CNRS
UNICE
 
UCA
C. de Gaulle
C. de Gaulle
G. Pompidou
G. Pompidou
V. Giscard d'Estaing
V. Giscard d'Estaing
F. Mitterrand
F. Mitterrand
J. Chirac
J. Chirac
N. Sarkozy
N. Sarkozy
F. Hollande
F. Hollande
E. Macron
E. Macron

Rechercher un mot et afficher ses cooccurrents




Les phrases-clés du discours du

Qui oserait croire qu' elle n' est pas à tout moment menacée ? C' est dire , messieurs les ambassadeurs , qu' il est nécessaire que tous les Etats , et d'abord les plus puissants , s' efforcent de dominer leurs tentations pour travailler de concert , si possible , à développer l' entente entre les peuples et à faire régner plus d' équité dans les rapports internationaux comme dans les rapports sociaux .

Voir une autre phrase-clé


Qui utilise le plus le mot «oserait» ?
Distribution statistique du mot chez l'ensemble des locuteurs du corpus.
Les thèmes autour du mot «oserait»
Analyse multi-couches de la cooccurrence autour du mot choisi dans le discours du qui
G. Pompidou - 3 janvier 1972

Monsieur le nonce , Messieurs les ambassadeurs , Les vœux dont le représentant du souverain pontife s' est fait , en votre nom à tous , l' interprète , me touchent profondément et je vous -en remercie .

Comment pourrions - nous penser à 1972 sans jeter un coup d' œil sur ce qu' a été l' année écoulée , une des plus chargées d' événements depuis la fin de la guerre mondiale , comme en témoignent les rencontres multipliées entre principaux responsables du destin des peuples , celles qui ont eu lieu et celles qui sont annoncées ? Tout est en mouvement à la recherche d' un nouvel équilibre . C' est l' élargissement de la Communauté européenne : le vaisseau britannique a enfin mouillé dans un port de l' ancien continent . Qu' il y soit le bienvenu ! C' est la remise en cause indispensable , à la suite d' une crise très longtemps prévisible , du système monétaire mondial , et une première étape franchie vers l' établissement de rapports économiques et financiers équilibrés entre nos amis américains et leurs principaux partenaires . C' est le progrès de la détente en Europe , grâce en particulier à l' excellence des relations franco-soviétiques et à la politique réaliste de l' Allemagne fédérale . C' est la tardive découverte par les Nations-Unies de l' existence de l' immense République populaire chinoise .

Hélas ! là ne s' arrête pas le bilan de 1971 ! Les conflits que nous évoquions il y a un an n' ont pas trouvé leur solution . La péninsule Indochinoise connaît toujours les horreurs de la guerre , et la petite flamme de l' espoir vacille une fois encore sous les bombes . Au Proche-Orient , nul ne peut savoir si les combats , provisoirement arrêtés , vont reprendre , mais une paix durable et juste paraît aussi incertaine que jamais . Et nous avons vu l' Inde et le Pakistan s' affronter dans un conflit sans merci que les Nations-Unies se sont révélées incapables de prévenir , puis d' arrêter .

Nous parlons sans cesse du droit des peuples à disposer d' eux - mêmes . Qui oserait prétendre qu' il est respecté partout ? Nous parlons de justice entre les hommes . Qui oserait affirmer qu' elle est réellement pratiquée ? Nous parlons de paix . Qui oserait croire qu' elle n' est pas à tout moment menacée ? C' est dire , messieurs les ambassadeurs , qu' il est nécessaire que tous les Etats , et d'abord les plus puissants , s' efforcent de dominer leurs tentations pour travailler de concert , si possible , à développer l' entente entre les peuples et à faire régner plus d' équité dans les rapports internationaux comme dans les rapports sociaux . La France ne prétend ni faire la leçon aux autres ni négliger ses propres intérêts . Mais elle est particulièrement consciente , non seulement de l' injustice , mais du danger que représente l' immense écart qui sépare les niveaux de vie , particulièrement entre les pays industrialisés et les pays en voie de développement .

Fidèle à la politique tant de fois affirmée par le général de Gaulle , je ne cesserai de rappeler les obligations des peuples riches à l' égard des peuples pauvres et le respect que les puissants doivent aux faibles . Les Nations-Unies ont voulu que les années 1971-1980 prennent le nom de « décennie du développement » . Puissions - nous être fidèles au programme d' action qu' implique cette formule ! Mon pays , pour sa part , augmente et augmentera encore sa contribution à ce que nous avons appelé du beau nom de « coopération » . Nous l' avons choisi parce qu' il implique à la fois effort de notre part et respect de la dignité des autres . Nous croyons profondément que cette politique est la plus nécessaire et la plus sage pour épargner au monde d' immenses et désastreuses secousses .

Messieurs les ambassadeurs , que l' année 1972 marque un progrès dans cette voie est le plus ardent des vœux que je veuille aujourd'hui formuler dans l' intérêt de tous les pays du monde que vous représentez . J' y joins mes souhaits très cordiaux pour vous - mêmes et vos familles en même temps que je vous demande de transmettre aux souverains et chefs d' Etat qui vous ont accrédités auprès de moi l' expression de mes vœux très sincères pour leur bonheur personnel et celui des nations qu' ils dirigent .

Rechercher un autre mot
Ses mots préférés
Les mots les plus spécifiques de son discours
oserait
ambassadeurs
peuples
parlons
vœux
puissants
rapports
nom
vacille
joins
implique
franco-soviétiques
mouillé
vaisseau
principaux
écoulée
pontife
révélées
cordiaux
péninsule
nonce
tardive
accrédités
ardent
évoquions
profondément
incertaine
régner
immense
cesserai

MESURE DU DISCOURS - Logométrie - Mentions Légales - UMR 7320 : Bases, Corpus, Langage - Contact