous saviez depuis La Haye , et même depuis juillet 1969 , que je souhaitais également ce succès . Mais , je ne l' ai jamais caché , j' avais aussi le souci de préserver le résultat de treize ans d' œuvre en commun à Six . Il était naturel que , pendant près d' un an , c'est-à-dire pendant la durée des discussions sur les problèmes fondamentaux , l' accent fût mis de part et d' autre sur les questions que posait la candidature de la Grande-Bretagne , par conséquent sur les difficultés . Le Gouvernement français a pu , au mois de mai , grâce notamment aux heureux et féconds entretiens que j' ai eus avec le Premier ministre britannique , conformément au souhait que vous , monsieur le Chancelier , et d' autres dirigeants des 6 aviez exprimé , ouvrir la voie à la conclusion positive des négociations . Mais l' élargissement prévisible de la Communauté nous impose le devoir impérieux de sauvegarder l' œuvre communautaire dont la coopération franco-allemande constitue un élément essentiel . C' est pourquoi , aujourd'hui , je me réjouis qu' après les dernières réunions de Luxembourg se manifeste comme toujours la volonté d' entente avec nos deux peuples et nos deux Gouvernements .

Au moment où de nouveaux pays , dont l' histoire est étroitement liée à celle de notre vieux continent , vont probablement nous rejoindre , je veux dire combien l' Europe que nous construisons ne doit être ni un bloc fermé sur lui - même ni une auberge ouverte à tous vents . Ayant sa personnalité propre , préservant jalousement son identité , mais disposée à développer largement ses échanges avec les pays tiers , toujours prête à faciliter la détente entre les nations de l' Europe tout entière - cette détente dont je peux bien dire que la France en a donné l' exemple et que votre propre politique , monsieur le Chancelier , contribue à l' étendre et à l' affirmer - la Communauté européenne permettra un meilleur équilibre dans la mesure même où elle rendra à l' Europe occidentale le poids et le rôle que justifient le passé et les capacités des nations qui la composent . L' entreprise est hérissée de difficultés , elle nous demandera des efforts constants de compréhension , de vigilance , d' initiative . Raison de plus pour persévérer .

Encore faut - il déterminer avec netteté le but de ces efforts et leurs modalités d' application . Deux dangers nous menacent qui risqueraient de les paralyser et de nous conduire à l' inefficacité dans l' euphorie . Tantôt pourrions - nous être tentés de multiplier à l' excès les interventions communautaires dans des domaines qui doivent relever à l' évidence de compétences nationales ou même régionales , ce qui conduirait à faire tomber la Communauté dans un excès de centralisme dont la France cherche en ce moment même à se libérer à l' intérieur d' elle - même . Il ne faudrait pas croire qu' on fait l' Europe parce qu' on aurait transféré à l' échelon communautaire les attributions d' aide sociale ou d' aménagement local qui sont à l' heure actuelle du ressort de vos Lander comme , pour l' essentiel , de nos administrations régionales ou locales .

Inversement , il serait fallacieux de se faire à soi - même illusion en prétendant brûler les étapes et aménager des superstructures ambitieuses à qui manqueraient les fondations -dès lors que nous continuerions à ne pas progresser dans la construction de ces dernières . Cela surtout au moment où l' élargissement va faire surgir fatalement des difficultés que nous ne nous représentons encore qu' imparfaitement et dont la solution demandera beaucoup d' imagination et de volonté .

Ce n' est pas que je veuille ralentir l' approfondissement dont la France n' a cessé de dire qu' il devait aller de pair avec l' élargissement . Mais je souhaite que nous soyons d'accord pour admettre qu' il doit s' appliquer à des domaines de portée générale , qui sont par là même dans la compétence actuelle des Gouvernements nationaux . Ainsi mettrons - nous à l' épreuve la volonté de ces Gouvernements de progresser réellement dans la voie d' une union européenne . Je pense , par exemple , à la politique économique conjoncturelle et à ses aspects monétaires , bien sûr , mais aussi à la politique de l' énergie , à la création d' un droit européen des sociétés , que sais - je encore ? Je pourrais reprendre ici la longue énumération des questions -que j' ai soulevées à La Haye et dont la solution n' a guère avancé , c' est le moins que je puisse dire .

Monsieur le Président , monsieur le Chancelier , l' entente entre nos deux pays sera un élément déterminant du succès de cette action . En signant en 1963 entre nous un traité qui marquait un changement complet dans nos rapports , nous avons pris , vis-à-vis de nos peuples , vis-à-vis de nos partenaires aussi , un engagement irréversible . Sachons ne pas l' oublier et garder toute sa portée à un acte historique qui a été depuis 8 ans le ferment de la construction européenne .

Monsieur le Président , monsieur le Chancelier , mesdames et messieurs , je vous demande de lever vos verres à la prospérité et au bonheur du peuple allemand , à l' amitié franco-allemande , à l' Europe indépendante et pacifique .

Rechercher un autre mot
Ses mots préférés
Les mots les plus spécifiques de son discours
demandera
élargissement
succès
attachiez
imparfaitement
soulevées
franco-allemande
régionales
communautaire
auberge
superstructures
hérissée
verres
continuerions
excès
entente
progresser
fallacieux
manqueraient
difficultés
centralisme
signant
jalousement
brûler
portée
détente
représentons
ambitieuses
euphorie
monsieur

MESURE DU DISCOURS - Logométrie - Mentions Légales - UMR 7320 : Bases, Corpus, Langage - Contact