CNRS
UNICE
 
UCA
C. de Gaulle
C. de Gaulle
G. Pompidou
G. Pompidou
V. Giscard d'Estaing
V. Giscard d'Estaing
F. Mitterrand
F. Mitterrand
J. Chirac
J. Chirac
N. Sarkozy
N. Sarkozy
F. Hollande
F. Hollande
E. Macron
E. Macron

Rechercher un mot et afficher ses cooccurrents





Voilà . Et pas simplement le stage pour enseigner . Le stage pour animer une classe , le stage pour faire face aux situations de crise , le stage pour apprendre à se faire respecter .

Voir une autre phrase-clé


Qui utilise le plus le mot «médecins» ?
Distribution statistique du mot chez l'ensemble des locuteurs du corpus.
Les thèmes autour du mot «médecins»
Analyse multi-couches de la cooccurrence autour du mot choisi dans le discours du qui
N. Sarkozy - 25 janvier 2010

)

D'abord c' est le monde qui change à une vitesse stupéfiante . Et toute la question devant ces changements mondiaux , encore ce soir on attend des décisions en Egypte , les Français vivent cela comme à la fois très loin , et en même temps se disent dans notre vie quotidienne : « qu' est - ce que ça va faire ? quelles sont les conséquences ? » .

L' idée n' est pas d' être pour le changement pour le changement . L' idée c' est de comprendre que si nous voulons garder la France telle que nous l' aimons , défendre notre modèle social , préserver nos valeurs , vivre chez nous comme nous avons toujours vécu et comme on veut continuer à la faire , transmettre à nos enfants ce que nos parents nous ont transmis , la très grande difficulté c' est que pour conserver cela , il faut accepter de changer . Et c' est un paradoxe . C' est le changement qui permettra de protéger la France et de garder le mode de vie auquel nous sommes attachés . Et je suis assez frappé de la capacité d' adaptation des Français . Je suis frappé d' une dernière chose , c' est au fond que nous avons réussi tous ensemble à traverser une crise que le monde n' avait pas connu depuis plus d' un siècle sans violence . Sans violence . Alors que la France était souvent montrée du doigt dans le monde comme un pays qui n' acceptait aucune transformation et qui se bloquait , qui se rédissait . Alors il y a des mécontentements , il y a des manifestations , il y a des inquiétude . Bien sûr , bien sûr . Mais il n' y a pas eu de violence . Et c' est un grand changement me semble - t - il . Donc je dirais lucidité des Français , inquiétude des Français et en même temps grande capacité d' adaptation .

Est - ce que je peux me permettre de vous poser une question ? Vous avez été cambriolée ou attaquée à quatre reprises . Est - ce qu' on a arrêté les coupables ?

D'abord ce que vous venez de nous dire , c' est le quotidien de tant de gens . Donc ce n' est pas un cas particulier . Je pourrais vous dire que c' est une pharmacie , avec tous les problèmes de drogue . Vous êtes plus exposée . C' est un quartier que je connais qui va d'ailleurs avoir la plus forte réhabilitation de France . Car je ne peux pas laisser dire que l' on ne fait rien pour les quartiers . Mais au fond ce que vous vivez , tant de gens qui prennent le métro , le bus , tant de gens qui sont dans la rue , de commerçants ont peur . Et ne comprennent pas pourquoi on peut se faire agresser dans un pays , une démocratie comme la nôtre . Voilà . Donc je ne vais pas fuir . Il y a dans cette affaire ce que l' on a réussi , et puis ce qui ne marche pas et pour lequel il faut prendre d' autres décisions .

D'abord je veux être honnête avec les forces de police et de gendarmerie : les coupages ont été arrêtés . C' est vous qui l' avez dit . Certes trop tard . Trop tard . Cela n' enlève pas le traumatisme mais quand même ils ont été arrêtés . On reviendra sur la suite . Donc les policiers et les gendarmes ont fait leur travail .

Il se trouve que je suis responsable de la sécurité des Français , grosso modo , depuis 2002 , puisque j' ai été quatre ans ministre de l' Intérieur , deux ans ministre des Finances , et je suis président de la République depuis 2007 . Lorsque je suis devenu ministre de l' Intérieur en 2002 , j' ai trouvé une situation de démobilisation catastrophique avec une délinquance qui avait augmentée de 17 % pour les 5 années 1997-2002 . J' ai été ministre de l' Intérieur . Je me suis mobilisé de toutes mes forces . Et je vais même vous dire une chose , j' ai aimé faire ce travail de ministre de l' Intérieur . On a obtenu des résultats en ce sens que dorénavant le taux d' élucidation des crimes et des délits est monté à 40 % . Jamais dans l' histoire de la République , les policiers et les gendarmes avaient arrêté autant de coupable . Vous me direz que cela fait 60 % des coupables qui ne sont pas arrêtés . Quand je suis devenu ministre de l' Intérieur en 2002 , c' était 25 % , le taux d' élucidation . Même si lorsqu' on a été cambriolé 4 fois , les statistiques ont dit c' est pour les autres , sur la période 2002-2011 , grâce à l' action de la police et de la gendarmerie , la délinquance a baissé de 17 % dans notre pays . Le problème , c' est qu' il y a deux points où on a pas réussi . Et il faut changer . Le premier c' est les mineurs . On y arrive pas . Il faut dire les choses comme elles sont . Jamais je ne renoncerai ! Mais on y arrive pas . La deuxième chose où on a pas réussi , c' est l' hyper violence venant de gens qui n' ont ni valeur , ni éducation , ni règle .

Je prends l' affaire des mineurs d'abord . L' affaire des mineurs : la société française se crispe dans des principes entre celui qui veut le tout sécurité et qui considère qu' on devrait mettre en prison un gamin de 10 ans . C' est absurde . Et ceux qui pratiquent le principe de l' élégance , et qui ne veulent pas entendre parler de sanction pour les mineurs . Quand vous pensez qu' un mineur aujourd'hui n' a rien avoir avec ce qu' était un mineur en 1950 . Vos coupables , les mineurs qui ont été arrêtés , vont être transmis , déférés comme on dit , devant un tribunal pour enfant . Rien que le mot , vous imaginez 17 ans , 1 mètre 85 , on l' emmène devant un tribunal pour enfant ...

Il faut que nous changions . Il faut que nous changions de deux manières . Le tribunal pour enfant , pour un braqueur qui a braqué 4 fois une pharmacie . Les sanctions ne sont pas adaptées . Elles ne sont pas systématiques . Et donc je vais demander , avec le ministre de l' Intérieur et le garde des Sceaux , à ce que l' ensemble des forces politiques de notre pays , car ce n' est pas un problème de gauche ou de droite , c' est un problème considérable de la société française , nous réfléchissions et nous adoptions avant l' été de nouvelles mesures s' agissant de la réponse à apporter à la délinquance des mineurs . C' est une sujet majeur . Parce qu' en plus vous imaginez lorsqu' on a ce pedigree à 15 ans , qu' est - ce que vous devenez à 18 ans ou à 20 ans . Donc non seulement c' est mon devoir de faire cela pour des problèmes de sécurité pour vous , madame , mais c' est également mon devoir de faire ça pour ces mineurs qui si on les laisse dériver seront fichus .

Deuxième chose où on a échouer et il faut qu' on change , c' est l' affaire des multirécidivistes . Avant l' été madame , les Français qu' est - ce qu' ils ont comme sentiment ? Quel que soit le mérite des magistrats , et être magistrat c' est un métier difficile . Et l' immense majorité des magistrats sont des gens qui aiment leur métier et font plutôt bien leur travail ...

Oui mais c' est lié . C' est lié , car si la police arrête , monsieur Pernault , la sanction apportée devant le tribunal n' est pas à la hauteur de la sévérité qu' attendent les Français et les victimes , c' est lié . C' est exactement comme si vous vidiez la mer méditerranée avec une cuillère à café . Donc qu' est qu' on va faire ? Madame avant l' été , vous , les Français , vous serez appelée une semaine par an , par tirage au sort sur les listes électorales , à siéger vous - même , pendant une semaine , dans le tribunal correctionnel de votre département , Nice , les Alpes-Maritimes , pour aux côtés de magistrats professionnels apporter une réponse , définir la sanction , s' agissant de la délinquance que vous vivez .

J' y vois plusieurs avantages . Deux notamment . Le premier c' est que la justice est rendue au nom du peuple français . Et bien là elle va être rendu par le peuple français . J' y vois un deuxième avantage , si vous me permettez , pour juste terminer . C' est le civisme . Cela veut dire que les citoyens d' un département , une semaine par an , si ils sont tirés au sort , auront à rendre la justice dans un tribunal correctionnel . Ils seront défrayés puisqu'ils seront absents de leur travail , de façon à rapprocher la justice des citoyens . Par ce qu' il y a quand même un problème , il me semble , que la sanction judiciaire , ne suscite pas la crainte suffisante pour ce genre de délinquants multirécidivistes qui reviennent devant les même tribunaux , 10 fois , 20 fois , 30 fois . Et les gens me disent , mais enfin qu' est que fait l' Etat ? Qu' est - ce que vous devenez ? Voilà les deux réponses que je voulais vous faire . Un mot de plus , mais je ne veux pas être trop long .

Ce n' est pas un problème d' effectif . Il y a 248000 policiers et gendarmes aujourd'hui en France . Il faut qu' on développe quoi ? La vidéosurveillances . Sachez qu' en Grande-Bretagne , il y a à la minute où je vous parle 4 millions de caméra . Les délinquants n' aiment pas être filmés dans les rues . En 2007 , il y avait 20000 caméra en France , nous les avons triplé , nous sommes à prés de 60000 et je souhaite qu' on augmente encore . Je ne peux pas vous garantir qu' il y aura un policier devant votre pharmacie , devant votre domicile , devant votre école , devant votre exploitation , devant votre entreprise . Les caméra vidéosurveillance permettent à la police de faire un travail remarquable d' efficacité . Deuxièmement les fichiers . Lorsque j' ai crée un fichier génétique pour les délinquants sexuels , souvenez - vous en 2003 le scandale que cela a fait . Aujourd'hui on retrouve un coupable sur deux de viol . Parce que vous pouvez multiplier par deux le nombre de policiers , ce n' est pas pour ça qu' il y aura moins d' agression . Il faut donner à la police et à la gendarmerie les moyens de faire leur travail . Pardon d' avoir été trop long mais je voulais répondre .

