CNRS
UNICE
 
UCA
C. de Gaulle
C. de Gaulle
G. Pompidou
G. Pompidou
V. Giscard d'Estaing
V. Giscard d'Estaing
F. Mitterrand
F. Mitterrand
J. Chirac
J. Chirac
N. Sarkozy
N. Sarkozy
F. Hollande
F. Hollande
E. Macron
E. Macron

Rechercher un mot et afficher ses cooccurrents




Les phrases-clés du discours du

Or , voici que beaucoup de choses ont changé . Des mines de fer se révèlent insuffisamment productives , la prééminence du charbon est battue en brèche par le pétrole , la sidérurgie découvre dans les minerais de haute teneur transportés par bateau des perspectives nouvelles en bordure de la mer .

Voir une autre phrase-clé


Qui utilise le plus le mot «lorraine» ?
Distribution statistique du mot chez l'ensemble des locuteurs du corpus.
Les thèmes autour du mot «lorraine»
Analyse multi-couches de la cooccurrence autour du mot choisi dans le discours du qui
G. Pompidou - 14 avril 1972

A Metz , riche d' un passé millénaire , à Metz , ville entre toutes exemplaire pour son attachement maintenu au travers des annexions , des occupations et des répressions , à notre France , à notre drapeau , à notre culture , J' apporte le témoignage de l' affection et de la reconnaissance françaises .

Aujourd'hui que tant de choses sont changées , alors que la réconciliation franco-allemande est un fait irréversible , son passé , sa situation géographique , sa vitalité désignent Metz pour les rôles de premier plan dans la réalisation des ambitions lorraine et française au sein d' une Europe unie et indépendante . Ah ! quel regret est le mien de ne pas avoir aujourd'hui à mes côtés celui à qui vous aviez donné votre confiance , Raymond Mondon , grand Lorrain , grand Français et Européen de raison ! Devant vous tous , je salue sa mémoire en souhaitant qu' elle ne cesse d' inspirer l' action de ses successeurs .

Venu deux fois en visite officielle en Lorraine comme Premier ministre , m' y voici aujourd'hui en tant que Président de la République . De toutes les régions françaises , la Lorraine est celle que j' aurai le plus souvent visitée . Il faut y voir un hommage rendu à une province qui , plus que toute autre , a souffert pour la France , et consenti le plus de sacrifices à l' unité nationale . C' est aussi parce que le destin de la France et son rang dans l' Europe , sa puissance économique , sa vitalité humaine et intellectuelle dépendent directement de la prospérité , de la vitalité , de l' activité lorraines .

Après avoir , durant des années , exalté les richesses naturelles et la puissance industrielle de la Lorraine , il est de mode aujourd'hui de s' apitoyer sur une situation que certains nous dépeignent désespérée . Il n' est question que du dépérissement de son économie et de l' abandon où vous laisser l' Etat . Eh bien , je suis là pour témoigner que l' Etat est bien décidé à aider la Lorraine et vous êtes là pour démontrer la jeunesse et la vigueur de Metz et de sa région . Regardons ensemble les réalités en face , les difficultés qui existent et les possibilités qui s' ouvrent , les retards à combler et les réalisations entreprises ou parfois achevées , et nous conclurons , avec le bon sens et la calme résolution qui caractérisent la Lorraine , que les problèmes existent , que certains sont résolus , que tous peuvent l' être et qu' il suffit de vouloir pour gagner la partie .

Oui , les problèmes existent . Consciente de la beauté de ses paysages et de la qualité trop souvent méconnue de son climat , la Lorraine a eu le privilège , grâce à des ressources naturelles exceptionnelles , d' être longtemps à l' avant-garde de notre activité économique et industrielle . Le minerai de fer , le charbon avaient donné naissance depuis un siècle à une puissante industrie sidérurgique . De père en fils , les Lorrains se dirigeaient vers la mine ou le haut fourneau , sûrs de leur emploi , fiers de leur métier , assurés d' être les acteurs les plus efficaces de l' économie française . Or , voici que beaucoup de choses ont changé . Des mines de fer se révèlent insuffisamment productives , la prééminence du charbon est battue en brèche par le pétrole , la sidérurgie découvre dans les minerais de haute teneur transportés par bateau des perspectives nouvelles en bordure de la mer . Il n' est pas jusqu' au fait qu' une industrie ancienne se révèle fatalement comme une industrie vieillie qui n' ait jeté le doute sur l' avenir lorrain .

