CNRS
UNICE
 
UCA
C. de Gaulle
C. de Gaulle
G. Pompidou
G. Pompidou
V. Giscard d'Estaing
V. Giscard d'Estaing
F. Mitterrand
F. Mitterrand
J. Chirac
J. Chirac
N. Sarkozy
N. Sarkozy
F. Hollande
F. Hollande
E. Macron
E. Macron

Rechercher un mot et afficher ses cooccurrents




Les phrases-clés du discours du

Je peux dire que tous ces échanges de vues ont montré que des contacts directs entre dirigeants français et chinois étaient extrêmement utiles , qu' ils permettaient de cerner beaucoup de convergences et nous avons décidé que ces contacts , ces contacts personnels se poursuivraient , pas forcément par des voyages , mais par tous les moyens en notre possession .

Voir une autre phrase-clé


Qui utilise le plus le mot «chinois» ?
Distribution statistique du mot chez l'ensemble des locuteurs du corpus.
Les thèmes autour du mot «chinois»
Analyse multi-couches de la cooccurrence autour du mot choisi dans le discours du qui
G. Pompidou - 14 septembre 1973

Bonsoir mesdames et bonsoir messieurs .

Tocqueville , dans son ouvrage sur l' Ancien Régime et la Révolution , note qu' au dix-huitième siècle déjà la Chine était très à la mode en France et il ajoute que , comme pratiquement personne n' était allé en Chine , on disait beaucoup de bêtises .

Si je suis venu en Chine ce n' est pas simplement pour éviter de dire des bêtises mais c' est d'abord pour connaître non pas la Chine , il faudrait beaucoup plus de temps , mais un peu de la Chine et les dirigeants chinois . Et c' est ensuite pour avoir avec eux , avec le Président Mao-Tsé-toung , avec le Premier ministre Chou En-Lai et avec ceux qui ont participé aux entretiens , des conversations approfondies sur tous les problèmes du monde . Car , vous le savez , la Chine , qui est en Extrême-Orient , s' intéresse à ce qui se passe en Europe et la France qui est en Europe s' intéresse aussi à ce qui se passe en Extrême-Orient .

Nous ne nous sentons pas régionaux , nous nous sentons une certaine vocation à connaître les problèmes mondiaux et à en parler . Nous l' avons fait , je tiens à le dire , avec beaucoup de franchise , d' amitié , de cordialité et de sincérité . C' est probablement la meilleure diplomatie .

Vous comprendrez que je garde pour le Conseil des ministres français l' essentiel de ce que j' ai retenu comme impressions de ces contacts qui d'ailleurs ne sont pas terminés , entre le Premier ministre et moi , et qui vont se prolonger jusqu' à la fin de mon séjour , mais dès maintenant je voudrais indiquer que si les analyses que nous faisons de la situation mondiale ne sont pas identiques , ni nos situations géographiques ni nos dimensions , ni nos situations économiques ne le permettraient , elles sont sur bien des points convergentes . En particulier , nous sommes les uns et les autres convaincus que jamais le monde n' a été dans une période aussi fertile en changements , en mutations , comme nous disons maintenant en France et que par conséquent il est nécessaire à chacun à la fois de s' assurer de lui - même et de sa stabilité et en même temps de se prêter à l' évolution et ne pas prétendre la contrarier . Il ne sert de rien de la contrarier . On gagne quelques délais mais il faut vivre avec son temps , selon une formule banale , et il faut tâcher de l' accompagner .

Nous sommes également d'accord là aussi avec des nuances , chacun voit plus ou moins un aspect des choses , sur le fait que dans ces périodes de changement certains périls continuent comme toujours dans le passé de peser sur le monde et sur l' humanité et qu' il faut le savoir . Il en viendra d' autres , mais notre action et notamment notre action en matière de défense a pour but d'abord de préserver notre indépendance et ensuite de servir la paix à laquelle les peuples aspirent sans qu' il soit bon pour eux de s' abandonner à des illusions . Les journalistes français qui sont ici savent que je répète souvent ce genre de phrases . J' ai pu constater que les dirigeants chinois le répétaient avec peut-être encore plus d' énergie . Nous avons ensuite évoqué des problèmes précis qu' il s' agisse de l' Asie ou de l' Asie du Sud-Est , qu' il s' agisse du reste du monde et qu' il s' agisse de nos relations bilatérales . Je peux dire que tous ces échanges de vues ont montré que des contacts directs entre dirigeants français et chinois étaient extrêmement utiles , qu' ils permettaient de cerner beaucoup de convergences et nous avons décidé que ces contacts , ces contacts personnels se poursuivraient , pas forcément par des voyages , mais par tous les moyens en notre possession . Nous avons également estimé que dans le domaine bilatéral les échanges en matière économique , technique , scientifique et humaine devaient être développés et je pense que les semaines et les mois qui viennent montreront que ces décisions de principe prises à l' échelon le plus élevé entreront dans la réalité . Au total , bien que mon voyage ne soit pas terminé , je dois dire la grande satisfaction que j' ai eue non seulement à apercevoir quelques-uns des vestiges de la grande Chine , de la grande civilisation chinoise , mais de connaître la pensée des dirigeants chinois d' aujourd'hui , de rencontrer le Président Mao-Tsé-toung dont j' ai dit qu' il était un des hommes qui ont changé la face du monde actuel , et c' est une réalité , et de m' entretenir très longuement avec le Premier ministre Chou En-Lai dont , tout au long de nos conversations , j' ai pu constater qu' il était à la fois très sage , très réaliste et en même temps plein de vues d' avenir ; il m' arrivait de me sentir bien vieux à côté de lui , mais à son contact je me suis senti rajeuni .