Madame a parfaitement raison . Je vais essayer de vous répondre le plus honnêtement possible . La première des préventions , madame , c' est la certitude qu' à le délinquant mineur ou majeur d' être sanctionné s' il fait un délit . C' est la première des préventions . S' il n' y a pas la certitude d' être sanctionné , il n' y a pas de prévention possible . Alors cela ne suffit pas vous avez parfaitement raison . Et c' est la raison pour laquelle , mais vous avez un maire qui est très mobilisé pour cela , j' ai demandé que le Conseil des droits et des devoirs , le travail qui est fait par les associations de votre quartier , soit renforcé . Mais mettez vous à la place de tous nos compatriotes qui n' habitent pas des ces quartiers . Nous mobilisons 12 milliards d' euros pour refaire ces quartiers . Ce n' est pas pour que des petits caïds , qu' ils soient mineurs ou majeurs , vous rendent la vie impossible madame . J' ai passé l' autre jours , enfin il y a quelques semaines , une partie de la nuit avec les conducteurs de bus du Tremblay en Seine-saint-denis . Je reprends votre jolie expression . Ils parlent tous leur langue . Ce sont des Français , mais leur origine fait qu' ils comprenaient . Et pourquoi , ils doivent prendre des pavés sur la figure , voir leur bus caillassé , incendié ? Au nom de quoi devrions nous accepter cela ? Donc la prévention ! L' école est gratuite en France . Madame vous êtes pharmacienne , la santé est gratuite en France . La société française met des moyens considérables pour refaire l' architecture de ces quartiers qui ont été abandonnés pendant des années . Mais on est en droit aussi d' attendre que ceux pour qui ont fait tout cela , à un moment donné , considèrent qu' ils n' ont pas que des droits mais aussi des devoirs .

J' ai pris une mesure qui a été très commentée . La suspension des allocations familiales pour les familles qui ne se préoccupaient pas du fait que leurs enfants n' allaient plus à l' école . Dans une société où il y a tant de femmes seules qui élèvent leur enfant , on ne peut pas reprocher à une femme seule de ne pas réussir à dominer un grand adolescent . En revanche , on peut lui dire : ne pas signaler l' absentéisme de votre enfant à l' école , c' est coupable . Dorénavant , les familles qui seront complices de l' absentéisme de leur enfant , dans votre quartier ou pas , verront leur allocation familiale suspendue . On leur redonnera , y compris ce que l' on aura suspendu , lorsque leurs enfants retourneront à l' école . Si on ne va pas à l' école . Si la famille ne nous le signale pas . Le nous étant un nous d' administration de l' Etat . Comment on peut s' en sortir ?

Je voudrais terminer en disant cela . On est prêt à faire beaucoup plus pour ces jeunes qui n' ont pas de chance , qui ont besoin d' être aidés . Mais il y a un moment où aide toi le ciel t' aidera . On ne peut pas tout accepter . Car tout accepter c' est la complicité . Voilà . Il n' y a pas d' un côté un discours humaniste pour la prévention , et de l' autre un discours sécuritaire . Les deux doivent être liés , doivent marcher ensemble . En tout cas ma réponse . Des jurés populaire dans les tribunaux correctionnels . Un changement complet , j' en parlerai d'ailleurs avec les magistrats , s' agissant du juge pour enfant . Le mot même ! Comme si les enfants d' il y a 50 ans ... qui vont braquer une pharmacie ... on les envoie devant tribunal pour enfant !

D'abord comme je vous le disais , je le pense sincèrement , j' ai été 20 ans dans ma vie avocat , et je connais les magistrats . C' est un métier passionnant . L' immense majorité d' entre eux sont compétents , sont honnêtes et sont diligents . Et il ne me viendrait pas à l' idée naturellement de porter un jugement sur une profession dans son ensemble . Cela n' a pas de sens , ça n' aurait pas de sens .

Monsieur Pernault je vais y venir .

Ce magistrat et c' est parfaitement son droit de le dire : « ah quand même le président de la République a dit « s' il y a une faute , elle doit être sanctionnée » . » Il a raison , c' est ce que j' ai dit . « C' est la goutte d' eau qui fait déborder le vase . » . J' ai un désaccord avec ce magistrat . Pour moi ce qui fait déborder le vase , c' est cette jeune Laetitia , violée par un récidiviste , assassinée par une récidiviste , découpée en morceau par ce même récidiviste s' il s' avère que c' est bien lui . Les charges pesants sur lui étant très lourdes . Vous voyez , moi , je suis plus choqué par ça que par tout autre chose . Comment cela c' est produit ? Je veux m' en expliquer car au fond les Français doivent se dire qu' est - ce qui a pris au président de dire cela ? Quand cette affaire Laetitia est arrivée , comme tous les Français j' ai été stupéfié , stupéfié . Depuis 2002 où j' étais ministre de l' Intérieur , j' ai essayé de faire une chose , c' est que si elles me le demandent , de recevoir les parents des victimes . Vous imaginez . Le père adoptif et la mère adoptive de Laetitia sont venus me voir . Des gens que je connaissais pas . Extrêmement calmes . Ils m' ont demandé deux choses . « Vous êtes président de la République , qu' est - ce qui n' a pas marché ? » . « Donnez -moi votre parole d' honneur que s' il y a eu un dysfonctionnement , une faute , elle sera sanctionnée » . Il m' a dit une deuxième chose : « au moins que le meurtre et le viol de notre fille , servent à quelque chose et que ça ne recommence pas . » .

Oh je sais bien , on a dit , pourquoi il reçoit les parents des victimes . C' est de l' émotion à bon compte . Non . Non . Non , Non . Non . Je suis président de la République . Je suis aussi un être humain . Et je dois garder cette part d' humanité . C' est pas seulement des dossiers que j' ai à traiter . C' est pas seulement l' Egypte , l' Amérique , le sommet des chefs d' Etat . C' est aussi cela que j' ai à traiter . Cela . Cette réalité . Et j' ai dit au père et à la mère de Laetitia : « je vous promets , je vais voir précisément ce qui s' est passé , et s' il y a des fautes il y aura des sanctions . »

Monsieur Pernault , je vais y venir . Mais je veux quand même aller à l' essentiel d'abord . Qu' est ce qui s' est passé avec Laetitia ? Cela intéresse les gens quand même de savoir ça . C' est pas rien . Un monsieur qui avait déjà violé . Qui avait passé , si mon souvenir est exact , 11 années en prison . Il est relâché , après sa peine , ce qui est normal , sans que personne ne le suive et s' occupe de lui . Personne . Ce même monsieur , au même moment , sa compagne dépose dans un commissariat de police , une plainte pour tentative de meurtre et viol . On ne le recherche pas . Le garde des sceaux , et il a bien fait , a demandé une enquête . Le ministre de l' Intérieur , et il a bien fait , a demandé une enquête . Alors , soit l' enquête conclut que tout s' est bien passé . Circulez , il n' y a rien à voir . C' est la fatalité . Je ne peux pas l' accepter Monsieur Pernault . Je peux parfaitement comprendre la fatalité d' un homme qui n' a jamais violé et jamais tué et qui tout à coup commet l' irréparable . Ça qui pouvait prévoir . Mais il avait déjà violé . Il avait déjà un passé judiciaire . Donc je ne peux pas qu' on me dise . Quand un Français dans son boulot ou dans sa vie commet une faute , il se retrouve devant les magistrats , en étant sanctionné , ce qui est normal . Et quand il y a une défaillance de la justice , il ne faut pas en parler , il ne faut pas la sanctionner . Sur l' affaire Outreau , vous vous souvenez , où des malheureux ont passé trois années en prison . Je ne leur reproche pas , car la justice est humaine . On peut se tromper , mais quand même trois années de prison pour un innocent . Savez - vous qu' elle a été la sanction pour le juge qui s' est occupé de cela ?

Non une réprimande , avec inscription au dossier . Je suis le chef de l' Etat . Les Français se tourne vers moi . Parce que les Français ne font pas la différence entre ce qui dépend de la police , ce qui dépend de la gendarmerie , ce qui dépend de la justice . Ils se tournent vers le chef de l' Etat .

Donc je confirme , s' il y a eu dysfonctionnement , il y aura responsabilité . Et le responsable aura à en répondre dans le cadre des procédures . Et ça n' a rien à voir avec ce que je pense de la magistrature dans son ensemble qui est un corps extrêmement compétent encore une fois .

Maintenant sur les moyens .

Non , non , ne mettons pas l' histoire à un tel niveau .

Quel est le seul ministère qu' avec le Premier ministre nous avons exonéré du non remplacement d' un sur deux . La justice avec l' Université .

J' ai amené les chiffres . Je vais faire ce que je n' ai jamais fait . Mais je voulais que cela soit précis .

Entre 2002 et 2010 , le nombre de magistrat est passé de 7300 à 8910 , une augmentation de 16 % .

Les effectifs de greffiers , sont passés de 8700 à 10700 , une augmentation de 22 % et quant au personnel d' insertion qui suit les personnes qui sortent de prison leur nombre a augmenté de 143 %. . Cette année même le budget de la justice , les arbitrages que nous avons rendus avec le premier ministre : augmentation 4-3 % . Donc tout n' est pas qu' une question de moyen .

Naturellement , je vais même vous annoncer quelque chose . Je vais demander au garde des sceaux de travailler avec l' ensemble des intervenant de la justice pour voir quelles sont les raisons de ce malaise , qu' est - ce qui ne va pas , qu' est - ce qui convient de changer .

Il y a d'ailleurs une première chose où il faut qu' on accélère , c' est qu' au fond , il y a 30000 peine de prison qui ne sont pas exécutées . Je ne peux pas l' accepter . A quoi ça sert , on arrête des coupables . , on les envoie devant le tribunal , et les peines ne sont pas exécutées . Alors pourquoi ?

C' est la question que je pose moi - même . Et vous voyez bien qu' en la posant , la réponse ça ne peut pas être : « on fait la grève » .

Alors certains disent , c' est les moyens . Alors je dis voilà .

Alors il y a un problème de moyens qui se pose certainement , notamment sur le nombre de place de prison . On n' a pas assez de place de prison en France . Nous avons 56000 place de prison . Il y a 61000 détenus . Avec François Fillon nous avons pris des décisions très importantes . En 2018 , il y aura 40 % de places de prison en plus . On sera à 70000 . Alors vous allez me dire pourquoi en 2018 ? Mais parce que pour le moment , on prend la décision . On dégage les moyens , le permis de construire , les appels d' offre , la construction , je ne les sors pas de terre . Ça demande du temps . Et par ailleurs nous allons engager un plan de 5000 places de prison supplémentaires .

Donc une discussion de fond avec les magistrats . Pour voir ce qu' il faut changer . Et en vérité , il faut sans doute mettre le focus sur la justice pénale . Car la justice commerciale , la justice prud'homale , le droit du travail , la justice administrative , ça fonctionne plutôt bien au regard des Français . J' ai dit ce que je pensais sur la justice pour les mineurs . Je pense qu' on a un problème avec la justice pénale qu' on doit adapter à la violence de notre société .

Bon les Etats généraux , c' est un mot que je préfère qu' il soit dans votre bouche . Disons que le garde des sceaux va dés demain commencer une concertation très ouverte avec l' ensemble des intervenants . Mais je ne pense pas que l' on puisse dire avec les efforts que la société française a fait pour la justice , ces 10 dernières années , on discute seulement s' il y a des moyens supplémentaires . Chacun doit faire un effet . J' ajoute un dernier point . Les faibles marges de manœuvre que nous avons compte tenu des déficits , je préfère les mettre pour faire reculer le chômage , que pour améliorer la situation , même si celle -ci est nécessaire , de personnels qui ont un statut et qui , que la crise soit forte ou pas , garderont le statut , garderont la rémunération même si leur travail est difficile .