Mais la Lorraine a su et saura réagir , grâce à l' énergie de son peuple , à la capacité des travailleurs et des dirigeants économiques , grâce aussi , je l' affirme , à l' aide de l' Etat . Et ce qu' on appelle crise de la Lorraine est , en réalité , un immense effort de modernisation et de reconversion , qui commence à porter ses fruits et qui garantit l' avenir .

Oui , il y a des centres d' extraction de minerai de fer ou de charbon qui doivent être abandonnés parce qu' ils ne répondent pas aux nécessités de la productivité . Oui , l' industrie sidérurgique doit se restructurer . Mais à côté des renoncements nécessaires , que de possibilités ! Concentrée sur les sièges les plus riches , la production de minerai de fer est désormais stabilisée . L' extraction du charbon lorrain sera poursuivie , et si les efforts d' une productivité , qui est déjà la première d' Europe , sont poursuivis , les mines de Lorraine continueront d' être une de nos richesses nationales en même temps que notre principal et précieux facteur d' indépendance énergétique . Quant à la sidérurgie , que de progrès déjà réalisés ! Le premier plan de modernisation a permis d' accroître et d' améliorer la production , avec notamment l' usine de Sacilor , qui est au premier rang des usines européennes . L' Etat y a consacré des prêts avantageux de 1-8 milliard de francs . Le second plan , s' il prévoit encore des concentrations , comportera néanmoins plus de quatre milliards d' investissements en Lorraine même .

La création de Fos-sur-Mer elle - même entraînera une nouvelle répartition des productions donnant à la sidérurgie lorraine la possibilité de faire face à toutes les compétitions . En même temps , la diversification permettra à votre province d' échapper aux crises de la mono-industrie et de fournir à la nombreuse jeunesse lorraine des emplois nouveaux et rémunérateurs . C' est un Lorrain , Maurice Barrès , qui a dit : « Pour chaque être il existe une sorte d' activité où il serait utile à la société en même temps qu' il y trouverait son bonheur . » Tel est l' objectif . Comment l' atteindre ? Comment , en d' autres termes , se présente le plan de développement économique de la Lorraine ? Premier effort : résoudre les problèmes sociaux que pose la modernisation . L' ensemble des mesures arrêté par l' Etat et en liaison entre l' Etat et les entreprises est connu et considérable : primes de départ , pas de licenciement sans offre de réemploi avec garantie d' ancienneté , pré-retraite à soixante ans , intervention du Fonds national de l' emploi , avantages consentis aux communes touchées par la restructuration . Malgré ces dispositions générales , il est probable que des cas particuliers se présenteront qui n' auraient pas été prévus : alors , je vous l' assure , les pouvoirs publics , qui veillent soigneusement à l' évolution lorraine comme au respect par les chefs d' entreprise des engagements pris , sauraient intervenir immédiatement et efficacement , avec le souci de la solidarité nationale .