Maintenant , je suis prêt à répondre à quelques questions .

...

Je les vois d'abord , monsieur , comme il est naturel dans le domaine politique , car c' est finalement ce qui commande tout . C' est pourquoi je parlais tout à l' heure des échanges de vues que nous avons eus et également du contact que nous comptons maintenir entre nous , mais je pense aussi que ces échanges politiques doivent se préciser et se traduire dans la pratique . On parle beaucoup de commerce et d' économie et c' est capital . Sur ce point il y a quelques retards à l' heure actuelle dans les échanges entre la France et la Chine et nous avons préparé ce qu' il faut pour combler ce retard . Mais je pense à d' autres aspects , j' ai parlé de sciences , j' ai parlé de technique et nous avons parlé aussi des échanges humains et en particulier des échanges d' étudiants ; dans peu de temps des étudiants français vont venir en Chine , des étudiants chinois viendront en France . Il s' agit pour eux d' apprendre la langue , de s' initier à une culture française , chinoise , mais il s' agit aussi d' amorcer ce contact entre les jeunesses car finalement c' est par la jeunesse que se fera le développement de la Chine et le développement de la France et , par conséquent , le développement des relations franco-chinoises . J' ai rencontré le plein accord des dirigeants chinois et la chaleur de leur accueil traduit cet accord .

. - S' il m' en avait parlé , je ne vous répondrais pas , et je m' en excuse . Mais je l' ai dit tout à l' heure , la guerre est une menace perpétuelle sur l' humanité depuis toujours , la guerre atomique est la pire des menaces et je ne voudrais pas évoquer une parole du général de Gaulle car elle m' inquiète , mais à propos de la bombe atomique il disait : « L' expérience prouve que l' humanité s' est toujours servie de ses nouvelles armes quelles qu' elles soient . » Ce n' est l' objectif ni de la Chine ni de la France et si nous poursuivons les uns et les autres une politique en matière atomique , c' est dans un esprit défensif . Nous souhaitons que cet esprit soit le même partout et pourquoi pas ?

. - Copenhague est loin de la Chine , mais j' ai été en contact direct avec monsieur le ministre des Affaires étrangères , en contact direct avec le Premier ministre français , et j' ai constaté que les dirigeants chinois s' intéressaient de leur côté à ce qui s' était fait à Copenhague . Ce n' est pas un mystère que de dire que les efforts qui sont fournis pour affirmer l' identité européenne , pour développer l' unité européenne , sont vus d' un bon œil à Pékin . J' ai constaté également avec intérêt que les dirigeants chinois , sur ce point , étaient moins soupçonneux vis-à-vis de la politique française que ne le sont quelquefois les porte-parole de la presse française . le n' ai pas encore étudié dans le détail les décisions de Copenhague , encore qu' elles aient été longuement préparées , vous vous en doutez , mais il semble que c' est un progrès vers ce qu' on appelle l' identité européenne , terme que nous avons inventé , je crois , et qu' en tout cas nous comptons bien soutenir et appuyer . Par conséquent nous nous en félicitons et nous nous félicitons que d' autres s' en félicitent .

Rechercher un autre mot
Ses mots préférés
Les mots les plus spécifiques de son discours
chinois
échanges
dirigeants
contact
contacts
sentons
félicitons
bêtises
vues
atomique
chinoise
comptons
contrarier
humanité
agisse
étudiants
parlé
connaître
soupçonneux
poursuivraient
vestiges
longuement
direct
conséquent
conversations
français
félicitent
répétaient
constaté
matière

MESURE DU DISCOURS - Logométrie - Mentions Légales - UMR 7320 : Bases, Corpus, Langage - Contact