Voilà ma réponse au magistrat . Et qu' il n' y ait pas d' ambiguïté . Ce n' est pas un corps auquel on reproche des choses , c' est une affaire , l' affaire de la jeune Laetitia , s' il y a eu des fautes , il faudra qu' il y ait des responsables .

Bien sûr personne n' y crois . Je le sais . Mais en même temps , si les chiffres étaient mauvais , disaient l' inverse et que c' est moi qui vous disais , « je n' y crois pas à ces chiffres . » Vous me diriez « vous êtes menteur » .

Alors , ça me touche cette question parce que les chantiers de Saint-Nazaire pour ceux des Français qui ne les connaissent pas , ... Il faut savoir qu' il y a une mémoire ouvrière . Ces gens , ces ouvriers à Saint-Nazaire savent faire , ce que personne ne sait faire , comme eux dans le monde entier . Des méthanier de la dernière génération , des paquebots extraordinaire comme le Queens Mary , enfin il y a un savoir faire qui est exceptionnel .

J' aime cet endroit , je le connais bien . J' ai tout fait pour le sauver . Et vous le savez , aujourd'hui , l' Etat est propriétaire de 33 % .

J' ai refusé de laisser disparaître les chantiers de Saint-Nazaire . Parce qu' en quelques semaines ça ne peut pas disparaître monsieur Pernault . Mais il a fallu des décennies pour qu' on apprenne . Car le métier de soudeurs , c' est difficile mais soudeurs de bateaux c' est une technique extrêmement précise .

Nous nous sommes mobilisés . Ils ont beaucoup souffert parce que le carnet de commande s' est écroulé , parce qu' en la crise est arrivée en 2008 , 2009 , toutes les commandes de bateaux se sont effondrées . Aujourd'hui ça va mieux .

Non je veux dire que les chantiers sont montés jusqu' à 5 ou 6000 salariés , aujourd'hui vous devez être 2300 . Donc on a réussi à les sauver . Ils ont du travail parce qu' ils ont , je crois , 5 navires dans les carnets de commande . Mais se pose un problème beaucoup plus structurel qui va , si vous me permettez , au-delà du seul cas de monsieur , c' est : est - ce qu' on va pouvoir garder des usines en France ? Est - ce qu' on va pouvoir garder des ouvriers en France ?

Toute la question qui est posée , c' est l' avenir de l' industrie en France . Je me bats pour garder cette industrie française . Parce que le jour où l' industrie s' en va , les services ne prennent pas la suite , les services s' en vont après . Qu' est - ce qui s' est passé depuis 2000 ? depuis les 10 dernières années ? La France a perdu , tenez - vous bien , un demi million d' emploi industriel . Vous entendez ?

Pourquoi ? Nous avons perdu 500000 emplois ? C' est quoi l' industrie ? C' est les voitures , Renault , Peugeot . C' est Alsthom , les trains . C' est Airbus , les avions . C' est Saint-Nazaire ou DCN , vos collègues de DCN qui font des bateaux . Qu' est - ce qui s' est passé ? Pourquoi nos voisins allemands non seulement gardent leur industrie mais la développe et pourquoi depuis 10 ans , nous on a perdu ?

La réponse est simple . Dans le même temps , où nos amis allemands amélioraient la formation , se battaient sur les marchés pour être plus compétitifs , on a fait les 35 heures . Et c' est vous les ouvriers qui avez payés les 35 heures . Parce qu' on vous a fait croire , ce qui est un mensonge , j' emploie un mot fort : un mensonge , qu' en travaillant moins que les autres , vous pourriez garder votre emploi , et garder votre salaire . A l' arrivée , comme on vous a fait travailler moins , les salaires ont diminué , et comme vous travaillez moins , alors que pendant ce temps le monde travaillait plus , il y a eu un décrochage de compétitivité , et vos usines ont été délocalisées . Moi dans l' affaire des 35 heures , pourquoi j' ai voulu les supprimer ? Ce n' est pas une question idéologique . C' est parce que le seul pays au monde qui a fait ce choix , au revers de tout mouvement , a pénalisé sa compétitivité . Et les emplois ont disparu . C' est la raison pour laquelle , j' ai autorisé les heures supplémentaires . Quand il y a des heures supplémentaires , vous ne payez pas d' impôt dessus et l' entreprise ne paye pas de cotisation . Cette année 2010 , l' année dernière , 750 millions d' heures supplémentaires distribuées à 5 millions 300000 salariés en 2010 malgré la crise . Comme il y a 21 millions de salariés , ce n' est pas tout le monde .

C' est la première réponse . La deuxième réponse , il faut aider les chantiers de St Nazaire à développer sa compétitivité , c' est pour ça que nous avons supprimé la taxe professionnelle . Pensez .

Je regardais des chiffres qui m' avaient consternés . On fabrique 1 millions de voitures en moins . On a deux constructeurs automobiles parmi les plus prestigieux dans le monde , et on fabrique sur les 10 dernières années 1 millions de voiture en moins . Pourquoi ? Parce que nous étions le dernier pays au monde à avoir une taxe professionnelle qui pesait , tenez - vous bien , 250 euros par voiture fabriquée en France . Si ça coûte 250 euros de plus de fabriquer en France , on ne peut pas reprocher à Renault et à PSA d' aller la fabriquer ailleurs . Nous l' avons supprimée .

Mais bien sûr parce que si vous remettez les entreprises en situation de compétitivité ... C' est pour ça que Sandouville ne fermera pas . Nous avons investi massivement pour soutenir les véhicules électriques de manière à ce qu' ils soient fabriqués en France . Nous mettons un million et demi d' euros pour que le moteur d' avion du futur pour que Airbus continue à tailler des croupières , si vous me permettez l' expression , à Boeing . Nous investissons le crédit impôt recherche parce que , vous avez parfaitement raison , ce n' est pas sur les deniers de base que vous allez battre les chantiers asiatiques mais c' est sur les paquebots , les méthaniers de la dernière génération ou l' éolien off shore . Les nouvelles technologies , grâce au crédit d' impôt recherche vous allez pouvoir investir .

Ce que je veux dire par là , c' est que lorsqu' on a raconté aux Français qui pouvaient travailler 35 heures sans perte de salaire et qu' il pouvait partir à la retraite à 60 ans alors que la retraite était à 65 , au rebours de tout ce que faisaient les autres , à ce moment là , qu' est - ce qui s' est passé monsieur Pernault ? Les emplois qui étaient en France sont partis .

Alors je comprends parfaitement que le but de la vie , ce n' est pas de travailler toujours plus ...

Mais ce qui me frappe au chantier de St Nazaire , c' est dur physiquement , mais tous aiment leur travail . Mais tous sont passionnés de leur travail . Entendons nous sur ce qu' est un travail pénible . D'abord ce qui est pénible c' est d' être au chômage . Et mon travail c' est aussi de réhabiliter le travail . Il n' y a rien de plus pénible que d' être au chômage . C' est ce que vous nous direz tout à l' heure . C' est vrai que physiquement c' est difficile . Mais d'abord les ouvriers là-bas aiment leur travail , sont fiers de leur travail . Et quelle est l' angoisse là-bas , ce n' est pas que c' est dur de faire la soudure . C' est , est - ce qu' il y aura un paquebot à faire ? Est - ce qu' il y aura un boulot pour nous demain .

Et donc , moi , plutôt que me focaliser sur l' indemnisation du chômage , je préfère me focaliser de toutes mes forces pour que les gens retrouve un travail . Plutôt que dire à ce monsieur , bien , on vous plaint c' est difficile , je préfère me mobiliser de toutes mes forces pour que les chantiers de l' Atlantique soient compétitifs , qui gagnent les appels d' offre dans le monde entier et que non seulement ce monsieur pourra terminer sa carrière avec du travail , mais que ses enfants , s' ils le souhaitent , pourront suivre sa démarche .

D'abord pardon , ce n' est pas un avion français c' est avion européen , Airbus puisque c' est magique et fantastique , très rassurant , que des Allemands , des Espagnols , des Anglais , des Français qui se sont faits la guerre pendant des générations décident d' additionner leur intelligence pour faire les plus beaux avions du monde . C' est un beau projet pour votre génération . C' est un projet magnifique parce que la génération avant la mienne , son projet c' était la guerre . Et donc définir des projets européens comme Airbus ensemble c' est fantastique .

Alors vous me dites , il n' y a pas que ça ; mais qu' est - ce que vous proposez ? Que l' on ne fabrique plus d' avion ? Alors là ça va impressionner les américains qui vont se retrouver avec le marché totalement libres .

Naturellement que le but n' est pas la compétition seulement . Et vous avez raison . Mais en même temps , si nous les Français nous voulons continuer à vivre dans un pays les études sont gratuites , où la santé est gratuite , où les retraites sont payées , où lorsqu' on met un genoux à terre on ne se retrouve pas comme aux Etats-Unis à devoir vendre sa maison et à se mettre dehors et bien , il faut qu' on travaille . Vous êtes agriculteur , l' Europe a eu le plus beau projet qui soit avec l' Europe agricole commune , ça vous a permis , vous les paysans , à demeurer la première agriculture du monde avec l' agriculture des Etats-Unis .

Les paysans français ont fait un travail fantastique . Grâce à eux , la France est la première agriculture d' Europe et l' Europe a la deuxième agriculture du monde . Alors il y a moins de paysan , c' est vrai mais parce que les gens ont quitté les campagnes , sont venus en ville et tout le monde n' a pas l' idée de la civilisation rurale comme il y avait au début du XXème siècle . Il y a aussi un évolution des choses . Mais jamais , je ne laisserai tomber l' agriculture comme une priorité .

Bien sûr , c' est la raison pour laquelle , je vous disais monsieur Pernault , qu' il fallait donner priorité à des gens comme cette dame , à notre ami qui est ouvrier , à des gens qui se battent pour retrouver un emploi . Que je ne pouvais pas donner priorité à des gens qui sont sous statut . Quand la crise arrive , si je suis fonctionnaire et c' est pas facile d' être fonctionnaire , mais quand la crise arrive aucun fonctionnaire ne se trouve au chômage partiel . Comme l' ouvrier de Saint-Nazaire qui est absolument pour rien . Absolument pour rien , il y avait 5 paquebots aux commandes , il n' y en a plus un seul . On lui dit , écoutez , vous faisiez tant d' heures , on divise par deux . C' est pour ça qu' il faut leur donner priorité .

C' est bien sûr et c' est certain . Donc au fond , vous me dites , il faut qu' on trouve un travail pour chacun , parce que chacun a le droit de vivre dignement du fruit de son travail . Si on n' a pas de travail , on ne vit pas dignement . Il faut que ce travail puisse verser un salaire qui puisse permettre à chacun de vivre . C' est ce qui vous me dites . Le tout dans un monde de 6 milliards d' habitants , ou au Brésil , en Chine ou en Inde , les familles ont le même réflexe que nous sauf que eux , ils disent « ils sont dans un pays riche . On veut nous aussi avoir une part de la croissance mondiale , on veut un avenir pour nos enfants , on veut une maison pour nous . »

Voilà , comment répond - on à tout cela ? Deux façon en améliorant les conditions de formation de tous nos compatriotes . En investissant massivement pour que vos enfants aient les meilleures études au collège , au lycée , à l' Université . Et deuxièmement , c' était le point de désaccord avec notre amis agriculteur , en donnant aux entreprises françaises les moyens d' être compétitives pour donner non seulement des emplois à ceux qui n' en ont pas , mais une fois obtenu un emploi , des salaires dignes .