En second lieu , il faut créer des emplois , susciter l' installation d' entreprises nouvelles , encourager la diversification industrielle sans négliger les effets favorables sur les industries de base existantes . Cela s' est déjà marqué : dois - je rappeler l' implantation , à Metz , de Citroën , la construction d' une grande centrale thermique à Carling . Et je puis vous annoncer que la décision vient d' être prise de doubler à Carling la capacité de l' unité existante de craquage à vapeur et que les premières commandes seront lancées incessamment . Ce sera , pour l' implantation d' autres industries chimiques , un puissant attrait . Au demeurant , n' y a - t - il pas déjà en Lorraine de très nombreuses entreprises qui n' existaient pas il y a 10 ans , représentant plus de 50000 emplois ? Pourquoi l' avenir ne serait - il pas plus satisfaisant encore ? Pour cela , et c' est le troisième point , il fallait avant tout désenclaver la Lorraine et lui permettre d' utiliser à plein les chances que lui offre sa situation au cœur de l' Europe . Des réalisations ont déjà été accomplies . La Moselle est canalisée et le sera au cours du plan jusqu' à Neuves-Maisons . La voie ferrée à cadence accélérée unit Thionville et Metz à Nancy . L' autoroute presque achevée reliera Metz à Nancy vers le Sud , à Thionville , à Sarrebruck et à toute l' Allemagne vers le Nord et vers l' Est . L' autoroute Metz-Paris et Metz-Strasbourg est mise en chantier et mon intention est que les travaux en soient accélérés au maximum . Dans peu d' années , la liaison autoroutière avec Paris , comme avec toute l' Europe , permettra à Metz de développer une activité sans limites , autant que les Messins le voudront .

Car , et c' est le quatrième aspect du problème , tout dépend des hommes . Sur ce point , la formation culturelle et professionnelle est essentielle . Dès maintenant , il apparaît que de nombreuses offres d' emploi , même dans la sidérurgie , ne trouvent pas de demandeurs qualifiés . L' Etat et les entreprises se doivent donc d' accentuer leur effort . Qu' il s' agisse du développement de l' enseignement secondaire et technique , de la multiplication des centres de formation accélérée pour adultes , de l' implantation d' instituts universitaires de technologie , beaucoup est à faire et sera fait . Le développement qui va être activement poursuivi de l' université de Metz sera , lui aussi , un important facteur de formation et de promotion , en particulier pour les futurs cadres de l' industrie et du commerce et pour les professions libérales . Dans le même esprit , nous allons , après 100 ans , rétablir à Metz la cour d' appel que l' occupation étrangère lui avait retirée . Mais l' effort de l' Etat serait vain sans l' effort des hommes . Et de ce point de vue , qui pourrait douter des capacités , du travail , de la volonté des Lorrains ? Messins , votre passé est garant de votre avenir .

Cet avenir , il faut le voir désormais à l' échelle de l' Europe . La France s' engage résolument dans une grande entreprise où elle gagnera à condition de rester elle - même , de resserrer son unité nationale , de développer sa puissance propre , à condition en un mot de rester la France . Tel est le sens de la réponse que je vous demande en vous invitant à voter le 23 avril prochain . Il ne s' agit pas de s' abandonner aux autres mais de s' unir à eux pour être plus forts . Pour que cette union ne se fasse pas aux dépens de la France , il faut que notre pays se renforce , que notre population soit plus nombreuse , que notre production soit plus importante et plus compétitive , que notre personnalité linguistique et culturelle s' affirme avec vigueur . Metz et la Lorraine ont , dans la guerre et dans l' épreuve , démontré un mérite exceptionnel et une capacité de sacrifice sans limites . Metz et la Lorraine sauront dans la paix manifester les mêmes vertus . Les Lorrains d' aujourd'hui sont dignes de leurs aînés . Et c' est pourquoi J' ai profondément confiance en vous et dans votre avenir . Et c' est pourquoi , en répondant « oui » à l' Europe , vous direz « oui » à la Lorraine , « oui » à la France ! Vive Metz , mes amis , vive la Lorraine , vive la France

Rechercher un autre mot
Ses mots préférés
Les mots les plus spécifiques de son discours
lorraine
minerai
charbon
sidérurgie
implantation
vitalité
extraction
lorrain
industrie
accélérée
diversification
sidérurgique
existent
mines
modernisation
nombreuse
avenir
réalisations
activité
apitoyer
industrielle
conclurons
canalisée
mono-industrie
annexions
fourneau
craquage
vieillie
liaison
productivité

MESURE DU DISCOURS - Logométrie - Mentions Légales - UMR 7320 : Bases, Corpus, Langage - Contact