Parce que , monsieur Pernault , on se retrouve avec des entreprises qui ont tellement de charge , qui ne peuvent vendre leur produit sur aucun marché extérieur et qui fabriquent des bateaux qui ne se vendront nulle part , comment voulez - vous qu' en plus les salaires augmentent .

Quand j' ai accepté votre invitation , c' est pour répondre à toutes vos questions . Sinon ça n' a pas de sens . Et ces questions sont toutes légitimes notamment celle -ci .

Madame Alliot-Marie s' est rendue pour ses vacances en Tunisie et François Fillon s' est rendu pour ses vacances en Egypte . J' ai regardé de prés ces deux éléments . Pas un seul centime d' argent public a été détourné . Pas un seul . La politique étrangère de la France n' a été impacté ni par le déplacement en Tunisie , ni par le déplacement en Egypte . Le Premier ministre a accepté l' invitation du président égyptien . L' Egypte ayant fait la paix avec Israël . Le président égyptien étant lui - même l' invité d' honneur du président Obama lors du dîner de la rencontre entre israélien et palestinien . Il n' y a là qu' une attitude courante qui a été développée des dizaines et des dizaines de fois par les responsables politiques . Pour autant , l' époque a changé monsieur Pernault . Et je comprends que cela puisse choquer . Et donc que cela doit cesser .

Non , non , non , j' ai essayé d' être un peu plus fin que cela . Cela m' arrive de temps en temps , pas souvent , de temps en temps . D'abord je leur ai recommandé de passer les vacances en France , ce qui permet de ne pas être trop de son bureau . La deuxième chose , je leur ai demandé qu' on en parle pour savoir si c' est cohérent avec la politique étrangère de la France . Et sans doute que si l' on avait parlé Alliot-Marie et moi , nous aurions convenu ; même si c' est plus facile à dire après qu' avant , que ce n' était pas la meilleure idée d' aller en Tunisie . Et troisièmement , j' ai demandé que lorsqu' un membre du gouvernement est invité par l' un de ses collègues , qu' il veuille préciser au secrétariat général du gouvernement , les conditions de cette invitation pour que cela se fasse en toute transparence .

Ecoutez , j' essaye d' être très honnête , je vais vous dire une chose . Si je pensais qu' il y avait une faute , j' aurais agi . Mais comment , le premier Ministre français est invité par le président égyptien , pays central pour la politique arabe de la France , pays immense , pays ami de la France . Est - ce que c' est une faute d' y aller ? Je ne le pense pas . Est - ce que cela peut choquer , à l' aspiration à la transparence naturelle des Français ? Je peux le comprendre .

Madame votre remarque est une remarque de parfait bon sens sur laquelle je n' ai naturellement rien à dire . Ce qui s' est passé dans les pays arabes concernés a surpris le monde entier . Je n' en tire pas gloire pour autant . On n' était pas mieux informé pour autant . Disons qu' on était aussi mal informé que les autres . Je peux même vous dire que cela a surpris les habitants de ces pays qui eux - mêmes n' imaginaient pas un tel enclenchement . Mais pour le reste , je considère que même s' il n' y a pas eu faute , ça a choqué et que cela doit donc cesser . Et pour le moins qu' on en aurait parlé , cela aurait été mieux et éviter bien du temps perdu . Vous savez , je ne suis pas quelqu'un , après trois ans et demi de présidence de la république qui n' est pas un travail facile ... Et je sais bien que tout n' est pas en abscisse et en ordonnée . Qu' il y a des choses qu' on rate . Qu' il y a des choses qu' on ne voit pas . Vous savez parfois on me reproche de vouloir m' occuper de tout . Si vous saviez comment le soir je me fais , moi , le reproche de ne pas m' être occupé de tant de chose dont j' aurais dû m' occuper . Et sans doute de celle -ci . Et la vie m' a appris par ailleurs , peut-être l' avez - vous vu dans votre vie chacun , là où on les attend . Et qu' on est bien surpris , y compris dans la vie d' un président de la république , comme dans la vie d' un Français , on se fait du souci les uns et les autres pour tout un tas de choses qui ne bougent pas , on dort tranquillement sur tout un tas de sujet qui un jour vous explosent en pleine face sans même que vous l' ayez imaginé et que vous vous soyez préparé . Donc je vous le dis , votre réaction est pleine de bon sens . C' est sans doute une erreur de notre part .

Pour dire les choses , entre la sécurité et le chômage , ça doit être pour nous , le gouvernement les deux domaines de priorité absolue . On ne peut absolument pas baisser les bras là-dessus . Alors qu' est - ce qui s' est passé sur le chômage ? On prend la crise . 2009 + 19 % de chômeurs . 2010 + 3 % de chômage . Donc décélération . Et 2011 , la croissance qui revient . Alors qu' est - ce qu' on a fait ? et qu' est - ce qu' on peut faire de plus ? D'abord , je veux dire pour vous , vous avez connu pôle emploi ? Auparavant qu' est - ce qui se passé ? Le bureau où vous alliez chercher votre indemnisation de chômage , n' était pas le même que le bureau qui vous proposez un emploi . Nous avons voulu rassembler dans pôle emploi , je ne dis pas que cela est formidable , mais maintenant tous les chômeurs ont un bureau unique . Et je veux dire , monsieur Pernault , la personne qui va vous proposer un emploi c' est la même que celle qui va vous proposer l' indemnisation . Malheureusement on ne vous en a proposé que trois en neuf mois , mais ça s' est bien terminée . Et je veux rendre hommage aux 45000 agents de pôle emploi qui ont bien travaillé car malgré la crise , il n' y a pas eu un jour de retard dans les indemnisations de chômage . Première remarque .

Deuxième remarque .

Vous avez bien reçu votre indemnisation ?

Il y a 2700000 chômeurs et en même temps il y a 500000 offres non satisfaites . Alors on a envie de se dire , mais pourquoi , ils ne rapprochent pas les 500000 offres d' emploi des 2700000 chômeurs . Pourquoi ? Parce que le cursus de formation ne fait pas la jonction .

Je veux dire que madame qui est pharmacienne recherche une préparatrice et qu' il y a en face un soudeur , ça peut pas le faire , ça peut pas marcher .

Donc il y a tout un travail d' accompagnement dans la formation des chômeurs qui est d'autant plus indispensable pour les chômeurs de longue durée . Qu' est - ce qu' on va faire ? D'abord nous avons décidé avec le Premier ministre , aujourd'hui , de rajouter au budget du ministre de l' emploi un demi milliard d' euros . Pour consacrer ce budget sur deux catégories de Français qui ont besoin qu' on les aides . Les chômeurs de longue durée , parce que vous avez dit madame quelque chose d' extrêmement juste , l' engrenage , plus on est au chômage , plus on a du mal à trouver un emploi . Plus on est déconnecté .

Alors vous êtes restée 9 mois au chômage ce qui est évidemment long , mais l' on considère qu' un chômage de longue durée c' est après un an .

Donc nous allons dégager cet argent qui va nous permettre de faire recevoir dans les 3 mois tous les chômeurs de longue durée . Et de proposer à tous les chômeurs de longue durée , soit une formation qualifiante , soit un emploi . Pour ne pas les laisser chez eux à déprimer et à s' éloigner du marché du travail .

Qu' est - ce que vous appelez les plus âgés ? Parce que cela risque d' être désagréable pour nous monsieur Pernault .

Quel âge à votre enfant madame ?

Il est certain que le regard des employeurs doit changer . On a encore de la force à donner même si on a 68 ans . Ce n' est pas par ce qu' on a un enfant et qu' on est seul avec lui que l' on va moins se dévouer sur la mission qu' on va vous confier .

Tous les chômeurs depuis plus d' un an au chômage , nous allons leur proposer avec ces moyens , ce demi milliard que nous mobilisons , une formation ou un emploi . Deuxième chose , il y a tout le problème des jeunes qu' il faut aider en rentrer dans le monde du travail . Il y a un chiffre qu' il faut comprendre , si vous commencez dans la vie , par l' alternance ou l' apprentissage , vous avez deux fois plus de chance de trouver un travail , que si vous commencez dans la vie avec une formation théorique . En Allemagne , les deux tiers des jeunes , 16 - 20 ans sont en formation en alternance ou apprentissage , en France un tiers . Donc nous allons avec ces moyens supplémentaires demander à Xavier Bertrand de changer le statut de l' apprenti . Il n' y a aucun raison que l' apprenti ait un statut inférieur à celui de l' étudiant , pour le logement , pour la restauration . Nous allons construire des dizaines de centres d' apprentissage et rénover des centres d' apprentissage . De façon à ce que nous passions de 600000 apprentis à prés d' un million d' apprentis pour les ramener dans le travail . Et puis la troisième chose qu' on va faire , c' est que nous allons essayer , pour répondre à votre question , d' être le plus proche possible de vos bassins d' emploi . En vérité il y a un discours national qui est complètement déconnecté de multitude de réalités économiques .

Vous êtes de Vichy dans l' Allier , ce n' est pas du tout le même bassin d' emploi qu' à Paume , qui n' est pas le même bassin d' emploi qu' à Nice . On va mobiliser tout l' appareil d' Etat et notamment les sous-préfets pour avoir des contrats aidés que nous allons augmenter . Vous pensez quand vous n' avez pas un emploi depuis 3 ans , vous n' avez aucune chance de trouver un emploi , comme on dit , marchand . C' est pour cela qu' il vous faut des contrats aidés . Nous allons augmenté les aides pour les jeunes des quartiers , de façon à ce que eux aussi aient une formation qualifiante ou emploi . C' est un plan sans précédent que nous engageons . Voilà madame .

C' est la décision , nous l' avons prise aujourd'hui . Je précise une chose , comme par ailleurs nous avons des déficits , un endettement , ce demi milliard sera gagé , en plus , pour le ministère du travail par des économies qui seront faites sur l' ensemble des autres ministères .

Pour dire la vérité , le mois suivant cette émission , il avait baissé , le deuxième mois suivant cette émission , il avait re-augmenté , le troisième mois il avait re-baissé . Je vous ai donné les chiffre , 19 % d' augmentation en 2009 , 3 % en 2010 . Je ne m' en satisfait pas . En 2011 nous allons nous mobiliser de toutes nos forces . La croissance est revenues . Les signes sont encourageants . Ça va marcher . Ce qu' il faut comprendre , pour reprendre une expression qui vous est peut-être familière , c' est que la France c' est un immense paquebot . 65 millions d' habitants dans un monde qui est devenu un village . On ne peut pas inverser les tendances en quelques semaines voire en quelques mois . C' est un travail de longue haleine . Et la difficulté de mon travail , c' est que j' ai d' un côté l' instantanéité de l' information , l' instantanéité de l' exigence , et en même temps je dois m' inscrire dans le long terme , qui est le temps du président de la république pour essayer d' avoir une vision , pour conduire un pays dans la bonne direction .

Mais bien sûr qu' il est dans la bonne direction . Pourquoi ? Parce que ce que nous mettons en œuvre a marché partout ailleurs dans le monde . On l' a utilisé . Le partage du temps de travail a été une grave erreur économique . Les délocalisations , c' est la France qui se saigne . La compétitivité , l' augmentation du niveau de formation de nos jeunes , la possibilité ...

Vous avez retrouvé un métier dans votre domaine , mais il y a des tas de gens ...

On peut avoir 50 ans et avoir la force de trouver un autre métier pour peu qu' on vous aide . Tout miser sur la formation , la qualité du travail , la compétitivité de nos emplois et de nos entreprises , c' est comme ça qu' on va s' en sortir . Ce n' est pas pour faire une société inhumaine que je vous dis ça , c' est au contraire pour permettre de conserver l' humanité dont on a besoin . Parce que si on ne fait pas cela , c' est plus de chômeurs , c' est plus de gens qui décrochent et c' est plus de délocalisation .

On va changer les choses , parce qu' il a raison . Aujourd'hui une entreprise de plus de 250 salariés a l' obligation d' avoir 3 % de ses effectifs en apprentissage . Nous allons mettre sur pied dés maintenant , un système de bonus malus . Un système de bonus malus . Les entreprises qui prendront plus de jeunes en apprentissage ou en formation en alternance , car le métier de soudeur n' est pas simplement un métier , pardon , qui s' apprend à l' école . Ils arrivent chez vous , ils ont un brevet , mais enfin ils apprennent parce qu' ils ont un maître de stage , un ouvrier à côté .

Les entreprises qui prendront plus d' apprentis auront une diminution de leur charge . Les entreprises qui ne respecteront pas le nombre d' apprentis qu' on leur demande de prendre , auront un malus . Pourquoi ? Parce qu' il faut comme vous l' avez dit vous - mêmes , que le regard des employeurs change . Employer un jeune , c' est une chance , et employer un quinquagénaire ce n' est pas un problème et employer une femme , ça peut-être une chance aussi . Donc il faut ouvrir . Nous avons conduit une politique très forte d' amélioration de la compétitivité des entreprises , les entreprises doivent répondre à l' effort de la France en leur faveur en ouvrant leur porte à ceux qui ne demandent qu' une seule chose , c' est de pouvoir travailler .

Donc sur l' apprentissage , dans les semaines qui viennent , nous allons mettre en place ce système de bonus malus .

Je voudrais que nous puissions arriver à un objectif ambitieux , mais qui est réaliste , d' un million d' apprentis .

M' enfin quand même , je le dis aux familles de France , si votre enfant choisit l' alternance , il a deux fois plus de chance de trouver un emploi que s' il choisit une formation théorique . Cela devrait faire réfléchir .

PAROLES DE FRANCAIS - PARTIE 2

Malheureusement , la situation que connaît Monsieur Slovic , des dizaines , des centaines de milliers de familles , vont la connaître . Malheureusement .

D'abord une première chose , j' ai été assez frappé quand je suis devenu Président de la République . J' ai consulté les plus grands spécialistes de cette maladie : Alzheimer , on ne sait rien . La seule chose que l' on sache , c' est que ce sont des plaques brunes qui se posent sur le cerveau . Pourquoi se posent - elles ? Y a pas un médicament . On peut retarder l' évolution . Et donc nous avons décidé de mettre trois cent millions d' euros sur la recherche pour cette maladie . Deuxième remarque , cette maladie est épouvantable parce que comme vous le dites , enfin , c' était magnifique , les images , en même temps , j' ai beaucoup de , enfin je trouve c' était bouleversant de vous voir vous occuper de votre femme qui ne doit pas vous reconnaître , ou si peu , de temps en temps . Bon . Faut voir que c' est extrêmement ... C' est terrible , une mère ne reconnaît pas son fils , un mari ne reconnaît pas sa femme . Et ça peut nous arriver à tous et Alzheimer , il y a des cas de gens de cinquante ans qui l' ont . Alors qu' est ce que vous me demandez ? Quand vous me dites accueil de jour , en vérité , pour l' aidant , ce qu' on appelle l' aidant , l' aidant c' est la famille , qui n' en peut plus , parce que vous être très jeune , m' enfin , imaginez que ça vous arrive et que vous avez encore un travail vous pouvez pas vous en sortir . Et donc ça soulage , parce que parfois il y a de la violence dans cette maladie . Quand vous dites agité , ça peut y avoir de la violence . Donc il faut plus de places de jour , ou les aidants puisse déposer le malade pour les reprendre le soir et aller à leurs occupations professionnelles , plus de places en maison . Il faut aussi du personnel pour venir aider une personne âgée seule . Tout le monde n' a pas la chance d' avoir un mari comme vous , exceptionnel . Il y a aussi des femmes ou des hommes dans cette situation qui se retrouvent seuls , avec personne . Et c' est la raison pour laquelle j' ai lancé le grand chantier de la dépendance . Cela nous concerne tous . Mais ça va au delà du problème de financement , Monsieur Pernaud . C' est au fond : qu' est ce qu' on fait du grand âge ? Quelle est la place d' une personne âgée dans notre société ? Est - ce qu' ils doivent tous être dans une maison de retraite pour qu' on ne les voit pas ? Ou est - ce qu' on peut les garder à domicile , mettre du personnel avec eux , c' est un problème essentiel d' humanité dans notre société . Pour cela il faut des moyens . D'autant plus que les chiffres sont fous , extraordinaires . Il y 3 millions de français qui ont plus de 80 ans . 1 millions et demi de français qui ont plus de 85 ans , et chaque année , chaque année il y a 80000 français de plus qui passent les 80 ans . Il faut des moyens pour ça . Donc , nous déciderons cet été de la création d' une cinquième protection au coté de la maladie , de la retraite , de la famille , des accidents du travail qui sont les branches traditionnelles de la sécurité sociale , une protection pour la dépendance . Ce sont des sommes considérables . Donc il va falloir trouver des moyens de financement , j' ai voulu n' en exclure aucune , est - ce que c' est l' assurance ? Est - ce que c' est la reprise des successions pour les familles qui ne s' occupent pas de leurs personnes âgées ? Est - ce que c' est un jour férié en moins ? Est - ce que c' est de la CSG ? Nous en reparlerons , je ne ferme aucune piste , mais simplement mon idée c' est la suivante : après avoir réglé la question des retraites , je souhaite que toutes les familles françaises puissent se dire , si je suis malade un jour , ou si j' ai à supporter les peines du grand âge , je dois pouvoir terminer ma vie dignement . Soit à mon domicile en étant aidé , soit en permettant à quelqu'un de ma famille d' abandonner son travail , d' être défrayé pour s' occuper du malade , soit en ayant une place en maison de retraite médicalisée . Savez - vous en fin , qu' il y a moins de 20 % des familles qui ont les moyens de financer une place en maison de retraite ? Je ne laisserai pas , Monsieur , cette situation en l' Etat . Mais pour ça il faut qu' il y ait du personnel .

Elles l' étaient , elle a raison cette dame , enfin , elle a raison . Ce que je dis sur les chiffres , on le sait depuis 20 ans , depuis 30 ans . C' est comme pour la retraite , on en parlait depuis 1989 . Pourquoi ne pas décider ? Parce que c' est difficile . Mais mon devoir , c' est pas de commenter les problèmes , c' est d' essayer trouver des solutions . Pourquoi cette dame ne trouve pas de place dans une maison de retraite ? Parce qu' il n' y a pas assez de personnes , pas assez de moyens pour financer cette maison . Pourquoi Monsieur ne trouve - t - il pas assez de places d' accueil de jour ? C' est parce qu' on ne s' en est pas occupé suffisamment tôt . Et j' ai fait de cette question de la dépendance , une question centrale . Ah bé non on m' a dit , le fais pas , parce qu' il y a des élections présidentielles dans un an et demi , et c' est pas populaire . Mais je comprends pas ce raisonnement . Soit c' est un problème et il faut le régler . Soit ce n' est pas un problème et il faut pas en parler . C' est un problème considérable . Et je dis d'ailleurs aux plus jeunes , que ça vous concerne à deux points : d'abord parce que c' est vos parents , et qu' un jour vous même , vous serez vieux . Et une société se juge à la façon dont les enfants traitent leurs parents . Cela s' appelle la solidarité entre les générations . Et c' est tout de suite , maintenant qu' il faut le régler . Donc Monsieur , cet été , nous prendrons les décisions pour multiplier les places en maison de retraite , les hébergements de jour , le statut des aidants qu' ils soient familiaux ou pas . Et si vous me permettez , la recherche médicale , qui est absolument essentielle .

Je voudrais dire combien j' admire les médecins qui se spécialisent dans les maladies du grand âge . Y a pas que la pédiatrie qui est remarquable . La gérontologie , ça compte aussi . Parce qu' il faut bien des médecins qui aillent dans les maisons de retraite , qui aillent visiter des pauvres personnes qui ne sont dans l' Etat de cette centenaire , ça fait envie , remarquez . Si à 101 ans on est comme cette dame , ça fait moins peur quand même . Enfin , soyons honnêtes , hein . La société a quand même bien évolué . On ne voit plus des maisons avec des dortoirs immondes , avec des pauvres vieux sur des pelisses , mais nous avons besoin de quoi ? De plus de places , de plus de personnel , de plus de monde . D' une 5ème protection de la Sécurité Sociale . Mais pour ça , il faut bien qu' on ait des moyens . C' est pas vous qui pouvez assumer toute cette charge . Y a 20 % des familles qui peuvent l' assumer . 80 % qui ne le peuvent pas . Donc nous aurons ce grand débat national et nous prendrons des décisions sur le sujet . Et vraisemblablement d'ailleurs ce sera un panier de source de financement , qui passera de l' assurance à la solidarité nationale . Nous verrons à ce moment là , au moment de décider . Je ne doute pas d'ailleurs qu' au moment où il faudra décider , il y aura beaucoup de gens pour critiquer . Mais il y a une chose que je peux vous dire , c' est que ma conception de mon rôle de Président de la République , c' est de régler les problèmes , pas de les commenter .

Votre coin , pour reprendre votre expression , c' est l' Ardèche ? Je connais . C' est effectivement magnifique . Alors , qu' est ce qui se passe ? Y a pas assez de médecins . D'abord , nous n' avons jamais eu autant de médecins en France . Nous avons 210000 médecins . Le problème est double . Y a trop de médecins dans certaines villes et deuxièmement il y a des spécialités qui sont délaissées . Je m' explique et je vous dirai très rapidement les solutions qu' on essaye d' apporter . D'abord un médecin qui se forme , c' est dix ans . Si je dis une bêtise , surtout corrigez -moi . Sur les 10 ans , il va passer 9 années au minimum à l' hôpital , 6 mois ou un peu plus en stage chez un généraliste . Comment voulez - vous qu' un jeune qu' on forme exclusivement par l' hôpital ait envie , quand on sait l' importance des études , d' aller exercer en généraliste . Donc la première chose que nous allons faire , c' est d' essayer de mettre des stages chez des généralistes . Je crois avoir entendu que vous êtes maître de stage aussi ? Maître de stage , ça veut dire , c' est un médecin généraliste qui va prendre un jeune étudiant et qui va le former . Moi ma conviction Madame , c' est qu' on apprend aussi bien son métier de médecin , connaître l' humain , l' humain ça compte tellement , en étant dans un cabinet de généraliste . Donc on va redonner aux jeunes l' envie d' aller faire les généralistes et pas simplement les spécialistes en étant formé exclusivement à l' hôpital .

Deuxième élément , je ne crois pas à la cœrcition . On ne peut pas obliger quelqu'un à venir exercer en Ardèche s' il n' en n' a pas envie . Ca peut pas marcher . Alors on a mis en place un système qui est le suivant : nous avons fait un test . Nous avons pris 400 bourses , l' Etat va payer les études des jeunes médecins , qui accepteront d' aller exercer dans des départements où on a besoin de médecins . C' est à dire , vous êtes à la Faculté de Médecine de Montpellier , l' Etat va vous payer votre formation , vos études , mais au lieu d' exercer à Montpellier la ville , vous allez exercer dans un département de la région , la Lozère , où il n' y a pas assez de médecins . On va redonner envie , comme cela , on va redonner vie médicale à des départements comme le votre . Oui mais , docteur , je ne sais pas si ça va les intéresser , mais on a mis 400 bourses sur la table , à la minute où je vous parle , il y en a déjà 250 qui sont parties . C' est au moins 250 médecins . Troisième remarque : c' est fantastique comme votre métier a changé . Il y a 40 ans , le rêve d' un médecin , d' un jeune médecin , c' était de s' installer à son compte et d' avoir son propre cabinet . Aujourd'hui la réalité , c' est que 9 sur 10 souhaite travailler en cabinet groupé , en maison médicalisée , souvent d' être salarié , souvent de faire des remplacements d'ailleurs , hein ? Enfin je ne me permettrais pas de , vous êtes médecin , je ne le suis pas , je ne me permettrais pas de porter un jugement , donc nous allons multiplier les maisons médicalisées . Parce que la pression est telle maintenant sur un médecin , la responsabilité est telle qu' ils veulent travailler en groupe , avec des infirmières , des kinés , pour faire un ensemble . Et enfin , je crois qu' il faut absolument , vous en avez dit un mot d'ailleurs , redonner du temps médical aux médecins . Les médecins sont empoisonnés par des formulaires administratifs . Ils passent leur temps à remplir des formulaires , plutôt qu' à faire de la médecine . Donc Xavier Bertrand a pris ça en main , et d' ici un mois , on va faire tomber tout un tas de formulaires administratifs qui ne servent à rien . Par exemple , pour faire rentrer son père ou sa mère dans une maison de retraite , il faut remplir un dossier qui est invraisemblable de complexité . La plupart des gens qui ne peuvent pas le faire , d'ailleurs , disent à leur médecin , vous pouvez le faire , et c' est pas le boulot des médecins . Et c' est du temps médical qui est perdu . Voilà madame , je crois beaucoup avec ça . Dernier point , je pense qu' il faut changer un petit peu le mode de rémunération des médecins . Il faut garder l' essentiel qui est la rémunération à l' acte . Mais je voudrais qu' on imagine de rémunérer une mission de service public . Par exemple , un médecin qui viendrait dans l' Ardèche , votre département , alors qu' on manque de médecins , je trouve qu' il est normal , qu' il soit rémunéré pour le fait qu' il accepte de venir exercer dans département où il n' y a pas assez de médecins , et qu' il soit plus rémunéré que s' il va s' installer dans un quartier de Paris où il y a une démographie médicale qui est trop grande . Je trouve quand même que cette question doit quand même être mise sur la table .

Vous savez , d'ailleurs bon la perte de confiance des français et l' inquiétude des français , elle est pas simplement sur les médicaments . Elle est sur tant de choses .

C' est un drame ce qu' ont vécu ces gens . Le premier devoir vis-à-vis d' eux c' est qu' on fasse toute la vérité . Qu' est ce qui s' est exactement passé ? Le deuxième devoir que nous avons , c' est que le médicament qui sont mis sur le marché sont bons pour la santé et qu' ils sont utiles . Nous avons donc décidé de revoir de fond en comble , notre politique du médicament . Voilà .

En même temps , je veux dire aux français aussi , attention de tout refuser , de se méfier de tout , je parle sous le contrôle d' un médecin et d' une pharmacienne , bon , nous n' avons les uns et les autres , plus aucune appétence , acceptabilité de la douleur . On veut être soigné tout de suite , et en plus on veut que ça fasse pas mal . Et ce qui est tout à fait normal . On a une très grande exigence . Donc y a des médicaments , on peut pas refuser non plus le progrès que représente ces médicaments . Ce qu' on doit faire c' est assurer aux français qu' on surveille la chaîne de pharmacovigilance , de façon à ce que de tel drame comme on les a connu , ne puisse pas se reproduire . Voilà . Nous avons donc changé tous les responsables , nous sommes en train de réfléchir à une toute nouvelle politique en la matière , pour redonner confiance aux français . Les médicaments ont soulagé tant de malheurs , tant de douleurs , par rapport même au siècle précédent , on peut pas refuser ce progrès , mais faut faire attention , indemniser les victimes , dire la vérité , essayer de limiter la gabegie médicamenteuse , avec cette frénésie de toujours plus de médicaments , bon , qui nous conduit où ? Dans une société où l' on prend un médicament pour soulager une maladie et puis un autre médicament pour soulager les conséquences du précédent . Cette espèce de pression totale , qui fait qu' on consomme sans même se demander pourquoi on le consomme . C' est un sujet extrêmement difficile et ce drame du Médiator va nous amener à revoir les choses de fond en comble , Monsieur .

Ma réponse est clairement oui , c' est un échec . La vérité c' est que dans toutes nos démocraties on s' est trop préoccupé de l' identité de celui qui arrivait , et pas assez de l' identité du pays qui accueillait . Je m' explique par là . Bien sûr qu' il faut respecter chacun dans ses différences , c' est tout à fait normal . Mais nous ne voulons pas , en tous cas c' est pas le projet de la France , une société où les communautés coexistent les unes à côté des autres . Si on vient en France , on accepte de se fondre dans une seule communauté qui est la communauté nationale . Et si on ne veut pas accepter ça , on ne peut pas être le bienvenu en France . Les pays comme l' Angleterre ou les Etats-Unis qui ont pensé développer , ce multi-communautarisme c' est à dire communauté par communauté , ont renforcé les extrémismes , chacun oubliant qu' il appartenait à une communauté nationale , a développer ses défenses contre les autres . Nous ne voulons pas de cela . Nous ne voulons pas de cela . Voilà . Les choses sont parfaitement claires , je suis de l' avis de Madame Merkel et de Monsieur Cameron , nous ne pouvons pas de cela .

Alors ça pose la question bien sûr qui vient et ne faisons pas la langue de bois , ça pose la question de l' Islam et de nos compatriotes musulmans . Elle est posée . Et refuser d' évoquer cela , au prétexte que des extrémistes de tous les côtés , peuvent s' en emparer , c' est une erreur . On ne résout pas les problèmes en refusant d' en parler . Il y a clairement posé un problème . Ma position est la suivante : nos compatriotes musulmans doivent pouvoir vivre , pratiquer leur religion , comme n' importe quel de nos compatriotes , juifs , protestants , catholiques , mais il ne peut s' agir que d' un islam de France , et non pas d' un islam en France . Ca c' est pas possible . C' est ce qui m' a amené à faire voter la loi portant interdiction de la burka . Nous ne voulons pas en France de femme qui portent le voile intégral . Nous n' en voulons pas . Nous ne voulons pas en France que l' on prie de façon ostentatoire dans la rue . Mais nous disons en France qu' il est parfaitement normal qu' il y ait des lieux de culte , des mosquées , pour que nos compatriotes musulmans puissent pratiquer leur foi . Nous sommes un pays laïque , il y a une séparation entre les religions et l' Etat . La prière n' offense personne . Mais nous ne voulons pas , sur le territoire de la République Française , d' un prosélytisme religieux agressif . Voilà . Quel qu' il soit . Naturellement quel qu' il soit , naturellement . Mais Monsieur Pernault , je pense qu' il y a une formidable hypocrisie de refuser de voir un certain nombre de réalités en face .

Je le dis , alors même que j' ai toujours été opposé à l' immigration zéro qui n' a aucun sens , alors même que je trouve que les déclarations de tel ou tel leader extrémiste parfois font honte . Et je le dis alors que chef de l' Etat je le suis de nos compatriotes quelle que soit leur confession . Qu' ils aient une confession ou qu' ils n' en aient pas , d'ailleurs . Qu' ils aient une confession ou qu' ils n' en aient pas . Mais , si on vient en France , on apporte bien sûr son identité à la communauté nationale , mais on respecte la communauté nationale . Et la communauté nationale française ne veut pas changer son mode de vie , son style de vie , l' égalité entre les hommes et les femmes . Nous ne voulons pas transiger là dessus . La liberté pour les petites filles d' aller à l' école . La la le le . Nous ne voulons pas par exemple que des imams puissent prêcher la violence . Nous ne le voulons pas . Nous ne le voulons pas . Voilà . Cela n' existe pas . Nous ne voulons pas modifier le calendrier . Nous considérons que la religion , et c' est éminemment respectable , mais ça fait partie du domaine privé et ça fait pas partie du domaine public .

Mais bien sûr .

Un mot . Il y aurait tant à dire . Alors de deux mots . D'abord , je refuse la chape de plomb qui depuis des décennies , s' abat sur nos démocraties dès qu' on prononce le mot immigration . C' est sur cette chape de plomb et sur ce silence que prospèrent les extrémismes . On peut même pas prononcer le mot , immédiatement les uns vous accusent d' être racistes , les autres d' être laxistes . Même quelque chose de bon sens ( ... )

C' est pas une volonté de les regrouper dans un ghetto , c' est quand pendant des années on a eu comme seule politique de régulariser à tour de bras . Le nombre a fait qu' il n' y a pas pu avoir d' intégration . On ne peut intégrer que si on peut proposer un logement et un travail . Si on fait croire qu' on peut accueillir tout le monde sans leur proposer un logement et un travail , on a quoi ? On a les ghettos . On a le drame . Et le drame , c' est quoi ? C' est que des jeunes français , français ! , se sentent moins intégrés , alors que la 3ème génération , qui n' était pas française , était plus intégrée . C' est un échec colossal . Cela ne peut passer que par une seule chose : un effort d' intégration par une maîtrise des flux migratoires . C' est la raison pour laquelle , jamais tant que je serai président de la République , je n' accepterai la régulation massive de ceux qui n' ont pas de papier . Cela ne veut pas dire les pauvres qui ne sont pas des êtres humains . Ils sont des êtres humains . Mais ça veut dire que si nous acceptons tout le monde , notre système d' intégration explose . Quelle est la seule solution ? Mettre en place les financements innovants , tels que je les propose dans ma fonction de président du G20 . Il y a un milliard d' habitants en Afrique , dans 30 ans il y aura 2 milliards d' habitants en Afrique . Tenez - vous bien , sur le un milliard d' habitants , il y en a 50 % qui a moins de 17 ans . Et l' Afrique c' est 12 km de l' Europe . Il faut donner les moyens à l' Afrique de se développer , pour que ces jeunes , au lieu de croire que le seul avenir possible , c' est de venir en masse chez nous où nous n' avons pas assez de travail et où nous n' avons pas assez de logements , que leur avenir il est de développer leur pays . Prenez l' affaire des médecins . Quand vous pensez que pour ce malheureux pays qui est le Bénin , qui est un pays dans les plus pauvres au monde , il y a plus de médecins béninois aujourd'hui qui exercent en France , que de médecins béninois qui exercent au Bénin . Et croyez bien que le population béninoise a besoin de ses élites . Donc c' est la seule solution . Il y aurait beaucoup d' autres choses à dire , bien sûr .

D'abord Monsieur Pouillon vous n' aviez pas à vous excuser , vous n' avez pas du tout été maladroit , et si moi - même je vous ai donné l' impression d' être méprisant , je m' en excuse , alors bien volontiers car ce n' était pas du tout ma volonté . Vous avez compris de mon intervention que je disais que l' agriculture n' avait pas d' avenir . Vraiment , je vous le dis , je pense exactement le contraire . Pour une raison qui est très simple , nous sommes 6 milliards d' individus sur terre , nous allons passer 9 milliards d' individus , tous les spécialistes disent qu' il va falloir , pour donner à manger aux gens , augmenter de 70 % la production agricole . Il n' y a pas un métier qui a plus d' avenir que l' agriculture . C' est clair , je dis pas ça pour vous faire plaisir , je dis ça parce que je le pense profondément . Deuxième point d'accord , je trouve que ce que vous avez dit sur la sécurité alimentaire , c' est central . Parfois on me dit « ah , tu défends l' agriculture , parce que il y a beaucoup de paysans et électoralement c' est important » . C' est absurde . La question de la sécurité alimentaire est absolument centrale , avec tous les scandales qu' il y a eu : la vache folle , toutes ces maladies . Et ça concerne les pays agricoles comme ceux qui ne le sont pas . Je dis simplement une chose , pourquoi imposer des règles de traçabilité à nos éleveurs et à nos agriculteurs et continuer d ' importer en Europe des produits qui viennent de pays qui ne respectent aucune règles de traçabilité .

Donc non seulement l' agriculture mondiale a un avenir . L' agriculture européenne est la seule qui respecte les règles de traçabilité et de sécurité alimentaire aux standards mondiaux . Il s' agit de savoir ce que les gens veulent manger , est ce qu' ils veulent que ça soit sécure ou ils veulent simplement des prix bas . La qualité , la sécurité a un prix . Troisième élément , sur les jeunes : un métier qui ne permet plus à des agriculteurs , à des jeunes agriculteurs de devenir agriculteurs , c' est un métier qui meure . Donc chaque année , nous essayons d' aider 7000 jeunes agriculteurs , 7000 . Et nous avons décidé de taxer Monsieur , les terres agricoles qui deviennent des terres à bâtir pour les protéger . Enfin , dernier point parce que ça me tient très à coeur , il n' est pas question que nous nous retirions . Je vous demande de . C' est une affaire très sérieuse , celle-là . Je vous demande de bien noter ce que je vous dis . Enfin , c' est solennel . Il n' est pas question que nous acceptions le démantèlement de la politique agricole commune , que nous nous désengagions des financements nationaux et européens . La seule chose que je demande , c' est que les agriculteurs puissent avoir un prix décent , qui récompense votre savoir-faire . Et ça amène toute la question des rapports avec la grande distribution . Alors sur les céréales aujourd'hui , vous devez pas avoir de problème .

Il y a au moins 3 questions . Enfin , je veux dire c' est capital . D'abord je sais que vous produisez un peu bio . Bon . Nous venons de décider 20 % de la restauration collective de l' Etat sera du bio . 20 % . Parce que produire bio , faut qu' il y ait un marché . Si y a pas de marché vous pouvez pas produire , vous pouvez pas vendre . 20 % . Depuis que je suis président , avec Bruno Lemaire , nous avons mis ça en ordre . Les surfaces consacrées à l' agriculture bio ont été doublées . D' ici 2012 , triplées . J' y crois . Deuxième point , les prix s' envolent . Pas simplement parce qu' il y a pas assez de régulation . Vous le savez très bien . Il y a eu des sécheresses et il y a eu des inondations . Mais , le thème de la régulation , Monsieur , le seul pays qui le défend , c' est la France . Et je me battrai là-dessus , comme nous nous sommes battus pour rétablir des instruments de régulation . Notamment sur le lait en Europe , qui avait été , vous avez parfaitement raison , démantelé . Grâce à l' action de Bruno Lemaire , ces instruments sont revenus . Et j' ai fait de la présidence française du G20 , le thème de la régulation des prix et de la matière première , un thème central . Juste un mot , parce que ça concerne tout le monde : il faut bien voir , que sur le marché des matières premières , des intervenants peuvent acheter des quantités colossales de matières premières , hein , par exemple les grandes cultures ( blé , céréales , maïs ) sans payer un centime . Attendre que les cours montent , revendre la quantité , en empochant la prime ce qui naturellement , vous avez raison , conduit à un système qui envole les prix . Et les agriculteurs ne peuvent plus s' en sortir . La régulation , la transparence des stocks , la régulation des produits dérivés en matière agricole , l' interdiction de spéculation , l' obligation faite quand on achète une quantité de cacao , de café ou de blé , de verser physiquement cet argent , pour éviter la spéculation , c' est la politique de la France . Et je sais pas si je vais réussir , hein , Monsieur . Mais c' est vraiment une conviction qu' on a ensemble .

D'abord , vous avez tout à fait raison , il faut qu' on change la vision que l' on a des chefs d' entreprise . Souvent je vois des choses où l' on présente le chef d' entreprise comme l' adversaire . Surtout vous savez , c' est tellement stupide et contre-productif . Parce que , il vaut mieux d'abord , travailler dans une entreprise comme la vôtre , dont on connaît le propriétaire et le patron , plutôt que de travailler dans une entreprise qui est la propriété d' un fond de pension qui demande 10 % de rentabilité , qui vient visiter et ramasser les comptes et les bénéfices chaque année , et qui disparaît après . Donc , premièrement , les chefs d' entreprise c' est par eux que passe l' emploi . Et on a tout à fait intérêt à ce qu' il y ait de nouvelles générations de chefs d' entreprise . Mais vous même vous avez dit , Madame , si je me permets , vous avez dit , ne confondez pas les grandes entreprises et les petites entreprises . Or , quand j' ai parlé des apprentis , j' ai parlé des entreprises de plus de 250 salariés . C' est pas pour vous contredire , c' est pour qu' on soit bien précis . Parce qu' il est évident que l' entreprise de 2000 salariés n' a pas les mêmes possibilités que l' entreprise de 30 ou de 10 salariés . Deuxièmement , je me suis fixé une ligne , avec Madame Lagarde et Monsieur Baroin : aucune charge , aucun impôt de plus pénalisant la compétitivité des entreprises . Aucune , aucune . Nous avons supprimé la taxe professionnelle . J' imagine que pour votre entreprise , je ne sais pas , je ne connais pas votre entreprise , mais c' est un progrès . Enfin ça n' a rien à voir , c' est quand même 5 milliards d' euros de prélèvements en moins pour les entreprises françaises . Alors , je sais bien que quand je les retire , on me dit , c' est pas grand chose . Mais si je les avais rajoutées ... oui mais en solde , c' est 5 milliards de moins . En solde hein en solde . 5 milliards de moins . Donc c' est parfaitement clair . Et troisièmement , il faut favoriser la possibilité d' un capitalisme familial . On confond le capitalisme financier et le capitalisme familial . C' est à dire , vous êtes je crois des Côtes d' Armor , c' est à dire qu' il faut que dans tous nos départements , il y ait des gens comme vous , qui considèrent que ce n' est pas spoliateur que de continuer à mettre son argent dans son entreprise . Et que des gens comme vous se disent « je suis bien accueillie en France , je peux gagner ma vie en France , je peux développer mon entreprise , sans être obligée de s' exiler , parce qu' ici on aurait une politique d' impôt qui ferait fuir tous ceux qui veulent invertir dans leurs entreprises » . Voilà la raison pour laquelle , notamment au printemps , nous allons modifier la fiscalité du patrimoine de façon à privilégier les gens comme vous qui investissent dans l' entreprise .

Alors je fais 2 remarques . La première , c' est qu' il faudra bien un jour avoir ce débat du financement de notre protection sociale . Bon . Sur quoi doit reposer le financement de notre protection sociale ? Pour l' instant , le financement de notre protection sociale repose exclusivement sur le travail . Exclusivement . Et la chose qui est extravagante , c' est que les importations ne payent pas le financement . Et donc il y a toute une école qui est intéressante , qui dit « il faut élargir le financement de notre protection sociale , notamment sur la consommation , parce qu' à ce moment là ça permet de taxer les importations » . C' est pas une mauvaise idée . Simplement , je dois aussi tenir compte d' autre chose , je ne souhaite pas une augmentation de la TVA , puisque vous tous vous m' avez parlé du pouvoir d' achat . Or , naturellement , que je ne pourrais accepter cette éventuelle augmentation que dans la mesure où il y aurait une baisse des charges , qui permette d' augmenter votre salaire . Donc ce sont des questions très lourdes , que je ne refuse pas par principe . Je ne pense pas qu' on puisse le faire tout de suite , comme ça . Parce qu' on voit bien que ça doit être préparé et réfléchi . Mais la question du financement de notre protection sociale par les importations , est clairement posée . J' en profite , puisque vous me permettez de le faire , une autre incidence . Je suis opposé , puisque ça a été évoqué aussi , à la taxation des plus-values sur la résidence principale . Je suis opposé à cela pour une raison assez simple . D'abord les gens , leur rêve , un jeune couple , c' est d' être propriétaire . On se dit , si demain je tombe malade ou si je perds mon emploi , déjà si je suis propriétaire de mon appartement , au moins je serai pas mis dehors . Bon . Or , quand on est propriétaire la première fois , on vend son logement pour acheter plus grand . Parce qu' il y a un enfant qui arrive dans la famille , ou dans la maison . Naturellement , c' est la plus-value qu' on fait qui permet d' acheter . Donc c' est une voie que je ferme aussi . Pardon c' était pas exactement votre question , mais puisque vous m' avez appelé sur les débats récents , je voulais pas honnêteté ...

Vous êtes de quel département Madame ? La Seine Maritime . Bon . Est - ce que l' éducation est une priorité ? Le premier budget de la nation , c' est l' éducation nationale . 60 milliards d' euros . Madame , le métier d' enseignant est très difficile et il l' est beaucoup plus aujourd'hui qu' il l' était hier . Pourquoi ? Pour une raison très simple , c' est pas parce que les enfants sont plus durs . C' est parce que l' éducation prend tous les enfants . Il y a cinquante ans , on prenait pas tous les enfants , je parle

au niveau du collège et du lycée . 60 milliards d' euros chaque année . Deuxième remarque madame . Depuis 1990 , et je parle pas simplement à l' enseignante , pas simplement à la mère de famille , je parle à la citoyenne . Depuis 1990 , la France a embauché 1 million de fonctionnaire de plus . 1 million . Depuis 35 ans , notre pays présente un budget en déficit . Je ne serai pas le président de la république qui transformera la France dans la situation que connaît aujourd'hui l' Irlande , la Grèce ou le Portugal . Donc , sur le budget de la nation , les salaires et les pensions de retraite c' est 42 % du budget . 117 milliards d' euros , je sais que les chiffres ne veulent rien dire , car ils sont tellement énormes , mais comprenez moi bien . J' ai donc l' obligation , c' est mon devoir , c' est mon devoir , de réduire le déficit . Si je continue , à une politique qui a été faite d' embauche systématique , nous serons déficitaires , vous payerez des impôts , des cotisations , vous perdrez vos emplois . Deuxième remarque : le choix qui a été fait par la société française d' embaucher toujours plus d' enseignants , et de les payer toujours plus mal , c' est un choix qui s' est révélé une erreur stratégique colossale . Je vous dis franchement ce que j' en pense . Vous me demandez de dire les choses vraiment fortement . Nous avons 900 mille enseignants , à quelques unités près . Je préfèrerais de beaucoup qu' on leur dise « la solution c' est de vous payer mieux et de vous former mieux » , plutôt que de continuer à recruter alors que nous n' en n' avons pas les moyens . Oui , mais donc ça veut dire quoi ? Que nous avons depuis 20 ans , 500 milles enfants de moins et 34 milles enseignants de plus . Oui , mais le problème qui se pose , c' est qu' en vérité , il y a un malaise de la condition enseignante . Madame a raison , c' est vrai . Mais ce malaise n' est pas un malaise comment dire quantitatif , c' est un malaise qualitatif . C' est la raison pour laquelle sur les postes ( et vous avez raison nous avons supprimé 16000 postes par an ) la moitié des économies , nous le redonnons en terme de pouvoir d' achat . 1 milliard d' euros de plus chaque année . Je voudrais faire une deuxième remarque : je pense qu' on ne fait pas assez confiance aux enseignants . Qu' il faut donner d' avantage d' autonomie aux établissements et aux enseignants . C' est insupportable ces circulaires qui arrivent pour expliquer comment on doit apprendre à lire , à écrire et à compter , si on faisait confiance aux enseignants . Troisième remarque , dans les cas les plus difficiles , nous faisons sur 150 établissements un test de recruter librement par le chef d' établissement son équipe pédagogique pour qu' ils soient volontaires . Et nous avons beaucoup investi sur les internats d' excellence , pour donner leur chance aux enfants les plus méritants et les plus défavorisés . Et il y a quelque chose auquel j' attache beaucoup d' importance , c' est les établissements de réinsertion scolaire , pour qu' on puisse récupérer ... il y a des enfants si vous voulez entre 13 et 16 ans , qui sont dans une situation de violence qui fait que ... parce que le problème de la classe de votre enfant ( 38 c' est trop bien sûr ) mais c' est encore pire quand on est 25 et qu' on a 2 ou 3 élèves dans les 25 qui ne veulent rien entendre , rien comprendre et qui sont dans une situation de quasi révolte . L' enseignant , il a pas été formé pour faire le coup de poing avec son élève . C' est pas un policier , c' est pas un gendarme . Et donc nous allons sortir ces enfants de vos classes pour les mettre dans des établissements de réinsertion scolaire , pour que vous retrouviez la paix dans vos collèges et dans vos lycées . Alors , je veux dire aux enseignants en terminant , on a besoin d' eux . Je connais leur mal-être et je sais la difficulté de leur tache . Mais la solution pour eux , c' est mieux former . On a augmenté d' un an la formation vous savez , des jeunes ce qui a permis de monter votre rémunération , en début de carrière . On va augmenter les heures supplémentaires et vous rendre la moitié des économies qu' on fait sur les postes . Parce que mon objectif c' est d' arrêter la paupérisation , je dis la paupérisation de votre métier . Voilà . Et puis écoutez , pour terminer , c' est simple . Au début du XX siècle , les gosses qui rentraient dans la classe , il y en avait la moitié qui se disait , mon dieu , j' aurais réussi un jour si je ressemble à mon maître . Combien y en a - t - il aujourd'hui ? Combien y en a - t - il aujourd'hui qui rentrent dans la classe ? Pourquoi ? Parce que les conditions de travail sont terribles , parce que les salaires sont faibles . Donc , c' est un peu comme les 35 heures . Arrêtons de nous focaliser avec toute la société française sur le quantitatif , et essayons et c' est peut-être un point ... on se retrouve avec Monsieur agriculteur ... Mettons - nous sur le qualitatif , pour vous les enseignants .

Alors , deux choses . Je partage votre point de vue . D'abord , nous avons voulu que nos enseignants soient formés dans les universités qui forment nos étudiants . Je trouvais que c' était assez logique . Pourquoi faire des IUFM , alors qu' on a nos universités ? Bon , ça c' est le premier point . Deuxième point , je crois que vous avez tout à fait raison , il faut qu' on renforce la partie stage professionnalisant . Parce que pour être enseignant faut bien sûr connaître la matière , parce que si on bien sûr pas la matière ... ça c' est l' université . Mais on va faire un effort , et vous avez raison , c' est un point de faiblesse pour nous , pour renforcer les stages . Voilà . Et pas simplement le stage pour enseigner . Le stage pour animer une classe , le stage pour faire face aux situations de crise , le stage pour apprendre à se faire respecter . Parfois on envoie des jeunes , et c' est vrai d'ailleurs pour les magistrats , ils sortent de l' école , on leur dit « tiens , comme t' as moins de points , tu vas prendre la classe la plus difficile . » Ca n' a pas de sens . J' aurai l' occasion de voir moi - même avec le ministre Luc Chatel les organisations enseignantes pour parler de ça . Car c' est un problème central . Dans une société si les enseignants ne sont pas heureux dans leur métier , ils peuvent pas donner l' envie d' apprendre à des enfants qui viennent à l' école . Voilà , c' est un problème central .

Il l' a dit mieux . Je suis bien d'accord . Ca pose juste un problème , c' est pas , et il a parfaitement raison , mais c' est pas à l' Etat de les former . Puisque l' Etat est laïque . Donc nous pouvons voir à ce que au moins les imams parlent français . Qui est un minimum .

Est - ce que je peux vous demander à quelle université vous appartenez . Creteil .

La première choses dont je me suis occupée en devenant président de la république , c' est des universités . Pourquoi chaque année nos universités reculaient dans le fameux classement de Shangai ? Qu' est ce qui se passait ? Pourquoi tout le monde rêvait des universités américaines , des universités anglaises et pas des universités françaises ? Pourquoi nos campus s' écroulaient ? Pourquoi il y avait un malaise dans les universités ? Et on a réfléchi , on a regardé les universités qui marchaient dans le monde et on a compris une chose . C' est que le seul modèle qui permet de préparer nos étudiants au monde du travail , c' est un modèle où les universités sont autonomes . Autonomes . C'est-à-dire qu' elles puissent décider elles - mêmes du recrutement de leurs professeurs , de leurs projets de recherches , et faire venir dans leur conseil d' administration des gens du monde de l' entreprise . C' est encore plus valable en province qu' en région parisienne , compte tenu du bassin d' emploi . Aujourd'hui , et Valérie Pécresse a fait un travail remarquable , 91 % des universités françaises sont autonomes . Le changement est colossal . Et dans quelques années nous aurons les meilleures universités d' Europe , les meilleures . Dans le même temps , nous avons voulu redonner vie aux campus . Il n' y a pas d' équipement sportif , les bibliothèques sont fermées le dimanche , il manque un nombre considérable de logements pour les étudiants , tout s' écroulait . Et nous avons engagé un programme de dizaines de milliards d' euros , pour refaire vos universités . Parce qu' on ne peut pas bien enseigner dans des locaux , qui s' écroulent . Ca n' a pas de sens . Voilà la situation dont nous avons hérité . Troisièmement sur le budget des universités , c' est le seul que nous avons vraiment protégé avec celui de la justice . Les moyens de l' université française , ont augmenté depuis 2007 de 28 % . Les bourses , 100000 étudiants de plus ont une bourse . Le montant des bourses a été remonté de 12 % . Pourquoi ? Parce que dans vos universités se joue l' avenir de notre pays . Voilà . Je reviens pas sur l' apprentissage , du tout . Je veux dire que là se joue une part de notre avenir , considérable . Recherche , université , c' est tous les métiers de demain . Donc nous en avons fait une priorité . Et je dois dire d'ailleurs que je suis impressionné du mouvement du monde universitaire , qu' on décrivait de tout éternité , vous savez , comme rétif aux changements . Il y avait des manifestations sans arrêt . Les ministres de l' université étaient renvoyés dès qu' il y avait une manifestation . On a fait l' autonomie , ça bouge , ça fonctionne . Et on rapproche , comme vous le souhaitez , l' université du monde de l' économie . Parce que , et je voudrais en terminer par là , quand on apprend quelque chose , c' est pas simplement pour le bonheur d' apprendre . C' est important le bonheur d' apprendre . La culture générale , c' est très très important . Mais ces jeunes aussi , ils veulent être formés . On se dit j' ai un diplôme qui va m' ouvrir la porte d' un emploi , pas qui va m' ouvrir la porte du chômage , pas qui va m' ouvrir la porte de l' indemnisation pour être chômeur . Donc , trop longtemps en France , on s' est dit « non , non , non , non c' est mal élevé de parler d' intégration dans l' économie » . Je suis très heureux de vous entendre dire cela parce que c' est exactement ce que nous souhaitons mettre en oeuvre .

C' était inéluctable , inéluctable . Ce que je souhaite de tout coeur pour la démocratie égyptienne naissante , c' est qu' ils prennent le temps de se doter de formations politiques , de structures , de principes . Qui fait qu' ils trouveront le chemin de la démocratie . Et non pas le chemin d' une autre forme de dictature , la dictature religieuse . Comme malheureusement , ça s' est passé en Iran , après le départ du shah d' Iran . Et tout ce que nous pourrons faire nous , les démocraties occidentales , à notre place , pour aider l' Egypte , pour aider la Tunisie , à cheminer vers la démocratie pour ne pas tomber d' un système à un autre qui serait pire . C' est notre devoir moral de le faire . Et c' est aussi notre intérêt .

Rechercher un autre mot
Ses mots préférés
Les mots les plus spécifiques de son discours
médecins
stage
médecin
travail
universités
métier
prison
mineurs
tribunal
enfant
maison
remarque
hein
médicament
chose
régulation
enseignants
magistrats
gens
bio
pharmacie
madame
médicaments
voulons
avez
places
chômeurs
raison
généraliste
propriétaire

MESURE DU DISCOURS - Logométrie - Mentions Légales - UMR 7320 : Bases, Corpus, Langage - Contact